Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Calendrier 2013 Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Calendrier de l'INA 2013 pour commander c'est ici : INA 

Brigitte Bardot : Couverture

Brigitte Bardot : Couverture
Couverture
Brigitte Bardot : Janvier
Janvier
Brigitte Bardot : Février
Février
Brigitte Bardot : Mars
Mars
Brigitte Bardot : Avril
Avril
Brigitte Bardot : Mai
Mai
Brigitte Bardot : Juin
Juin
Brigitte Bardot : Juillet
Juillet
Brigitte Bardot : Août
Août
Brigitte Bardot : Septembre
Septembre
Brigitte Bardot : Octobre
Octobre
Brigitte Bardot : Novembre
Novembre
Brigitte Bardot : Décembre
Décembre
Partager cet article
Repost0

Dernière minute : Brigitte Bardot ce soir à la télé !

Publié le par Ricard Bruno

Ce soir la chaîne Stylia (disponible sur le câble n°71, satellite ou ADSL) nous propose un documentaire sur Brigitte Bardot à 20h40 : « Brigitte Bardot, une icône française ».

 

Pour ceux qui on le bonheur de regarder ce documentaire merci de l'enregistrer et si cela ne vous dérange pas de me faire parvenir un exemplaire de cette émission, il va de sois que je remboursse tous les frais!

 

Bruno Ricard



Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

La fin de la corrida...

Publié le par Ricard Bruno

La fin de la corrida, ce sera par le haut (changement de la loi au parlement) et ce sera par le bas (obtenir l’abolition ville par ville par une opposition locale forte). Les deux sont complémentaires et indispensables.

 

Dans le cadre de ces actions locales, le CRAC était présent ce lundi 3 décembre pour assister au conseil municipal ouvert au public. Petit compte-rendu :

 

Une nouvelle marque de mépris de Max Roustan, maire d’Alès, envers les 55% d’alésiens abolitionnistes

(sondage Institut CSA pour le CRAC Europe, juillet 2012)

Max Roustan n’en est pas à une petite vexation près pour tenter de décourager (aucun espoir de ce côté-là !) les militants du CRAC (Comité radicalement anti corrida) Gard-Lozère. Quand une dizaine de militants ont souhaité pénétrer dans la salle du conseil municipal ce lundi 3 décembre 2012 à 18h00, la police municipale d’Alès, (devrait-on dire la milice municipale ?), nous a barré l’entrée nous demandant de retirer nos tee-shirts et de leur remettre nos tracts (quelques affichettes A3 au texte prémonitoire vu la situation : « Alès en dictature tauromachique ! » ou « 55% des alésiens pour l’abolition : à quand un référendum, à quand l’application de la démocratie ? »).

Malgré mes demandes répétées, impossible de nous présenter le moindre texte, arrêté municipal ou autre document officiel, permettant de justifier ce traitement arbitraire. Le règne de la discrimination de la part d’une toute petite minorité d’aficionados au pouvoir est plus que jamais manifeste. Après 10 minutes de négociations, nous avons obtempéré et retiré nos tee-shirts... pour les remettre une fois à l’intérieur. A quoi rime cette mascarade ? J’ai pu interpeller Max Roustan qui passait au moment où nous étions retenus à l’entrée. Réponse du maire : « pas de signe ostentatoire ! » Sans commentaire.

Nous saisissons dès aujourd’hui notre avocate. Nous ne laisserons plus rien passer de la part d’un maire en fin de règne qui, goguenard, méprise son opposition, coupe le son des élus qui ne sont pas de son avis, selon son bon plaisir et parle de « flots de conneries » en commentant les propos de messieurs Suaud ou Mathéaud (élus respectivement du Front de Gauche et du PS). La démocratie est tombée bien bas. Nous avions un peu honte en sortant de ces trois heures de conseil, un peu honte pour un maire très content de lui-même, manifestement déconnecté de la réalité. En ce qui concerne la torture tauromachique, nous serons toujours présents, de plus en plus, jusqu’à l’abolition. Ce n’est qu’un début... Soyons nombreux à Alès les 11 et 12 mai 2013 pour dire STOP aux corridas !

Pour le CRAC,

Jean-Pierre Garrigues, président

 

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Mes créations "Brigitte Bardot"...

Publié le par Ricard Bruno

--KGrHqJ--k4E1FygYcuTBNeopu0W-g--_12--bis---bis-.JPG--KGrHqR--rIFBO8es-q-BQcz-NJt8---60_12.jpg--KGrHqRHJCgFChC-6-qIBQqMbOc3CQ--60_12-5BIS--bis-.JPG--KGrHqRHJFcFCj-EsTrRBQqMWGTlZ---60_12--bis-.JPG--KGrHqV--g8E45yN2f33BOW813H-Nw--60_12--bis---bis-.jpg--KGrHqZ--l4E64SFJTLuBO1hSTQpd---60_12--bis---bis-.JPG-T2eC16dHJFoE9nh6piifBQbJ5-eiog--60_12--bis-.JPG-T2eC16hHJHwE9n8ikMcqBQD--EeiY---60_12--bis---bis-.JPG1--bis-1---bis-.JPG01--bis---bis-.JPG01--bis---bis---bis-.JPG2.jpg

Partager cet article
Repost0

Débat : "Faut-il en finir avec l'élevage industriel ?"

Publié le par Ricard Bruno

Ce débat porte sur l'élevage industriel et s'intitule :

"Faut-il en finir avec l'élevage industriel ?"

 

Les questions éthiques liées au traitement des animaux reviennent avec de plus en plus de force depuis quelques années dans le débat public. Parmi les chevaux de bataille des défenseurs de la condition animale, la fin de l’élevage intensif arrive bien souvent en première position.  En cause, la manière dont sont élevées les bêtes, modelée sur la production industrielle. Les conditions de vie des animaux d’élevage sont régulièrement pointées du doigt par les associations de protection animale.

La condamnation de l’élevage industriel n’est pas nouvelle. Éleveurs, scientifiques, ethnologues et philosophes se sont intéressés à la question du bien-être des animaux en batterie. Ces préoccupations se heurtent cependant généralement à des enjeux économiques ; renoncer à l’élevage intensif conduirait à réduire radicalement la compétitivité des exploitations agricoles. Par ailleurs, cela supposerait de repenser entièrement notre consommation de viande animale. En filigrane, c’est notre relation aux animaux qu’interroge l’élevage industriel.

Qu’en pensez-vous ? Faut-il mettre fin à l’élevage industriel ?

 

Si ce débat vous intéresse, n'hésitez pas à venir donner votre avis !

Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6