Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Brigitte Bardot s'en prend à Joëlle Milquet...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot s'en prend à Joëlle Milquet dans une interview exclusive: "Il faut que cette dame sache qu’on a l’œil rivé sur elle"

POUR VOIR L'INTERVIEW CLIQUEZ ICI

Brigitte Bardot s’exprime rarement, elle a pourtant décidé de le faire ce samedi sur l’antenne de RTL TVI. L'ex-comédienne française, on le sait, se bat activement pour le sort des animaux. Elle a écrit cette semaine à notre ministre de l'intérieur, Joëlle Milquet, pour lui demander de préserver le système d'adoption des chevaux retraités de la police belge.

Les chevaux de la police fédérale ont un soutien de poids. L'actrice française Brigitte Bardot prend fait et cause pour ces animaux d'élite qui pourraient être privés d'une retraite dorée. Engagée des années pour la noble cause animale, Brigitte Bardot monte au créneau.

 

"Je trouve que c’est inadmissible"

Brigitte Bardot est en colère. Dans une lettre adressée à Joëlle Milquet, elle s’en prend violemment à la proposition relayée par la ministre de l’Intérieur concernant les chevaux de la police fédérale.  Selon elle, il est impensable que ces animaux soient revendus à des particuliers et ne puissent plus profiter d’une retraite dorée tel que c’est le cas actuellement. "Je trouve que c’est inadmissible que quand on a adopté une solution qui est bien pour les gens, pour la police et pour les chevaux, qu’après on puisse la remettre en cause pour des problèmes ridicules de 3 sous deux ronds", s’est énervée l’ancienne actrice dans une interview exclusive accordée à François Genette pour RTL TVI.

 

"Je passe ma vie à entendre des promesses de tous les hommes politiques qui me défilent sous le nez"

L’actrice française a, en fait, été alertée par plusieurs associations belges de défense des animaux. Elles craignent qu’une fois vendus, les chevaux se retrouvent sur les circuits illégaux et menant à l’abattoir. De son côté, Joëlle Milquet assure que rien ne changera quant à la sécurité de ceux-ci après la fin de leur service. "Mais vous savez moi je vais vous dire, je passe ma vie à entendre des promesses de tous les hommes politiques qui me défilent sous le nez et je ne crois plus aux promesses. Il faut être très vigilant, il faut que cette dame sache qu’on a l’œil rivé sur elle", a ajouté Brigitte Bardot.

 

"On n’a pas du tout l’intention de les envoyer à la boucherie"

Face à l’ampleur de la polémique, le directeur du service de police à cheval a également décidé de réagir. Il estime que cette proposition permettra aux policiers de se recentrer davantage sur leur travail premier. "C’est vrai qu’on a décidé de se concentrer sur notre travail de policier et ce n’est pas un travail policier que de surveiller des chevaux retraités. On n’a pas du tout l’intention de les envoyer à la boucherie", a expliqué Benoît Van Houtte, directeur du service Police à cheval. 

Reste que pour le moment ce projet est loin d’être avalisé et pour les chevaux de la police en fin de carrière rien ne devrait changer dans les temps à venir.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot ce soir sur RTL BE...

Publié le par Ricard Bruno

Ce soir au JT de RTL-TVI. Interview exclusive de Brigitte BARDOT au sujet des

chevaux retraités de la Police fédérale. Partagez l'info sans modération !

Pour voir en direct c'est ICI

Si vous ne pouvez voir en direct le replay c'est ICI

 

 

RTLTVI.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Cinémapolis" Brigitte Bardot, en liberté"...

Publié le par Ricard Bruno

BB en liberté, photos hors plateau de Jacques Héripret

Jacques Héripret, photographe de guerre -il a notamment couvert le conflit des 6 jours-, est invité en 1968 en Andalousie, sur le tournage de Shalako, un film réalisé par Edward Dmytryck. Comme tant d’autres réalisateurs avant lui, Dmytryck a délocalisé son équipe anglo-américaine au sud de l’Espagne, dans le désert de Tabernas où sont tournés de nombreux western spaghetti, le plus célèbres d’entre eux étant Le Bon, la Brute et le Truand de Sergio Leone. Ému par Brigitte Bardot, qui alors au faîte de sa gloire, partage l’affiche avec Sean Connery, le journaliste décide rapidement de lui consacrer une série de clichés hors-plateau.

BB se prête au jeu et laisse Jacques Héripret la suivre comme son ombre. Des clichés qui captent donc l’anti-star dans des moments de détente, de simplicité ou de doute. Il fait chaud à Tabernas, BB se sent seule, loin de ses fidèles amis français... Malgré un tournage difficile, elle sympathise avec les habitants de la région et plusieurs photographies la montrent jouer avec des enfants, brandir une guitare ou boire de la manzanilla (liqueur locale) avec les femmes qui lavent le linge de l’équipe...

Un livre comme une réponse définitive à la rumeur selon laquelle Brigitte Bardot se comportait comme une peste sur les plateaux de cinéma.

 

Un ouvrage qui montre aussi l’envers du décor du cinéma : les longs moments d’attente entre chaque prise, les campements de fortune pour l’équipe technique et les comédiens... Chacune des photographie est légendée par BB qui se remémore avec humour et nostalgie ces instants partagés. On peut ainsi lire : "L’attente éternelle entre deux plans", "Quel entassement, pire que des SDF...", "Je fume...donc je suis."

Le photographe a aussi immortalisé le légendaire amour du mythe français pour nos amis les bêtes : Hippy, le chien errant recueilli ou un petit âne...

Un livre pour les inconditionnels de BB, à offrir pour les fêtes. Les autres apprécieront la qualité du travail photographique de Jacques Héripret : sens du cadrage, magnifique grain et des clichés qui témoignent d’une rare sensibilité.

BB en liberté, photos hors plateau, de Jacques Héripret
Introduction de Gilles Durieux
Préface et Légendes de Brigitte Bardot
Relié : 160 pages
Editeur : Eyrolles (26 septembre 2013)
Collection : Beaux Livres
Langue : Français et anglais (bilingue)
ISBN-10 : 2212556861
Prix : 29,90 euros 
ISBN-13 : 978-2212556865
Dimensions du produit : 26,6 x 20,7 x 2 cm

Galerie LANDROT exposition Jacques HERIPRET "BB en liberté" photos hors plateau au 5 rue Jacques Callot Paris galerielandrot@aol.com 
Exposition jusqu’au 30 Novembre 2013.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Livre Brigitte Bardot "La petite fiancée de Paris Match"

Publié le par Ricard Bruno

Nouveau livre qui est venu compléter ma collection sur la sublime Brigitte Bardot... 

Livre grand format « Edition Glénat », nombreuses photographies couleur et  N et B de Brigitte Bardot, pour ma part j'en connaissais la plupart quelques inédits intéressants à découvrir...

Beau livre à offrir ou à s'offrir, prix 39 euros!

 

 

Noël c'est bientôt...

Blog-5-4504.jpg

Blog-5-4505.jpg

Blog-5-4506.jpg

Blog-5-4507.jpg

Blog-5-4514.jpg

Blog-5-4515.jpg

Blog-5-4518.jpg

Blog-5-4521.jpg

Blog-5-4523.jpg

Blog-5-4524.jpg

Blog-5-4525.jpg

Blog-5-4526.jpg

Blog-5-4528.jpg

Blog-5-4529.jpg

Blog-5-4530.jpg

Blog-5-4531.jpg

Blog-5-4532.jpg

Blog-5-4533.jpg


 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Joëlle Milquet répond à Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a écrit jeudi à la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet pour lui demander de ne pas remettre en cause le système d'adoption des chevaux retraités de la police belge, a annoncé sa Fondation de défense des animaux. Dans une réaction, la ministre a assuré qu'elle n'avait "pas l'intention de modifier le système d'adoption et encore moins de vendre les chevaux dans des abattoirs".

"Le plan d'économie de la police fédérale menace le devenir et la sécurité des équidés réformés, c'est pourquoi je vous demande de ne pas remettre en cause un système d'adoption qui a fait ses preuves en assurant une retraite méritée à de nombreux chevaux", a écrit l'ancienne actrice française. 

Les associations de défense des animaux craignent qu'à l'avenir ces chevaux pourraient être vendus, sans aucun suivi ni contrôle.

"Il s'agit de rumeurs non fondées et Joëlle Milquet répondra à la lettre de Brigitte Bardot pour la rassurer et elle est même prête à l'inviter pour qu'elle puisse apprécier sur le terrain la manière très respectueuse avec laquelle la police traite les chevaux, tant avant, qu'après leurs périodes de fonction", précisent les services de la ministre.

Depuis 1991, les chevaux réformés restent, jusqu'à leur mort, la propriété de la police. A la retraite, ils sont placés dans une "famille d'accueil", qui doit répondre à des critères de détention particuliers: taille réglementée des prairies et des boxes, reproduction interdite, monte de loisir uniquement, etc... Un contrôle annuel est effectué par un inspecteur de police et un vétérinaire.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot soutient l'appel d'Animaux en péril...

Publié le par Ricard Bruno

Lettre de BB du 28 11 2013-copie-1

Partager cet article

Repost 0

C'était hier : Un documentaire consacré à Bardot sur Arte

Publié le par Ricard Bruno

La photo de l'internaute Texte qsqsqs - 23461705.jpg

Il y a 40 ans BB tournait le dos au 7e art. Le réalisateur David Teboul signe une ode à « sa » légende fourmillant d’images d’enfance. Il entre aussi à La Madrague...

Presque deux heures d'images. Le réalisateur David Teboul (Yves Saint Laurent, le temps retrouvé...) aura ramé longtemps pour atteindre Saint-Tropez mais son œuvre à la subjectivité revendiquée fera date. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce Parisien inspiré s'est vu ouvrir les portes de La Madrague et de La Garrigue, les deux demeures varoises de Brigitte, et a pu piocher dans les 9 heures de Super 8 de son père, Louis Bardot.

Cependant, la première (et unique) rencontre préparatoire (5 minutes !) en terre tropézienne sera éclair, voire limite orageuse...

« J'avais dans l'idée de lui faire commenter des images de sa carrière. Elle a refusé, me disant qu'elle était loin de tout cela désormais et que je devais me débrouiller. J'ai trouvé cela violent... Et puis elle m'a dit quelque chose d'extraordinaire :« En ne voulant pas être dans votre film, je vous fais un cadeau ». Et c'était vrai puisque cela m'a permis une approche beaucoup plus personnelle», raconte David Teboul qui a voulu un film « entre mélancolie et euphorie», sans rogner sur les paradoxes de cette comète cinématographique.

Un « fantôme vivant» dit-il, qui, à défaut de prendre corps en 2013, s'incarne dès la période couches-culottes, grâce aux images familiales, jusqu'à son retrait des plateaux en 1973.

De l'ambiance très Nouvelle Vague du film et de sa narration lente, naît une atmosphère envoûtante sur laquelle le cinéaste plaque son histoire d'amour fantasmatique avec BB. En alternance, la voix de Bulle Ogier égrène des passages de l'autobiographieInitiales B.B. sur une vie qui défile façon « Martine à... ».

Brigitte à la maison avec sa sœur Mijanou ; Brigitte à 7 ans avec ses binocles à la montagne ; Brigitte mannequin à 15 ans pour Elle ; Brigitte trouve son Prince Charmant, Roger Vadim ; Brigitte et sa tentative de suicide ; Brigitte sous le charme du maître chanteur Gainsbourg, etc.

Un parcours amoureux entrecoupé d'images figées de son cadre de vie tropézien (cuisine, chambre, salon, salle de bain, piscine, cimetière d'animaux...) dont les seuls figurants sont quelques-uns de ses chats adorés. Avec parfois une touche deBoulevard du crépuscule, ce film noir suffoquant signé Billy Wilder.

Alors que se déroule le générique final, s'exhale comme un parfum de nostalgie...L'Heure Bleue. Celui de BB, qui ce soir aussi a promis d'être devant son écran. Quitte à sombrer en pleurs dans les sables émouvants d'images d'un père qui fut son premier metteur en scène.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot inquiète du sort des chevaux retraités belges...

Publié le par Ricard Bruno

brigitte-priant.jpg

BELGIQUE - Brigitte Bardot espère que la Belgique ne renoncera pas à son système d'adoption des chevaux retraités de la police...

Brigitte Bardot a écrit jeudi à la ministre belge de l'Intérieur, Joëlle Milquet, pour lui demander de ne pas remettre en cause le système d'adoption des chevaux retraités de la police belge, a annoncé sa Fondation de défense des animaux. «Le plan d'économie de la police fédérale menace le devenir et la sécurité des équidés réformés, c'est pourquoi je vous demande de ne pas remettre en cause un système d'adoption qui a fait ses preuves en assurant une retraite méritée à de nombreux chevaux», a écrit l'ancienne actrice.

Les chevaux réformés placés dans une «famille d'accueil»

Un projet actuellement étudié par le ministère belge de l'Intérieur prévoit l'abandon du système de retraite réservé aux chevaux de la police fédérale. Depuis 1991, les chevaux réformés restent, jusqu'à leur mort, la propriété de la police. A la retraite, ils sont placés dans une «famille d'accueil», qui doit répondre à des critères de détention particuliers: taille réglementée des prairies et des boxes, reproduction interdite, monte de loisir uniquement, etc. Un contrôle annuel est effectué par un inspecteur de police et un vétérinaire.

Risque de finir mangés

A l'avenir, ils pourraient être vendus, sans aucun suivi ni contrôle, craignent les associations de défense des animaux comme «Animaux en péril», qui a lancé une pétition en Belgique pour s'opposer au projet. Le plan de Joëlle Milquet exclut que les chevaux réformés puissent être vendus à la boucherie en Belgique. Mais, les opposants affirment qu'il n'est pas impossible d'imaginer que des chevaux se retrouvent exportés et finissent quand même dans la chaîne alimentaire.

«Les enquêtes récentes sur la filière viande de cheval ont prouvé que les animaux exclus de l'abattage, sur le papier, pouvaient se retrouver dans des circuits internationaux», a mis en garde Brigitte Bardot.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

« Bardot, la méprise »...

Publié le par Ricard Bruno

Que de souvenirs, de fantasmes et de légendes autour des deux lettres « BB ». Avec quarante-huit films, le double de chansons et vingt ans de carrière comme une des femmes les plus convoitées et sexy du monde, Brigitte Bardot mérite l’appellation, si galvaudée, d’icône contemporaine. Il n’en reste pas moins que l’actrice a aujourd’hui 80 ans, qu’elle a quitté la scène depuis quarante ans, pour se reclure, que peu de grands films viennent défendre sa carrière, que son combat hystérisé pour les animaux et ses affinités idéologiques avec l’extrême droite ont quand même contribué à beaucoup écorner l’image de son exquise personne.

Drôle de matière, si l’on peut dire, que cette Brigitte Bardot, et véritable défi pour le documentariste qui voudrait s’y frotter sans amonceler les banalités proférées à son sujet depuis un demi-siècle. Un impétrant est pourtant sorti des rangs, adoubé par la maison Gaumont, pour partir à l’assaut de cette tornade sensuelle transformée en misanthrope zoophile. Il se nomme David Teboul, se veut un documentariste travaillé par le souci de la forme cinématographique. Autant direun oiseau rare, dont les films (Yves Saint Laurent, 5 Avenue Marceau, 2002 ;Bania, 2005 ; La Vie ailleurs, 2007) sont toujours empreints d’une puissance de réflexion et d’une subtile élégance.

MAGNIFIQUE MONTAGE D’ARCHIVES

Problème (le film lui-même nous en informe), le sujet se dérobe. Pas question de se laisser filmer, pas question de participer d’aucune façon. En contrepartie, la maison de la Madrague est ouverte au réalisateur, ainsi que l’accès aux archives privées. De cette contrainte, David Teboul va faire une vertu, soit un portrait en absence, le plus beau serait-on tenté de dire, s’il n’était en vérité le seul qui méritât ce nom. Tout simplement parce que ce film fait du mythe cinématographique l’occasion non pas tant d’une fascination aveugle que d’une traversée des apparences, d’une empathie du réalisateur pour l’actrice telle qu’il la réinvente sous nos yeux à partir du cinéma et pour le cinéma, mais comme libérée de sa propre légende.

La forme prend la voie sensible et poétique d’un magnifique montage d’archives (privées et publiques), habité par le rêve d’un dialogue refusé : voix du réalisateur qui dit sa vérité intime sur Bardot, voix de Bulle Ogier, anti-Bardot épinglant quelques passages des Mémoires de l’actrice. Il en ressort l’image tragique et poignante d’une femme-enfant qui a fui son destin d’actrice dans une litanie de liaisons fatales. Kaddish pour une actrice qui ne naîtra pas : David Teboul dit avoirpensé à cette prière juive des endeuillés à son sujet, et l’avoir proposé comme titreà ses producteurs, qui l’ont naturellement refusé puisqu’elle dit l’absolue vérité de ce film.

 

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot dans Gala...

Publié le par Ricard Bruno

Gala-n-1068-du-27-11-2013-couverture-copie-2.jpg

Gala n°1068 du 27 11 2013 (1)

Gala n°1068 du 27 11 2013 (2)

Gala-n-1068-du-27-11-2013--3-.jpg

Gala-n-1068-du-27-11-2013--4-.jpg

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>