Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une peine un peu trop légère pour une telle cruauté

Publié le par Ricard Bruno

~~Ouest-France nous relate un fait divers odieux survenu à Briec, près de Quimper, le 16 février 2014. La bêtise et la cruauté humaines n’ont parfois pas de limites. Nous faisons vivre des chats qui sont des animaux épris de liberté et de grands espaces dans... quelques m2 et nous nous étonnons qu’ils expriment leur besoin de bouger. Un quadragénaire a tué son chat pour avoir brisé une statue de Bouddha dans sa course. Ce bipède est entré dans une colère noire quand il a vu les débris de la statuette et il a empoigné son malheureux chat qu’il a enfourné dans le lave-linge. Comme si cela ne suffisait pas, il a appuyé sur le bouton et enclenché un programme à 40 °. Le pauvre chat est mort pendant la punition. Une voisine s’est alarmé en entendant les drôles bruits causés par cette machination et elle a téléphoné au tortionnaire qui lui a raconté ses méfaits sans la moindre honte. La femme a alors appelé la Police qui est intervenue sur le champ et a interpelé l’homme. Ce dernier a reconnu les faits. Ce forfait est tellement révoltant que plusieurs Associations de Protection Animale, 30 Millions d’Amis, la S.P.A. ainsi que la Fondation Brigitte Bardot, ont déposé une plainte avec constitution de partie civile. Le malfrat est passé en jugement le 6 mai 2014. Il a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et à 1300 € de Dommages-Intérêts à verser à la Fondation Brigitte Bardot. Il a, en outre, été frappé d’interdiction de détenir un animal de compagnie pendant 10 ans. Cela peut paraitre une peine légère mais le pizzaïolo de Brissac-Quincé n’avait pas écopé beaucoup plus (quatre mois de prison avec sursis et 273 € de Dommages-Intérêts) pour avoir tout de même asperger Caramel de soude caustique, le faisant tellement souffrir que le vétérinaire avait dû l’euthanasier. Rappelons que le lanceur de chat de Marseille avait été condamné à beaucoup plus (un an de prison ferme) pour avoir torturé et filmé le petit Oscar mais il faut dire qu’il était récidiviste. L’humanité n’est pas toujours belle. Les tortionnaires d’animaux font preuve de plus en plus d’imagination et de cruauté pour réaliser leur sombres desseins, sans compter ceux qui mettent leur chat au micro-ondes ! Dans ce marasme, une petite lueur d’espoir nous apparait dans la prise de conscience populaire. En effet, les témoins réagissent et c’est grâce à eux que les coupables peuvent être appréhendés. Les Tribunaux aussi n’hésitent pas à condamner les auteurs de ces faits, même si leurs jugements nous paraissent encore un peu trop timides.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Documentaire "Le mystère Bardot"...rediffusion..

Publié le par Ricard Bruno

Rediffusion le vendredi 16 mai à 00h05

« Le mystère Bardot"

Documentaire auquel j’ai participé de près, c’est marrant car jeudi dernier je dinais de nouveau avec mon amie Sophie Agacinski, nous fêtions l’anniversaire de notre amie commune, Katia Tchenko chez un ami habitant boulevard Murat à Paris, et lors de cette soirée nous évoquions ce documentaire qu’elle a coproduit avec Mei-Chen Chalais et Gilles Nadeau…comme quoi...

Bruno Ricard

Publié dans Le web en parle

Partager cet article
Repost0

Vente du manuscrit du film le Mépris de Jean-Luc Godard

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans Le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot demain à 18h45 sur TF1...

Publié le par Ricard Bruno

Samedi 10 mai de 18h45 à 19h50 sur TF1 50 minutes Inside reportage sur l'histoire du film "Et Dieu créa la femme" qui fît de Brigitte Bardot une star mondiale!

Présentateur : Sandrine Quétier, Nikos Aliagas ... En plusieurs sujets et reportages, un éclairage sur l'actualité des personnalités françaises et étrangères.

Film sorti en France le 28 novembre 1956...

Synopsis : Juliette, sublime de beauté et de sensualité, fait chavirer les cœurs dans le petit port traditionnel de Saint-Tropez. Trois hommes se disputent l'amour de cette jeune orpheline insouciante.

Ce film propulse Roger Vadim, Brigitte Bardot, Jean-Louis Trintignant et Christian Marquand au rang de stars internationales. Brigitte Bardot devient avec ce film à la fois un mythe et un sex-symbol mondial des années 1960, une star des médias mondiaux, emblème de l'émancipation des femmes, jeune fille à la fois modèle et diablesse, libre provocatrice ingénue et impudique, symbole de la féminité, de la liberté sexuelle, d'une révolution des mœurs latente et de la grande vague existentialiste du couple Jean-Paul Sartre / Simone de Beauvoir qui suit. Ce film déchaîne des cascades de sentiments, autant de passion, d'idolâtrie et de coup de foudre des uns, que d'indignation, de colère ou de haine des autres.

Brigitte Bardot demain à 18h45 sur TF1...

Publié dans Le web en parle

Partager cet article
Repost0

Dix semaines avec BB...

Publié le par Ricard Bruno

Colombe Schneck imagine le roman d'une brève histoire d'amour, en 1967, entre Brigitte Bardot et un technicien de cinéma. Publicité L'allemand ? Apprenez l'allemand avec Babbel et LeFigaro Démarrer 1/5 Dix semaines. Dix semaines à partager la vie, même en secret, de la plus belle femme du monde: quel homme n'a jamais fait ce rêve? Assistant costumier, natif d'Oujda, Maroc, F. l'a réalisé. En mai 1967, il a trente et un ans et se trouve à Rome, dans les studios de Cinecittà. Louis Malle, qui avait connu le succès trois ans plus tôt en adaptant Le Feu follet de Drieu, y tourne William Wilson, un des sketchs tiré des Histoires extraordinaires d'Edgar Poe. Si le casting est royal, Brigitte Bardot et Alain Delon , le film ne restera pas dans les mémoires. Sauf pour F., que l'actrice va choisir pour amant. Trente ans après, il découvre l'autobiographie de la star. Leurs deux mois ensemble et les quatre-vingt-dix-sept fois où ils ont fait l'amour tiennent en une phrase: «F., qui m'a consolée de mon mariage de pacotille.» La star avait épousé un an plus tôt le play-boy milliardaire Gunter Sachs , qui s'occupait davantage de son image que de sa femme, pourtant sublime. Sublime de naturel, de liberté, d'insolence. En lisant cette phrase lapidaire, F. ne s'offusque pas. Grâce à la star, il a appris à aimer. Et la longue lettre qu'il va lui écrire est une façon de la remercier et de revivre, aussi, peut-être, ses jours merveilleux auprès d'elle. Summer of love À travers son personnage masculin, Colombe Schneck rappelle un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, et qu'elle n'a pas connu non plus. L'époque des Grands Bouleversements, du fameux Summer of Love, des premières télés couleur. F., qui n'en finit plus de s'extasier devant la beauté de sa maîtresse, qu'il compare à une reine, une déesse, montre à quel point celle-ci fut un détonateur pour l'époque: «Tu es la première fille pour qui coucher avec un garçon est naturel et bon. Tu en as envie, tu le demandes, tu proposes, tu fais l'amour avec des garçons dont tu n'es pas amoureuse, mais que tu trouves mignons, et puis tu les oublies.» La romancière analyse finement le mécanisme amoureux de la star, sa peur panique de la solitude, sa mélancolie et aussi cette force qui lui permet de survivre à toutes ses histoires d'amour en étant celle qui congédie. Alors que BB fêtera le 28 septembre ses quatre-vingts ans, le joli récit de Colombe Schneck lui restitue sa grâce, son naturel, son étonnante modernité. «Mai 67», de Colombe Schneck, Robert Laffont, 260 p., 18,50 €. L'auteur Sur le même sujet Réagir (0) Partager

Publié dans Le web en parle

Partager cet article
Repost0

Les défenseurs des bêtes mobilisés le 17 mai contre le massacre des chiens en Roumanie

Publié le par Ricard Bruno

Les défenseurs des bêtes, qui ont répondu à un appel international via les réseaux sociaux, se rassembleront, à Paris et en Province, samedi 17 mai, "pour dire non à l'euthanasie des chiens errants en Roumanie", a annoncé mercredi la Fondation Brigitte Bardot. En septembre 2013, le parlement roumain a adopté une loi autorisant la supression des chiens errants, malgré les critiques des défenseurs des animaux. "Aujourd'hui, en Roumanie, c'est le régime de la terreur qui est mis en place par les autorités contre tous ceux qui protègent les animaux... Refuges, propriétés privées, rien n'arrête les milices chargées d'exterminer le plus grand nombre de chiens", dit sur son site internet la Fondation Brigitte Bardot. La Fondation a par ailleurs annoncé qu'elle serait reçue le 27 mai à l'ambassade de Roumanie "pour présenter ses revendications et le compte-rendu des différents rassemblements".

Partager cet article
Repost0

On a tous en nous quelque chose de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Auteur d'une nouvelle biographie, Yves Bigot analyse l'icône qui a révolutionné la société.

Chaque année apporte son lot de livres consacrés à Brigitte Bardot . Là, c'est Yves Bigot , Tropézien d'origine et par ailleurs directeur général de TV5Monde, qui s'attaque à l'icône. Pas en suivant une chronologie, ni sous forme d'entretiens, il n'a pas rencontré l'inoubliable héroïne torride de Et Dieu créa la femme et du Mépris. Mais en proposant une analyse du «phénomène» Bardot, son impact sur la société à partir de témoignages de ceux qui l'ont côtoyée (Roger Vadim , Allain Bougrain-Dubourg , Robert Hossein , Jean-Max Rivière, Jean Bouquin , France Roche , Serge Gainsbourg , etc.) et d'extraits d'ouvrages parmi lesquels ceux de l'actrice devenue l'ardente défenderesse des animaux. Brigitte Bardot, la femme la plus belle et la plus scandaleuse au monde - titre de cette nouvelle biographie - montre ainsi comment cette personnalité a révolutionné les mœurs, mettant fin à des années de patriarcat judéo-chrétien, de tabous et de censures divers. «Bri-Bri», comme la surnommait Jean-Louis Trintignant qui fut l'un de ses nombreux amants, faisait - et fait toujours - ce qui lui plaît. Sans aucun souci des convenances. On a tous en nous quelque chose de Brigitte Bardot. Liberté illimitée Yves Bigot resitue la carrière de l'actrice dans le contexte historique, social, politique et culturel, de ses débuts à aujourd'hui, où elle se distingue par ses dérapages. Grand spécialiste de musique, notamment de rock - on lui doit Plus célèbres que le Christ (Flammarion, 2004 et 2009) -, il a su mettre son admiration de côté pour décrypter le mythe. Riche d'une documentation fouillée, le livre se découpe ainsi en plusieurs chapitres: le sex symbol, la comédienne, la star, ses amours, la première bobo… «BB, c'est le sex. Son avènement. À travers elle, Et Dieu créa le sexe, écrit Yves Bigot. Pas étonnant qu'elle fût au cœur de tant de passions, de haines, de controverses, de désirs, de tensions, d'enjeux, de représentations et de fantasmes.» Selon l'auteur, qui essaie d'être le plus objectif possible sur son «sujet», les choix de vie professionnels et privés de Brigitte Bardot - elle tombait amoureuse de ses partenaires -, sa liberté illimitée dans tout ce qu'elle entreprenait ont produit une «déflagration», un «tsunami». Le revers de sa notoriété planétaire, c'est la traque incessante dont elle est l'objet depuis le tournage duMépris, à Capri, en 1963. «Une torture», confie-t-elle à Clouzot. Qui lui a fait souvent dire qu'elle n'aurait jamais dû se lancer dans le cinéma et donner envie d'en finir. Brigitte Bardot, la femme la plus belle et la plus scandaleuse au monde, Don Quichotte Éditions, 496 pages, 21,50 €.

Publié dans Le web en parle

Partager cet article
Repost0

Festival de Cannes : Brigitte Bardot, Sophia Loren ... Les actrices qui ont marqué la Croisette

Publié le par Ricard Bruno

Les actrices qui ont marqué la Croisette : Brigitte Bardot lors de la cérémonie d'ouverture en 1955 Brigitte Bardot est incontestablement la starlette de la Croisette. En 1953, la jeune femme se fait remarquer en posant en bikini sur la plage. Propulsé au rang de sex-symbol, la comédienne devient alors l'un des visages mythiques du cinéma français.

Brigitte Bardot, Sophia Loren, Jeanne Moreau, Isabelle Adjani, Catherine Deneuve... Que serait le Festival de Cannes sans ses actrices ! Closer.fr vous propose un petit tour d'horizon des comédiennes qui ont marqué la Croisette. Entre le Festival de Cannes et les actrices, c'est une véritable histoire d'amour. Tout a commencé dans les années 50 avec les starlettes de la Croisette, ces jeunes femmes en quête de célébrité qui voulaient se faire remarquer à tout prix. En 1953, l'une d'entre elles parvient toutefois à tirer son épingle du jeu : Brigitte Bardot . Une légende est née. D'autres icônes du cinéma mondial ont également foulé le tapis rouge du Festival de Cannes . Parmi elles, Sophia Loren, Gina Lollobrigida, Anouk Aimée, Jeanne Moreau ou encore Elizabeth Taylor . Les femmes ont toujours tenu une place importante sur la Croisette, et ce même s'il faut attendre 1971 pour qu'une actrice prenne pour la première fois la tête du jury du Festival de Cannes. Il s'agit de Michèle Morgan, qui en 1946 avait déjà décroché le Prix d'interprétation féminine pour son rôle dans La Symphonie pastorale. Le Festival de Cannes a également vu naître de grandes comédiennes comme Emilie Dequenne qui a fait ses premiers pas d'actrice dans le film Rosetta, un long-métrage qui lui a permis de décrocher le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes en 1999. Depuis, la comédienne est devenue une habituée de la Croisette, à l'instar de nombreuses actrices comme Bérénice Bejo , Penélope Cruz , Isabelle Adjani ou encore Juliette Binoche . Véritable icône du cinéma français, Catherine Deneuve a également souvent été à l'honneur lors des différentes éditions du Festival de Cannes. La comédienne a d'ailleurs reçu en 2005 la palme d'honneur, et en 2008 le Prix du 61ème Festival de Cannes pour l'ensemble de sa carrière. 2014 marquera le grand retour de Catherine Deneuve sur la Croisette, où elle viendra présenter hors compétition le film L'homme qu'on aimait trop du réalisateur André Techiné.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite

Publié le par Ricard Bruno

Affiche Française 120cm x 160cm et Affichettes Mexicaines d'époque "Y dios creo a la mujer" issues de mes collections sur Brigitte Bardot...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite
Brigitte Bardot Film culte...Et Dieu créa la femme....suite

Publié dans Filmographie

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>