Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un compromis entre Sasha et Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Bardot pano
 

Il n'y aura pas de procès de Brigitte Bardot contre l'artiste Sasha de Saint-Tropez. Le peintre et la star ont en effet, par avocats interposés, trouvé un compromis.

Pas de procès en indemnité mais en revanche Sasha doit retirer tout ce qui concerne BB de ses magasins et galerie d'art.

Ce qu'il a promis bien volontiers de faire.

Il espère toutefois arriver à négocier à l'avenir avec la société Légend Events, qui gère l'image de Brigitte Bardot pour obtenir des autorisations ultérieures en bonnes et dues formes..

 

Source : Var matin...

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en couverture du "Discovery Saint-Tropez 2015"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en couverture du "Discovery Saint-Tropez 2015"

Lien pour le commander au prix de 5 euros seulement :

Cliquez ICI

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Cirque Europa.... Le spectacle interdit !

Publié le par Ricard Bruno

Après des discussions en matinée à la mairie, la police municipale est venue notifier au cirque le refus d'autorisation.

Après des discussions en matinée à la mairie, la police municipale est venue notifier au cirque le refus d'autorisation.

Les représentations du cirque Europa, présent depuis deux semaines dans la commune, ont été interdites. La décision a été prise, hier, par Gaëlle Nicolas, pour des raisons de sécurité.
 
Pas de demande préalable d'autorisation, pas d'accord délivré : du coup, pas de spectacle et même, pas de manif'. Ainsi pourrait se résumer l'épisode châteaulinois du cirque Europa. Gaëlle Nicolas avait un peu annoncé la couleur, signalant (Le Télégramme d'hier) que le cirque n'avait formulé aucune demande d'autorisation préalable auprès de ses services. Une démarche qui est indispensable afin de garantir au public le respect des normes de sécurité. Faute de quoi et en cas d'accident, c'est la responsabilité du premier édile qui est engagée. La maire a pris sa décision hier, à mi-journée. « Des représentants du cirque sont venus déposer des documents en mairie ce matin, mais le dossier n'est pas complet », commentait-elle. « La demande doit nous parvenir au moins un mois avant, sûrement pas le jour-même », ajoute-t-elle précisant que le cirque s'est également exonéré d'autorisation pour faire sa campagne d'affichage et sa promotion via la sono.
« Attitude désinvolte »
 
« C'est la première fois que nous sommes confrontés à une telle situation. Jusque-là nous n'avons jamais rencontré de problème.  Mais en l'occurrence, ils ont agi avec une très grande désinvolture », dit encore la maire qui n'a pas apprécié d'avoir été mise devant le fait accompli. Informés en début d'après-midi par le policier municipal, les responsables du cirque ont pris acte de la décision et n'ont pas tardé à démonter le chapiteau dressé sur le parking de l'Intermarché, non sans faire part de leur amertume. Ils admettent s'y être pris tard pour entreprendre leurs démarches, « car au départ, on n'avait pas prévu de spectacle ici, on s'est installé à la suite d'une panne de camion ». Mais ils avancent avoir adressé une demande écrite à la mairie « chaque année depuis trois ans ». « Ils nous disent ne pas avoir de place alors que c'est faux et nous relèguent trop loin, dans la zone près du McDo. Je crois qu'ils ne veulent pas de cirque ici », commentait Tony Gougeon qui dit ne pas comprendre. « On entrave notre liberté de travailler. Nous aussi nous payons des impôts et avons besoin de gagner notre vie ! ». Seule consolation pour le cirque, il n'aura pas eu à essuyer la manifestation du collectif « Un autre regard », prévue elle aussi hier après-midi. Ce groupe, qui revendique une quarantaine de membres dans le département, milite pour des cirques sans animaux.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Action "coup de poing" au défilé @Fendi, les militants FBB embarqués violemment par les forces de l'ordre

Publié le par Ricard Bruno

Un grand bravo à ces militants anti fourrure ! d'autres actions de la sorte doivent être fait contre ce couturier de la mort...

Bruno Ricard

Avenue Montaigne, Paris. Quelques minutes avant le défilé Fendi de Karl Lagerfeld. Action de la Fondation Brigitte Bardot pour dénoncer la cruauté de la fourrure à laquelle le couturier consacrait sa collection.
Avenue Montaigne, Paris. Quelques minutes avant le défilé Fendi de Karl Lagerfeld. Action de la Fondation Brigitte Bardot pour dénoncer la cruauté de la fourrure à laquelle le couturier consacrait sa collection.
Avenue Montaigne, Paris. Quelques minutes avant le défilé Fendi de Karl Lagerfeld. Action de la Fondation Brigitte Bardot pour dénoncer la cruauté de la fourrure à laquelle le couturier consacrait sa collection.

Avenue Montaigne, Paris. Quelques minutes avant le défilé Fendi de Karl Lagerfeld. Action de la Fondation Brigitte Bardot pour dénoncer la cruauté de la fourrure à laquelle le couturier consacrait sa collection.

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite

Publié le par Ricard Bruno

Le tout Rome était présent hier soir au Vernissage de l'exposition "Magnifique Bardot" que nous organisons jusqu'au 15 octobre prochain : Mme Anthony Queen, le fils de Savaldor Dali , laFille du Prix Nobel Marconi, le danseur étoile Jean Guillaume Bart , Stephane Phavorin maître de ballet de l'opéra de Rome, la star de la Rai Marina Como, il corriere della sera, la Republica, Mediaset, groupe Berlusconi, une vingtaine d'agences de voyage haut de gamme et de nombreux VIP Le tout sous le haut patronage de Lisa Martinelli qui possédait une maison à St Tropez.... Une grande et belle Soirée...

Merci à mon ami Claude Maniscalco, directeur de l'office de tourisme de Saint-Tropez

Bruno Ricard

Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Brigitte Bardot : Exposition à Rome...suite
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot reçoit Jean-Paul Belmondo à la Garrigue..

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot reçoit Jean-Paul Belmondo à la Garrigue..
Brigitte Bardot reçoit Jean-Paul Belmondo à la Garrigue..

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot exposition à Rome...

Publié le par Ricard Bruno

Superbe exposition Brigitte Bardot à Rome à l'hôtel Sofitel...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot exposition à Rome...
Brigitte Bardot exposition à Rome...
Brigitte Bardot exposition à Rome...
Brigitte Bardot exposition à Rome...
Brigitte Bardot exposition à Rome...
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot exposition à Rome...

Publié le par Ricard Bruno

Hier à 18 h Une trentaine de journalistes présents à la Conférence de presse au Sofitel de Rome en présence d'Henri-Jean Servat, de Marc de Raemy fils de Léonard , de Simone Duckstein (directrice de l'hôtel de la Ponche à Saint-Tropez) , d'Henri-Prevost Allard et de Laurent Hudry directeur du Sofitel.

Bruno Ricard

Brigitte Bardot exposition à Rome...
Brigitte Bardot exposition à Rome...
Brigitte Bardot exposition à Rome...
Partager cet article
Repost0

Fendi propose un défilé "haute fourrure" mercredi 8 juillet.

Publié le par Ricard Bruno

Cette semaine, c'est la Fashion Week à Paris. À l'occasion, Fendi propose un défilé "haute fourrure" mercredi 8 juillet. Ce nouveau concept est-il intéressant ou scandaleux ? Notre contributeur Arnaud Gavard, porte parole de l'association Pro Anima et responsable de la campagne "Merci la Mode!" a tranché

Des mannequins présentent une nouvelle collection en fourrure de renard, en Suisse, le 21/10/03 (WALTER BIERI/AP/SIPA)

 

Malgré le discours rassurant de la filière fourrure, produire cette matière nécessite toujours la mise à mort de millions d’animaux, après une vie en cage.

 

Une production intensive

 

90 millions de visons, 25 millions de renards, 15 millions de ratons laveurs… plus de nombreux autres animaux. Nos nouvelles estimations atteignent le chiffre de 150 millions de victimes animales au cours de l'année 2014, pour une industrie futile : celle de la mode.

 

De son coté, Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Fendi organisatrice du défilé "haute fourrure" se cache derrière son petit doigt en affirmant que tant que les gens mangeront de la viande et porteront du cuir, ça n’a pas de sens d’arrêter la fourrure !

 

Un raisonnement erroné puisqu’on le sait, cuir et fourrure sont deux industries totalement différentes. Alors que le cuir est lié aux habitudes alimentaires des citoyens (il s'agit de la peau des pauvres vaches tuées pour être mangées), la fourrure, elle, provient d’élevages qui existent grâce et pour le monde de la mode.

 

Ce supplément de souffrance est un cycle industriel de mise à mort bel et bien soutenu par les couturiers comme Karl Lagerfeld. Cela inclut les peaux exotiques dont les conditions de production en Asie sont scandaleuses. Selon Radhika Bhalla, journaliste britannique au Daily Mail, la maison Hermès incriminée dans une nouvelle vidéo choc dans laquelle les animaux sont sciés en deux encore en vie, n’a pas voulu répondre de tels actes. Même silence chez Fendi, selon le quotidien américain The New York Times. 

 

Une fashion week sanglante

 

Est-il plus facile d’assumer un choix sur le papier que face aux questions des journalistes ? En attendant, la fourrure constitue un continent noir dans le monde de la mode. Karl Lagerfeld, mieux que quiconque, incarne cette schizophrénie propre à notre société lui qui vénère son animal de compagnie au point de le nommer héritier de sa fortune.

 

Membre de la fondation Bardot, il participe donc indirectement aux campagnes anti fourrures de cette dernière, à moins qu’il ne s’agisse que d’une tentative pour brouiller les pistes ? Bien entendu, le seul beau geste de la part du créateur serait de ne plus utiliser la fourrure véritable, comme le demande cette petite vidéo.

 

Il ne supporterait sûrement pas que sa Choupette passe le plus clair de son temps dans une cage en batterie de moins d’1 m² avant une mise à mort par gazage ou par électrocution. Car c’est cette réalité sanglante qui entachera encore une fois la fashion-week parisienne.

 

La fausse fourrure, une solution idéale

 

Le monde de la mode a les cartes entre ses mains pour choisir de basculer vers une production responsable, beaucoup plus respectueuse du vivant. Hannah Wieland, de la marque Shrimps, montre l’exemple avec ses fausses fourrures ultra populaires Outre-Manche.

 

Romy LDN, Simone Rocha, Calvin Klein, Pushbutton ou Tommy Hilfiger font partie des labels pointus n’utilisant pas de fourrures véritables dans leurs collections, pour raisons éthiques et peut-être aussi écologiques. La production de fausse fourrure reste moins nocive au niveau environnemental que la véritable fourrure, dont les élevages participent au réchauffement climatique et à la dégradation de la nature.

Source de l'article cliquez ICI : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1394669-fashion-week-de-paris-le-defile-haute-fourrure-de-fendi-totalement-scandaleux.html

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>