Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conférence de Paul Watson (Sea Shepherd)

Publié le par Ricard Bruno

Conférence de Paul Watson (Sea Shepherd)

Conférence de presse Paul Watson Mardi 29 septembre à 15h, Salle de cinéma La Renaissance Paul Watson est l’une des icônes les plus charismatique et médiatique de l’écologie moderne. En 1969 à tout juste 18 ans, il devient le plus jeune cofondateur de Greenpeace. Huit ans plus tard, il fonde Sea Shepherd Conservation Society, organisation internationale de défense du milieu marin, présente aujourd’hui dans plusieurs dizaines de pays. L’objectif premier de l’ONG a toujours été et demeure de faire appliquer les lois de protection de la vie marine, principalement en haute mer, zone de non droit par excellence. Actions directes et légitimité du discours sont les ingrédients qui ont érigés Paul Watson en héros pour beaucoup d’écologistes. Le personnage suscite souvent questionnement, critique ou fascination. Partisan de l’écologie profonde, il dénonce nos sociétés anthropocentriques et l’absence de projection des hommes.

Source : Cliquez ICI

Bien entendu je serais à Saint-Tropez pour cette conférence de presse....

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Joyeux anniversaire les Suisses : 40 ans sans chasse, et tout va bien !

Publié le par Ricard Bruno

Le 14 mai 1974, l’interdiction de la chasse dans le canton de Genève était approuvée par 72 % de la population. Malgré les affirmations alarmistes des chasseurs d’alors, tout se passe très bien ! Un exemple salué par l’ASPAS, mais qui contrarie un lobby toujours paniqué par la vie sauvage…

canton-geneve-webAujourd’hui, la faune du canton de Genève est devenue exceptionnellement riche, et les promeneurs apprécient la quiétude des lieux. Depuis l’arrêt de la chasse, les seuls problèmes notables n’ont été que politiques ou psychologiques, mais certainement pas écologiques. Pourtant, en 1974, le petit monde des chasseurs s’était affolé, maudissant les écologistes et prédisant d’épouvantables pullulations. Même phénomène en France en 1972, lorsque la chasse des rapaces a été interdite. Les chasseurs paniqués multipliaient les prévisions alarmistes. Aujourd’hui, on observe couramment des faucons jusqu’au cœur des villes, et aucun excès n’a été signalé…

Dans les 282 kilomètres carrés du canton de Genève, c’est donc la sérénité. Quelques sangliers commettent bien des dégâts à l’agriculture, mais ces problèmes ponctuels sont réglés par des gardes professionnels, ce qui satisfait les habitants. Ces sangliers, d’ailleurs, viennent souvent de France, où ils prolifèrent, car leur chasse y est très rentable. De plus, l’absence de grands carnivores favorise l’expansion de ces proies potentielles. En revanche, la présence de petits carnivores (renards, fouines, hermines, etc.), considérés par les chasseurs français comme des « nuisibles » qu’il faudrait à tout prix « réguler », ne pose ici pas de souci.

Lapin-garenne-F.CahezIl est toujours curieux de constater que des hommes adultes et armés, les chasseurs, sont aussi ceux qui ont le plus peur des animaux. Ce sont encore des chasseurs paniqués par la rencontre qui ont tiré sur nos ours Claude, Melba ou Cannelle, alors que les promeneurs n’ont jamais eu de problème. Responsables de l’appauvrissement de la nature, les chasseurs n’ont donc pas de leçon à donner sur leur prétendument nécessaire « gestion de la faune ». L’ASPAS, qui met en place des Réserves de Vie Sauvage® où la chasse est totalement interdite, tient à les rassurer : ils ne se feront pas attaquer par les lapins…

Contacts presse :
Pierre Athanaze, Président de l’ASPAS

Source : Cliquez ICI : http://www.aspas-nature.org/communiques-de-presse/joyeux-anniversaire-les-suisses-40-ans-sans-chasse-et-tout-va-bien/

Partager cet article
Repost0

Le refuge de la SPA complètement reconstruit grâce à l'argent des époux Deboës

Publié le par Ricard Bruno

Michel et Paulette Deboes ont inauguré la SPA qu'ils ont grandement financée

Michel et Paulette Deboes ont inauguré la SPA qu'ils ont grandement financée
 

1 million et demi d'euros ! C'est ce qu'un couple de retraités avait offert à la SPA Dunkerque. 4 ans après, ils l'ont inaugurée !

Elle a donné 1 million et demi d'euros à la SPA de Dunkerque, et elle est heureuse. Elle, c'est Paulette Deboes, une retraitée de Rosendaël. En 2011, elle décide de léguer une partie de ses économies à la Société Protectrice des Animaux de Dunkerque. Une somme qui a permis de financer la moitié des travaux de démolition et de reconstruction d'un nouveau refuge, rue des Scieries. L'autre moitié, c'est la Communauté Urbaine de Dunkerque qui l'a mise. Il a été officiellement inauguré samedi, en présence de la généreuse donatrice et de son mari.

Partager cet article
Repost0

Un chat survivant apparaît comme un symbole d'espoir en plein milieu du feu de forêt en Californie.

Publié le par Ricard Bruno

Un chat survivant apparaît comme un symbole d'espoir en plein milieu du feu de forêt en Californie.

Des centaines de résidents et des animaux, ont été touchés par un feu de forêt massif qui continue de sévir à travers toute la Californie. Mais au milieu de tant de ravages, un survivant improbable est apparu comme un symbole d'espoir dans un endroit inaccessible. Cette semaine, les pompiers qui luttent contre l'incendie de la Vallée, au nord de San Francisco, ont fait une découverte surprenante. Là, dans une des zones les plus touchées, ils ont trouvé un chat noir qui a réussi en quelque sorte à survivre tout seul à travers le brasier qui se déplaçait à une vitessse éclair. Il a été transporté à la clinique vétérinaire Memorial Wasson dans la ville de Lakeport. "Il a été amené par le pompier qui l'a trouvé," un membre du personnel de la clinique a déclaré à The Dodo. "Il a subi des brûlures, principalement autour du visage, mais tout son poil a été brûlé." Les vétérinaires se sont mis rapidement sur le traitement du chat pour ses blessures douloureuses, l'insertion d'une sonde d'alimentation pour le nourrir et l'application de la crème de brûlure au visage et le corps.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

Publié le par Ricard Bruno

Pendant plus de 19 ans, Goof et Amy étaient inséparables ; néanmoins, la véritable force de leur amitié n’a été mise en évidence que durant leurs derniers jours sur cette Terre.

Ces deux animaux étaient les seuls ours lippus à vivre au Zoo de Capron Park, dans le Massachusetts : par conséquent, ils s’étaient habitués à vivre une existence rigoureuse en captivité. Au fil de ces années de captivité, Goof et Amy ont donné naissance à trois petits, qui leur ont tous été enlevés, pour être envoyés dans d’autres établissements éloignés. Mais malgré tout cela, Goof et Amy sont toujours restés ensemble.

Du moins, jusqu’à la semaine dernière.

Facebook/Amanda Miller
Facebook/Amanda Miller

Malade du foie – une affection assez commune chez les ours lippus – Amy a dû être euthanasiée par les employés du zoo, et Goof est resté seul, pour la première fois en près de 20 ans. Souffrant déjà lui aussi de symptômes similaires, Goof a fini par succomber à un coeur brisé par l’absence de sa compagne.

Les gardiens de Goof avaient sous-estimé les conséquences que la mort d’Amy aurait sur lui.

 

“Nous nous attendions à ce qu’il n’ait pas vraiment le moral, parce qu’ils avaient fait des petits ensemble, et étaient donc proches”, explique la vétérinaire Lisa Abbo au Sun Chronicle. “Mais en un weekend, son état s’est sérieusement dégradé.”

 

Facebook/Steve Mcgrath
Facebook/Steve Mcgrath

Après quatre jours passés seul dans son enclos, suite à la mort de sa compagne, la santé de Goof s’est sérieusement dégradée, jusqu’à ce que les employés ne puissent faire rien d’autre que de l’euthanasier, lui aussi. Bien qu’une autopsie post-mortem ait montré que l’ours souffrait de nombreux problèmes liés à son âge, Abbo reconnaît que la dégradation subite de son état n’était pas une coïncidence.

“Il est probable que le stress provoqué par la mort d’Amy ait eu un impact certain sur l’état de Goof”, explique-t-elle au Boston Globe.

Les ours lippus, originaires des forêts d’Asie du Sud, peuvent vivre jusqu’à 40 ans en captivité – nettement plus longtemps que Goof et Amy, qui avaient atteint les âges de 27 et de 25 ans, prouvant donc que la santé physique n’était pas forcément le seul facteur à prendre en compte dans cette situation.

Trop souvent, les gens ont tendance à traiter les animaux comme des spécimens tout juste bons à être mis en cage, et pavanés devant autrui, alors que tout comme nous, les animaux existent dans un univers empli d’émotions. Et comme le suggère la mort d’Amy et de Goof, ce que ressentent les animaux en cage est nettement plus complexe et sincère que ne peut laisser le deviner une simple visite au zoo…

Source : Cliquez ICI : http://bridoz.com/un-ours-desespere-meurt/

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

La vente de chiens et de chats sur Internet bientôt interdite pour les particuliers

Publié le par Ricard Bruno

Une ordonnance ministérielle relative au commerce et à l’élevage canin et félin, prévue par l’article 55 de la loi d’avenir pour l’agriculture, devrait être publiée d’ici au 13 octobre 2015. Parmi les mesures attendues figurent la déclaration par les particuliers de toute naissance d’une portée de chiots ou de chatons, mais aussi l’interdiction de recourir à certains moyens de communication pour proposer leurs animaux à la vente. Ainsi, à partir du 1er janvier 2016, la publication de petites annonces gratuites de cession de chiens et de chats, notamment en ligne, nécessitera obligatoirement la mention d’un numéro de Siren* valide. La responsabilité des annonceurs sera, de ce fait, engagée.

 

Vente de chiots particulierDix-sept ans après la promulgation de la loi 99-5 relative aux chiens dangereux et errants, une nouvelle étape est sur le point d’être franchie. L’ordonnance en préparation poursuit en effet l’objectif de mieux réglementer l’élevage canin et félin, en encadrant la nébuleuse des éleveurs amateurs non déclarés, mais aussi d’organiser et de réguler l’offre de cession de ces animaux pour lutter contre les abandons. Ainsi, elle interdira à tout non-professionnel de vendre un chien ou un chat via les médias gratuits, en particulier sur Internet. Car le statut de professionnel, défini jusqu’à présent par l’article L.214-6 du Code rural, est renforcé par l’obligation administrative de produire un numéro de Siren, seule condition pour valider des petites annonces gratuites en ligne. Mieux encore, sera considéré comme éleveur tout détenteur d’une chienne qui la fait reproduire, et cela dès la première portée. Il devra être inscrit au préalable auprès d’une chambre d’agriculture pour obtenir un numéro de Siren.

Fini donc la multiplication des annonces animalières de tout poil sur Leboncoin ou autres sites gratuits ? Probablement, car jusqu’à présent, certains sites désengageaient leur responsabilité, se considérant comme de simples hébergeurs. Avec le prochain texte, toute annonce ne sera validée que sous la responsabilité de l’annonceur. Il lui reviendra donc de vérifier la validité du numéro de Siren mentionné. Le ministère de l’Agriculture préparerait, dans le même temps, une nouvelle infraction constituée par l’usage d’un faux numéro de Siren ou d’un numéro erroné.

Si tous les acteurs concernés (protection animale, animaleries, éleveurs et vétérinaires) applaudissent à ce nouveau dispositif, ils regrettent toutefois qu’il ait fallu attendre autant d’années pour lutter contre le flou qui entoure notamment les naissances de chiens et de chats chez les particuliers. Une situation pourtant dénoncée dès la fin des années 90 par le Pr Yves Legeay dans son rapport sur la filière des animaux de compagnie. Cette ordonnance devrait donc dessiner un nouveau paysage de l’élevage canin et félin en France. Mieux vaut tard que jamais… en 1999, on estimait déjà à 650 000 le nombre de naissances de chiots dont l’origine n’était pas connue.

Le ministère de l’Agriculture s’est engagé en début d’année pour faire du bien-être animal un élément clé de sa politique. Les décisions attendues, qui émanent du Conseil national d’orientation de la politique animale et végétale (Cnopsav), s’inscrivent donc dans ce nouvel élan.

 

* Le numéro Siren (pour Système informatique du répertoire des entreprises) est l’identifiant de neuf chiffres attribué par l’Insee à toute personne juridique, physique ou morale.

 

 

Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014, article 55, I, 6°

« Le gouvernement est autorisé à prendre, par voie d’ordonnances, les dispositions législatives nécessaires afin de :

6° Renforcer les règles applicables au commerce des animaux de compagnie, notamment en redéfinissant le seuil de déclaration de l’activité d’élevage de chiens et de chats, en réglementant ou en interdisant certaines modalités de vente et de cession à titre gratuit de vertébrés, tout en préservant, d’une part, l’activité des éleveurs professionnels comme non professionnels qui garantissent la pérennité des races et des espèces et contribuent au maintien de la filière nationale de génétique collective et, d’autre part, la pérennité des ventes effectuées par des professionnels sur les foires et marchés, et renforcer la protection des animaux, en étendant, dans le Code de procédure pénale, le pouvoir des associations de défense et de protection des animaux de se constituer partie civile pour tous les délits relevant du chapitre unique du titre II du livre V du Code pénal ; (…)
Les ordonnances mentionnées aux 1°, 4°, 5°, et 8° du I sont prises dans un délai de douze mois suivant la promulgation de la présente loi.
Pour chaque ordonnance, un projet de loi de ratification est déposé devant le Parlement dans un délai de trois mois à compter de la publication de cette ordonnance. »

Source : Cliquez ICI : http://www.vetitude.fr/la-vente-de-chiens-et-de-chats-sur-internet-bientot-interdite-pour-les-particuliers/?utm_content=buffer980fb&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot est présente partout...très belle découverte !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot est présente partout...très belle découverte !

Brigitte Bardot est présente partout...et parfois à des endroits insoupçonnés...et là sur une porte métallique d'un immeuble de Malakoff...Brigitte Bardot est très bien entouré avec entre autre..."Jacques Tati, Greta Garbo, Lino Ventura, Charlie Chaplin, Orson Wells, Georges Méliès, Arletty, Abel Gance, Marcel Carné, John Ford, Eric Rohmer, Clark Gable, Stanley Kubrick....

Un grand merci à ma fille Laureen qui a fait cette découverte à côté de son université ! pour ma part je n'avais jamais vu et entendu parlé de cette porte !

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Spécial investigation - Chasse : main basse sur la savane

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Chasse : main basse sur la savane

 

Prochaine diffusion TV :

Lundi 21 Septembre à 20h55 Programme Canal+
Magazine d'information - 2015 Durée : 1h25
Audio description

Présenté par : Stéphane Haumant

 

 

Résumé du programme

Lions, buffles, rhinocéros, éléphants ou antilopes... Depuis quelques années, l'Afrique du Sud est devenu l'un des pays où l'on chasse le plus au monde. Parfaitement légales, les chasses se déroulent sur d'immenses propriétés privées, clôturées. Les passionnés, en quête de trophées exotiques, viennent de tous les continents, et paient en moyenne entre 15 000 à 50 000 euros leur safari organisé, pour abattre un lion, un gnou ou encore un buffle. Spécialiste de la faune africaine, Olivia Mokiejewski a enquêté sur cette industrie de la chasse qui génère une manne de 100 millions d'Euros par an.

Notre avis

Une enquête brillante qui ouvre judicieusement le débat sur un sujet tabou, et qui démontre comment l'argent semble tout régir dans nos sociétés.

Publié dans Le web en parle

Partager cet article
Repost0

C'est sur un plateau de tournage à Bucarest en Roumanie que MICKEY ROURKE a changé la vie d'un seul chien errant en l'adoptant.

Publié le par Ricard Bruno

C'est sur un plateau de tournage à Bucarest en Roumanie que MICKEY ROURKE a changé la vie d'un seul chien errant en l'adoptant.

L'acteur aurait pu s'arrêter là , mais frappé par le nombre de chiens errants dans la capitale et leur piètre qualité de vie, il a décider de fonder un sanctuaire ! Sitôt dit, sitôt fait, Mickey Rourke vient de mettre en place le premier quart de million de dollars de sa propre poche, avec l' objectif de recueillir 2 millions de dollars, pour créer un abri sur un terrain de football capable de recevoir des logements et une infrastructure de soins pour des milliers de chiens. Les détails sont encore rares à ce stade et on ne sait pas encore si une campagne de stérilisation / castration fera partie du plan pour endiguer la population d'animaux. Mais Rourke a promis de retourner en Roumanie aussi souvent que nécessaire pour assurer l'achèvement du sanctuaire et est déjà en pourparlers pour acquérir un terrain approprié . Il a avertit les partenaires potentiels qu'il s'agit d'un effort émotionnel , pas financier. " Personne ne va faire de l'argent de cet investissement " Bravo !

Source : Cliquez ICI : https://www.facebook.com/369819523124436/photos/a.369835016456220.1073741828.369819523124436/423370697769318/?type=1&theater

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>