Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salon de l’agriculture : la manif de la fondation Bardot interdite

Publié le par Ricard Bruno

Porte de Versailles (XVe), ce vendredi. La préfecture de police n’a pas autorisé la manifestation prévue ce samedi à midi à l’entrée du Salon de l’agriculture.

Porte de Versailles (XVe), ce vendredi. La préfecture de police n’a pas autorisé la manifestation prévue ce samedi à midi à l’entrée du Salon de l’agriculture.

La préfecture de police n’a pas autorisé la manifestation prévue ce samedi à midi à l’entrée du Salon de l’agriculture (XVe).

A l’origine de cette initiative, la fondation Brigitte Bardot l’a donc annulée. L’association entendait dénoncer la multiplication des élevages intensifs et casser «l’image champêtre du salon » en rappelant aux visiteurs que « la production française est majoritairement issue de l’élevage intensif ». La chanteuse Jeanne Mas et l’avocat Arno Klarsfeld devaient prendre la parole.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Faa'a : elle empoisonne à mort les chiens de sa servitude

Publié le par Ricard Bruno

PAPEETE, le 26 février 2016 - Une administrée de Faa'a était renvoyée devant le tribunal, ce jeudi, pour des sévices sur animaux. Elle tuait les chiens des voisins qu'elle ne supportait plus de voir divaguer sur son terrain en les empoisonnant.

La méthode était simple, cruelle et radicale : du pesticide pour le potager mélangé à des boulettes de riz. C'est en procédant de la sorte qu'une résidente de la ville de Faa'a a exterminé une dizaine chiens au cours du seul mois de septembre 2015 dans sa servitude. Poursuivie pour sévices sur animaux, la vahine avait expliqué pendant l'enquête qu'elle ne supportait plus de voir les chiens des voisins se balader sur sa pelouse –non clôturée- et, dit-elle, manger ses poules. Un seul de ces animaux a survécu, les autres sont morts dans d'atroces souffrances.

Jugée en avril prochain

L'affaire devait être jugée ce matin par le tribunal correctionnel, mais a finalement été renvoyée au mois d'avril le temps pour la fondation Brigitte Bardot de se constituer partie civile aux côtés d'une association locale de défense des animaux.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Un sanctuaire pour protéger les hérissons...

Publié le par Ricard Bruno

Un sanctuaire pour protéger les hérissons...

C’est une structure pionnière dans le domaine du soin aux hérissons. Espèce protégée, la sympathique bestiole est très encadrée. Reportage dans cet hôpital-refuge installé dans la Somme.

Un sanctuaire pour protéger les hérissons...

Vers 18 h, Anne Fingar enfile casque et micro de standardiste. Les appels commencent à affluer à la permanence du Sanctuaire des hérissons, à Fouencamps, dans la Somme. Au bout du fil, une dame des Yvelines veut des conseils. Et ça continuera un moment. Sur un coin de table, une pile de courrier destinée au sanctuaire. La page Facebook revendique 18 000 abonnés. Une fois, un hérisson est même arrivé de Montauban !

Tout a commencé en 1997, chez le couple Fingar. Patrick recueille un hérisson blessé au bord d’une route. Le couple le soigne et la bête récupère avant de dépérir et mourir sans raison. Un banal vermifuge l’aurait sauvé. « C’est une rencontre qui a changé notre vie », résume Anne.

Patrick Fingar présente l’un des petits pensionnaires du sanctuaire.

Patrick Fingar présente l’un des petits pensionnaires du sanctuaire.

Espèce protégée depuis 1976

Le couple part régulièrement se former en Grande Bretagne, mais aussi en Suisse où la protection et le soin accordés à l’espèce sont plus développés. Le sanctuaire est lancé.

Espèce protégée depuis 1976, le hérisson est pourtant massacré par les voitures, les débroussailleuses, les feux de feuilles mortes. Unique hôpital-refuge lui étant consacré, le sanctuaire est doté d’un certificat de capacité obligatoire pour recueillir les espèces protégées. « Lorsque l’on nous apporte une bête blessée, on la réchauffe, on lui administre un antidouleur, avant de l’emmener vers un vétérinaire pour de la chirurgie. On s’occupe des soins post-opératoires. Puis on la relâche. Les hérissons qui n’en sont pas capables finissent leur vie ici », détaille Anne Fingar.

Une femme a apporté deux hérissons au sanctuaire. Anne commence par les peser avant de les vermifuger.

Une femme a apporté deux hérissons au sanctuaire. Anne commence par les peser avant de les vermifuger.

De plus en plus vulnérable

Le hérisson est de plus en plus vulnérable. Le réchauffement climatique fait que l’espèce se reproduit de plus en plus tard. Si un hérisson ne fait pas 600 grammes au minimum avant d’hiberner, il n’a que peu de chances de passer l’hiver. Depuis sa création, le sanctuaire a recueilli 1 355 hérissons et en a relâché 1 017. Il fonctionne grâce aux adhésions de ses 800 membres. Certains se sont formés auprès du sanctuaire et, ainsi, le territoire est couvert de protecteurs de l’ami qui pique.

Un des faits les plus marquants du sanctuaire est d’avoir fait évoluer… Mc Donald’s. Le pot de la glace Mc Flurry est en effet un piège mortel pour le hérisson, gourmand, qui rentre sa tête pour manger la glace restante et ne peut ressortir. Les associations anglaises étaient au courant mais la France attendait. Une délégation du géant américain est venue à Fouencamps en 2007, avec des prototypes de pots à l’ouverture plus étroite. Depuis, le hérisson est privé de glace. Mais sauf !

Cet abri dédié aux hérissons contient de la nourriture et est inaccessible aux chats.

Cet abri dédié aux hérissons contient de la nourriture et est inaccessible aux chats.

Un hérisson hiberne, caché dans des vieux journaux.

Un hérisson hiberne, caché dans des vieux journaux.

Depuis sa création, le sanctuaire a recueilli 1 355 hérissons et en a relâché 1 017

Depuis sa création, le sanctuaire a recueilli 1 355 hérissons et en a relâché 1 017

Anne dépose de nouveaux arrivants dans une cage.

Anne dépose de nouveaux arrivants dans une cage.

Partager cet article
Repost0

La fondation Bardot s’invite au Salon de l’agriculture

Publié le par Ricard Bruno

DERNIÈRE MINUTE… ANNULATION DU HAPPENING PRÉVU DEVANT LE SALON DE L’AGRICULTURE !

La Fondation Brigitte Bardot est contrainte d’annuler son happening du samedi 27 février faute d’accord de la Préfecture de Police sur le lieu du rassemblement. Les mesures de "sécurité renforcée" nous empêchent d’être face aux entrées du salon, comme l’an passé.

Nous pourrions faire ce happening dans des endroits éloignés et inadaptés, n’assurant aucune visibilité de l’action ni sécurité des pa...rticipants, ou encore dans Paris loin du salon… mais quel intérêt ?

Notre objectif n’est pas d’organiser une énième manifestation entre militants mais bien de faire passer le message au-delà du cercle des ultra-convaincus que nous sommes.

La préparation de cet événement a nécessité de nombreux efforts, nous sommes déçus et même scandalisés, mais cette annulation ne nous empêchera pas de mener des actions sous d’autres formes pour dénoncer, avec plus de force encore, l’exploitation des animaux, l’horreur des élevages intensifs, des transports et des abattoirs…

Nous mettons à disposition des volontaires, pour la durée totale du salon, des tracts d’information aux visiteurs. Vous pouvez contacter notre service communication pour plus d’information : communication@fondationbrigittebardot.fr

Illustration. L’association créée par Brigitte Bardot a prévu de manifester samedi midi devant le Salon de l’agriculture. (Franck Guillou.)

Illustration. L’association créée par Brigitte Bardot a prévu de manifester samedi midi devant le Salon de l’agriculture. (Franck Guillou.)

Les premiers visiteurs du Salon de l’agriculture, qui ouvre ses portes samedi à la porte de Versailles (XVe), assisteront aussi à «un happening » beaucoup moins festif, à midi pile devant l’entrée principale du parc des Expositions : une manifestation de la fondation Brigitte Bardot afin de dénoncer la multiplication des élevages intensifs.

Les militants de l’association espèrent interpeller le public sur «la réalité de la production française, majoritairement issue de l’élevage intensif ». A défaut de «BB » en personne, quelques «people » y sont attendus, comme la chanteuse Jeanne Mas et l’avocat Arno Klarsfeld, qui prendront la parole. «L’image champêtre de ce salon n’est qu’une opération de marketing, de manipulation. La réalité des élevages est tout autre et nous dénonçons cette agriculture intensive, désastreuse pour les bêtes, les milieux et les hommes », explique Christophe Marie, porte-parole de la fondation.

Source le Parisien

Partager cet article
Repost0

DERNIERE MINUTE… ANNULATION DU HAPPENING PREVU DEVANT LE SALON DE L’AGRICULTURE !

Publié le par Ricard Bruno

DERNIERE MINUTE… ANNULATION DU HAPPENING PREVU DEVANT LE SALON DE L’AGRICULTURE !

DERNIERE MINUTE… ANNULATION DU HAPPENING PREVU DEVANT LE SALON DE L’AGRICULTURE !

La Fondation Brigitte Bardot est contrainte d’annuler son happening du samedi 27 février faute d’accord de la Préfecture de Police sur le lieu du rassemblement. Les mesures de "sécurité renforcée" nous empêchent d’être face aux entrées du salon, comme l’an passé.

Nous pourrions faire ce happening dans des endroits éloignés et inadaptés, n’assurant aucune visibilité de l’action ni sécurité des participants, ou encore dans Paris loin du salon… mais quel intérêt ?

Notre objectif n’est pas d’organiser une énième manifestation entre militants mais bien de faire passer le message au-delà du cercle des ultra-convaincus que nous sommes....

La préparation de cet événement a nécessité de nombreux efforts, nous sommes déçus et même scandalisés, mais cette annulation ne nous empêchera pas de mener des actions sous d’autres formes pour dénoncer, avec plus de force encore, l’exploitation des animaux, l’horreur des élevages intensifs, des transports et des abattoirs…

Nous mettons à disposition des volontaires, pour la durée totale du salon, des tracts d’information aux visiteurs. Vous pouvez contacter notre service communication pour plus d’information : communication@fondationbrigittebardot.fr

Partager cet article
Repost0

Abattoir du Vigan: Bardot demande la déchéance de nationalité du ministre

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot est remontée. La défenseuse des animaux s'est fendue d'une lettre ouverte au ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll ce mardi, après la publication d'images choc tournées au sein de l'abattoir intercommunal du Vigan, dans le Gard. Dans la vidéo publiée sur le site de l'association L214, les employés s'amusent à torturer les animaux avant qu'ils ne soient tués. Intolérable, pour Brigitte Bardot.

"Vous devriez avoir honte de votre inaction face aux scandales que nous dénonçons et contre lesquels vous ne faites rien! (...) Par votre inaction, vous êtes complice, coupable, méprisable"… écrit B.B. "C’est vous qui devriez être déchu de votre nationalité, vous qui tuez la France et le monde rural!"

L'actrice était déjà montée au créneau en octobre dernier, réclamant des caméras de surveillance dans les abattoirs ainsi que des inspecteurs vétérinaires. "(...)Ces abattoirs sont d’immondes camps de la mort!" continue-t-elle. "Samedi vous inaugurerez le salon de l’agri-qui-tue avec des animaux bichonnés qui seront, eux-aussi, torturés dans les abattoirs. Aujourd’hui votre devoir est de dénoncer les conditions d’élevage, de transport et d’abattage en France qui sont indignes et vous plongent dans la honte!" Brigitte Bardot ne mâche pas ses mots et renvoie le ministre à ses obligations. "Vous n’avez pas le droit de vous taire, pas le droit d’être lâche et de mépriser toutes ces bêtes sur le dos desquelles vous vous bâfrez."

Source : Nice Matin

Abattoir du Vigan: Bardot demande la déchéance de nationalité du ministre
Partager cet article
Repost0

Une commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs, vite !

Publié le par Ricard Bruno

POUR SIGNER LA PETITION CLIQUEZ ICI

Après les révélations sur les conditions d'abattage des animaux à l'abattoir d'Alès, L214 révèle de nouvelles violences exercées sur des moutons, cochons et bovins dans l'abattoir intercommunal certifié bio du Vigan (Gard).
Moutons violemment jetés ou exposés à la perversité d’un employé, animaux mal étourdis et conscients au moment de la saignée, matériel défaillant, vétérinaires absents : des scènes intolérables violant la réglementation et causant d’importantes souffrances aux animaux.
Ces deux enquêtes de grande ampleur sont la preuve que d'importants dysfonctionnements existent dans les abattoirs français.

Face à cette situation et au vu du l’indignation suscitée par ces images, demandons aux parlementaires de dépêcher une commission d'enquête afin de faire la lumière sur les pratiques des abattoirs en France.
La souffrance des animaux et le droit à l’information doivent être pris au sérieux

Adressée à

Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs

Au cours des derniers mois, L214 a rendu publiques deux enquêtes révélant les pratiques routinières d'abattoirs situés dans le Gard.
Les images montrent des animaux violentés en toute impunité : des moutons, chevaux, cochons ou bovins mal assommés qui reprennent conscience sur la chaîne d’abattage, des cochons gazés dans une fosse dont certains se réveillent pendant qu’ils se vident de leur sang, des moutons violemment lancés par dessus une barrière, d’autres sont victimes de la perversité de certains employés.

Je suis indigné(e) et profondément choqué(e) par ces faits, je me joins donc à l'association L214 pour demander l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire afin de faire toute la lumière sur les pratiques des abattoirs français trop longtemps dissimulées au public. En tant que parlementaire, vous pouvez déposer une proposition de résolution allant dans ce sens. Merci à vous de bien vouloir agir. Avec toute ma reconnaissance !
Plus d'infos : www.abattoir-made-in-france.com

Partager cet article
Repost0

Le Foll ou le "ministre des abattoirs abjects", selon Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Dans une lettre ouverte au ministre de l'Agriculture, l'icône de la protection animale dénonce vivement l'inaction du gouvernement face à la détérioration du monde rural...

 

Brigitte Bardot a vertement critiqué ce mardi dans une lettre ouverte le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, qualifié de "ministre des abattoirs abjects", après la diffusion d'une vidéo dévoilant les mauvais traitements infligés à des animaux de l'abattoir certifié bio du Vigan dans le Gard.

Le salon de l'"agri-qui-tue"

"Samedi, vous inaugurez le salon de l'agri-qui-tue avec des animaux bichonnés qui seront eux aussi torturés dans les abattoirs", poursuit encore Brigitte Bardot, qui rappelle qu'elle avait demandé au ministre l'installation de caméras de surveillance sur chaque poste d'abattage lors de la diffusion d'une vidéo similaire tournée dans un abattoir d'Alès à la mi-octobre.

Sur RTL, Stéphane Le Foll a dénoncé mardi " des manquements graves " et "des actes de maltraitance qui seront sanctionnés comme il se doit", évoquant "des images insupportables et inacceptables". Il a aussi rappelé qu'il avait ordonné une enquête administrative parallèlement à l'ouverture d'une enquête préliminaire par le procureur de la République d'Alès, suite à la plainte déposée par l'association de défense des animaux L214.

VIDEO CLIQUEZ ICI :

Source : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle..

Partager cet article
Repost0

Maison Clio Blue : signe une licence Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

La spécialiste de la bijouterie en argent, Maison Clio Blue indique avoir signé une licence de marque Brigitte Bardot. Elle viendra s'inscrire comme une ligne complémentaire à celles de Clio Blue. La notoriété de la marque, notamment à l'export, permet d'espérer un niveau d'activité additionnel significatif à moyen terme.

Par ailleurs, Clio Blue devrait annoncer le rachat d'un distributeur de bijoux multimarques présent à Paris. Cette opération s'inscrit dans la stratégie de Maison Clio Blue de multiplication de ses points de vente.

Maison Clio Blue : signe une licence Brigitte Bardot
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>