Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver

Publié le par Ricard Bruno

Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver

Dans les régions les plus froides, il est difficile pour les oiseaux sauvages de trouver de quoi survivre. Voici quelques conseils pour les accueillir. Arbres dépouillés de leurs feuillages, sols gelés, graines envolées ou insectes enterrés, nos petits granivores et insectivores ne sont pas à la fête en hiver. D'autant que tous n'ont pas le gène "migrateur" en eux, et préfèrent geler ici que s'amuser là-bas. Sans non plus les surprotéger, on peut les aider à passer les mois les plus froids et par la même occasion s'offrir quelques spectacles tout en apprenant beaucoup de choses sur nos amis à plumes.

Jardin ou balcon ?

Les oiseaux ne sont pas difficiles Que vous habitiez à la campagne ou en ville, il y a toujours des oiseaux partout. A la campagne, vous aurez la visite d'une plus grande variété d'espèces, du plus petit au plus gros : mésanges, étourneaux, tourterelles, ramiers, pies, etc. En ville, ce sont surtout mésanges, verdiers, rouges-gorges, et parfois tourterelles qui fréquentent nos rues.

Si vous avez un jardin, la première chose à vérifier avant d'attirer les oiseaux, c'est la présence des chats. Si vous possédez un chat, ou si des chats traversent votre terrain, des mesures de précaution sont à prendre. Pour empêcher le chat des voisins d'entrer sur votre terrain par les haies, vous pouvez installer un grillage quasiment invisible au pied de vos haies. Sur votre balcon, il faut veiller à ce que vos baies vitrées soient protégées par des rideaux intérieurs pour deux raisons : le reflet du ciel sur les vitres risquent de tromper les oiseaux qui peuvent se tuer en ne voyant pas la vitre, et votre présence trop visible derrière les vitres peut les dissuader de s'approcher de votre balcon.

Quelles graines donner aux oiseaux ?

Les mélanges "oiseaux du ciel" sont bien préparés pour les oiseaux de la campagne, et les différentes tailles de graines peuvent satisfaire tout le monde. Après avoir observé vos visiteurs, vous pourrez déterminer quelles sont les espèces qui viendront le plus fréquemment chez vous, et il faudra peut-être adapter votre choix de graines en conséquence. Inutile de servir à des mésanges trop de grains de maïs ou autre grosse graine pour pigeons. En revanche, les mésanges sont incapables de résister aux graines de tournesol, et vous êtes assurés de les voir arriver si vous leur présentez leur dessert préféré. Pensez aux oiseaux insectivores qui n'ont que faire de vos grains. Rouge-gorges, hirondelle, fauvette apprécieront les pâtées d'insectes vendues dans les animaleries, mais vous pouvez aussi acheter de temps en temps des asticots de pêche, riches en protéines. Les placer dans un récipient à bords hauts pour qu'ils ne se sauvent pas !

Installer les mangeoires

Dans les jardins, pour protéger les oiseaux des prédateurs, placez les graines sur un large plateau cloué sur un seul pied central. Ainsi, les chats ne pourront pas accéder aux oiseaux. Des mangeoires toutes faites sont vendues, avec un petit toit pour protéger les graines de la pluie. Surveillez qu'elles ne germent ou ne moisissent pas, renouvelez-les régulièrement. Il faut savoir que tous les oiseaux ne mangent pas de la même manière. Le rouge-gorge préfère le sol, les mésanges préfèrent se suspendre par les pattes, tête en bas parfois, il faut donc varier les emplacements de vos mangeoires. Sur un balcon, placez les graines sur une petite table bien en vue, et l'idéal est de placer des perchoirs avec des bambous fixés sur la rambarde, afin que les oiseaux puissent s'approcher prudemment et en plusieurs étapes.

Les nichoirs

Si vous voulez que les oiseaux restent chez vous au printemps pour nicher, il faut installer les nichoirs dès l'hiver afin que vos hôtes s'habituent à leur présence. Il n'est pas rare qu'ils les visitent durant l'hiver, pour s'y installer dès la fin février. Ne placez pas les nichoirs avec l'entrée face au nord, ou face au vent d'ouest pour la région ouest de la France. De même, percez avec une vrille quelques trous sur le plancher du nichoir, et inclinez-les légèrement afin que les nichées ne se noient pas si la pluie y pénètre.

De l'eau et du gras pour la santé des oiseaux

Les oiseaux ont besoin d'eau pour boire et se baigner. De la même manière que vous avez installé une mangeoire, déposez un plateau en hauteur, rempli d'eau sur une profondeur maximum de 3 cm. Les petits oiseaux pourront ainsi se baigner en toute sécurité. En période de pluie, cette précaution est inutile, mais les grands froids secs sont souvent mortels à cause de l'eau gelée ou des sols sans flaques. La matière grasse est utile pour l'organisme fragile des oiseaux et les protéger du froid. Vous pouvez vous-même fabriquer des boules de graisse ou en acheter des toutes prêtes. Ces dernières ont l'avantage de pouvoir se suspendre par un petit filet, et les mésanges adorent faire des acrobaties pour les picorer. Il ne vous reste plus qu'à savourer le spectacle, à étudier le comportement des oiseaux entre eux, en repérant les dominants et les timides, à noter la hiérarchie qui s'installe parmi les espèces autour d'une mangeoire, et surtout, pensez à enlever toute cette nourriture dès le retour des beaux jours, afin que vos amis reprennent le chemin de l'autonomie.

Pas à pas : fabriquer des boules de graisse pour les oiseaux..

 

Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver

Comme chaque hiver avec l’arrivée des grands froids, les volatiles sont soumis à rude épreuve. S’ils savent se protéger du froid en gonflant leur plumage, trouver leur maigre pitance est un défi quotidien, d’autant plus que les journées sont plus courtes. Les plus faibles meurent durant cette période, et les aider à passer l’hiver ne bouleversera pas l’écosystème de votre jardin. Que faire alors ? Leur procurer de quoi se nourrir et les engraisser afin d’augmenter leurs chances de survie. De plus, c’est un excellent moyen de les observer et de les photographier, tout en apprenant leurs habitudes. Vous serez surpris de voir la hiérarchie qui s’installe au sein d’une même espèce pour picorer, mais aussi entre espèces différentes, les unes se chamaillant avec les autres.

Difficulté : moyen Coût: environ 10 euros (Végétaline 6€/kg, graines de tournesol 2€/kg, raphia 2€/50g) Outillage nécessaire : - de la Végétaline (huile de noix de coco hydrogénée), du suif ou du saindoux. - des graines pour oiseaux (pipasses ou autres). - des pots de yaourt. - du raphia ou de la ficelle. Optionnel : - un morceau de papier sulfurisé. - des moules à biscuits. - des bouts de bois.

Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Nourrir et protéger les oiseaux du ciel durant l'hiver
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Nouveautés...nouvelles sorties..

Publié le par Ricard Bruno

Best Hits Compilation Brigitte Bardot

Best Hits Compilation Brigitte Bardot

Détails sur le produit

  • CD (4 mars 2016)
  • Nombre de disques: 3
  • Format : Compilation
  • Label: Mercury Records
  • ASIN : B0153OW2MQ
  • Prix : 9,56 euros
  • Liste des titres : Disque : 1 Disque : 2 Disque : 3

    1. Bonnie and clyde

    2. La madrague

    3. Moi je joue

    4. Ciel de lit

    5. Harley davidson

    6. Une histoire de plage

    7. Un jour comme un autre

    8. Je danse donc je suis

    9. Ne me laisse pas l'aimer

    10. Ca pourrait changer

    11. Les hommes endormis

    12. Contact

    13. Je t'aime moi non plus

    1. L'appareil à sous

    2. Bubble gum

    3. Oh qu'il est vilain

    4. Faite pour dormir

    5. À la fin de l'été

    6. Invitango

    7. Maria ninguen

    8. Mélanie

    9. Le diable est anglais

    10. Je me donne à qui me plaît

    11. Les amis de la musique

    12. Les cheveux dans le vent

    13. Tu veux ou tu veux pas?

    1. Nue au soleil

    2. Ay que viva la sangria

    3. Ce n'est pas vrai

    4. C'est rigolo

    5. C'est une bossa nova

    6. Depuis que tu m'as quittée

    7. El cuchipe

    8. Everybody loves my baby

    9. Mon léopard et moi

    10. Pas davantage

    11. Rose d'eau

    12. Tiens c'est toi

    13. La fille de paille

Brigitte Bardot : Nouveautés...nouvelles sorties..

Best of Gainsbourg & Co Compilation

Détails sur le produit

  • CD (26 février 2016)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Compilation
  • Label: Mercury Records
  • ASIN : B01AOQDEJI

Pour le commander : Cliquez Ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Fondation Brigitte Bardot : 47 moutons définitivement sauvés !

Publié le par Ricard Bruno

Fondation Brigitte Bardot : 47 moutons définitivement sauvés !
Fondation Brigitte Bardot : 47 moutons définitivement sauvés !

Clichy sous Bois : Aïd 2014, 47 moutons définitivement confiés par la justice à la Fondation Brigitte Bardot !

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Bienvenue chez les grands singes naufragés

Publié le par Ricard Bruno

Bienvenue chez les grands singes naufragés

« Une saison chez les bonobos », sur France 4 à partir du 18 février, à 20 h 50.

L'équipe d'"Une saison au zoo" s'est rendue au Congo pour nous faire découvrir, en prime time, les mœurs des bonobos. Une série documentaire aussi addictive qu'une téléréalité !​

De tous les animaux, il en est un qui partage 98,6 % de notre génome. C’est-à-dire presque autant que Ribéry. Comme nous, le bonobo reste neuf mois dans le bidon de sa maman, tient debout, aime s’ébrouer dans l’eau, utilise des outils, joue, rit, pleure. Il est aussi le seul primate à se laisser mourir, sciemment, s’il ne ressent pas d’affection. Mais cela n’a pas suffi à l’homme, congolais en l’occurrence, qui depuis toujours le chasse. Vendu comme viande de brousse, on retrouve du bonobo jusque dans certaines échoppes du XVIIIe arrondissement de Paris. Boucané, l’adulte fait un bon plat de résistance. Mais le bébé qui reste agrippé au corps de sa mère n’a lui pas assez de couenne pour être mis en sauce. Alors les braconniers le bradent comme animal de compagnie. Il finit dans les bars, grandit en cage, une chaîne autour du cou, parfois chez des particuliers. Ce fut le cas de Mimi. Il y a une quinzaine d’années, on retrouvait cette femelle chez ses maîtres, en chemise de nuit devant la télé… Dans une main un verre de limonade, dans l’autre la télécommande.

Immersion dans le refuge des bonobos orphelins

C’est tout le drame d’une espèce en voie d’extinction. C’est tout le malheur d’un pays, il y a vingt ans à feu et à sang. En pleine guerre civile, en 1994, une sainte femme comprend l’urgence. A 30 kilomètres au sud de Kinshasa, Claudine André monte de toutes pièces un sanctuaire, en fait le refuge des bonobos orphelins. C’est ce petit paradis que sont venus visiter Charlotte la soigneuse, Cyril le vétérinaire et quelques autres employés du zoo français de La Flèche. Depuis quatre saisons, leur quotidien au parc naturel sarthois faisait un carton sur France 4 : la production leur devait bien des vacances. Qui, vous le constaterez, n’en sont pas franchement… Le temps de six épisodes de quarante-cinq minutes, montés sans maquillage, affranchis de la sempiternelle voix off qui-prend-le-téléspectateur-pour-un-jambon, on assiste à la rencontre de deux équipes – française et congolaise –, au mariage de leurs savoir-faire, au partage de leurs connaissances.

C’en est touchant sans être mièvre, et comme un gosse on tremble de savoir si la plaie de N’Jili a proprement cicatrisé, si les amours de Waka donneront un nouveau-né pour l’été… Au quatrième jour, entre autres surprises, Maman Susie, l’éthologue, nous explique que les bonobos ont aussi leurs codes, leurs mœurs. Des trois clans qui vivent au sanctuaire, le premier est très sévère avec sa progéniture ; le deuxième, sans doute d’obédience post-soixante-huitarde, mène son éducation plus à l’avenant ; quant au troisième, allez savoir pourquoi, la mode y est à l’épilation. Et chacun de ses membres semble sortir de chez l’esthéticienne…

Non, vraiment, à les observer de si près et dans de telles conditions, on s’aperçoit que l’on était bien bête de croire bêtes les bêtes. On se souvient surtout que nous autres, misérables Homo modernus, arrogants bipèdes, descendons directement du singe. Et qu’à tout prendre nous ferions peut-être bien de remonter.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Publié le par Ricard Bruno

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC
COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas Association basée à Agde dans l'Hérault. Bonjour, A la veille de la saison taurine, nous vous informons que l'ancienne Secrétaire d'Etat Rama YADE et le Président de la Corse Dominique BUCCHINI, expriment publiquement leur opposition à la corrida en signant le manifeste de la FLAC. Voir les manifestes signés en pièces jointes. Celui de Dominique BUCCHINI fut signé quand il était encore Président de la Corse. Les propos de Rama YADE sont particulièrement encourageants pour notre cause ! Voir le lien ci-dessous. http://flac-anticorrida.org/rama-yade-et-dominique-bucchini-signent-le-manifeste-de-la-flac/

Merci. Bien à vous.

Thierry Hély Président de la FLAC

www.flac-anticorrida.org

06 23 94 84 83

Partager cet article
Repost0

Maltraités, les chevaux ont été confiés à la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Maltraités, les chevaux ont été confiés à la fondation Brigitte Bardot

La décision est tombée ce mercredi. Les services de la Direction départementale de protection des populations (DDPP, qui dépend de la Préfecture) ont pris un arrêté pour faire enlever les six chevaux amaigris du champ où ils vivaient, à Fontaines-Saint-Martin. Leur propriétaire est accusé de « négligence et mauvais traitements ».

Les six bêtes ont été confiées à la fondation Brigitte Bardot, qui s’est chargée de leur transfert ce mercredi. En attendant une décision de justice

Source de l'article : Cliquez ICI​

Partager cet article
Repost0

Lorsqu’ils ont vu ce qui recouvrait cette chienne, ils n’en ont pas cru leurs yeux.

Publié le par Ricard Bruno

Une chienne abandonnée a été découverte en train d’errer dans les rues.

Un cable lui lacérait sa queue, et son corps était couvert de milliers de puces.

Sa guérison totale est tout simplement miraculeuse.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

DEMANDONS QUE LE MASSACRE DES GALGOS EN ESPAGNE CESSE IMMEDIATEMENT

Publié le par Ricard Bruno

DEMANDONS QUE LE MASSACRE DES GALGOS EN ESPAGNE CESSE IMMEDIATEMENT

POUR SIGNER LA PETITION CLIQUEZ ICI

Au nom de quoi le massacre des Galgos a t-il lieu chaque année ? Une culture, l'argent ? Les Galgos sont des chiens merveilleux, affectueux et sont une création de Dieu. Vous n'avez pas le droit de les torturer, les maltraiter et pour en finir les tuer. Vous devez cesser ce massacre IMMEDIATEMENT, il ne demande qu'à vivre et être heureux. Un massacre n'est pas une culture mais tout simplement de la barbarie. Nous vous implorons d'arrêter cela.

Adressée à

A l'attention du Président Espagnol

DEMANDONS QUE LE MASSACRE DES GALGOS EN ESPAGNE CESSE IMMEDIATEMENT

Partager cet article
Repost0

Levrier martyr en Espagne : Pétition

Publié le par Ricard Bruno

Levrier martyr en Espagne : Pétition

En Espagne, le Galgo est traditionnellement élevé pour la chasse dans le milieu rural (galgueros). On organise chaque année des concours de chasse au lièvre ("carreras el campos"), dans différentes régions. Les lévriers sont lâchés en couples, le vainqueur est celui qui attrape le lièvre. Le vainqueur final est fêté fièrement avec ses maîtres, de stades en stades. Les perdants sont systématiquement éliminés de façon cruelle, proportionnellement à leurs performances, pendus (appelée de façon sordide "technique du pianiste": le chien est pendu long ou court selon ses performances pour résister plus ou moins longtemps à l'étranglement, prenant appui sur ses pattes arrières), jetés au fond d'un puits, empoisonnés, abandonnés sans pouvoir s'échapper (retenus), affamés, amputés, traînés derrière une voiture jusqu'à ce que mort s'ensuive, vendus comme appâts de pêche, utilisés comme cibles vivantes pour le tir, comme proie pour des combats de chiens type pitbulls. Plusieurs dizaines de milliers d'entre eux sont ainsi sacrifiés tous les ans. La législation en vigueur dans ce pays sur le droit des animaux ne serait pas appliquée envers les propriétaires. La fierté "bafouée" du chasseur dont le(s) chien(s) n'a/n'ont pas chassé à hauteur des exigences du propriétaire autoriserait ce dernier à punir son chien ou ses chiens en torturant et en imposant la mort qu'il choisit. On retrouve des similitudes avec la corrida et la mise à mort du taureau, le Galgo subissant cependant son sort et revenant parfois même vers son maître, amputé, éborgné... De plus en plus d'Espagnols s'insurgent contre ces pratiques cruelles et souhaitent que les Galgueros soient sanctionnés quand ils maltraitent leurs chiens. De plus, le statut de ce chien est quasi nul en Espagne, ainsi ce chien est considéré comme une sorte d'outil pour les chasseurs et ne dispose pas d'un statut le protégeant comme les autres animaux de compagnie. Il en résulte que, chaque année, des milliers de ces chiens sont non seulement abandonnés, mais souvent suppliciés, mutilés et tués par leurs maîtres en toute impunité. A ce jour, l'adoption est la base même de toute action, même si le but premier des associations est de faire naître une loi, par le biais de l'union européenne interdisant la chasse avec des lévriers, galgos et podencos, mais aussi d'amener les espagnols vers une réflexion « intense » sur les pratiques barbares qui ont tous les DROITS. La presse espagnole et tous les médias commencent aussi à dénoncer ces "coutumes" et de grandes manifestations ont lieu à travers l'Espagne. Les revendications sont claires : - Une réglementation nationale (aujourd'hui chaque province à sa propre loi) concernant la défense des droits des animaux. - Des peines et sanctions plus sévères que celles instaurées dans le code espagnol contre ceux qui maltraitent et abandonnent les animaux, et que celles-ci soient appliquées. "La chasse recommence et l'hécatombe concernant les galgos aussi, nous avons besoin de vous plus que jamais pour les sortir de l'enfer au plus vite."

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>