Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pétition : Il faut abolir d’urgence le massacre des Galgos en Espagne.

Publié le par Ricard Bruno

POUR SIGNER LA PETITION : CLIQUEZ ICI

Source : Fondation Brigitte Bardot

Versión española abajo

C’est un cri, un appel, un S.O.S urgent et grave que je lance à L’Espagne, à sa Majesté le Roi Felipe VI, au Premier Ministre, au gouvernement, aux médias, et au peuple espagnol.

Il faut abolir d’urgence, sans délai ce que les GALGUEROS appellent « la chasse aux Galgos ». Cette pratique cruelle, barbare, infâme qui, du dressage inhumain à la punition de mort lente et insoutenable, est encore pratiquée dans l’unique pays du monde au 21ème siècle : L’ESPAGNE !

Les chiens Galgos ne doivent plus servir d’assouvissement sadique à des individus primaires et cruels qui usent impunément de leur prédominance pour se défouler sur des innocents, leur faisant des tortures indécentes et obscènes dignes des djihadistes. Je reçois énormément de courrier dénonçant cette abomination, comparant l’abject sort des Galgos au massacre immonde des bébés phoques au Canada et me suppliant d’user de ma notoriété pour faire éclater ce scandale qui évoque la même violente souffrance, la même injustice, et la grande lâcheté humaine.

C’est ce que je m’apprête à faire sans une réponse urgente et officielle déclarant l’abolition immédiate du martyre infligé aux Galgos.

Quel pays pourrait encore accepter que des chiens qui n’ont pas été à la hauteur d’une chasse au lapin soient punis de pendaison, qu’on leur crève les yeux, qu’on les ampute à vif, qu’on les écorche vivants, qu’on les brûle à l’acide, qu’on les empoisonne de produits extrêmement toxiques ? Et même qu’on les traîne derrière une voiture jusqu'à ce que mort s’ensuive.

C’est indigne d’un pays comme l’Espagne. C’est indigne d’un être humain. C’est indigne pour l’humanité dans son ensemble.

Je vous supplie tous de prendre conscience de ces actes de barbarie atroces et de faire le nécessaire pour que cela cesse sans délai, immédiatement, tout de suite.

Merci pour eux !

Brigitte Bardot
Présiden
te

Télécharger ICI la pétition papier.

Esto es un grito, una llamada, un SOS urgente y grave que lanzo a España, a su Majestad el Rey Felipe VI, al Presidente del Gobierno, a los miembros del Gobierno, a los medios de comunicación y al pueblo español.
Es necesario abolir con carácter urgente e inmediato lo que los GALGUEROS denominan «la caza con Galgos». Esta práctica cruel, salvaje, infame que, abarca desde el adiestramiento inhumano hasta el castigo con una muerte lenta e insoportable, se práctica aún en el siglo XXI en un solo país en el mundo: ESPAÑA.
Los galgos deben dejar de servir para la satisfacción sádica de individuos primarios y crueles que se sirven impunemente de su supremacía para desfogarse con seres inocentes, haciéndoles sufrir torturas indecentes y obscenas dignas de yihadistas. Recibo una enorme cantidad de correo denunciando esta abominación, comparando el abyecto destino de los galgos con la repugnante masacre de los bebés foca en Canadá, en los que me suplican que utilice mi influencia para hacer que estalle este escándalo que evoca el mismo sufrimiento violento, la misma injusticia y la gran cobardía del ser humano.
Esto es lo que me dispongo a hacer si no recibo una respuesta urgente y oficial en la que se declare la abolición inmediata del martirio infligido a los galgos.
Qué país podría seguir aceptando que perros que no han estado a la altura en una caza de conejos sean castigados con el ahorcamiento, que les revienten los ojos, los amputen o les despellejen vivos, que los quemen con ácido o los envenenen con productos extremadamente tóxicos. O incluso que los arrastren detrás de un coche hasta morir.
Esto es indigno de un país como España. Es indigno de un ser humano. Es indigno para la humanidad en su conjunto.
Les suplico a todos que tomen consciencia de estos actos de barbarie atroces y que hagan todo lo necesario para que esto cese inmediatamente, enseguida.

En su nombre, gracias.

Brigitte Bardot
Présiden
te

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Nouveautés dans mes collections

Publié le par Ricard Bruno

33t Brigitte Bardot disque Philips ref SLP 9.149 (brésil)

33t Brigitte Bardot disque Philips ref SLP 9.149 (brésil)

45t Sacha Distel disque Fermata ref 302.1033 (brésil)

45t Sacha Distel disque Fermata ref 302.1033 (brésil)

Affiche la lumière d'en face 120cm x 160cm

Affiche la lumière d'en face 120cm x 160cm

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Pierre Marly, optique dans le mille...vente aux enchères...

Publié le par Ricard Bruno

Pierre Marly, optique dans le mille...vente aux enchères...

ENCHÈRES - Polnareff, Brigitte Bardot, Jacqueline Kennedy-Onassis, Elton John, Karl Lagerfeld… Soixante paires de lunettes portées par des célébrités sont dispersées chez Kapandji-Morhange, à Drouot, le 13 mai.

Les lunettes qu'il a créées pour Bernard Buffet sont encore pleines de peintures. «Elles sont témoins du processus de création du peintre !», s'exclame le commissaire-priseur Elie Morhange. L'homme de radio Pierre Bellemare a, lui, voulu couvrir ses verres d'un grand E et du chiffre1. «C'est quand il était chez Europe 1», poursuit le marteau parisien. Les lunettes toutes fines de Juliette Gréco sont coiffées de feuilles d'or. Les grosses lunettes noires d'Elton John sont surmontées de doubles croches. Larges, blanches et sans verres, ce sont celles de Brigitte Bardot dans le film de Michel Deville, L'Ours et la Poupée, en 1970. «Elle ne voulait pas de verres pour éviter les reflets et parce qu'elle y voyait bien », commente encore Elie Morhange. En deux versions, orange et vertes, les montures de Johnny Hallyday conservent les traces de sa transpiration...

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Des chiots victimes de mauvais traitements

Publié le par Ricard Bruno

L’histoire remonte en septembre dernier lorsqu’une personne a fait l’acquisition d’un chiot dans un élevage de Conflans-Sainte-Honorine. Deux jours après, l’animal était mort. L’acheteuse remettait alors en cause les conditions de vie auxquelles étaient livrés les animaux et soupçonnait également de mauvais traitements infligés aux bêtes. La police nationale était alertée et ouvrait ainsi une enquête.

Il s’est avéré que la mort « suspecte » du chiot, intervenue deux jours après son achat, était en réalité due à un manque de sevrage. En effet, l’animal a été vendu avec un carnet de santé trafiqué qui mentionnait la fin de son sevrage. La personne à l’origine du signalement aux autorités a donc été victime d’escroquerie.

Jeudi dernier, les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine sont intervenus dans l’élevage de chiens en question. En présence de la SPA (Société protectrice des animaux, Ndlr) et de la fondation Brigitte Bardot, ils ont constaté les mauvaises conditions de vie auxquelles étaient soumis les animaux. À leur arrivée, les protagonistes ont dénombré 27 animaux de compagnie dont un chien mort. À la suite de l’intervention, la SPA aurait décidé de porter plainte contre l’élevage. Quant à la fondation Brigitte Bardot, elle serait dans l’attente d’éléments supplémentaires avant de décider de prendre part à l’affaire.

L’enquête doit se poursuivre pour savoir si l’élevage était totalement en règle ou s’il y a bien eu travail dissimulé. Si la mère serait semble-t-il déclarée en tant qu’entrepreneuse, sa fille âgée de 18 ans susciterait quelques doutes. En effet, plusieurs annonces passées sur internet ainsi que des transactions semblent indiquer qu’elle aurait pu tenir une place à part entière au sein de l’élevage familial.

Dans un second temps, l’enquête doit essayer de déterminer la provenance des animaux. Lors de leur intervention, les forces de l’ordre ont constaté que plusieurs chiens étaient porteurs de puces d’identification. Les policiers doivent donc établir si les animaux ont été acquis suite à des achats ou directement volés à leurs propriétaires. Ces derniers seraient répartis « aux quatre coins de la France », selon les informations délivrées par les puces.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

SNCF : Nouvelle campagne de publicité scandaleuse !

Publié le par Ricard Bruno

SNCF : Nouvelle campagne de publicité scandaleuse !

Devinez quoi ! une promotion déguisée de la corrida, une HONTE ! j'ai reçu cette publicité ce matin par Internet...

En un mot comme en 100...

CORRIDA BASTA !

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Un chat revient chaque jour à l'endroit où ses maîtres l'ont abandonné

Publié le par Ricard Bruno

Un chat revient chaque jour à l'endroit où ses maîtres l'ont abandonné

Cette histoire bien triste se passe à Belgorod, dans le sud-ouest de la Russie. Il y a un an, cet adorable félin a été abandonné par ses maîtres. Ceux-ci ont déménagé en le laissant volontairement sur le côté. Ce jour-là, le chat a couru à toute vitesse derrière la voiture de sa "famille" en espérant les rattraper, racontent des témoins présents au moment des faits. En vain.

Depuis un an, le chat revient chaque jour se coucher pile à l'endroit où il a été abandonné en espérant pouvoir retrouver les personnes auxquelles il tient.

Une photographie prise par Ostap Zadunayskiy et postée sur VKontakte, le Facebook russe, montre le chat immobile attendant qu'un beau jour son rêve se réalise.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Fendi va de nouveau fâcher Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

La marque retente la “haute four­rure”

Image madifiée par RB qui ne correspond pas exactement à l'article

Image madifiée par RB qui ne correspond pas exactement à l'article

Malgré les protes­ta­tions des anti-four­rures, lors de la première édition, Fendi a programmé son deuxième défilé “haute four­rure”, pour son 90e anni­ver­saire.

Les protes­ta­tions des asso­cia­tions de protec­tion animale n’y auront rien changé. Pour célé­brer ses 90 ans, la maison italienne Fendi prépare sa deuxième collec­tion “haute four­rure”, présen­tée le 7 juillet prochain pendant la semaine des défi­lés haute couture à Paris. Karl Lager­feld, direc­teur artis­tique depuis 1985, donne rendez-vous à Rome, où les origines de la marque seront célé­brées.

“C’est la meilleure façon de fêter le 90e anni­ver­saire de Fendi pour expri­mer nos racines et notre ADN tout en trans­met­tant la créa­ti­vité auda­cieuse et le savoir-faire unique de la four­rure”, a confié Pietro Beccari, PDG de la griffe.

Marque du groupe LVMH, Fendi a bâti sa répu­ta­tion sur la qualité de ses four­rures depuis sa créa­tion dans les années 20 par Adèle et Eduardo Fendi. Il s’agit d’ailleurs de l’unique maison de luxe avec un atelier interne dédié à la four­rure.

En juillet dernier, le premier défilé “haute four­rure” avait créé la polé­mique. Plusieurs asso­cia­tions, dont la fonda­tion Brigitte Bardot, avaient alors mani­festé leur colère, néces­si­tant l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre. Cette nouvelle édition ne devrait pas se dérou­ler autre­ment.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Retour des dissections de souris à l'école: une décision "scandaleuse" pour la Fondation Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Suite à la décision du Conseil d'Etat d'annuler l'interdiction de la dissection des souris en classe, la Fondation Brigitte Bardot, qui lutte pour la défense animale, a tenu à réagir. Dans un communiqué, elle affirme que ces expériences "inutiles" peuvent être remplacées par des méthodes de substitution "bien plus formatrices pour les élèves". ​

Pour la Fondation Brigitte Bardot, cette décision est "arbitraire et scandaleuse".

Pour la Fondation Brigitte Bardot, cette décision est "arbitraire et scandaleuse".

Une récente décision du Conseil d'Etat annulant l'interdiction de disséquer des souris en classe, est jugée "arbitraire et scandaleuse", selon la Fondation Brigitte Bardot pour la défense animale. "Faut-il rappeler que l'expérimentation animale n'est licite que lorsqu'il n'existe pas de méthodes pouvant s'y substituer?", indique la Fondation Bardot dans un communiqué publié ce mardi.

"Rappelons que l’on parle ici d’animaux disséqués après avoir été tués pour d’inutiles expériences qui peuvent être remplacées par des méthodes de substitution (matériaux inertes, vidéos, etc.), bien plus formatrices pour les élèves", estime la fondation créée et présidée par l'ancienne actrice.

Le Snes-FSU, premier syndicat d'enseignants du secondaire, avait contesté devant le Conseil d'Etat une décision du ministère de l'Education nationale de novembre 2014 interdisant les dissections dans toutes les classes de collèges et lycées, jusqu'au baccalauréat.

Pour le Snes, "la confrontation avec le réel est l'un des fondements de notre discipline, dans l'évident respect de la vie animale, et les solutions alternatives actuellement proposées, maquettes en plastique, programmes informatiques, sont loin de pouvoir remplacer la manipulation du vivant".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Monoprix ne commercialise plus d'oeufs de poules élevées en batterie

Publié le par Ricard Bruno

Depuis lundi, Monoprix a définitivement retiré les œufs de poules élevées en cage de ses rayons, a annoncé l'enseigne dans un communiqué. ​

Monoprix ne commercialise plus d'oeufs de poules élevées en batterie

«Monoprix fait le choix de retirer définitivement les oeufs de catégorie 3 de ses rayons à compter du 11 avril 2016», précise l'enseigne dans un communiqué, la première à prendre ce type d'initiative. Comprenez qu'elle ne vendra plus d’œufs de poules élevées en batterie.

L'opération s'accompagne, par ailleurs, d'une «démarche de sensibilisation auprès des consommateurs» via «une brochure explicative et un affichage en magasin» et les réseaux sociaux, indique le groupe dans un communiqué.

En 2013, l'entreprise de grande distribution s'était déjà engagée à ne plus proposer d'oeufs issus d'élevage de poule en cage mais uniquement sur sa propre marque. En 2015, Monoprix avait déjà supprimé les œufs de batterie de la fabrication des pâtes d'Alsace et de la mayonnaise de sa marque Monoprix Gourmet, imitant d'autres fabricants de mayonnaise.

Rappelons que deux tiers des œufs vendus en France et 75% de la production hexagonale, proviennent d'élevages en cage.

Source de l'article : cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>