Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot plaide la cause de Jacqueline Sauvage auprès de François Hollande

Publié le par Ricard Bruno

Dans une lettre adressée au président de la République, Brigitte Bardot apporte son soutien à Jacqueline Sauvage. ​

Brigitte Bardot plaide la cause de Jacqueline Sauvage auprès de François Hollande

Qui a dit que Brigitte Bardot ne défendait que les animaux? De sa Madrague, la Tropézienne d'adoption vient d'adresser ce vendredi une lettre au président de la République, François Hollande, afin de soutenir celle qui, condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, annonce via son avocat qu'elle renonce à faire appel de son maintien en prison.

Voici la lettre de BB reproduite in extenso :

Monsieur le Président,

« Recevoir n’est pas comparable à ce que donner peut offrir ».

Un don partiel annihile la générosité du geste. Un don total l’anoblit.

Madame Sauvage a été victime toute sa vie et ne doit plus être la victime de la sévérité incompréhensible d’une justice contestable.

Une grande partie de l’opinion publique la soutient et implore votre grâce. En leurs noms et au mien, je vous supplie d’user de votre pouvoir en graciant totalement Jacqueline Sauvage. Sinon je crains que cette pauvre femme, qui refuse la lutte, ne se laisse mourir de désespoir. Cette condamnation serait alors une condamnation à mort… Ce qui serait scandaleux.

Je vous supplie, Monsieur le Président, de prendre ma lettre en considération et vous assure de mes sentiments les plus respectueux.

Brigitte Bardot plaide la cause de Jacqueline Sauvage auprès de François Hollande

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot nouveauté : Disque vinyle...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot nouveauté : Disque vinyle...

Brigitte Bardot nouveauté : Disque vinyle 33t

En précommande à la FNAC en cliquant ICI

Prix : 12,10 euros retrait gratuit en magasin

ou 2,89 euros de transport si livraison à domicile...

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

En 1976, Brigitte Bardot abandonne le cinéma pour la cause animale

Publié le par Ricard Bruno

L'actrice a définitivement abandonné sa carrière au cinéma afin de combattre pour la protection des animaux, notamment les bébés phoques.

En 1977, à Memphis Tennessee, le Roi est mort. Elvis Presley avait 42 ans. Il emporte dans sa cape de satin blanc les années rock n'roll. Alors qu'au Centrafrique, Bokassa Ier enfile celle de l'empereur. Loin de ces fastes, à 4.000 kilomètres de Paris, dans la tempête de neige qui balaie l’île de Terre-Neuve, c'est la reine Bardot qui part en croisade. Ce 15 mars, BB s'en va t'en guerre sur la banquise. Plus grand chose à voir avec l'exquise Sainte Nitouche de ses débuts. Bardot a arrêté le cinéma il y a quatre ans pour se consacrer à la défense des animaux, et celle des bébés phoques.Avec l'écologiste suisse Franz Weber, elle a donc imaginé une opération quasi-militaire : empêcher la campagne de chasse annuelle des bébés phoques. Déjà 12.000 animaux tués à coups de gourdin. L’accueil est des plus violents, 200 trappeurs traquent l'actrice vite prise au piège et cette fois ça n'est pas du cinéma. La confrontation semblait inévitable. Mais au dernier moment, une tempête de neige. Bardot s'est réfugiée dans un grand chalet. Le camp des Sept Îles. Flamboyante et rageuse pour une conférence de presse improvisée. Une voix qui porte jusqu'au Canada qui proteste.

Mais BB est captive. 4.000 habitants hostiles sont réunis autour du camp. Son hélicoptère est saisi et elle est interdite de sortie du Canada. Elle tient tête. Paris appelle Ottawa. Bardot accepte de payer une amende. La police montée l'accompagne jusqu'à l’hélicoptère. Elle reviendra sur la banquise plusieurs fois. Mais aujourd'hui, elle se paye une dernière provocation. Elle profite d'une éclaircie pour faire poser son hélico en plein territoire de chasse. Dix minutes et une photo qui va faire le tour du monde. Elle serre un bébé phoque contre elle. Sur la banquise, BB venait de tracer sa nouvelle route. Tant pis pour le cinéma...Elle ne refera plus jamais marche arrière.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Bardot et Moreau sous le soleil de Mexico...

Publié le par Ricard Bruno

Bardot et Moreau sous le soleil de Mexico...

Rencontre au sommet ou mariage forcé de deux actrices au sommet de leur gloire ? Cinquante ans après sa sortie, le western échevelé de Louis Malle, “Viva Maria !”, trouble toujours les esprits.

Scènes de bataille dans la jungle mexicaine, explosions, cascades, rafales de mitraillettes, scènes de fête et de liesse. Costumes sophistiqués créés par Pierre Cardin pour Jeanne Moreau et Brigitte Bardot, deux des plus grandes vedettes du cinéma français : Viva Maria ! fut bel et bien le « blockbuster » de Louis Malle, film-spectacle à très gros budget, tourné au Mexique en 1965. Après l'exigeant Feu follet (inspiré du roman de Drieu la Rochelle), le film a surpris la critique, tour à tour séduite, outrée, partagée entre plaisir et détestation devant tant d'opulence et de burlesque.

Le tournage, surtout, a fait couler énormément d'encre dans la presse, française et internationale, qui se focalisait sur la supposée rivalité entre Bardot et Moreau — et s'en délectait. Il a ainsi généré 17 % d'articles de plus que Cléopâtre de Mankiewicz, événement cinématographique sorti deux ans auparavant, selon un sondage de L'Express de 1965 ! Il a également été entouré d'un immense battage publicitaire, et la sortie du film, accompagnée de produits dérivés, façon Disney.

“Je pensais qu'il serait drôle de réunir Bardot et Moreau dans le même film”, Louis Malle

En choisissant ces deux immenses stars, Louis Malle savait qu'il affolerait les médias et les spectateurs : « Je pensais qu'il serait drôle de réunir Bardot et Moreau dans le même film. Je désirais que l'alchimie opère entre l'actrice de métier et la star, entre la femme sophistiquée et l'enfant instinctive. » Bardot, sublime, joue Maria, la fille d'un anarchiste irlandais, formée au combat. Quand elle se retrouve seule à la mort de son père, elle se réfugie au sein d'un cirque, auprès d'une autre Maria (Moreau), chanteuse parisienne. Celle-ci l'embauche comme partenaire d'un numéro de strip-tease qui va charmer tout le Mexique... avant de se retrouver mêlées à une révolution dont elles deviennent des meneuses. Le duo qu'elles forment dans le film sur Ah ! Les p'tites femmes de Paris reste inoubliable.

“Le minois de Bardot contre le visage de Moreau, c'est gagné d'avance, c'est commercial”, Jean Collet, “Télérama”

Pour le journaliste Jean Collet (Télérama), l'idée même de ce duo était « impardonnable » : « Le minois de Bardot contre le visage de Moreau, c'est gagné d'avance, c'est commercial : on sait bien que les gens iront voir une compétition Bardot-Moreau. » Dans Cinq colonnes à la une, BB balayait cette polémique avec aplomb : « Les deux Maria sont complices et amies, et dans la vie, c'est la même chose. On reçoit beaucoup de journaux français qui ont l'air d'insinuer que c'est la bagarre entre nous deux. Je l'aime beaucoup, c'est une fille formidable, et nous nous entendons très bien. Nous sommes de bonnes amies ! »

Les deux actrices ont pourtant bien souffert en arrivant au Mexique. Mais plutôt du climat, de l'altitude... La première semaine est rude pour l'équipe. Jeanne et Brigitte sont tour à tour mala­des plusieurs jours d'affilée, à tel point que Louis Malle craint de ne jamais les avoir sur pied ensemble.

Du tournage reste aussi les souvenirs du romancier, journaliste, scénariste et essayiste autrichien Gregor von Rezzori, ami du réalisateur et acteur dans le film dans le rôle du magicien. Il est l'auteur d'un féroce journal de bord sur le tournage, dont certains extraits paraissent alors dans la presse étrangère. Les Morts à leur place, journal d'un tournage — allusion aux figurants, ainsi interpellés sur le plateau — est traduit plus de quarante ans après en français (éditions Le Serpent à plume, 2009) . Von Rezzori y décrit le petit monde qui gravite autour du film, les caprices et les tensions, les rivalités, et porte un regard critique sur le scénario tout en réalisant une peinture lucide du Mexique. Une contribution de plus à la légende internationale de Viva Maria !

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Abandons d'animaux sur les aires d'autoroutes: une caméra cachée piège de nombreux passants

Publié le par Ricard Bruno

Sensibiliser le public aux abandons d’animaux et ce plus particulièrement en période de vacances. C’est l’objet de la nouvelle caméra cachée du projet Would You React? qui réalise de nombreuses expériences sociales visant à conscientiser les citoyens face aux injustices.

L’initiateur du projet, Jonathan Lambinet, et son équipe ont voulu observer comment réagiraient les passants face à une famille d’acteurs sur le point d’abandonner leur animal de compagnie sur une aire d’autoroute.

Postée sur la chaîne YouTube de l’organisation mais également relayée sur sa page Facebook, la caméra cachée d’un peu moins de 9 minutes montre les réactions plutôt surprenantes des personnes qui ont été piégées, certaines allant même jusqu'aux larmes. Mise en ligne lundi, la vidéo atteint déjà plus de 14 000 vues.

Une idée belge née il y a plusieurs années

Would You React? est un concept initié par Jonathan Lambinet, diplômé en communication à l’ISFSC. L’idée de sensibiliser les citoyens à plus de solidarité au sein de la société est née il y a plusieurs années suite à des situations d’incivilité ou de vandalisme dont ont été témoins Jonathan et son équipe. Des situations auxquelles le public restait la plupart du temps passif.

Ils ont alors voulu reproduire de nombreuses situations quotidiennes sous forme de caméras cachées pour conscientiser le public, mais pas seulement, puisque des spécialistes interviennent également dans chaque vidéo afin de donner une clé de lecture supplémentaire. Un concept similaire à de nombreux autres programmes tels que Cam Clash ou Vitalydz.

Officiellement lancée en avril 2014, la chaîne YouTube du projet dépasse aujourd’hui les 6 millions de vues.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

BB l’insoumise...

Publié le par Ricard Bruno

BB l’insoumise...

Interview exclusive de Brigitte Bardot

— Actrice mythique, vous avez également été chanteuse et mannequin. Est-ce que la mode et les créateurs vous intéressent toujours ?

— Non la mode actuelle ne m’intéresse pas du tout. Elle n’a plus aucune élégance, c’est n’importe quoi ! Et en plus j’ai d’autres problèmes dans la vie.

— Vous qui êtes l’incarnation de la femme libre et insoumise, que pensez-vous de ces marques H&M, Dolce & Gabbana, Marks & Spencer qui se mettent à la mode « pudique » et au burkini ?

— Ridicule, grotesque. Une soumission supplémentaire. Une régression.

— Quand et pourquoi avez-vous ressenti cette vocation et ce besoin viscéral de vous consacrer à la cause animale ?

— Toujours. Je suis née avec. J’ai fait du cinéma pour avoir les moyens d’aider un jour les animaux. Je ne pensais pas que tout prendrait les proportions que j’ai obtenues. Pas sans mal, il faut le dire.

— Vous avez en personne assaisonné comme il faut Stéphane Le Foll au sujet de la vidéo de l’abattoir « certifié bio » du Vigan. Avez-vous été entendue par ce gouvernement dans vos revendications ?

— Je suis scandalisée par le « je-m’en-foutisme » des ministres de l’Agriculture. Stéphane Le Foll est aussi nul que les précédents. Pourtant ces incapables ont une lourde responsabilité à assumer, celle du respect dû aux animaux, surtout à ceux qui donnent leur vie pour nous nourrir. Il est inadmissible de laisser souffrir à ce point des animaux déjà épouvantés, stressés par tout ce qui précède l’abattage : odeurs, bruit, plaintes infernales, l’horreur à l’état pur. Pour moi c’est inconcevable de manger des animaux, c’est du cannibalisme. Les abattoirs sont des écorcheries abjectes où sont égorgés chaque jour des milliers d’animaux adorables, innocents de tout crime. La moindre des choses est de leur éviter la souffrance. Ce qui n’a pas été fait.

— Selon vous quels politiques ont fait le plus, sincèrement, pour l’avancée de la cause animale ?

— Aucun !

— Abattoirs torturant les animaux, élevages intensifs, bactérie E.coli, égorgements rituels, abattage halal, vous militez pour que plus personne ne mange de viande. Ne sont-ils pas de plus en plus nombreux à vous suivre, à commencer par l’OMS qui a lancé un cri d’alarme contre la viande rouge cancérigène ?

— Mon rêve serait un monde végétarien. C’est une utopie, mais manger moins de viande c’est une chose possible. Beaucoup de gens après avoir vu ces images d’abattoirs ont décidé de ne plus manger de viande. Merci à eux.

« Je voudrais bien voir les forces de l’ordre
jeter et traîner par terre un imam ! »

— Je sais que malgré votre sympathie pour Marine Le Pen vous avez à l’œil les maires FN en matière de chasse à courre ou de corrida. Est-ce qu’ils vous écoutent ?

— Je n’ai pas à l’œil les maires FN. J’ai eu à l’œil Marc-Etienne Lansade, de Cogolin, qui s’était conduit avec indécence et inconscience vis-à-vis de la protection du monde animal dont il disait être un grand adepte [N.D.L.R. : le maire de Cogolin a organisé un « Salon de la chasse » dans sa ville]. S’il ne m’a pas écouté, il a entendu les remontrances de Marine Le Pen.

— Est-ce que la démolition de l’Eglise Sainte-Rita qui bénissait chaque année les animaux à la Saint-François d’Assises vous choque ?

— C’est pire que choquant pour moi, c’est un sacrilège. Du reste j’ai écrit ce que j’en pensais sur mon tweet. Je voudrais bien voir les forces de l’ordre jeter et traîner par terre un imam, je voudrais bien voir la destruction d’une mosquée pour y mettre des logements sociaux ! J’ai tout fait pour sauver cette église mais les sommes fabuleuses en jeu sont des adversaires contre lesquels la foi ne peut vaincre. L’indifférence des prélats catholiques m’a confortée dans l’opinion de lâcheté que j’ai d’eux. Quant au pape François qui porte le nom du saint des animaux, il s’en tamponne comme d’une guigne et préfère recevoir les migrants musulmans !

BB l’insoumise...

L’Hôtel de Paris à Saint-Tropez accueille tout l’été une très belle exposition sur Brigitte Bardot, « l’exceptionnel féminin ». Prochaine étape de cette rétrospective : Paris.

A un mois de l’Aïd-el-Kébir, Brigitte Bardot lance un appel au président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, pour qu’il renonce à l’égorgement rituel et sanglant des moutons. Après l’assassinat du Père Hamel elle avait tweeté : « Stop à “l’Aïd-el-Kébir humain” », message accusé de pratiquer un scandaleux « amalgame » et condamné notamment par Anne Sinclair…

« En cette période effroyable où la barbarie tente de s’imposer en saccageant tout sur son passage, où le sang des innocents coule, plongeant la France dans le deuil, la tristesse et la colère, il est urgent d’œuvrer à l’apaisement pour ne pas provoquer le rejet et la rupture. (…) Aujourd’hui je m’adresse à vous car en ces temps obscurs nous avons besoin de paix, pas d’un sacrifice rituel où des milliers de moutons vont se faire trancher la gorge en toute conscience et dans la souffrance. (…) Je vous supplie d’appeler la communauté musulmane à ne pas faire couler le sang, à remplacer le sacrifice d’un animal par une offrande aux plus déshérités (…). Je reste persuadée que rien n’est impossible quand on la volonté de s’opposer à la violence et à la cruauté. »

BB l’insoumise...

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Pour Brigitte Bardot, la démolition de Sainte-Rita est un "sacrilège"

Publié le par Ricard Bruno

L'ancienne actrice dénonce l'opération immobilière derrière la démolition de l'église parisienne et l'inaction du pape François dans ce dossier.​

Pour Brigitte Bardot, la démolition de Sainte-Rita est un "sacrilège"

Brigitte Bardot monte une nouvelle fois au créneau. Cette fois, c'est pour dénoncer la démolition de l'église parisienne de Sainte-Rita, connue pour accueillir une bénédiction annuelle d'animaux. Pour l'ancienne actrice française, cette décision est un véritable « sacrilège » et elle précise, dans une interview, parue ce vendredi 12 août, au journal Présent que le pape François se « tamponne comme d'une guigne des animaux ».

« Je voudrais bien voir la destruction d'une mosquée pour y mettre des logements sociaux ! »

« C'est pire que choquant pour moi, c'est un sacrilège », a ainsi déclaré Brigitte Bardot au quotidien catholique d'extrême droite, qui rejette ce qualificatif. « Je voudrais bien voir les forces de l'ordre jeter et traîner par terre un imam, je voudrais bien voir la destruction d'une mosquée pour y mettre des logements sociaux ! » lance celle qui milite depuis près de 40 ans pour la cause animale. L'actrice, icône des sixties, explique avoir « tout fait pour sauver cette église, mais les sommes fabuleuses en jeu sont des adversaires contre lesquels la foi ne peut vaincre ».

Brigitte Bardot est d'autant plus scandalisée qu'elle n'a pas été soutenue dans sa lutte par l'Église catholique. « L'indifférence des prélats catholiques m'a confortée dans l'opinion de lâcheté que j'ai d'eux. Quant au pape François qui porte le nom du saint des animaux, il s'en tamponne comme d'une guigne et préfère recevoir les migrants musulmans ! » conclut-elle.

Située dans le XVe arrondissement de Paris, l'église Sainte-Rita, qui n'est plus consacrée, était animée par l'abbé Guillaume de Tanouärn, figure du catholicisme traditionaliste. Elle était la seule à Paris à accepter des animaux lors des offices. Son propriétaire, l'association des Chapelles catholiques et apostoliques, a demandé sa démolition en vue d'une opération immobilière et des travaux de construction de logements devaient démarrer en octobre 2015. Elle a été évacuée le 3 août par les forces de l'ordre.

Source de l'article ; Cliquez ICI

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot poursuit son combat pour la cause animale, elle fait un appel pour l’Aïd el-Kebir !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot ne fait plus du cinéma, mais elle est très active pour la cause animale. Dans un mois aura lieu la fête de l’Aïd el-Kebir et l’actrice fait un appel à la communauté musulmane. Non Stop People vous en dit plus.

Brigitte Bardot est l’une des icônes françaises du cinéma. Extrêmement belle, elle a fait chavirer le cœur de nombreux hommes. Au top de sa carrière, elle a décidé d’utiliser son image pour se consacrer à la cause animale. Au micro de l’AFP, Brigitte Bardot expliquait que sa mère était morte d’une surconsommation de viande ; une raison qui la pousse à poursuivre son combat. Non Stop People vous dévoilait un extrait de l’interview de cette actrice célèbre qui affirmait : "J’ai 81 ans. Je me porte comme le Pont Neuf et ça fait plus de 40 ans que je ne mange pas de viande […] La viande n’est absolument pas nécessaire à l’alimentation humaine".

"Je vous supplie [...] de ne pas faire couler le sang"

Brigitte Bardot est connue pour son franc-parler et elle n’hésite pas à s’exprimer quand quelque chose ne lui convient pas. Il y a plusieurs mois, Kendji Girac était dans le collimateur de Brigitte Bardot. La raison : sa veste qui était composée de fourrure animale. Pour l’actrice, le combat continue et il y a quelques heures, elle dévoilait sur Twitter sa lettre adressée au Président du Conseil Français du Culte Musulman pour s’exprimer sur l’Aïd el-Kebir. "Je m’adresse à vous car en ces temps obscurs nous avons besoin de paix, pas d’un sacrifice rituel où des milliers de moutons vont se faire trancher la gorge en toute conscience et dans la souffrance […] Je vous supplie d’appeler la communauté musulmane à ne pas faire couler le sang, à remplacer le sacrifice d’un animal par une offrande aux plus déshérités".

Partager cet article
Repost0

Vidéo : une jeune chienne découverte abandonnée dans une grange

Publié le par Ricard Bruno

~~La Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue pour secourir une jeune chienne abandonnée depuis deux mois dans une grange à Chassey (21), après un déménagement. Découvrez la vidéo de sa libération.

~~Elle était devenue trop encombrante alors il l’a abandonnée… Recluse dans une vieille grange, une petite chienne croisée griffon a survécu sans nourriture régulière, ni eau. Depuis 2 mois, cette chienne était attachée par une chaîne dans l’obscurité de la bâtisse. Elle ne sortait pas et vivait dans ses excréments. C’est à ce triste sort que son maître l’a laissé après son déménagement. Une plainte déposée pour « abandon » Heureusement, l’enquêteur de la Fondation 30 Millions d’Amis et les gendarmes de Semur-en-Auxois sont venus la délivrer (28/07/2016) ! Secourue, la pauvre petite chienne n’a pas caché sa joie d’être enfin sauvée ! Accueillies par des gémissements et des câlins, les équipes ont été très touchées par le sort de cette jeune chienne très affectueuse. « Elle était toute folle lorsque nous l’avons relâchée ! Elle a couru partout et n’arrêtait pas de nous demander des caresses » témoigne Farid, enquêteur de la Fondation 30 Millions d’Amis. La chienne a d’abord été recueillie par le refuge de Jouvence, à Messigny-en-Vantoux. « C’est une chienne adorable et vraiment très câline » explique une bénévole. Elle devrait être prochainement transférée au refuge de la Tuilerie, en Seine-et-Marne. La Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte pour « abandon ».

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>