Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le but de la course : arracher la tête de l'oie au galop...

Publié le par Ricard Bruno

Le but de la course : arracher la tête de l'oie au galop...

C'est à vomir, et ils prétendent que c'est une tradition...une honte! et ça se dit humain ! 

Bruno Ricard 

A Saint-Julien-sur-Bibost, petit village situé à l'ouest de Lyon, on fait vivre la tradition. Ce dimanche, trois cavaliers et une calèche se sont affrontés lors de la course à l'oie dans le cadre de la vogue du village. Cette tradition a été inventée au Moyen-Âge. On suspendait une oie vivante par les pattes et les joueurs devaient lui arracher la tête. La course à l’oie remonte à deux siècles dans la région de Saint-Julien et les jeunes paysans utilisaient les chevaux de trait du quotidien. Depuis le XXe siècle, l'oie est tuée avant d'être suspendue. Si nombreuses sont les communes qui ont décidé d'arrêter cette course, du fait des réactions négatives des associations de protection des animaux, le village de Saint-Julien-sur-Bibost a décidé quant à lui de ne pas jeter l'éponge.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Roger Vadim, quand l'amour déshabille les femmes

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, Annette Stroyberg, Catherine Deneuve, Jane Fonda : retour sur les amours d'un playboy français.

Septembre 1950. C'est lui qui l'a repérée sur la couverture du magazine Elle. Une jeune fille de bonne famille qui sert le thé. Roger Vadim a 22 ans. Playboy insouciant et fêtard qui écrit des scénarios. Il a convaincu le réalisateur Marc Allégret d'auditionner cette inconnue. Brigitte Bardot, 16 ans, rate son audition. Mais elle tombe sous le charme vénéneux de ce Roger Vadim. Amour interdit par la famille Bardot. Liaison à cache-cache, rendez-vous secrets. Elle a 18 ans. Enfin ils se marient. Il ne veut pas d'une épouse modèle, mais d'une femme qu'il va pouvoir sublimer au cinéma, avec ce film écrit pour elle et cette danse par qui le scandale arrive.

Avec Et Dieu... créa la femme, Bardot devient BB. Lui devient Vadim. Désormais, il va déshabiller les actrices. Vadim aime Bardot, mais elle le quitte juste après le film pour Jean-Louis Trintignant. Dès lors, il va avoir l'obsession de fabriquer les nouvelles Bardot. La mannequin danoise Annette Stroyberg est la copie conforme de BB, blonde et boudeuse. Mais ses Liaisons dangereuses, où il la débauche, restent sans suite. Annette le quitte pour Sacha Distel.

La suivante, Catherine Deneuve, n'aura pas besoin de lui pour briller. Elle sera célèbre après avoir chanté pour Jacques Demy dans Les parapluies de Cherbourg. Séparation amicale. Mais la chance aurait-elle tourné pour Vadim ? Congédié par ces femmes qu'il veut rendre célèbres. Le diable du cinéma français retourne donc dans son enfer : celui des boîtes de nuit parisiennes et de sa bande de copains.

A 36 ans. Chez Maxim's, il a croisé l'Américaine Jane Fonda, la vingtaine, belle et surtout rebelle face à ce Barbe Bleue du septième art. Jane Fonda ne rentrera pas en Californie. Le mariage durera dix ans. Il traversera les sixties où il la transforme en Barbarella, icône psychédélique des années pop. Il y aura encore trois femmes. Mais c'est tout au bout du chemin qu'il trouvera, enfin, le bonheur tout simple d'être amoureux.

Partager cet article
Repost0

En Tanzanie, le protecteur des éléphants assassiné !

Publié le par Ricard Bruno

Le Sud-Africain "Wayne Lotter", connu pour son combat contre le braconnage, a été tué par balles à Dar es-Salaam.
 
En Tanzanie, le protecteur des éléphants assassiné !

Wayne Lotter, un célèbre défenseur sud-africain de l’environnement qui s’était consacré à la lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, a été tué par balles dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 août, a annoncé la branche locale de Protected Area Management Solutions (PAMS), une fondation de protection de la nature. Ce meurtre a eu lieu à Masaki, un quartier huppé de Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie. L’identité et les motivations des auteurs sont inconnues.

« Wayne avait consacré sa vie à la faune sauvage africaine, travaillant d’abord, alors qu’il était encore jeune homme, comme ranger dans son Afrique du Sud natale, puis en étant à l’avant-garde de la lutte contre le braconnage en Tanzanie », écrit la fondation PAMS dans son communiqué, assurant que la police tanzanienne a ouvert une enquête.

Lire aussi :   En dix ans, l’Afrique a perdu 20 % de ses éléphants

La célèbre primatologue Jane Goodall a réagi à l’annonce en qualifiant M. Lotter de « héros », qui avait dû faire face à « des menaces personnelles » dans sa lutte contre le braconnage. « Si ce lâche attentat était une tentative de mettre fin au travail de la fondation PAMS, ce sera un échec », a-t-elle ajouté.

« Reine de l’ivoire »

La Tanzanie, l’un des pays qui comptent la plus importante population d’éléphants sur le continent africain, est aussi l’un des plus touchés par le braconnage. Un recensement récent notait que la population de pachydermes y a diminué de 60 % entre 2009 et 2014. La fondation PAMS estime toutefois qu’une « réduction considérable » du braconnage a été constatée depuis 2014, notamment grâce aux efforts de la NTSCIU, une unité tanzanienne d’élite spécialisée dans les crimes « graves » nationaux et internationaux, dont le braconnage.

Lire aussi :   En Tanzanie, une unité d’élite pour combattre le braconnage

La fondation PAMS aide au financement de cette unité, qui a arrêté près de 900 braconniers ces dernières années, dont la Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », actuellement jugée pour le trafic illégal de 706 défenses d’éléphants entre 2000 et 2014. En mars, le plus célèbre trafiquant d’ivoire tanzanien, Boniface Matthew Maliango, surnommé « le diable », a été condamné à douze ans de prison après son arrestation par la NTSCIU.

Source de l'article : Cliquez ICI
Partager cet article
Repost0

Cirque avec animaux : Le CLAC dénonce les violences en presqu’île de Crozon !

Publié le par Ricard Bruno

Cirque avec animaux : Le CLAC dénonce les violences en presqu’île de Crozon !
 
Partager cet article
Repost0

Une vidéo choc pour torpiller les exportations de bovins vivants !

Publié le par Ricard Bruno

Le CIWF a mis en ligne des images chocs sur le transport de bovins par bateau. Son objectif : que ses sympathisants signent une pétition affirmant que « La France doit cesser les exportations d’animaux vivants » hors de l’Union européenne, aussi bien par la voie maritime que terrestre.

Les associations de protection animale s’attaquent couramment au transport des animaux vivants sur de longues distances. Le plus souvent, ce sont les camions qui sillonnent l’Europe chargés de veaux ou de broutards qu’elles ont dans le collimateur. Ce 17 août 2017, elles partent à l’abordage du transport maritime des bovins vivants, parlant de « calvaire en mer ».

Neuf navires « inspectés »

Les images mises en ligne aujourd’hui sont présentées comme le travail d’Animal welfare foundation et Tierschutzbund Zürich, diffusé en Fance par le CIWF. Il s’agit d’une « enquête menée […] entre 2014 et 2017, 9 navires bétaillers […] dont 4 agréés par la France ». Et qui, toujours selon l’association, « en vertu de la réglementation, […] n’auraient jamais dû être autorisés à transporter du bétail ».

Quatre de ces navires sont peut-être agréés par la France, mais sur la vidéo, aucune boucle d’animaux français à l’horizon. Le CIWF affirme que ces bateaux sont « des car-ferries et cargos transformés pour transporter les animaux ». Et qu’ils présentent « de nombreux risques pour la sécurité et le bien-être des animaux : rampes de chargement et déchargement trop pentues, angles droits… »

Une pétition à la clé

La liste des griefs est longue, et comme à chaque fois, elle débouche sur une pétition intitulée « La France doit cesser les exportations d’animaux vivants ». Car si le CIWF affirme appeler « Stéphane Travert à soutenir la révision » de la réglementation européenne, sa cible réelle est d’« interdire, à terme, les exportations d’animaux vivants hors de l’Union européenne, par voies terrestre et maritime ».

La vidéo ne fait pas non plus mention des ports dans lesquels les images ont été prises. En avril dernier déjà, le CIWF avec la Fondation Brigitte Bardot et L214 exposaient clairement son point de vue : mieux vaudrait réduire le nombre d’animaux qui naissent plutôt que de les exporter vivants vers le pourtour méditerranéen.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

 

Partager cet article
Repost0

Maltraité et mort de faim, ce chien a été jeté dans un vide-ordures. ensuite un miracle s’est produit !

Publié le par Ricard Bruno

Au début, votre cœur sera brisé à la vue de ce petit être. Patrick a été retrouvé emballé coincé dans un vide-ordures. Un camion poubelle était prêt à l’emmener, jusqu’à ce qu’on le sauve au dernier moment.

On ne sait pas trop comment ce chien a fini dans la poubelle, mais nous savons que ses anciens propriétaires l’on attaché à une grille pendant plus d’une semaine.

 


Il a fallu beaucoup de soins et d’amour pour le guérir.



 


L’histoire de Patrick est réconfortante. Ça nous rappelle que les petits gestes d’amour et les soins apportent beaucoup.

Partager cet article
Repost0

20 ans, un bel anniversaire !

Publié le par Ricard Bruno

Le refuge Au Bonheur des chevaux a fêté ses 20 ans d'existence.

Le refuge Au Bonheur des chevaux a fêté ses 20 ans d'existence.

Malgré une météo un peu capricieuse, «Au Bonheur des chevaux» a fêté ses 20 ans dans la joie et la bonne humeur. Le refuge pour animaux maltraités a ouvert ses portes en 1997 à l'initiative d'un couple, Marie de Ghilage et Gilles Richard, et si au début quelques chevaux trouvaient à Prayssas un refuge pour couler des jours heureux, aujourd'hui le cheptel s'est agrandi et les portes se sont ouvertes pour d'autres animaux car Marie ne supporte pas de voir des animaux souffrir et son amour pour les bêtes se confirme à chaque nouvelle adoption :

47 équidés (35 chevaux, 5 mules et 7 ânes), 30 moutons, 26 chèvres et 4 cochons (3 cochons nains et un petit de 400 kilos dénommé «Maurice») composent aujourd'hui la population animale de ce paradis pour animaux, gardé et animé par les sept chiens qui gambadent autour d'eux.

Tous ces animaux font bon ménage et s'entendent très bien avec la race de bipèdes (les bénévoles) qui s'occupent d'eux et les entourent d'amour et de bienveillance.

Cette association fédère autour d'elle de nombreux soutiens. Son parrain, tout d'abord, Henri-Jean Servat, l'homme de télévision, la Fondation Brigitte Bardot qui apporte un soutien financier avec la Fondation 30 Millions d'amis, soutiens nécessaires pour assurer le confort et la nourriture quotidienne de cette arche de Noé.

Les dons arrivent de toute la France de la part des quatre cents membres donateurs et des dix bénévoles actifs qui, chaque jour, donnent de leur temps pour entretenir les espaces de vie de toute cette population animale.

Le 15 août, amis des animaux, membres de l'association et bénévoles se sont réunis pour fêter dignement cet anniversaire dans une grande convivialité et ont pu profiter des attractions, jeux et cadeaux entourés des animaux qui semblaient très heureux de toute cette joyeuse animation.

La restauration était assurée bénévolement par le patron du restaurant «Le Petit Belge», d'Agen, qui vient, chaque année, régaler les convives, notamment avec ses fameuses fricadelles/frites et bien d'autres spécialités.

Au «Bonheur des chevaux» (et des autres) mérite bien son nom, car cette association apporte un havre de paix à des animaux dont la vie n'a pas toujours été facilitée à cause d'accidents de la vie ou de la bêtise des hommes. Quelle que soit leur origine, chaque animal finit ses jours entourés d'attention dans un cadre et des installations bien entretenues.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

10 livres indispensables sur Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

 

livres brigitte bardot icone cinema biographie 11

Cet été, on se replonge avec délice dans la vie de Brigitte Bardot à travers 10 beaux livres, riches et passionnants. En somme, l'essentiel pour mieux comprendre l'inoxydable mythe BB.

Brigitte Bardot, le mythe éternel de Dominique Choulant, éditions Autres Temps

Brigitte Bardot, le mythe éternel de Dominique Choulant, éditions Autres Temps

Le style Bardot de Henry-Jean Servat, éditions Flammarion
Le style Bardot de Henry-Jean Servat, éditions Flammarion
 

Brigitte Bardot vue par Léonard de Raemy, éditions Didier Carpentier

Brigitte Bardot vue par Léonard de Raemy, éditions Didier Carpentier
 
Brigitte Bardot, la petite fiancée de Paris Match, éditions Glénat
Brigitte Bardot, la petite fiancée de Paris Match
 
BB en liberté de Jacques Héripret, éditions Eyrolles
BB en liberté de Jacques Héripret, éditions Eyrolles
 
BB par Brigitte Bardot, éditions Ouest-France
BB par Brigitte Bardot, éditions Ouest-France
 
Bardot, l'indomptable d'Alain Wodrascka et François Bagnaud, éditions Hugo & Cie
Bardot, l'indomptable d'Alain Woorascka et François Bagnaud, éditions Hugo & Cie
 
Brigitte, les années Bardot de Bernard Bastide, éditions Télémaque
Brigitte, les années Bardot de Bernard Bastide, éditions Télémaque
 
Initiales BB, mémoires de Brigitte Bardot, éditions Grasset
Initiales BB, mémoires de Brigitte Bardot, éditions Grasset
 
Brigitte Bardot, Répliques et Piques, rassemblées par François Bagnaud, éditions l'Archipel
Brigitte Bardot, répliques et piques, rassemblées par François Bagnaud, éditions l'Archipel
 
Partager cet article
Repost0

Pourquoi Pamela Anderson collectionne les rendez-vous manqués à Saint-Tropez ?

Publié le par Ricard Bruno

Pamela Anderson

Pamela Anderson

Décidément c’est un peu Pim Pam’... Poum! cet été pour l’ex-naïade d’Alerte à Malibu, victime d’un grand coup de mou.

Résumé des épisodes tropéziens. Victime tout d’abord d’une association avec un restaurateur de la presqu’île qui, selon ses dires, "ne respecte pas les droits humains", elle a été contrainte début juillet de quitter le navire et fermer son restaurant vegan estival au bout d’une semaine.

Second camouflet, celle qui s’est inventée une "filiation" avec Brigitte Bardot qui l’appellerait sa "fille" et lui parlerait "souvent au téléphone", n’a toujours pas été reçue par la pensionnaire de la Madrague qui a visiblement d’autres "chats" à fouetter...

>>LIRE AUSSI. Pour Brigitte Bardot, les chasseurs sont des "djihadistes du monde animal"

Pas d’audience de BB

BB sans égratigner la belle, confirme par ailleurs qu’elles n’ont échangé qu’une seule fois. C’était en... février 2008, après la venue de Pam’ dans les bureaux parisiens de sa Fondation, pour apporter son soutien à la campagne contre la reprise de la chasse aux phoques au Canada.

"Je l’ai eue au téléphone. Nous avons échangé en anglais. J’ai dû lui demander de ralentir le débit, parce que je ne comprenais rien!", confiait alors Brigitte en rigolant.

Julien Doré, une complicité de façade?

Dernier épisode, celle qui joue aux partenaires lascives dans le clip Le Lac de Julien Doré n’aurait même pas été conviée - ou n’a pas souhaité se rendre ? - à son concert au Festival de Ramatuelle qui vient de s’achever ... Complicité de façade? Participation monnayée et sans lendemain dans l’univers Doré?

Au Luc histoire sans parole

En tout cas, voilà qui fait beaucoup pour celle qui jusqu’ici ne communique que par le biais d’interviews relues ou de photos destinées à servir sa com’. A l’image de son passage en mode ultra-furtif pour dénoncer les cirques avec animaux au Luc en juin.

Pamela s’extrayant d’une limousine noire uniquement pour faire une photo avec une pancarte, avant de repartir au bout d’une minute chrono! Sans même avoir joint le geste... à la parole.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>