Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La France va-t-elle rejoindre la liste des pays qui ont interdit les cirques avec animaux?

Publié le par Ricard Bruno

Illustration. Photo François Baille

Illustration. Photo François Baille

Le débat est relancé après la mort vendredi d'un tigre qui s'était échappé d'un cirque parisien.

Les images du tigre abattu par son propriétaire après s'être échappé dans le 15e arrondissement de Paris ont indigné sur les réseaux sociaux et relancé les débats passionnés sur les cirques avec animaux.

>>LIRE AUSSI. Un tigre s'échappe du cirque et sème la zizanie à Paris... il finit abattu

La fondation Brigitte Bardot s'était notamment dit scandalisée dans un message diffusé sur Facebook. "Il faut réagir immédiatement et bannir cette exploitation de l'animal sauvage réduit à l'esclavage".

Si tel était le cas, la France rejoindrait la liste de 29 pays ayant interdit totalement la présence d'animaux sauvages ou non dans les cirques, dont près de la moitié fait partie de l'Union européenne : l'Autriche, la Belgique, la Bolivie, la Bulgarie, Chypre, le Costa Rica, la Croatie, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, la Grèce, le Guatemala, la Hongrie, l'Inde, l'Irlande, Israël, l'Italie, la Lettonie, le Liban, Malte, le Mexique, les Pays-Bas, le Pérou, le Portugal, la Roumanie, Singapour, la Slovénie et la Suède.

D'autres ont choisi de l'interdire partiellement sous la forme d'arrêtés locaux ou de textes nationaux légiférant certaines pratiques. C'est le cas de l'Allemagne, de l'Argentine, du Brésil, du Canada, du Chili, de la Chine, de l'Espagne, des Etats-Unis, de la Norvège, de la Pologne, du Royaume-Uni, de la République Tchèque, de la Slovaquie et de Taïwan.

En France, 62 communes refusent la venue de cirques avec animaux sauvages, et même parfois domestiques, comme Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes. Dans le Var, les villes de Saint-Raphaël, Roquebrune-sur-Argens, Le Luc, Villecroze ou encore Aups ont également fait ce choix.

Le cirque Joseph Bouglione avait d'ailleurs annoncé au mois de mai dernier qu'il renonçait à produire des spectacles avec animaux afin d'anticiper un très probable changement législatif français.

"Le débat est trop passionné"

Mais va-t-on vraiment vers un cirque sans animaux? Le directeur du cirque Phénix Alain Pacherie, interrogé par BFM TV, refuse d'être aussi catégorique.

"C'est sûr que le débat est sur la place publique. Pour ma part je déplore la manière dont est posé le débat. Il faut repenser ensemble et sereinement la question sans se lancer dans des oppositions partisanes.

Il ne faut pas être aussi radical et interdire du jour au lendemain les animaux dans les cirques. Il y a 250 cirques en France. Qu'est-ce qu'on fait de toutes ces bêtes? Que fait-on des emplois qui sont derrière, comme les dresseurs?

Il y a des cirques qui vivent parce qu'ils ont des animaux. Le débat est trop passionné. Il faudrait voir ce qu'il est possible de faire pour certains animaux, et pas pour d'autres."

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot avait déclaré au mois d'août ne pas être favorable à "l'idée que l'on fasse du spectacle avec la captivité des animaux".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Nouveau livre à paraitre le 25 01 2018 !

Publié le par Ricard Bruno

Sa vie de star, son engagement pour la cause animale... Brigitte Bardot sort un livre intitulé "Larmes de combat" le 25 janvier prochain...

Brigitte Bardot se montre sous un jour nouveau. Photo Laurent Amalric

Brigitte Bardot se montre sous un jour nouveau. Photo Laurent Amalric

Hormis nombre de préfaces et contributions amicales à des ouvrages qui lui sont consacrés, sa plume n’avait pas griffé le papier depuis 14 ans et le livre Un Cri dans le silence.

Brigitte Bardot annonce la sortie de Larmes de combat, ouvrage où elle se montrera "sous un jour nouveau", promet l’éditeur.

Sortie décalée

Les sorties de titres lui étant dédiés (Dans les pas de Brigitte Bardot ; Moi je joue, etc.) s’étaient bousculées au portillon à l’orée de ses 83 printemps et de l’inauguration de sa statue le 28 septembre dernier à Saint-Tropez, mais voici que Brigitte confirme la sortie d’un ouvrage écrit par ses soins de A à Z finalement pour le 25 janvier prochain (la date initiale était fixée au 11 janvier 2018).

Réflexion inédite

Davantage que de nouveaux coups de griffe à haute teneur polémique, BB doit y offrir une "réflexion inédite sur son existence et le sens de son combat. Elle se révèle comme jamais au travers de réflexions sur la nature et la place de l’homme", commente son éditeur, Plon.

Sa part animale

Si son combat pour la cause animale reste au cœur de l’ouvrage, Brigitte reviendra aussi sur "sa vie de star".

"Sauvage, instinctive, libre et émouvante... Pour la première fois de son histoire, BB explore sa part animale, douce et féroce, et qui explique bien des choix (...).

Un portrait tout en finesse de Brigitte Bardot qui se montre sous un jour nouveau", poursuit-on chez Plon qui assure tenir là le "Testament animal" de la Dame de la Madrague.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Un chien enfermé cinq ans dans une cave, retrouvé dans un piteux état..

Publié le par Ricard Bruno

Le chien est un yorkshire âgé de six ans (visuel d'Illustration)

Le chien est un yorkshire âgé de six ans (visuel d'Illustration)

Pauvre chien, il a vécu l'enfer sur cette terre...

Quand va t'on ENFIN prendre réellement en compte la misère animale dans ce pays, vous messieurs et mesdames les politiques...AGISSEZ !

Bruno Ricard 

Le yorkshire de six ans a été retrouvé au milieu de ses excréments, dans une cave des Ardennes. Il avait trois kilos de poils.

Il a vécu un véritable calvaire. Mardi, un chien a été retrouvé dans la cave de ses propriétaires, à Villers-Semeuse dans les Ardennes, après y avoir été enfermé pendant près de cinq ans, rapporte le quotidien local L’Ardennais

Le yorkshire n’a jamais été traité, ni soigné. Il vivait dans le noir, au milieu de ses excréments, s’indigne la Lisa (Ligue dans l’intérêt de la société et de l’animal), qui a porté plainte pour maltraitance contre les propriétaires de l’animal.

 
Presque aveugle

Âgé de 6 ans, le chien avait trois kilos de poils, emmêlés sur lui, quand il a été sorti de la cave. 

Enfermé pendant 5 ans dans une cave, voici à quoi ressemblait ce petit chien. Des images impressionnantes...

Enfermé pendant 5 ans dans une cave, voici à quoi ressemblait ce petit chien. Des images impressionnantes...

"Cinq ans à vivre dans ses déjections. Cinq ans à vivre comme un objet qu’on met au placard", se désole la Lisa, sur son site internet. Après l’avoir nettoyé et remis en état, l’association précise que le chien, rebaptisé Bob, est quasiment aveugle. Elle espère lui offrir une seconde vie, auprès de nouveaux maîtres, et explique sur Facebook, que de nombreuses personnes ont demandé à l’adopter.

Un chien enfermé cinq ans dans une cave, retrouvé dans un piteux état..

Bonjour à tous,

Tout d'abord, un grand merci pour vos messages de soutien !

Première bonne nouvelle : Bob va bien ! C'est un petit chien adorable ! 🐶

Deuxième bonne nouvelle : Ayant une liste de potentiels adoptants chez qui nous avons déjà effectués des pré-visites, le petit Bob n'est plus proposé à l'adoption :) Nous choisirons la famille qui correspond le plus à ses besoins.👍

Pour répondre à vos questions :
- L'association LISA va porter plainte et nous vous tiendrons informés du jugement.
- Nous ne mettrons aucune information concernant la personne qui détenait Bob. Il est hors de question que les réseaux sociaux servent de défouloir de haine. Nous sommes là pour aider les animaux, nous ne sommes pas des justiciers.

Le but de cette annonce est de dire que si vous êtes témoin d'actes de maltraitance : SIGNALEZ LE !
N'hésitez pas à contacter une association qui se trouve près de chez vous.
C'est ANONYME !

Partager cet article
Repost0

Deux chats pris pour cible à la carabine : une enquête de police en cours à Saint-Malo

Publié le par Ricard Bruno

En l'espace de deux mois, deux chats ont été blessés à la carabine à plomb dans des rues proches de l'avenue Pasteur, dans le quartier de Paramé, à Saint-Malo.

 

En l’espace de deux mois, deux chats ont été blessés à la carabine à plomb dans des rues proches de l’avenue Pasteur, à Paramé. Voici l’une des petites victimes, qui a reçu du plomb le long de sa colonne vertébrale.

En l’espace de deux mois, deux chats ont été blessés à la carabine à plomb dans des rues proches de l’avenue Pasteur, à Paramé. Voici l’une des petites victimes, qui a reçu du plomb le long de sa colonne vertébrale.

Qui en veut aux chats du quartier de Paramé, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) ? La question se pose aujourd’hui après l’agression de deux chats, appartenant à deux propriétaires différents, à proximité de l’avenue Pasteur, entre les avenues Krüger, Charles Guernier et la rue de la Duchesse Anne à Saint-Malo.

Les articulations de la patte broyée

Un premier chat a été pris pour cible le 16 août 2017, en début de matinée.

On l’a retrouvé clopinant et sanguinolent. Il ne pouvait plus s’appuyer sur l’une de ses pattes », se rappellent ses propriétaires.

Leur petite bête a aussitôt été prise en charge par un vétérinaire, avant d’être confiée aux bons soins d’un chirurgien.

Notre chat avait les articulations de la patte broyée par les plombs. Il a fallu deux opérations et trois anesthésies pour le remettre sur pattes.

Et, accessoirement, un chèque de 1 200 euros à débourser pour les frais médicaux.

Le vétérinaire est formel : notre chat a été blessé par un tir de carabine. La radio montre clairement deux plombs.

Écœurés et révoltés par « cet acte de cruauté » envers leur animal, ce couple de retraités a déposé plainte auprès du commissariat de police.

Enquête en cours

Une police malouine qui semble d’ailleurs prendre la chose très au sérieux depuis qu’un second sévice lui a été signalé dans le même quartier.

Ça s’est passé deux mois plus tard, dimanche 8 octobre, toujours dans la matinée. Un autre chat a été victime, là encore d’un tir de carabine.

La pauvre bête a pris du plomb dans la colonne. Sa propriétaire l’a retrouvée rampant au sol, l’arrière-train paralysé. Si ce chat s’est depuis remis de sa grave blessure, sa propriétaire a également dû mettre la main au portefeuille : 1 500 euros de frais de vétérinaire. Elle est surtout, elle aussi, scandalisée par cet acte gratuit.

Une enquête de police est actuellement en cours. La Fondation Brigitte Bardot a annoncé son intention de se porter partie civile en cas de procès pour « sévices graves ou actes de cruauté envers un animal ».

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Un stand de la fondation Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Un stand de la fondation Brigitte Bardot...

Ce samedi, Christelle et Carole, deux bénévoles de la fondation Brigitte Bardot avaient installé leur stand d’information place Leclerc. Elles ont l’habitude, une fois par mois, d’être présentes dans les rues piétonnes de Poitiers. Comme elles habitent le Civraisien, il était naturel de proposer cette campagne de sensibilisation, concernant la protection des animaux, au public du sud Vienne. La Fondation Brigitte Bardot, fondée en 1986, est présente dans 70 pays. Elle compte plus de 75.000 donateurs, et près de 500 bénévoles en France. La Fondation agit directement sur le terrain à travers des aides aux refuges, des sauvetages d’animaux, des campagnes de stérilisation d’animaux errants et son assistance aux personnes sans domicile fixe. Elle intervient aussi juridiquement contre les cas de cruauté ou de maltraitance. Les deux bénévoles présentes ce samedi veulent être de tous les combats auprès de la fondation : l’expérimentation animale, le massacre des lévriers en Espagne, les transports des animaux, la fermeture des élevages de visons, le changement du statut juridique des chevaux et éviter ainsi la consommation de leur viande… Elles reviendront, au printemps, sensibiliser le plus de personnes possible sur la cause animale.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Ce restaurant à Saint-Tropez relève le défi du repas 100% végétarien

Publié le par Ricard Bruno

Ce restaurant à Saint-Tropez relève le défi du repas 100% végétarien

A l'appel de l'association L214 et de l'association végétarienne de France, le restaurant indien Gandhi du quai de l'épi a concocté un menu spécial de l'entrée au dessert.

Siva, le patron du restaurant aux saveurs épicées est de toutes les( bonnes) causes. Bien connu du monde associatif et caritatif, cette fois-ci, il a décidé d'entendre l'appel lancé par l'association végétarienne de France et L214. L'idée est proposer à tous les clients un repas complètement dépourvu de viande ou provenant d'un animal. Sans lait, sans fromage, ni oeuf, donc mais aussi sans poissons, etc.

Ce fut chose faite ce midi avec un menu validé par Brigitte Bardot. Au menu donc : samoussas de légumes, soupe de lentilles, curry d'aubergines, pommes de terre à l'indienne, etc.

Un régal pour les yeux et les papilles des clients qui, végétarien ou non, ont eux aussi répondu présents en masse. "On a dû refuser du monde. cela prouve aussi qu'il y a une vraie demande", analyse Samia Falouti, délégué de l'association végétarienne de France pour les Bouches-du-Rhône et du Var et ambassatrice du concept VegOresto, qui organise des événements un peu partout en France.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Sondage : Faut-il interdire les animaux sauvages dans les cirques ?

Publié le par Ricard Bruno

Mes amis on se mobilise pour voter bien sur OUI !

Bruno Ricard 

La tigresse échappée de cette cage du cirque Bormann, dans le XVe arrondissement, s’est retrouvée en pleine rue, avant d'être abattue par son propriétaire dans le square Sarrabezolles

La tigresse échappée de cette cage du cirque Bormann, dans le XVe arrondissement, s’est retrouvée en pleine rue, avant d'être abattue par son propriétaire dans le square Sarrabezolles

Après la mort d’une tigresse, abattue vendredi en plein Paris par le propriétaire d'un cirque, les associations de défense de la cause animale donnent de la voix. La fondation Brigitte Bardot, «scandalisée par l'abattage du tigre», demande au gouvernement d'interdire l'exploitation des animaux dans les cirques. «C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de victimes humaines cette fois, il faut réagir immédiatement et bannir cette exploitation de l'animal sauvage réduit à l'esclavage», réagit-elle dans un communiqué.

Comme la Fondation Brigitte Bardot, le président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Allain Bougrain-Dubourg, demande à la maire de Paris, Anne Hidalgo, qu’elle «en finisse avec ces présentations d’animaux sauvages dans les cirques». L'affaire provoque le même tollé du côté de One Voice, de la SPA, de 30 millions d'amis ou de Code animal. Cette association, qui milite contre la captivité des animaux sauvages dans les cirques, les zoos ou chez les particuliers, a recensé en France une quarantaine d’accidents, plus ou moins graves, impliquant des animaux de cirque depuis la fin des années 1990.

Selon vous, faut-il interdire les animaux sauvages dans les cirques ?

Pour voter cliquez ICI !

Partager cet article
Repost0

Plainfaing : des ânes et des chèvres enchaînés...

Publié le par Ricard Bruno

Plusieurs associations de défense des animaux (SPA, CREL, 30 millions d'amis, Fondation Brigitte Bardot) se battent depuis plusieurs semaines dénonçant un cas d'animaux maltraités sur la commune de Plainfaing. Sur ces photos les militants associatifs montrent les mauvaises conditions de vie imposées à des ânes et des chèvres par leur propriétaire, près d'une habitation où jonchent des carcasses de voitures.

Plainfaing : des ânes et des chèvres enchaînés...
Plainfaing : des ânes et des chèvres enchaînés...

Les associations ont déposé plainte. Les services vétérinaires de la DDCSPP (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) se sont rendus sur place une première fois le 15 novembre dernier : ils ont constaté que les chèvres étaient attachées avec de courtes chaînes à des carcasses de voitures, sans abreuvement, ni abri. Deux ânes subissaient le même sort, enchaînés sur des monticules de terre sans alimentation suffisante. Les services vétérinaires ont mis en demeure le propriétaire avec ultimatum de déplacer les animaux sur une pâture avec de quoi boire, manger et se mettre à l'abri notamment en cette période hivernale.

Plainfaing : des ânes et des chèvres enchaînés...

Une deuxième visite des services vétérinaires vendredi 24 novembre a permis de constater que rien n'avait changé. Des procès-verbaux vont être dressés exigeant l'identification des animaux et le changement de leurs conditions de vie.
Quant aux associations, elles dénoncent un dialogue impossible avec le propriétaire, décrit comme un homme irrascible et grossier. S'il ne se plie pas aux mises en demeure, ses animaux lui seront retirés.

(photos fournies par les associations de défense animale)

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Communiqué de presse de la famille du Cirque Bormann...

Publié le par Ricard Bruno

Communiqué de presse de la famille du Cirque Bormann...
Là on atteint des sommets dans l'hypocrisie et la connerie humaine, lisez bien le communiqué de presse qu'a fait le directeur du cirque Bormann Moreno, vous allez être tout comme moi outré de ses écrits...ce type est une honte personnifié...plus CON que lui...c'est difficile ! Il a bien sur attaqué de front les Fondations associations qui se mobilisent et c'est tant mieux contre cette horreur qu'est l'enfermement à vie d'animaux...
 
Oh ! nous ne voulons pas grand chose...simplement la fin des animaux dans les cirques...point barre !
 
Bruno Ricard
Ps : Facebook : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2009375672632010&id=1687068534862727 

Communiqué de presse de la famille du Cirque Bormann

Paris, le 25 novembre 2017


Nous avons perdu hier soir, dans des conditions tragiques, l’une de nos jeunes femelles tigres. Elle s’appelait Mevy et était âgée de 18 mois. Cet événement a bouleversé notre famille et les habitants du 15ème arrondissement. Nous sommes dévastés. Nous comprenons la frayeur que la fuite de Mevy a pu provoquer et nous sommes profondément désolés pour les perturbations occasionnées.

Hier soir, aux alentours de 18 heures, Eric Bormann le directeur du cirque et responsable des tigres s'apprêtait à nettoyer leur cage. Il a fait entrer Mevy dans un sas de sécurité. C'est à ce moment-là qu'il a constaté que l'une des portes du sas, d'ordinaire condamnée, était grande ouverte. La tigresse s'est échappée. Eric Bormann a d'abord tenté de l'amadouer et de la faire revenir. Face à la fuite du fauve, il s'est résolu à la poursuivre sur la voie publique avec l'arme que la loi l'oblige à détenir.

L'utilisation d'un fusil hypodermique a été rapidement écartée, jugée trop risquée vu le délai d'action de cette méthode. Il nous fallait avant tout assurer la sécurité du public.

Sans hésiter, et malgré l'immense douleur d'abattre un animal né dans notre cirque, nous avons ainsi pris nos responsabilités. Un geste terriblement douloureux mais nécessaire pour Eric Bormann, qui a réussi à neutraliser l'animal en une dizaine de minutes.

L’amour des animaux est le coeur de notre métier, et ce depuis 8 générations que le cirque existe et 40 ans que nous sommes installés à Paris. Leur bien-être a toujours été au centre de nos préoccupations. C’est avec passion que nous travaillons chaque jour avec eux, que nous les voyons naître, les nourrissons au biberon, et que nous vivons au quotidien avec eux. Le respect des animaux et la sécurité de nos spectateurs ont toujours été nos moteurs. Eric Bormann, le propriétaire du cirque, est membre depuis 2012 de la Commission nationale consultative de la faune sauvage captive du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il siège en formation pour la délivrance des certificats de capacité à posséder un animal protégé par l'annexe de la convention de Washington.

Les attaques de quelques associations de défense des droits des animaux sont aujourd’hui blessantes pour notre famille. Nos neuf tigres sont tous nés au cirque. Nous leur offrons une qualité de soins dont nous sommes fiers, alors que le tigre est une espèce en voie d’extinction en milieu sauvage.

Notre installation récente dans le 15ème arrondissement a fait l’objet d’un accompagnement en matière de sécurité de la part de la Préfecture de Police de Paris avec qui nous travaillons main dans la main pour assurer aux riverains et aux spectateurs une sécurité maximale.
La défaillance du système de sécurité est un fait extrêmement rare dans le milieu du cirque. Aucune piste n’est écartée, y compris celle de la malveillance.
Nous travaillons avec les forces de l’ordre et nous mettons en oeuvre tous les moyens pour faire rapidement la lumière sur cet effroyable événement et apporter notre concours plein et entier à l’enquête qui va être engagée par les autorités compétentes. Nous nous réservons le droit d’engager des poursuites en fonction des conclusions.

Nous remercions toutes celles et ceux qui se mobilisent pour nous soutenir et nous témoigner leur amitié et leur confiance.

Le Cirque Bormann souhaite aujourd’hui reprendre ses activités et retrouver la sérénité pour continuer à offrir aux enfants et aux plus grands la joie et la découverte de numéros qui sont notre raison de vivre.

Eric Bormann
Alexandra Bormann

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>