Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bon anniversaire Mr Delon...

Publié le par Ricard Bruno

Bon anniversaire Mr Delon...

"B.B avait rendu hommage à cet homme de talent doté d’un tempérament exceptionnel d’éloquence et de bon sens : « Tu es le symbole vivant du chef d’œuvre que la France a produit durant ce siècle que nous avons traversé ensemble...Tu es cet aigle à deux têtes, le ying et le yang, le meilleur et le pire..."

Stéphane Mulys

Partager cet article
Repost0

Macron à la solde des chasseurs !

Publié le par Ricard Bruno

Macron à la solde des chasseurs !

Quelle honte ce président, c'est un pro chasse sans conteste possible !

Que fait Nicolas Hulot?...R I E N !

LA CHASSE ET LES CHASSEURS AU MUSEE !

Bruno Ricard 

 

Polémique chasse dans l’Oise : le président de la République et le Président de la FNC se rencontrent.

Le nouveau communiqué de presse de la FNC va faire plaisir aux chasseurs qui aiment la chasse à courre . Après les récents événements est les déclarations de chacun , le chef de l’état donne son avis sur la chasse et les engagements pris avant les élections.

Nous vous transmettons le communiqué officiel : 


Polémique chasse dans l’Oise :
Le Président de la République confirme ses engagements à Willy Schraen La Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) exprime une solidarité totale à l’égard du maitre d’équipage, Alain Drach, et du président de la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Oise, Guy Harlé d’Ophove, qui ont fait l’objet d’une odieuse campagne de calomnies et de menaces de mort qui
méritent un traitement judiciaire exemplaire. Il est nécessaire de mettre un terme aux agissements de ces groupuscules d’extrémistes qui prônent la
haine, la violence et le meurtre au nom d’une pseudo défense des animaux qui n’est qu’un prétexte. Toutefois, la polémique a pris une nouvelle tournure après les déclarations de Nicolas Hulot qui a annoncé, sans la moindre concertation avec la Fédération Nationale des Chasseurs, « qu’il faudrait ouvrir un débat de société sur ce type de pratique de chasse qui interroge de plus en plus l’opinion publique ». Le ministre de la Transition écologique et solidaire en a profité pour aller plus loin et annoncer son intention « d’engager en 2018 une réflexion sur la condition animale en général », sans concertation avec le monde agricole non plus.

Le président de la FNC, Willy Schraen, « considère qu’il est particulièrement choquant d’entendre le ministre d’Etat réagir de façon excessive sur un fait divers sans le moindre intérêt, et afficher dans les médias sa vision personnelle contre la chasse à courre au nom de la moralité, de pratiques d’un autre siècle et de la défense de la propriété privée ».
C’est pour mettre un terme à cette polémique stérile que le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, Willy Schraen, a souhaité prendre contact avec le Président de la République, il y a 48 heures. Lors d’un échange téléphonique très cordial, le Président de la République, Emmanuel Macron, a été direct et clair avec Willy Schraen. Il a confirmé « que les engagements pris au congrès de la FNC, devant l’ensemble des représentants du monde de la chasse, seraient tenus et qu’il n’était pas question d’ennuyer les chasseurs en remettant en cause un mode de chasse reconnu ».
Le Président de la République a aussi rappelé au Président de la FNC « que les chasses traditionnelles font partie du patrimoine de notre pays, elles ne nuisent en rien aux espèces que l’on chasse et elles sont le reflet des traditions d’un terroir et d’un mode de vie. » Il a été très clair sur le fait que la vénerie en faisait partie, et qu’il n’y avait aucune raison d’y porter préjudice.
Il a reconfirmé ses engagements tenus lors du congrès sur le fait qu’il « veut qu’on laisse respirer ceux qui les pratiquent, car ce sont des chasses encadrées et réglementées ».
Pour conclure l’échange, le Président Emmanuel Macron a confirmé l’audience prochaine qu’il accordera à la Fédération Nationale des Chasseurs pour faire le point sur les réformes de bon sens déjà engagées et qui vont aboutir prochainement ; faire aussi le point sur la réforme globale souhaitée par la FNC et renforcer l’engagement des chasseurs dans la défense de la biodiversité ordinaire, comme cela a été le cas sur les néonicotinoïdes.

Depuis cet échange, un dialogue direct a été rétabli avec Nicolas Hulot, ministre de tutelle de la chasse française, et une rencontre devrait avoir lieu prochainement pour poursuivre les négociations sur les nombreuses réformes qui mobilisent la chasse française sur la base des 30 propositions signées par François Patriat au nom de La République En Marche.


Le plus important est tout de même de retenir est cette phrase du président de la république : « que les chasses traditionnelles font partie du patrimoine de notre pays, elles ne nuisent en rien aux espèces que l’on chasse et elles sont le reflet des traditions d’un terroir et d’un mode de vie. »

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Publié dans le web en parle, ACTUALI

Partager cet article
Repost0

Montfort-l’Amaury : les coulisses du show-biz s’affichent « Chez Coville »...

Publié le par Ricard Bruno

Montfort, ce mercredi. Pierre Coville a créé son cabaret dans les années 1990, sous l’impulsion de Brigitte Bardot. En ouvrant les portes de son repaire, il racontera bientôt au grand public son incroyable histoire d’amour avec les artistes. 

Le « Tout-Paris » y défile depuis plus de vingt ans. D’ici à la fin de l’année, Pierre Coville, 86 ans, ancien antiquaire, organisera des visites de son cabaret privé. Une galerie de photos du vieux Montfort verra le jour au même moment.

Catherine Deneuve, Michel Delpech, Didier Barbelivien, Richard Berry… Des centaines de visages alignés sur les murs. C’est le « Tout-Paris » immortalisé sur des clichés, qui habillent un établissement hors du temps : le cabaret privé de Pierre Coville, à Montfort-l’Amaury.

Le taulier, c’est lui, Pierre, 86 ans. Il fut ébéniste, antiquaire, brocanteur, sapeur-pompier, acteur aux côtés de Serrault et Clavier dans « Albert est méchant » (Hervé Palud, 2004) où il campe un patron de bistrot… Il est resté humoriste, chanteur à ses heures, dénicheur de talents et « amoureux des artistes ».

 

La famille Coville est installée à Montfort depuis six générations

Le premier magasin d’antiquités-brocantes de la famille Coville avait pignon sur rue sur la place de l’église, à la fin du XIXe siècle. DR 

Issu de la plus vieille lignée d’antiquaires de France — la famille est installée à Montfort depuis six générations — Pierre Coville collectionne aussi les amitiés et les rencontres improbables. Dans le show-biz, dans le milieu politique. Emmanuelli, Rocard, Jospin, Brigitte Bardot, Brigitte Lahaie, le designer Philippe Starck, la styliste Chantal Thomass… Ils ont tous poussé la porte de « Chez Coville ».

Henri Emmanuelli s’est assis à la table de Pierre Coville…

D’ici à la fin de l’année, le grand public pourra découvrir les coulisses de ce cabaret de poche. Tout un pan de l’histoire locale, que Pierre Coville s’est décidé à mettre en lumière. Dans une salle attenante, l’ancien antiquaire s’apprête aussi à ouvrir une galerie de photos, qui ressuscitera le vieux Montfort, sur des photos en noir et blanc.

 

…Le magicien José Garcimore aussi

Le reste ne se raconte pas sans le patron, qui déambule au milieu des tables de son cabaret et commente les souvenirs de toute une vie. Ici, c’est une photo avec le magicien José Garcimore. Là, une autre avec l’ancien président (PS) de l’Assemblée nationale Henri Emmanuelli. Tiens, voilà Mike Lester, l’ex-guitariste de Johnny Hallyday. Le dessinateur Albert Uderzo. L’animateur Pascal Sevran…

« J’ai eu une vie vraiment incroyable. Je me demande encore comment c’est possible », résume l’ami des stars. Rien ne serait arrivé sans elle : Brigitte Bardot, BB, « l’amie de toujours », qu’il côtoie depuis l’enfance. « Ses parents, domiciliés à Louveciennes, fréquentaient notre magasin d’antiquités. Brigitte joue très bien de la guitare, du jazz manouche. On a improvisé un petit concert ensemble un soir. L’aventure était née ». C’était dans les années 1990. Rapidement, BB débarque à Montfort tous les samedis. Et avec elle, « le Tout-Paris ». 3 000 personnes se déplacent pour l’inauguration.

À l’époque, le cabaret est installé rue de La Moutière. Il tourne à plein régime. « C’était absolument dingue, s’enflamme l’ancien antiquaire. Le samedi, on commençait à 20 heures. La soirée se terminait à 6 heures du matin ». La folie a duré dix ans, avant que Pierre Coville ne décide de réduire la voilure : le cabaret devient privé et déménage 500 m plus loin, sur la place Robert-Brault, dans la maison familiale où Pierre est né. Comme son père et son grand-père.

Des centaines de photos tapissent les murs du cabaret

Vingt ans plus tard, l’histoire continue, avec des artistes qui viennent rôder leur spectacle ici, au milieu des photos de leurs pairs. Le compositeur et parolier Vivien Vallay — il a travaillé pour Joe Dassin, Annie Cordy, Gérard Lenorman — est intarissable. « J’ai découvert ce cabaret avec le chef d’orchestre de Gilbert Bécaud, raconte-t-il. Je suis un fan de la première heure. De cet endroit et de Pierre Coville. Lorsque j’ai décidé de devenir interprète à mon tour, c’est ce lieu qui m’a porté. J’ai tout appris ici. »

« J’ai tout appris ici »

Devenu interprète, le compositeur et parolier Vivien Vallay est un « fan de la première heure ». Il rode ses spectacles « Chez Coville ».

Source de l'article : Cliquez ICI

 

 

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot et Jacques Chazot...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Jacques Chazot...
Partager cet article
Repost0

Un homme sauve un chaton d'une mort certaine !

Publié le par Ricard Bruno

Après un sauvetage éprouvant, un chat roux (logiquement surnommé “Autoroute”) a enfin trouvé un foyer d’adoption, chez l’homme qui lui a sauvé la vie.

Le mois dernier, Richard Christianson a repéré un chat terrifié et blessé qui se cramponnait à une barrière métallique, au milieu d’une autoroute de l’Arizona. Les organisations animalières ont alors prévenu Christianson, lui expliquant qu’il était trop dangereux de tenter un sauvetage alors que les voitures roulaient à pleine vitesse… aussi Christianson a-t-il décidé de passer lui-même à l’action.

Christianson a alors filmé ce spectaculaire sauvetage autoroutier, et l’a publié sur Facebook. “Je suis là pour t’aider”, murmure-t-il au chat terrorisé. “Je sais, mon grand, je sais.”

Facebook/MCMagic

Autoroute a été emmené au refuge de l’Arizona Humane Society le plus proche, où il a été soigné avec attention, et a été temporairement placé dans un foyer d’accueil, le temps de se remettre. Mais jeudi dernier, il a finalement été déclaré apte à l’adoption, et il a naturellement été accueilli dans le foyer de celui qui lui avait sauvé la vie.

Facebook/ArizonaHumaneSociety

 

Le refuge a partagé cette photo adorable de Christianson alors qu’il arrivait pour prendre le chat et le ramener chez lui.

Le refuge a partagé cette photo adorable de Christianson alors qu’il arrivait pour prendre le chat et le ramener chez lui.

Un homme sauve un chaton d'une mort certaine !

Autoroute a traversé de nombreuses épreuves, mais nul n’est mieux placé pour l’aider à aimer et à faire confiance aux humains que celui qui l’a sauvé, et lui a prouvé qu’il n’était plus seul.

Bonne chance avec ton nouveau papa, petit gars.

Bonne chance avec ton nouveau papa, petit gars.

Partager cet article
Repost0

Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...

Publié le par Ricard Bruno

 

Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...
Alain Delon a 82 ans : qui sont les femmes de sa vie...

A 82 ans, Alain Delon a une belle carrière derrière lui. Figure emblé­ma­tique du cinéma, il est aussi une icône. Grand séduc­teur, l'acteur a connu de belles histoires d'amour. Retour sur les femmes qui ont marqué sa vie. 

Durant sa carrière, Alain Delon a su s'entou­rer des plus belles femmes du cinéma. Avec son regard téné­breux et son sourire rava­geur, plusieurs actrices n'ont pas résisté à son charme. Alain Delon serait-il un éter­nel play­boy ? Sans doute.

Si au départ les tensions sont palpables entre Romy Schnei­der et Alain Delon, les deux comé­diens vont fina­le­ment se rappro­cher pour deve­nir l'un des couples mythiques du cinéma. Les deux acteurs se rencontrent pour la première à l'aéro­port alors qu'ils tournent leur premier film ensemble, Chris­tine de Pierre Gaspard-Huit en 1958. Ils vivront ensemble une histoire passion­née durant cinq ans jusqu'à leurs fiançailles. Mais le couple se sépare en raison de la distance. Alain Delon lui laisse alors une lettre d'adieu pour mettre un terme à leur rela­tion. Dix ans plus tard, les deux anciens amants se retrouvent à l'écran dans La Piscine.

Natha­lie Delon est le deuxième amour de l'acteur, alors âgé de 29 ans. Ils se marient en 1964 avant d'accueillir leur fils Anthony Delon, né à Los Angeles la même année. Ils se donnent la réplique dans le film Le Samou­raï de Jean-Pierre Melville. Malheu­reu­se­ment, le duo se brise et divorce quatre ans plus tard. 

Mireille Darc était-elle le plus grand amour d'Alain Delon ? Indé­nia­ble­ment. Ils se rencontrent sur le tour­nage du long-métrage Jeff. Si le comé­dien tombe très vite amou­reux, pour Mireille Darc, l'amour est arrivé au fil du temps. Durant quinze années, le duo vit une magni­fique histoire d'amour, dont la flamme ne s'est jamais réel­le­ment éteinte. Après la nais­sance de son fils Anthony, Alain Delon souhaite être de nouveau père mais Mireille Darc ne peut pas avoir d'enfant. Ils se séparent en 1983. A la mort de « la grande saute­relle » en aout dernier, Alain Delon est incon­so­lable. Il comprend alors qu'elle était « la femme de sa vie, sa moitié ». (Paris Match).

Après sa rupture d'avec Mireille Darc, Alain Delon pour­suit sa route et rencontre d'autres femmes à l'image d'Anne Parillaud, sa parte­naire dans Pour la peau d'un flic avec qui il reste trois années. Il tombe ensuite amou­reux de Rosa­lie van Bree­men et deux enfants naissent de cette union : Anou­chka qui a vu le jour en 1990 et Alain-Fabien, né quatre ans plus tard. Alain Delon et sa fille partagent même la scène dans « Une jour­née ordi­naire ».

En paral­lèle, Alain Delon entre­tient de belles amitiés avec plusieurs actrices telles que Brigitte Bardot, qui n'a jamais caché son admi­ra­tion pour l'acteur : « Je t'aime 80 fois », avait-elle d'ailleurs écrit à l'occa­sion de son anni­ver­saire. Alain Delon connaît égale­ment une courte histoire avec la chan­teuse Dalida. Dans son ouvrage « Les femmes de ma vie », l'acteur avoue avec tendresse être tombé sous son charme. Ils se retrouvent à Rome pour vivre le temps de quelques semaines une idylle passion­née

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Avis défavorable pour la ferme aux 4000 bovins en Saône-et-Loire

Publié le par Ricard Bruno

Un troupeau de vaches, transporté par avion depuis Budapest, arrivé à al-Khor au Qatar, le 12 juillet 2017

 

Le commissaire enquêteur pointe des "manquements au dossier qui nécessitent de nombreuses reprises" alors que les opposants au projet se mobilisent.

Un avis vachement gênant. Le projet de ferme en Saône-et-Loire, qui pourrait accueillir près de 4000 bovins destinés notamment à l'export, a reçu un avis défavorable du commissaire enquêteur, a-t-on appris mardi auprès de la préfecture, alors que plusieurs centaines de personnes manifestaient le même jour à proximité du site. 

Le commissaire enquêteur a relevé des "manquements au dossier qui nécessitent de nombreuses reprises", une "absence d'étude économique fiable pour l'activité de préparation à l'export" ainsi qu'une "impossibilité d'accéder au site pour les poids lourds", a indiqué une porte-parole de la préfecture de Saône-et-Loire. 

Au préfet de décider

Après une enquête publique d'un mois, l'avis a été remis au préfet lundi, qui devra se prononcer sur le projet "dans les trois mois [...] soit jusqu'au 6 février 2018", délai qui peut être prolongé de deux mois si nécessaire, a ajouté la même source. 

Entre 300 et 400 personnes s'étaient rassemblées mardi à l'appel de la Confédération paysanne à Digoin, la commune où ce projet pourrait voir le jour. "Ferme usine ni ici, ni ailleurs", "non à l'élevage concentrationnaire" ou encore "trois petites fermes valent mieux qu'une grande", pouvait-on lire sur les pancartes. 

"De la poudre aux yeux"

Le projet "contribue à enfermer les éleveurs bovins dans un modèle qui a déjà conduit nombre d'entre eux au désastre", a dénoncé le syndicat dans un communiqué. "Ce centre d'allotement géant, suite logique à l'industrialisation des élevages et des abattoirs, n'est que de la poudre aux yeux des éleveurs." 

Selon la demande d'autorisation adressée à la préfecture par l'éleveur, le projet consiste à "accueillir des bandes de jeunes bovins, pour mise en quarantaine sanitaire durant cinq semaines avant d'être exportés vers des centres d'engraissement en France ou à l'étranger", notamment vers les "pays du Maghreb (plus particulièrement Algérie, Maroc) et la Turquie". 

Les riverains remontés

"Au terme du projet de développement, l'effectif instantané pourra atteindre un maximum de 3910 bovins en préparation à l'exportation", en plus du troupeau existant de 320 vaches allaitantes et 240 bovins à l'engraissement, précise le document. L'éleveur n'avait pu être joint mardi. 

Ce projet est aussi dénoncé par les riverains -qui s'inquiètent des nuisances et ont monté une association- et par la fondation Brigitte Bardot, qui faisait fin août un parallèle avec la ferme des "1000 vaches" qui fait polémique dans la Somme. Une pétition de l'association Agir pour l'environnement s'y oppose également et a recueilli plus de 67 000 signatures. Le préfet de Saône-et-Loire avait en revanche reçu en juillet un avis favorable de la direction régionale de l'environnement (DREAL). Ce projet n'a pas fini de faire ruminer ses opposants. 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

500 € d’amende avec sursis pour avoir noyé et roué de coups un chat

Publié le par Ricard Bruno

La vieille dame comparait pour cruauté envers animaux. Elle a noyé un chat, avant de tenter de l’achever à coups de pied. Pourtant elle aime les chats, sauf ceux qui errent dans son jardin.

La vieille dame, excédée par les chats errants dans son jardin, a agi sous la colère.  Photo illustration A.MARCHI

Elle est minuscule à la barre. Le chef d’inculpation semble plus gros qu’elle : « sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique ». Elle entend mal, mais reconnaît les faits d’un ton péremptoire. « Bien sûr, je regrette mais qu’est-ce que je pouvais faire ? »

La présidente Nadine Schaller-Litolff questionne : « quelle femme êtes-vous pour réussir à tuer un chat à coups de pied ? ». La vieille dame n’a pas réussi. Non. Elle a laissé le chat agoniser à l’orée du bois. 

Habiter en lisière de forêt, le problème vient de là. « Je suis envahie par les chats errants ! Les voisins ont des chiens, moi j’en ai pas, alors les chats viennent chez moi. Encore l’autre jour, ils m’ont fait tomber ». Les voisins justement ont appelé la police ce 1er  avril 2017 vers midi, alertés par les miaulements d’agonie d’un chat. Certains l’ont vue donner des coups de pied à la pauvre bête. Ce jour-là, en colère contre ces chats errants qui miaulent à sa porte, la vieille dame en a attrapé un, a tenté de le noyer dans un tonneau d’eau au fond de son jardin. Comme elle n’y parvenait pas elle a roué la pauvre bête trempée de coups de pied, avant de le balancer au fond de son terrain.

500 euros d’amende avec sursis

Aux policiers qui le retrouvent, elle propose un seau pour emmener l’animal, puis se ravise et l’emmène elle-même se faire euthanasier chez le vétérinaire.

C’est là tout le paradoxe, la vieille dame aime les chats, elle en a un et nourrit ceux qui s’arrêtent chez elle, alors forcément ils reviennent. « J’avais déjà demandé à la SPA de faire quelque chose, ils n’ont rien fait. Je donne la pilule aux minettes sinon y’en aurait une cinquantaine. Qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? » explique la dame. « Arrêtez de les nourrir », suggère le procureur Molle qui requiert 500 € d’amende avec sursis.

« Mais ils crèvent de faim », note-t-elle dans un haussement d’épaules, « c’est quand même un problème, je ne vais pas les laisser mourir de faim ! ». La SPA demande effectivement une participation financière pour stériliser les chats errants apportés par des particuliers. Me Barras, du barreau de Paris, demande 500 € de dommages et intérêts pour la confédération des SPA de France, autant pour celle de 30 millions d’amis et 2 000 € pour la fondation Brigitte Bardot.

« C’est peut-être beaucoup pour trois associations qui ont le même objet » remarque, avec bon sens, Me Saget, pour la défense.

« Madame n’a qu’un tort, elle ne peut pas s’empêcher de nourrir les chats qui reviennent donc systématiquement. Ce jour-là, elle était exaspérée, elle s’était fait mordre et griffer, les blessures s’étaient infectées. Elle a finalement emmené le chat chez le vétérinaire et a payé 90 € pour le faire euthanasier. Elle est honteuse d’être là, elle n’en a parlé à personne ». L’avocate plaide la dispense de peine.

Le tribunal punit de 500 € d’amende avec sursis le geste inconsidéré. La vieille dame continue à nourrir les chats. 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Photographies colorisées...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Christian Kalt
Brigitte Bardot et Christian Kalt

Brigitte Bardot et Christian Kalt

Brigitte Bardot et Gigi Rizzi
Brigitte Bardot et Gigi RizziBrigitte Bardot et Gigi Rizzi
Brigitte Bardot et Gigi RizziBrigitte Bardot et Gigi Rizzi
Brigitte Bardot et Gigi RizziBrigitte Bardot et Gigi Rizzi

Brigitte Bardot et Gigi Rizzi

Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs
Brigitte Bardot et Gunther Sachs

Brigitte Bardot et Gunther Sachs

Brigitte Bardot et Jacques Charrier

Brigitte Bardot et Jacques Charrier

Brigitte Bardot et Laurent Verges...
Brigitte Bardot et Laurent Verges...

Brigitte Bardot et Laurent Verges...

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>