Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Montfort-le-Gesnois La Fondation Bardot critique le spectacle d’ours

Publié le par Ricard Bruno

Frédéric Chesneau vient ce dimanche à Montfort avec son ours Valentin...

Frédéric Chesneau vient ce dimanche à Montfort avec son ours Valentin...

La commune de Montfort-le-Gesnois organise la Fête des vieux métiers ce dimanche.

 

Pour l’occasion, Frédéric Chesneau viendra avec Valentin, son ours noir du Canada. Un spectacle qui fait réagir les associations de protection des animaux.

La Fondation Brigitte-Bardot a interpellé l’association de la Fête des vieux métiers dans un courrier rédigé ce vendredi.

Elle souhaite « faire prendre conscience du caractère indigne et immoral de telles exhibitions dans lesquelles la nature même de l’animal est inhibée ».

La Fondation interpelle également les organisateurs sur la sécurité du public autour de l’exhibition.

 

« Ces animaux, même asservis, restent des animaux sauvages avec des réactions imprévisibles, sensibles au bruit et à l’agitation de la foule… Faudra-t-il qu’un accident mortel se produise pour que les bonnes décisions soient enfin prises. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Gard : condamné pour avoir laissé son chien mourir de chaud dans une voiture

Publié le par Ricard Bruno

Le tribunal a sanctionné le propriétaire d'un chien.

Le tribunal a sanctionné le propriétaire d'un chien.

 

L'animal était mort dans des souffrances terribles dans une voiture garée au Grau du Roi le 13 juin 2017.

Le propriétaire d'un chien était jugé ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour avoir laissé son animal dans son véhicule. Le chien est mort à cause de l'extrême chaleur qui régnait dans la voiture lors de cette journée du 13 juin 2017. L'animal est mort dans des souffrances terribles.

A l'audience, la fondation Brigitte Bardot et la SPA se sont constitués parties civiles dans l'affaire. Me Ortega portait la parole de société protectrice des animaux.

 

Le parquet a demandé et obtenu la condamnation du prévenu. Me Laurence Aguilar, l'avocate de la défense, a expliqué que le prévenu avait laissé une gamelle d'eau dans la voiture. Aurélien Blaise a écopé d'une amende de 300 euros pour la mort du chien et d'un mois de prison pour d'autres infractions liées aux documents administratifs.

Source de l'article : Cliquez ICI
Partager cet article
Repost0

Un projet de ferme aux 4 000 bovins rejeté en Saône-et-Loire...

Publié le par Ricard Bruno

Très critiqué par la Confédération paysanne mais aussi des personnalités telles que Brigitte Bardot, le projet de ferme aux 4 000 bovins à Digoin (Saône-et-Loire) a été rejeté par la préfecture.

Le site de la ferme de Daniel Viard, promoteur de la ferme aux 4000 bovins.

Le site de la ferme de Daniel Viard, promoteur de la ferme aux 4000 bovins.

Le projet avait fait grand bruit. Finalement, la ferme aux 4 000 bovins ne pourrait jamais ne voir le jour à Digoin, en Saône-et-Loire. La demande d'autorisation d'exploitation, émise par un agriculteur local, a en effet été rejetée par le préfet de Saône-et-Loire, indiquent nos confrères du Journal de Saône-et-Loire.

L'arrêté préfectoral évoque notamment "l'impact sur les ressources en eau" et les "antécédents très défavorables en matière de maîtrise des nuisances et capacité à respecter les obligations réglementaires".

Le projet, que l'agriculteur voulait installer sur un hameau résidentiel, avait rencontre l'hostilité tout à la fois des riverains et d'associations ou personnalités à envergure nationale. Ainsi, Brigitte Bardot, par le biais de sa Fondation, avait écrit une lettre de protestation au ministre de l'Agriculture Stéphane Travert. Parmi les associations ou partis politiques qui s'étaient opposés au projet, on comptait aussi Attac, Europe Ecologie Les Verts, France nature environnement, Agir pour l'environnement ou encore la Confédération paysanne.

Le projet avait d'abord reçu un avis favorable de la direction régionale de l'environnement de Bourgogne-Franche-Comté. C'est après une enquête publique d'un mois qu'un avis contraire avait finalement été émis, rappelle le journal Le Monde. L'agriculteur qui souhaitait réaliser ce projet dispose désormais de deux mois pour contester la décision devant le tribunal administratif de Dijon.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Le Touquet : un phoque abattu au fusil sur la plage

Publié le par Ricard Bruno

L'animal aurait pu être abattu volontairement, rapporte La Voix du Nord. 

Mais qui en veut aux phoques de la plage du Touquet ? La Voix du Nord rapporte que dimanche 29 avril, un phoque mort a été trouvé sur la plage de la station balnéaire.

La macabre découverte a été faite par des membres du groupement de défense de l'environnement de l'arrondissement de Montreuil et du Pas-de-Calais. Quelques mètres plus loin, ils ont aussi trouvé un autre veau marin "ouvert sur le dos et à une palmure arrière", précise le quotidien régional.

Pour l'association des défenseurs de l'environnement, ces deux morts d'animaux sont considérées comme suspectes. Les cadavres ont donc été pris en charge par les correspondants locaux de la coordination mammalogique du Nord (CMNF). Des autopsies ont été effectuées sur les deux phoques à l'université de Liège. Elles ont révélé que "le premier phoque a reçu huit plombs de chasse de gros diamètre au niveau du thorax mais surtout des coups violents au niveau du cou. Le second est mort d'asphyxie, probablement pris dans un engin de pêche", raconte La Voix du Nord.

Le groupement de défense de l'environnement de l'arrondissement de Montreuil et du Pas-de-Calais va porter plainte pour destruction d'espèce protégée. Un rapport médico-légal doit être rédigé pour le phoque abattu volontairement, il sera ensuite transmis aux autorités. Le quotidien régional rappelle qu'en janvier dernier, un phoque avait déjà été abattu sur la plage des Salines aux Hemmes d'Oye-Plage à quelques dizaines de kilomètres de là.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Claude Autant-Lara : une bio préfacée par Tavernier et un cycle à l’institut Lumière

Publié le par Ricard Bruno

En cas de malheur (1957) avec Gabin et Bardot. Photo CINÉDIS

En cas de malheur (1957) avec Gabin et Bardot. Photo CINÉDIS

Il fut successivement considéré comme un cinéaste majeur (dans les années 40-50), un auteur de gauche, puis un réalisateur critiqué par la Nouvelle vague, un artiste dépassé, un homme dont les injures raciales ont fait grand bruit, élu au Parlement européen sur la liste du Front National (1989)… Claude Autant-Lara a, par-dessus tout, signé des œuvres essentielles et populaires, audacieuses même, comme La traversée de Paris, En cas de malheur, Le Diable au corps , et travaillé avec du beau monde, Jean Gabin, Brigitte Bardot, Odette Joyeux, Danielle Darrieux, Louis de Funès, Gérard Philipe, Fernandel, Madeleine Robinson, Louis Jourdan etc.

À l’occasion de la parution de la biographie signée par Jean-Pierre Bleys (institut Lumière/Actes Sud) et préfacée par Bertrand Tavernier, retour sur son œuvre d’artiste en vingt titres. Le voyage débute évidemment par L’affaire du courrier de Lyon (1937) et s’achève en 1976 avec son mélodrame Gloria.

pratique Rétrospective jusqu’à fin juin à l’institut Lumière, Lyon 8e. Ce jeudi 3 mai : conférence et signature de Jean-Marie Bleys (19 heures), projection à 20 h 45 de Journal d’une femme en blanc (1965), sur l’avortement, avec Marie-Josée Nat.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Les ambassadeurs improbables de la cause animale...

Publié le par Ricard Bruno

Les ambassadeurs improbables de la cause animale...

Au-delà des associations, différentes personnalités s'engagent pour le bien-être animal. Un nouveau levier pour éveiller les consciences.

Le bien-être animal va t-il enfin être pris en compte par la société des bipèdes que nous sommes ? Très vraisemblablement. Pour la première fois, en effet, la volonté d'un changement n'est pas seulement portée par les associations de protection animalière, elle dépasse de beaucoup la légitimité historique des SPA et autres Fondations Brigitte Bardot. Qu'est ce qui explique une pareille prise de conscience ? Incontestablement la puissance des réseaux sociaux qui ont véhiculé les images insoutenables d'une souffrance ordinaire. En levant le voile sur l'intimité des abattoirs et des élevages, des associations comme L214 ont éveillé les consciences des plus indifférents. Ce qui relevait d'une préoccupation réservée aux amis des animaux s'est ouverte à l'ensemble de la société.

Des acteurs inattendus

Mais cette pédagogie par l'image n'aurait peut-être pas suffi à générer une réponse politique si des acteurs inattendus ne s'étaient imposés dans le débat. Qui aurait cru, par exemple, que l'ex présidente du Medef, Laurence Parisot, aurait pu plaider publiquement en faveur des cerfs victimes de chasse à courre ? Que dire de l'ancien grand patron de Renault, Louis Schweitzer, devenu président de la Fondation Droit Animal, Ethique et Conscience ? De même, comment ne pas remarquer l'engagement de Franz-Olivier Giesbert et Aymeric Caron, tous deux journalistes politiques, prêchant pour une alimentation sans viande au nom du respect de l'animal. Tout récemment, un manifeste en faveur de la reconnaissance des grands singes révélait certains signataires inattendus : le chocolatier Patrick Roger ou l'actrice Nathalie Baye. Même constat avec la pétition pour la mise en place de caméras dans les abattoirs signée par Elisabeth Badinter ou Sylvie Vartan. On conserve également en mémoire la liste des 24 intellectuels, de Luc Ferry à Alain Finkielkraut, en passant pas Didier Van Cauwelaert, qui signaient un texte collectif visant à intégrer l'animal dans le code civil en lui reconnaissant sa nature d'être sensible. C'est parce qu'ils furent inattendus dans un pareil exercice que ces acteurs influents ont fait bouger les lignes. Leur engagement imprévisible a éveillé les curiosités et très certainement entraîné les indécis. Il faut poursuivre ainsi. C'est pourquoi, futurs ambassadeurs improbables de la condition animale, faites vous connaître sans tarder !

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Chevreuil sauvé dans l’Aisne: les félicitations de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Matthieu et Nathalie ont reçu une carte de félicitations de la Fondation Brigitte Bardot.

Matthieu et Nathalie ont reçu une carte de félicitations de la Fondation Brigitte Bardot.

C’est au service des urgences du centre hospitalier de Saint-Quentin, où ils exercent tous les deux comme aide-soignant, que Matthieu et Nathalie ont reçu ce courrier qui leur a fait chaud au cœur.

Le couple de joggeurs qui a sauvé un chevreuil de la noyade à Lesdins le 19 avril dernier, a été destinataire d’une carte postale de la Fondation Brigitte Bardot informée de leur belle histoire. Au recto de la carte, une photographie de BB en promenade avec ses chevaux et au verso un texte de félicitations agrémenté d’une citation de Gandhi : «  on reconnaît la grandeur et la valeur d’une nation, à la façon dont celle-ci traite ses animaux… ».

Depuis la médiatisation de leur sauvetage, Matthieu et Nathalie ont reçu énormément de témoignages de soutien et de félicitations, sur les réseaux sociaux, sur le site du Courrier picard et au quotidien dans la rue depuis deux semaines. Les deux quadragénaires en sont presque gênés de cette soudaine célébrité. Il a d’ailleurs fallu insister pour les photographier. Pour les deux, ce fut en fait plus difficile que pour Matthieu de se jeter dans l’eau fraîche du canal pour secourir un chevreuil en perdition.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3