Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rambouillet : pro et anti chasse à courre ont défilé sans se croiser

Publié le par Ricard Bruno

Rambouillet : pro et anti chasse à courre ont défilé sans se croiser

Pro et anti chasse à courre ne se sont pas croisés dans les rues du centre-ville de Rambouillet. Et pour cause, tout a été fait pour éviter la confrontation, avec des parcours de manifestations éloignés l'un de l'autre. Dans chaque camp, deux à trois cents manifestants étaient présents. 

Dans le camp pro-chasse, l'équipage de Bonelles-Rambouillet, qui célèbre ce samedi 30 mars la fin de la saison de la chasse à courre, qui se clôturera officiellement demain. Ils défendent une culture de la vénerie, une pratique ancestrale qui consiste à chasser le gros gibier à l'aide de chiens. L'équipage de Rambouillet existe depuis 1871. 
Sur 55 sorties de chasse cette saison l'équipage de Bonnelles Rambouillet a tué 16 cerfs.

Rambouillet : pro et anti chasse à courre ont défilé sans se croiser

Face à eux, les anti-chasse à courre emmenés par le collectif AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui) qui dénoncent "des mises à mort terribles". Cette fin de la saison de la chasse signifie pour eux "la fin de la barbarie dans les forêts".

Selon un sondage IFOP de 2017, 84 % des français sont contre la chasse à courre. 

Rambouillet : pro et anti chasse à courre ont défilé sans se croiser

Partager cet article

Repost0

Droit des animaux: la réponse forte des universitaires juristes de Toulon aux scientifiques de Cambridge

Publié le par Ricard Bruno

La Déclaration de Toulon propose une évolution du statut de l'animal.

La Déclaration de Toulon propose une évolution du statut de l'animal.

A quelques minutes de clore la deuxième édition du colloque sur la personnalité juridique de l’animal, parrainée par la fondation Brigitte Bardot, les enseignants-chercheurs de la fac de droit de l'Université de Toulon Caroline Regad, Cédric Riot et Louis Balmond ont fait une déclaration, en ce vendredi 29 mars qui fera date.

Elle survient , sept ans après la Déclaration de Cambridge (7 juillet 2012). En préambule de la déclaration de Toulon, traduite simultanément en anglais, Caroline Regad a posé les jalons de la reconnaissance des animaux en tant que personne physique-non humaine, étape indispensable à la cohérence et l’efficacité en droit.

Le 7 juillet 2012, "ces chercheurs sont parvenus à la conclusion que les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques de la conscience", ceux-ci étant partagés avec "les animaux non-humains" a t-elle déclaré. Ces enseignants-chercheurs de la fac de Droit ont, ainsi, de fait estimé "qu’aujourd’hui, le Droit ne peut plus ignorer l’avancée des sciences pouvant améliorer la prise en considération des animaux, connaissances jusqu’ici largement sous-utilisées."

 

Quel impact va avoir la déclaration de portée nationale et internationale?

"Aujourd’hui, il faut faire prendre conscience que les animaux ne sont pas des choses. Ils doivent être au regard du droit considérés comme une personnalité juridique, insiste Cédric Riot.

Cette prise de conscience, Linda, 21 ans, en licence 2 de Droit l’a déjà intégrée:

"L’animal est un être vivant qui, tout comme nous, a des droits. Ce n’est pas parce que l’animal ne va pas réagir comme l’homme qu’il n’est pas doué de conscience ni de sensibilité."

"Une reconnaissance légitime des droits pour les animaux", selon la fondation Brigitte Bardot, marraine de ce colloque universitaire qui "fixe une ambition forte", selon Christophe Marie, porte-parole de la fondation Brigitte Bardot...

Laquelle se bat pour que "le droit 'd’objection de conscience' soit, aussi, reconnu en France comme cela l’est en Italie et aux Pays Bas.

Et ce, pour permettre à un chercheur à refuser, dans une démarche éthique, ou de pertinence scientifique, de recourir au modèle animal."

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Il y a un peu plus d'une année de cela j'avais été mis dans la confidence de ce reportage inédit sur Brigitte Bardot, Rachel Khan et François Chaumont on fait un documentaire exceptionnel...

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3
Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3
Résumé
En 1973, à l'apogée de sa gloire, Brigitte Bardot abandonne le cinéma pour la défense des animaux, dans l'incrédulité générale. Personne, et encore moins les hommes dont elle était le fantasme absolu, n'acceptait que la blonde la plus abrasive du monde plaque le cinéma qui l'avait faite reine pour s'occuper d'une cause qui, à l'époque, n'intéressait personne. Et la star qui, dans les années 60, a contribué à l'émancipation des femmes, finit par convertir la société à sa nouvelle préoccupation. À travers des archives originales et une interview inédite de Brigitte Bardot, ce film retrace cette épopée...
 
Si vous avez manqué le début
Brigitte Bardot revient sur le combat de sa vie : la défense des animaux. Une épopée jalonnée de nombreuses épreuves mais aussi couronnée de succès.
Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Un chien fidèle qui a gardé onze ans la tombe de son maître décédé, vient de le rejoindre au Paradis

Publié le par Ricard Bruno

Un chien fidèle qui a gardé onze ans la tombe de son maître décédé, vient de le rejoindre au Paradis

En 2005, Miguel Guzman a acheté un chien (Capitan) pour son fils de 13 ans, Damian. Un an plus tard, l’homme est malheureusement décédé et l’ami à quatre pattes semblait avoir disparu. La famille troublée pensait que le chien de 4 ans était parti chercher un nouveau propriétaire ou qu’il avait eu un accident.

Mais plusieurs mois plus tard, à leur grande surprise, la famille de Capitan l’a découvert près de la tombe de son défunt propriétaire. Le travailleur en charge du cimetière et les voisins environnants lui avait donné à manger et à boire quand ils ont réalisé que le chien dormait près la tombe tous les soirs.

Un chien fidèle qui a gardé onze ans la tombe de son maître décédé, vient de le rejoindre au Paradis

Ce qui a surpris encore plus la famille, c’est que le cimetière était très éloigné et qu’ils n’avaient jamais Capitan là-bas. Le Daily Mail a rapporté que Hector Baccega, directeur du cimetière, a déclaré : « Il est arrivé un jour, tout seul, et a commencé à se promener dans le cimetière jusqu’à ce qu’il trouve enfin la tombe de son maître. »

Damian a dit qu’ils avaient essayé de ramener Capitan à la maison plusieurs fois, mais qu’il a toujours cherché à retourner directement au cimetière.

C’est ainsi que Capitan pleura son maître tous les jours pendant onze ans, jusqu’à sa propre mort il y a quelques jours. Repose en paix, doux et fidèle compagnon.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

La marinière au cinéma, de 1934 à aujourd'hui

Publié le par Ricard Bruno

La marinière au cinéma, de 1934 à aujourd'hui

De Brigitte Bardot à John Wayne en passant par Audrey Hepburn et Charlotte Gainsbourg, de nombreux grands noms du cinéma ont porté une marinière dans leurs films. Certaines sont devenues culte, à jamais associées aux personnages de fiction qui les portaient, d'autres, plus discrètes, jouaient leur simple fonction utilitaire et sociale. L'occasion de revenir sur les marinières aperçues au cinéma, de 1934 à aujourd'hui.

"21 raies blanches larges de 20mm et 20 ou 21 raies bleues larges de 10mm", et pour les manches de la marinière "15 raies blanches et 14 ou 15 raies bleues". Le 27 mars 1858, il y a 161 ans tout pile, un règlement publié au Bulletin officiel de la marine introduit dans la liste des uniformes de matelots de la marine nationale le tricot rayé bleu et blanc. Un classique intemporel, simple et confortable qui assure l'allure sans trop en faire, devenu au fil des époques une icône du vestiaire féminin, sous l'impulsion de Coco Chanel qui la féminise dans les années 1916. Il n'en faudra pas plus pour que la marinière fasse sa vedette sur les plateaux de cinéma, épousant les courbes des acteurs, insolente de style. L'occasion de revenir sur les marinières inoubliables aperçues au cinéma, de John Wayne à Brigitte Bardot en passant par Charlotte Gainsbourg.

 

Jean Gabin dans "Zouzou"

Joséphine Baker et Jean Gabin en marinière dans "Zouzou"

Joséphine Baker et Jean Gabin en marinière dans "Zouzou"

Dans Zouzou de Marc Allégret, Jean Gabin campe Jean, un orphelin qui a grandi dans le cirque Romarin, aux côtés de Zouzou (Joséphine Baker) qui se découvre une passion pour le music-hall, et est peu à peu tombée amoureuse de lui. Lorsque Jean revient de son année de service militaire effectué dans la marine, la famille du cirque décide de quitter Toulon pour monter à Paris. Zouzou y voit alors la possibilité de réaliser ses rêves de strass et paillettes....

John Wayne dans "Adventure's End"

John Wayne en marinière dans "Adventure's End"

John Wayne en marinière dans "Adventure's End"

En Polynésie, Duke Slade (John Wayne) est un pêcheur de perles qui trouve un jour refuge sur le Mary Drew, un baleinier. Mais pour rester à bord, il doit épouser la fille du capitaine. Il accepte mais devra faire face à une mutinerie de certains marins, qui veulent les perles.

Katharine Hepburn dans "Woman of the Year"

Katharine Hepburn en marinière dans "Woman of the Year"

Katharine Hepburn en marinière dans "Woman of the Year"

'est le film de la rencontre entre Spencer Tracy et Katharine Hepburn. Un coup de foudre sur le plateau qui se prolongera en longue histoire d'amour clandestine jusqu'à la mort de l'acteur en 1967. Woman of the Year raconte les tumultes et contradictions du mariage, au regard du couple explosif formé deux reporters que tout oppose, Sam et Tess, campée par une Katharine Hepburn incroyable, d'ailleurs nommée à l'Oscar de la Meilleure Actrice en 1943.

Kirk Douglas dans "20 000 Lieux Sous Les Mers"

Kirk Douglas en marinière dans "20 000 lieux sous les mers"

Kirk Douglas en marinière dans "20 000 lieux sous les mers"

Moulé dans une marinière rouge, casquette de marin sur le crâne et cigare au bec, Kirk Douglas est Ned, un harponneur hors pair, qui part, à bord du célèbre Nautilus, à la recherche d'un monstre marin qui réduirait en miettes des bateaux naviguant sur l'Océan Pacifique. L'une des plus passionnantes aventures de Jules Verne brillamment adaptée à l'écran par Disney en 1954.

Brigitte Bardot dans "La Mariée est trop belle"

Brigitte Bardot en marinière dans "La Mariée était trop belle"

Brigitte Bardot en marinière dans "La Mariée était trop belle"

Brigitte Bardot est Chouchou, jeune provinciale devenue cover-girl en vogue à Paris qui s'amourache de Michel (Louis Jourdan), l'amant de Judith (Micheline Presle), rédactrice en chef qui l'a révélée. Mais, au départ, Michel reste insensible aux charmes de la jeune femme qui fait tout pour le rendre jaloux, s'affichant aux bras de mannequins et photographes. Un stratagème vieux comme le monde qui va pourtant faire ses preuves. Le sex-appeal de BB, le charme de Louis Jourdan... Ce jeu de dupes signé Pierre Gaspard-Huit est toujours aussi irrésistible, 63 ans après sa sortie.

Jeanne Moreau dans "Jules & Jim"

Jeanne Moreau en marinière dans "Jules & Jim"

Jeanne Moreau en marinière dans "Jules & Jim"

"On s'est retrouvés, on s'est réchauffés. Puis on s'est séparés. Chacun pour soi est reparti. Dans l'tourbillon de la vie..." La ballade entonnée par Jeanne Moreau dans Jules & Jim de François Truffaut résonne encore dans les têtes. Ce triangle amoureux dans le Paris des années 1900 signé François Truffaut nous emporte dans un tourbillon de sentiments, de jalousies, de vie et de mort qui ne laisse personne indemne.

Brigitte Bardot dans "Le Mépris"

Brigitte Bardot en marinière dans "Le Mépris"

Brigitte Bardot en marinière dans "Le Mépris"

"Tu vois mon derrière dans la glace ? - Oui. Tu les trouves jolies mes fesses ? - Oui, très. Et mes seins, tu les aimes ? - Oui, énormément. Qu'est-ce que tu préfères, mes seins ou la pointe de mes seins ? - Je sais pas, c'est pareil." Cette scène du Mépris est entrée dans l'histoire du cinéma, faisant de Brigitte Bardot une bombe sexuelle, semant le désir et le scandale aux quatre coins du monde, lors de la projection de ce classique de Jean-Luc Godard. Film étendard de la Nouvelle Vague qui met en scène le tandem inoubliable Piccoli/Bardot, Le Mépris est un hommage au cinéma, à sa lumière, à sa musique.

Brigitte Bardot dans "Viva Maria!"

Brigitte Bardot en marinière dans "Viva Maria!"

Brigitte Bardot en marinière dans "Viva Maria!"

Au début du XXe siècle, dans la république de San Miguel, Brigitte Bardot et Jeanne Moreau jouent aux danseuses de music-hall quand elles décident, par amour, de rejoindre la cause de la révolution. Un tandem explosif formé par Louis Malle qui signe ici un western sensuel mais tiède, dont on se souvient surtout de la scène d'effeuillage sous fond de cancan devant un parterre de Mexicains en liesse.

Audrey Hepburn dans "Two For The Road"

Audrey Hepburn en marinière dans "Two for the Road"

Audrey Hepburn en marinière dans "Two for the Road"

Un film parlant de l'usure d'un couple, qui donne à voir encore et toujours l'élégance d'Audrey Hepburn au regard de ses looks tous plus inspirants les uns que les autres, à l'image de sa robe en métal signée Paco Rabanne ou encore sa marinière rouge portée à même la peau sur le sable.

Katharine Ross dans "The Graduate"

Katharine Ross en marinière et Dustin Hoffman dans "The Graduate"

Katharine Ross en marinière et Dustin Hoffman dans "The Graduate"

Benjamin Braddock (Dustin Hoffman), fraîchement diplômé, passe ses vacances chez ses parents à Los Angeles. Lors d'une réception, il succombe aux charmes d'une femme plus âgée que lui, la fatale Mrs Robinson. Il devient son amant avant de tomber amoureux d'une jeune femme Elaine...

Liz Taylor dans "The Only Game in Town"

Liz Taylor en marinière dans "The Only Game in Town"

Liz Taylor en marinière dans "The Only Game in Town"

Dernier film américain de George Stevens, The Only Game in Town nous entraîne dans l'univers du jeu à Las Vegas, là où Fran Walker(Elizabeth Taylor), danseuse en fin de carrière, rencontre Joe Grady (Warren Beatty), pianiste de bar et joueur compulsif. Mais alors qu'elle est sur le point d'accepter d'épouser son amant de longue date, enfin divorcé, Fran est tiraillée entre son amour de toujours et son désir pour le fougueux Joe.

Pascal Greggory dans "Pauline à la plage"

Arielle Dombasle et Pascal Greggory en marinière dans "Pauline à la plage"

Arielle Dombasle et Pascal Greggory en marinière dans "Pauline à la plage"

C'est la fin de l'été sur une plage normande. Marion et sa jeune cousine Pauline profitent des derniers rayons de soleil dans leur villa de Granville et parlent d'amour avec Pierre, ancien petit ami de Marion toujours amoureux d'elle, et Henri, playboy volage. Éric Rohmer filme les sentiments avec vivacité et naturel, comme toujours. Un marivaudage plein de charme qui séduit encore.

Charlotte Gainsbourg dans "L'Effrontée"

Charlotte Gainsbourg en marinière dans "L'Effrontée"

Charlotte Gainsbourg en marinière dans "L'Effrontée"

C'est le film qui a révélé Charlotte Gainsbourg. Pour son interprétation juste et sensible d'une adolescente mal dans sa peau qui connaît ses premières désillusions, la jeune comédienne, qui n'a alors que 15 ans, remporte le César du meilleur espoir féminin en 1986, sous les yeux de ses parents très émus, Serge Gainsbourg et Jane Birkin. Un sublime portrait de l'adolescence signé Claude Miller qu'il a dédié à ses parents.

Meg Ryan dans "French Kiss"

Meg Ryan en marinière et Kevin Kline dans "French Kiss"

Meg Ryan en marinière et Kevin Kline dans "French Kiss"

Meg Ryan, habillée d'une marinière à un moment donné dans le film, part retrouver son fiancé qu'elle pense infidèle à Paris, tout en se faisant duper par un arnaqueur gouailleur, Luc, qui a caché dans son sac un collier volé. Ou comment Hollywood voit les Français. Sans nous épargner quelques clichés of course.

Audrey Tautou dans "Coco avant Chanel"

Audrey Hepburn en marinière dans "Coco avant Chanel"

Audrey Hepburn en marinière dans "Coco avant Chanel"

De son enfance en pension à ses premières armes de couturière à Paris en passant par la naissance de sa maison de couture, le biopic Coco avant Chanel d'Anne Fontaine revient avec pudeur sur le vie romanesque de Gabrielle Chanel, qui s'est donnée à corps perdu dans son travail comme dans ses histoires d'amour. Audrey Tautou incarne avec grâce cette grande Mademoiselle qui a libéré le corps des femmes par ses vêtements épurés aux lignes franches, et notamment la marinière qu'elle féminise et met à la mode à Deauville dans les années 1916. La réalisatrice prend le parti de s'intéresser à l'avant gloire, peut-être le plus intéressant pour comprendre la femme derrière la figure de mode, et dépeint une femme blessée, meurtrie par son enfance délaissée et ses amours tragiques. Un film élégant et touchant, à l'image de Coco finalement.

Partager cet article

Repost0

Toro de la Vega, fin d’une tradition cruelle

Publié le par Ricard Bruno

Le terrible festival de Tordesillas (Castille-et-Leon) ne verra plus le jour

Le terrible festival de Tordesillas (Castille-et-Leon) ne verra plus le jour

La Cour Suprême espagnole a rejeté l’appel de la ville de Tordesillas (Castille-et-Leon), interjeté pour revenir sur l’interdiction d’un festival – le Toro de la Vega – consistant à lâcher un taureau, le rendre fou et le blesser avec des lances. Pour la Fondation 30 Millions d’Amis, cette décision de justice constitue une avancée dans la lutte contre les spectacles taurins.

Exit cette tradition barbare ! En Espagne, le festival du « Toro de la Vega » n’est plus le bienvenu à Tordesillas, une ville de 8000 habitants, depuis que la Cour Suprême espagnole a décidé de l’enterrer définitivement (19/03/2019).

« Ce taureau brutalisé et tué a scandalisé toute l’Espagne »

Vieille de près de 500 ans, cette tradition se traduit par le massacre collectif d’un taureau : lâché sur le pont du village, l’animal se fait bousculer et poursuivre par les participants qui le blessent à l’aide d’une pointe de lance de deux mètres jusqu’à ce que la mort intervienne par épuisement, dans d’atroces souffrances. Malgré l’interdiction de cette cruauté par le gouvernement régional de Castille-et-Leon, le conseil municipal de la ville avait fait appel de la décision, espérant la rendre inconstitutionnelle. Heureusement, en vain !

« Cela fait de nombreuses années que nous agissons pour en finir avec cette atrocité, explique Silvia Barquero, présidente du Parti animaliste espagnol (Pacma) et à l’origine de l’interdiction. Ce n’est plus une tradition médiévale mais préhistorique ! Ces images du taureau brutalisé et tué ont scandalisé toute l’Espagne. Cela nous a aidé à alerter les pouvoirs publics. Que cela soit enfin fini, c’est une victoire. »

D’autres barbaries à abolir

Une bataille de remportée pour les protecteurs des animaux, mais de nombreuses autres traditions hispaniques portant atteinte aux animaux perdurent… Le « Toro embolado » pratiqué à Foios (Valence) consiste à enflammer les cornes d’un taureau ; à El Espinar (Castillle-et-Leon), un taurillon se fait provoquer, harceler et poignarder jusqu’à sa mort ; El Puig, dans la communauté de Valence, est célèbre pour sa bataille… de rats, où les rongeurs sont utilisés comme munitions dans la rue ; sans compter le scandale du traitement des galgos et podencos, les lévriers de courses.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Utiliser le levier européen pour la cause animale

Publié le par Ricard Bruno

Utiliser le levier européen pour la cause animale
Utiliser le levier européen pour la cause animale

Au cœur de "l’Europe des Animaux" il y a des femmes et des hommes qui s’engagent contre l’injustice et la violence. Brigitte Bardot mène ce combat d’avant-garde depuis 1962, ce livre est aussi l’occasion de retrouver certaines actions victorieuses pour les animaux, lui rendre hommage, rendre hommage à tous ceux qui militent et agissent.

Pascal Durand, eurodéputé vice-président de l’Intergroupe pour la Protection & Conservation des animaux au Parlement européen, et Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, livrent une approche claire, concise et précise des rouages de l’Union européenne, ses apports pour la condition animale mais aussi ses limites.

Pour commander le livre directement à la boutique de la FBB, Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot Communiqué

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Communiqué

Partager cet article

Repost0

Pétition Soutien total à Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Pétition Soutien total à Brigitte Bardot !

Nous sommes le 24 03 2019 il est 07h50 et la pétition atteint 13.835 signatures!

On ne lâche RIEN ! la mobilisation continue !

Pour signer la pétition cliquez ICI ! n'oubliez pas après avoir signé de confirmer votre signature par le mail qui vous est envoyé !

Le préfet, et l'État ferme les yeux, sur des actes barbares. BRIGITTE BARDOT est traînée en justice, soit disant pour propos racistes. 

Brigitte Bardot, n'est pas du tout raciste. Ses dires, sont dictés par l'amour des animaux. Et le préfet et l'Etat ne font rien pour protéger les animaux !

Certains habitants des îles agissent avec cruauté sur les animaux... Des témoignages proches, affirment que les chiens errants, se faisaient renversés par les automobilistes qui le faisaient exprès. 

De la chaux était versé sur les cadavres d'animaux pour les dissoudre. Donc si cela est normal pour une minorité de personnes. Pas pour les gens qui aiment, protègent les animaux. 

L'île de la Réunion est entachée par la douleur et le sang des animaux !

SOUTIEN TOTAL À BRIGITTE BARDOT !
MERCI DE SIGNER ET PARTAGER CE SOUTIEN À BRIGITTE BARDOT

--
According to Brigitte Bardot's assertions, the animals on Reunion Island are abused and unprotected. The prefect, and the state turns a blind eye, to barbarous acts.

BRIGITTE BARDOT is being brought to justice, supposedly for racist remarks. Brigitte Bardot, is not at all racist. His words are dictated by the love of animals. And the prefect and the state do nothing to protect animals! Some inhabitants of the islands act cruelly on animals ...

Close testimonies, say that the stray dogs, were overthrown by the motorists who did it on purpose. Lime was poured over the corpses of animals to dissolve them. So if this is normal for a minority of people. Not for people who love, protect animals. The island of Reunion is tainted by the pain and blood of animals! TOTAL SUPPORT TO BRIGITTE BARDOT! PLEASE SIGN AND SHARE THIS SUPPORT TO BRIGITTE BARDOT

Partager cet article

Repost0

Maltraitance animale sur l’île de la Réunion : un fléau ignoré des pouvoirs publics

Publié le par Ricard Bruno

L’île de la Réunion, très prisée des touristes, est aussi le théâtre de maltraitances animales depuis de nombreuses années. Les chiens et chats errants se multiplient de manière incontrôlée dans les rues de l’île et les associations de protection animale ne savent plus où donner de la tête pour tenter d’enrayer le problème.

Maltraitance animale sur l’île de la Réunion : un fléau ignoré des pouvoirs publics

es maltraitances animalières courantes

Comme sur de nombreuses autres îles, le rapport à l’animal sur l’île de la Réunion ne fonctionne pas comme en France métropolitaine. Les « chiens sonnettes » passent leur vie attachés à une corde et ne servent qu’à alerter leur propriétaire de l’arrivée de quelqu’un à proximité de la maison. « Les chiens grandissent, mais la corde non. Ça leur coupe le cou » témoigne Angeline Teston, sur l’île depuis 13 ans, bénévole dans les neuf associations de protection animale de l’île et famille d’accueil. Selon elle, la raison de ce traitement est claire : « Le rapport à l’animal est resté le même depuis l’esclavage avec ce statut de maître/animal ».

Dans certains cas, il est même question de cruauté envers les animaux. Ainsi, Marie-Charline, originaire de la Métropole et habitante de l’île depuis deux ans explique que l’une des pratiques courantes consiste à enfermer des chiots dans des sacs agricoles jetés sur les voies rapides. « Le sport national c’est d’écraser un maximum de chien », s’insurge la jeune fille de 23 ans.

De son côté, Marina, bénévole à l’association Agir Pour Protéger les Animaux Réunionnais (APPAR ) est amenée à rencontrer toutes sorte de situation : « Il y a un mois et demi de ça, j’ai retrouvé un chat à qui ont avait brûlé les pattes au briquet. Deux mois auparavant, j’ai recueilli une chatte qui avait des croix faites au cutter partout sur le corps. Elle n’a pas survécu ».

Autre pratique, l’utilisation des animaux pour la pêche au requin fait grand bruit dans les médias de l’île depuis 1995 dont quelques échos nous sont timidement parvenus en métropole en 2007 et 2011. « Plusieurs cas d’animaux « préparés » pour servir d’appâts ont eu lieu sur l’île. En février dernier, un chat a été retrouvé, un hameçon lui traversant du palais à l’œil. Il est évident que cette pratique persiste. Nous restons vigilants sur ce point et pratiquons des opérations régulières de surveillance discrète. Le dernier cas de chats hameçonnés s’est avéré être le résultat d’un jeu cruel commis par des gens inconscients, immatures et certainement sous l’effet de l’alcool et/ou de stupéfiants », rapporte Jean-Pierre Lafitte, président d’SOS animaux.

Animaux errants et immobilisme des autorités

Une des raisons expliquant la maltraitance animalière sur l’île de la Réunion est que les animaux errants s’y multiplient. Sont mis en cause les abandons, nombreux, et l’absence quasi totale de stérilisation. La population croissante de ces sans-colliers est alors soumise aux agissements d’Hommes plus ou moins bienveillants.

Dans ce contexte, la fourrière, le service d’équarrissage et les associations sont débordés. « Les pouvoirs locaux préfèrent traiter les conséquences plutôt que les causes. Des solutions comme la stérilisation gratuite pour tous ceux qui ne payent pas d’impôts existent, mais sont méconnues » se désole Marie-Charline.
Marie David, présidente de l’association Arbre de vie Universal renchérie : « Ces campagnes sont souvent programmées aux mauvaises périodes de l’année où les chattes sont déjà en gestation. Souvent, les dossiers déposés par les familles à faibles revenues traînent » Jean-Pierre Lafitte ajoute : « Ici, les préjugés ont la peau dure. Beaucoup de gens pensent que les chiennes et les chattes doivent vivre une portée avant la stérilisation ».

Pour tenter d’enrayer le problème, le recours à l’euthanasie est une pratique courante. « Il y a entre 11 000 et 13 000 euthanasies par an, sans parler de l’empoisonnement » précise Angeline.

« Nous sommes intervenus dans les écoles pour faire de la sensibilisation, mais cela ne sert à rien, les mentalités régressent. » dénonce Angeline. Les pouvoirs publics, pourtant sollicités par les associations comme celle de Jean-Pierre Lafitte, font la sourde oreille. « Nous ne nous sentons absolument pas entendus par les pouvoirs publics. Nous tentons régulièrement d’obtenir des rendez-vous avec les élus locaux et les administrations de tutelle, en vain »

Selon le président d’SOS Animaux, la clé serait la stérilisation encadrée des chats et chiens. « Il faudrait des campagnes de stérilisation massives par mono-injection à l’image de celles qui ont été mises en œuvre au Mexique » Marie-David d’Arbre de vie Universal fait elle aussi son diagnostic. « Les autorités devraient lutter contre les annonces d’adoption illégale et ne les confier qu’à des professionnels, mais surtout, les tortionnaires qui maltraitent les animaux devraient écoper de réelles sanctions».

Pour Marina, « Le président du conseil régional qui dépense des sommes folles dans le tourisme devrait investir dans la cause animale, car les touristes ne sont pas aveugles et voient bien ce qui s’y passe ». Un avis partagé par le président d’SOS animaux. « Les collectivités locales devraient créer et entretenir des refuges suffisamment dimensionnés pour répondre aux besoins spécifiques de notre île. Nous projetons de créer des structures de type « Dispensaire vétérinaire gratuit », mais ces projets devraient être pilotés par les institutions publiques plutôt que par les associations »

Aujourd’hui c’est un chien pour trois habitants que dénombre l’île soit plus de 150 000 animaux errants.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 > >>