Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cirques avec animaux l’offensive de Bardot 1 830

Publié le par Ricard Bruno

Ces affiches ont commencé à apparaître le 22 juillet ailleurs en France, et depuis mercredi dans le département, comme ici à Cannes.

Ces affiches ont commencé à apparaître le 22 juillet ailleurs en France, et depuis mercredi dans le département, comme ici à Cannes.

Un affichage grand format a été lancé à Nice, Cannes, Antibes et Menton dans le cadre d’une campagne de sensibilisation nationale. La fondation souhaite marquer les esprits

Un éléphant assis devant un podium de cirque, coiffé d’un bonnet rouge et jonglant de la trompe avec un cerceau. La légende ? « Offrez-lui la liberté ! N’encouragez plus les cirques avec animaux ». Depuis mercredi dernier, le slogan de la Fondation Brigitte Bardot s’affiche sur des panneaux en 4 par 3. Quartiers République, Riou, Ranguin, Carnot, Maréchal-Juin… Pas un secteur cannois qui ne devrait échapper à cette offensive de Brigitte Bardot, dont la fondation a lancé cette campagne à l’échelon nationale depuis le 22 juillet dernier. Une trentaine de villes en tout, dont, dans les Alpes-Maritimes, Cannes, Antibes, Nice et Menton.

« LA FRANCE EN RETARD »

« Des communes côtières choisies pour leur affluence, mais aussi parce que les cirques y stationnent régulièrement pendant l’été », explique Bruno Jacquelin, responsable de la communication de la Fondation.

À Cannes et Antibes, ainsi qu’à Nice et Menton, la Fondation veut marquer les esprits et sensibiliser petits et grands sur la cause des animaux circassiens.

« C’est Brigitte Bardot elle-même qui a imaginé le visuel », confie encore Bruno Jacquelin, qui évoque le contexte de cette campagne dans un communiqué de presse : « 25 États de l’Union européenne ont déjà pris des dispositions pour interdire la détention d’animaux sauvages dans les cirques ; la France est en retard sur la question. Les travaux engagés par François de Rugy seront-ils poursuivis par Elisabeth Borne ? C’est l’inquiétude des organisations partenaires qui, comme la Fondation Brigitte Bardot, ont participé aux travaux et apporté leur contribution. »

UN CAMION À SAINT-TROPEZ

La Fondation invite aussi les écoles à puiser dans les outils pédagogiques qu’elle met à leur disposition, sensibilise les comités d’entreprise et a lancé une pétition (1) qui approche, précise-t-elle, « le million de signatures ».

La Fondation, qui « n’a rien contre les cirques, à condition qu’ils soient sans animaux », note Bruno Jacquelin, annonce également qu’elle « finance la création de structures susceptibles d’accueillir des animaux sauvages réformés du cirque (comme le premier 

sanctuaire européen pour éléphants). Fondation Brigitte Bardot a ainsi recueilli divers félins et financé le transfert en Afrique du Sud d’un hippopotame saisi » dans un cirque.

La campagne d’affichage devrait se poursuivre pendant une quinzaine de jours dans les Alpes-Maritimes, et jusqu’à la fin août au niveau national. Enfin, dernière initiative en date, à Saint-Tropez : « Faute d’emplacement pour l’affichage, c’est un camion qui tourne sur le territoire communal et dans l’agglomération. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Yvelines. A Bazoches-sur-Guyonne la fondation Brigitte-Bardot a son arche de Noé

Publié le par Ricard Bruno

Depuis 2006, la fondation Brigitte-Bardot accueille à Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines) un refuge pour les animaux. La députée Aurore Bergé l'a visitée ce matin.

La députée des Yvelines Aurore Bergé a visité le refuge de la fondation Bardot avec sa présidente Ghyslaine Calmels-Bock, à Bazoches-sur-Guyonne.

La députée des Yvelines Aurore Bergé a visité le refuge de la fondation Bardot avec sa présidente Ghyslaine Calmels-Bock, à Bazoches-sur-Guyonne.

150 chats, une dizaine de chiens, 31 cochons, des chèvres, des canards, un poney, des colombes… A Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines), c’est une véritable arche de Noé qui s’est installée dans l’ancienne maison de campagne de Brigitte Bardot. En 2006, l’actrice française a fait don à la fondation Brigitte-Bardot de sa chaumière yvelinoise pour qu’elle puisse accueillir des animaux au passé douloureux.

Abandonnés, victimes de maltraitance ou récupérés après le décès de leur maître dans toute la France, ils trouvent ici un refuge digne de ce nom.

Pas de cages

Nous voulons garder un esprit de liberté, c’est pour ça qu’ici vous ne verrez pas de cages », précise dès le début de la visite Ghyslaine Calmels-Bock, qui accueillait ce jeudi matin la députée de la 10e circonscription des Yvelines, Aurore Bergé.

Une proposition de loi contre les abandons

L’élue prépare, en effet, avec une trentaine de parlementaires une proposition de loi contre les abandons d’animaux.

En Belgique, il existe un permis de détention des animaux. Et en Grande-Bretagne, la vente d’animaux en animalerie a été interdite. Nous devons nous inspirer de ces mesures, pour lutter contre les abandons d’animaux. Il faut aussi renforcer l’échelle des sanctions », estime Aurore Bergé, connue pour son amour des chats.

Cela tombe bien, car à Bazoches, ce sont les chats qui règnent en maître au refuge. Ils sont 150 en ce moment. Ils vivent dans plusieurs chatteries où chacun dispose de son coussin, de sa petite maison faite sur-mesure pour la fondation Brigitte-Bardot et a accès à l’extérieur.

Dehors, nous faisons pousser des plantes aromatiques, comme de la menthe ou du romarin, qui aident les chats à s’épanouir », commente la directrice.

Certains, comme Betty Boop, une adorable chatte trois couleurs, ont le droit de se promener partout. « C’est le privilège de ceux qui sont arrivés en premier », avoue la directrice qui n’a pas eu le cœur de les installer dans l’une des petites maisons.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

NON aux Cirques à Rontignon

Publié le par Ricard Bruno

NON aux Cirques à Rontignon
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5