Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The End ! L'Angleterre met fin à la vente de chiens et chats en animalerie

Publié le par Ricard Bruno

Le Royaume-Uni interdit la vente d’animaux en animalerie, ça c'est une bonne chose ! et je dirais en France c'est pour quand? on est en droit de se poser la question, nous sommes en Europe et hélas chacun sait que ce n'est pas prêt de s'arrêter, la France est une vraie passoire,  les pays de l'est sont de gros fournisseurs et pourvoyeurs de ces animaleries Françaises et inondent notre pays de ces pauvres chiots même pas sevrés, c'est une HONTE, les autorités ferment les yeux, rien ne se passe, la justice n'est pas elle non plus à la hauteur de la tache loin de là.
Il  faut se rappeler que le traité de Rome a reconnu le statut d'être sensible aux animaux, mais alors que fout notre gouvernement ! on se le demande,  pensez donc avec un ministre pro chasseur, un président du même acabit...il ne faut SURTOUT RIEN lâcher !


LE COMBAT CONTINUE !


Bruno Ricard

En interdisant la vente de chiens et chats en animalerie et dans les élevages industriels, l'Angleterre vient de faire un grand pas en matière de bien-être animal./©Adobe Stock-cynoclub

En interdisant la vente de chiens et chats en animalerie et dans les élevages industriels, l'Angleterre vient de faire un grand pas en matière de bien-être animal./©Adobe Stock-cynoclub

La loi de Lucy, en hommage à une chienne victime d'une usine à chiots au Pays de Galles, vient d'être adoptée en Angleterre (6/4/2020). Elle interdit la vente de chiens et chats en animalerie ou en élevage industriel et alourdit les peines contre les trafics. Un bond en avant en matière de bien-être animal outre-Manche, qui tranche avec l'inaction française dans ce domaine. 30millionsdamis.fr a contacté les instigateurs de ce projet, aujourd'hui devenu réalité.

« Lucy's Law is here ! » C'est avec une joie non contenue que les défenseurs de la cause animale en Angleterre applaudissent l'interdiction officielle de la vente de chiens et chats en animalerie après plusieurs années de travail. En cette période de tensions - y compris pour les refuges britanniques - causées par les conséquences dramatiques de la propagation du Covid-19, cette avancée est une bonne nouvelle. « Aujourd'hui est une étape importante pour le bien-être animal et une étape majeure vers la fin de l'élevage et de la contrebande cruels de chiots, a affirmé Zac Goldsmith, ministre de l'Environnement en charge du bien-être animal outre-Manche. [...] Je suis tellement heureux que nous ayons enfin cette législation cruciale qui aidera à lutter contre le terrible commerce des chiens et des chats par des tiers ». 

Aujourd'hui est une étape majeure pour le bien-être animal !

Zac Goldsmith - ministre britannique en charge du bien-être animal

Concrètement, la loi britannique met fin aux intermédiaires dans la vente des chiots et chatons. Toute personne souhaitant avoir un animal de compagnie devra solliciter un refuge pour animaux ou un éleveur déclaré responsable par l'autorité publique. Dans ce dernier cas, l'éleveur sera obligé d'élever les jeunes animaux avec leur mère et les garder dans des bonnes conditions. En outre, les sanctions contre les actes de cruauté seront alourdies, passant de 6 mois... à 5 années d'emprisonnement au maximum. 

A l'annonce de l'adoption de ces mesures, les défenseurs de la cause animale ont exulté, à commencer par le Dr Marc Abraham, fondateur de l'association « Pup Aid » et instigateur de la campagne « Lucy » depuis plusieurs années : « C'est une immense victoire pour le bien-être animal, réagit le vétérinaire pour 30millionsdamis.fr. Avec tous ceux qui ont défendu cette cause, nous sommes très heureux, fiers et un peu submergés par l'émotion ». « C’est une superbe nouvelle, renchérit Lucy Cooper, porte-parole de la RSPCA (Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals), interrogée par 30millionsdamis.fr. Au cours de la dernière décennie, nous avons traité près de 30 000 plaintes concernant le commerce illégal de chiots. Nos sauveteurs ont secouru des chiens dans des situations de cruauté inimaginable. Nous espérons que ces lois seront correctement appliquées afin que tous les chiens utilisés pour la reproduction et la vente mènent une vie heureuse et saine. Où leur bien-être sera plus important que les bénéfices. »

e progrès en matière de bien-être animal n'aurait pu être possible sans le tollé suscité par l'histoire d'une chienne du nom de Lucy, un Cavalier King Charles Spaniel qui donne aujourd'hui son nom à cette loi. L'animal avait été sauvé des horreurs d'une ferme à chiots au Pays de Galles, en 2013. L'exemple de cette pauvre chienne qui a passé une grande partie de son existence en cage a permis aux associations de protection animale de sensibiliser le grand public à la maltraitance. Lucy a perdu la vie en 2016, devenant le symbole du combat contre les « usines à chiots ». « Lucy était une chienne incroyablement courageuse et sa mémoire est honorée par cette loi si importante, se réjouit le Dr Marc Abraham. Nous estimons qu'environ 80 000 chiots sont vendus chaque années par l'intermédiaire de revendeurs tiers légaux. » 

Bien-être animal : France, où es-tu ?

Après la Californie, l'Angleterre montre donc l'exemple sur le continent européen. « Notre pays a pris les devants, se réjouit le Dr Marc Abraham. La loi de Lucy est le plus grand pas en avant pour mettre fin à l'élevage et à la contrebande de chiots. Pour la première fois, les éleveurs sont désormais responsabilisés. Le Pays de Galles et l'Écosse ont tous deux promis une loi identique, mais n'ont pas encore donné de date. Si le reste de l'Europe, voire le monde, introduisait à son tour la loi de Lucy, cela ferait une énorme différence pour la santé et le bien-être des chiots, des chatons, de leurs mamans... et des nouveaux maître ! »

Si outre-Manche, les progrès en termes de bien-être animal sont notables, en France, c'est... le contraire ! Après avoir établi une liste de promesses très décevante en janvier 2020, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, s'est notamment prononcé contre une interdiction de la vente en animalerie renforçant ainsi le manque de confiance des Français envers le gouvernement sur cette thématique. Rien d'étonnant : Près de 6 Français sur 10 souhaitent la fin de la vente d'animaux en animalerie (Baromètre 2020/Fondation 30 Millions d'Amis-Ifop). Mais là encore, la volonté politique est absente.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Partager cet article
Repost0

Filmographie Brigitte Bardot : Paparazzi

Publié le par Ricard Bruno

Filmographie Brigitte Bardot : Paparazzi

Paparazzi est un film documentaire français de court métrage réalisé par Jacques Rozier et sorti en 1963.

Synopsis

Le , à 17 heures, l’équipe du film Le Mépris arrive à Capri pour tourner les scènes extérieures. L’arrivée, sur l’île, de Brigitte Bardot, la « fille la plus photographiée du monde » (sic) et de son metteur en scène Jean-Luc Godard, l’un des principaux porte-drapeaux de la Nouvelle Vague, s’accompagne d’une horde de paparazzi qui les piste depuis Rome. Les rochers qui surplombent la villa Malaparte, lieu du tournage, sont truffés de photographes bardés de leur attirail, notamment de leurs monstrueux téléobjectifs de l’époque (300 mm) permettant d’obtenir, à 50 mètres, le cliché en pied d’un personnage. Ils mitraillent Bardot sans relâche, en bikini, caressant un chien, jouant ou rigolant avec Piccoli jusqu’à ce qu’elle les aperçoive, ce qui ne la fait plus du tout rire. Elle se drape alors dans un peignoir et dans sa dignité. Godard essaie de négocier, avec l’intervention des carabinieri, le départ des paparazzi, en vain. La querelle se poursuit durant tout le tournage allant même jusqu’à un accrochage entre trois paparazzi et l'entourage de Bardot à la sortie d’un restaurant. Michel Piccoli, Jean Lescot et Davide Tonelli commentent ces affrontements qui engendrèrent ce document historique.

Point de vue de la critique
  • Bernard Genin : « Mai 1963, à Capri, Jean-Luc Godard commence le tournage du Mépris dont la vedette est Brigitte Bardot. Nous sommes en pleine « bardolâtrie » et, bien que située sur un rocher entouré par la mer, la villa Malaparte, où travaille l’équipe, est cernée par les paparazzi. Le terme est né trois ans plus tôt dans La Dolce Vita, où Fellini appelait « paparazzo » un photographe trop indiscret. Jacques Rozier, à qui on avait demandé un reportage sur la rencontre Bardot-Godard, eut l’idée d’appliquer aux paparazzi leurs propres méthodes. D’où ce passionnant document sur les coulisses d’un film devenu mythique. Et surtout, sur la naissance d’une profession nouvelle, plus proche de celle de charognard que du journalisme… »

Fiche technique

Distribution

Articles connexes

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : qui est sa sœur, Mijanou Bardot ?

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : qui est sa sœur, Mijanou Bardot ?

Si l'on connait tous l'iconique BB, on se souvient moins de sa soeur, Mijanou Bardot, qui a pourtant elle aussi enflammé les plateaux de cinéma dans les années 1960. On vous en dit plus sur cette ancienne comédienne reconvertie.

Depuis le début du confinement, les contacts avec autrui sont très limités. Et pour ceux qui n'ont ni Internet ni téléphone, c'est un réel parcours du combattant ! Brigitte Bardot, qui vit depuis un mois en complète autarcie dans l'une de ses maisons de Saint-Tropez, s'est livrée sur le sujet dimanche 12 avril 2020 dans le Journal du Dimanche. "Je ne comprends pas pourquoi La  Poste s’est mise quasiment à l’arrêt, a-t-elle déclaré. "Je ne reçois plus que quatre lettres, trois fois par semaine." Un coup dur pour l'actrice qui n'a pas d'autre moyen pour communiquer avec son fils vivant en Norvège, ni avec sa soeur, expatriée à Los Angeles.

Très vite Marie-Jeanne Bardot met fin à sa carrière d'actrice

Très jeune, Marie-Jeanne Bardot, dite Mijanou, a, comme sa grande soeur, été attirée par le cinéma. En 1938, alors qu'elle était âgée de 18 ans à peine, elle fait ses débuts dans le film de Ralph Habib, Club des femmes. Elle y campe le rôle de Micheline, au côté d'un Jean-Louis Trintignant qui joue déjà les grands séducteurs. Mijanou enchaîne ensuite les rôles, travaillant avec de grandes figures de la Nouvelle Vague. Le rôle le plus marquant de sa carrière restera celui de Carole, dans le film d'Eric Rohmer, La collectionneuse. Un tournage que la jeune femme n'est pas près d'oublier ! En effet, c'est là qu'elle y a rencontré son mari, le comédien Patrick Bauchau. Ensemble, ils ont eu une fille, Camille.

Longtemps abonné aux seconds rôles, Patrick Bauchau s'est fait connaître du grand public grâce à la série américaine Le Caméléon, diffusée sur M6 dans la fin des années 1990. En 1970, Mijanou Bardot tourne son dernier film et met fin à sa carrière d'actrice. "J'ai toujours été timide face aux caméras et j'ai décidé assez vite d'arrêter le cinéma car je me sentais mal sur les plateaux : j'avais l'impression de n'avoir rien fait de mes journées", a-t-elle déclaré en 2009 à nos confrères de Soir Magazine. Depuis, Mijanou s'est reconvertie dans la création de meuble, et a monté sa propre entreprise spécialisée dans les lits mezzanines : Espace Loggia. Elle continue également de lutter pour une cause qui lui tient particulièrement à coeur et qu'elle partage avec sa soeur : la défense des animaux.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

En Camargue, un baby boom de flamants roses

Publié le par Ricard Bruno

2 500 flamants ont été comptés, soit près de 1 000

de plus qu'en temps normal...

À Pont de Gau, le mois d'avril sans les 15 000 visiteurs attendus, laisse le champ libre aux flamants roses et même à l'ibis falcinelle (reconnaissable à son bec recourbé) que l'on n'y voyait plus.  PHOTO JÉRÔME REY

À Pont de Gau, le mois d'avril sans les 15 000 visiteurs attendus, laisse le champ libre aux flamants roses et même à l'ibis falcinelle (reconnaissable à son bec recourbé) que l'on n'y voyait plus. PHOTO JÉRÔME REY

Dans la plus vaste zone humide de France, la nature reprend ses droits, comme au Parc ornithologique de Pont de Gau, à l'entrée du village des Saintes-Maries-de-la-Mer. "Les vacances de Pâques sont habituellement une période de forte affluence. On reçoit en avril près de 15 000 visiteurs. Mais nous avons fermé le 15 mars. Nous sommes en chômage technique depuis, avec seulement un poste et demi contre 14 personnes habituellement à cette période", confie Frédéric Lamouroux, directeur du parc. Une référence du genre en France. Les oiseaux, eux, ont pris sans tarder la possession des 60 hectares.

Les ibis sont de retour aussi

"Les flamants roses, les aigrettes, les hérons, sont là et l'on voit arriver des espèces plus farouches qui ne venaient jamais avant comme l'ibis falcinelle reconnaissable à son bec recourbé. Il y en a 150 à 200 sur le site." Le flamant se sent particulièrement à l'aise de n'être plus approché par des milliers de touristes en quête de clichés souvenir de la Camargue. "Nous en avons compté près de 2 500 contre 1 500 à 1 600 en temps normal. Ça peut être lié au fait que nous disposons de pompes afin d'avoir toujours le niveau d'eau requis au bien être de l'espèce qui trouve sans difficulté de quoi se nourrir. Les couples sont déjà formés et la période de ponte devrait bientôt commencer. Elle s'étale d'avril à juin. Nous espérons que notre site deviendra un lieu de reproduction, un lieu de substitution à l'étang du Fangassier." Ce spot de reproduction historique du flamant n'offre en effet plus les conditions optimales. L'ilot artificiel entouré d'eau, autrefois régulièrement irrigué par l'activité des salins, ne l'est plus. Depuis quelques années les flamants se reproduisent dans les salins d'Aigues Morte.

Frederic Lamouroux surveille de près le comportement de "ses" flamants. "Ce sont des oiseaux grégaires, qui se regroupent donc pour pondre et élever les oisillons sur les îlots. C'est leur façon de se protéger, car ils ne peuvent avec leurs pattes palmées faire de nids sur les arbres. Ils sont imposants et colorés, faciles à repérer par les prédateurs". Se sentir à l'abri, loin des dangers, est indispensable pour les couples de flamants d'autant plus qu'ils ne couvent qu'un oeuf par an. Le confinement, et le calme qu'il induit, pourrait donc voir se concrétiser un vieux rêve : des naissances de flamants roses au parc de Pont-de-Gau.

À quelques kilomètres des Saintes, la Tour du Valat. L'institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes abrite une réserve naturelle régionale de 1800 ha. Pas de changement constaté dans cette partie de la Camargue protégée au coeur du Parc naturel régional de 100 000 hectares. "En revanche, dans les zones peuplées par les hommes on remarque que la nature est résiliente. Les mammifères et les oiseaux, les espèces mobiles réinvestissent les lieux, occupent l'espace. Une bonne nouvelle pour la biodiversité malmenée par l'homme, observe Jean Jalbert, le directeur, les animaux sont en pleine période de reproduction, et de ce confinement pourrait naître un véritable baby-boom. À condition cependant que cette période ne s'arrête pas trop vite... Le déconfinement à très brève échéance, pendant la reproduction, pourrait a contrario avoir des effets néfastes sur la faune de Camargue."

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Filmographie Brigitte Bardot :

Publié le par Ricard Bruno

Filmographie Brigitte Bardot :

Synopsis

Après un héritage, une jeune femme riche tombe amoureuse de Renaud. Elle va le sauver du suicide et acceptera toutes ses humiliations et ses infidélités.

Fiche technique

Distribution

Lieux de tournage

Plusieurs scènes du début du film ont été tournées à Dijon1.

La scène finale a été tournée en Italie, à l'abbaye de San Galgano.

Partager cet article
Repost0

Filmographie Brigitte Bardot : Vie privée

Publié le par Ricard Bruno

Filmographie Brigitte Bardot : Vie privée
Filmographie Brigitte Bardot : Vie privée
Filmographie Brigitte Bardot : Vie privéeFilmographie Brigitte Bardot : Vie privée

Synopsis

Jill, jolie jeune femme de la bourgeoisie genevoise, travaille la danse et tombe secrètement amoureuse de Fabio, le mari de sa meilleure amie, Carla. Fabio est éditeur, homme de lettres et de théâtre. Pour fuir cet amour impossible, Jill se rend à Paris où de danseuse elle devient top model puis actrice et sex symbol. Harcelée par les paparazzi et le public, adorée puis honnie, elle n'a plus de vie privée. En dépression, elle se réfugie à Genève où elle retrouve Fabio, il tombe amoureux de Jill, ils partagent alors des moments heureux. Fabio monte une pièce au festival de Spolète où elle le rejoint, attirant à nouveau la foule et les journalistes. Traquée, elle ne quitte plus sa chambre. Le soir de la première, elle monte sur le toit du palais pour voir la pièce, un photographe la repère, le flash aveugle Jill qui glisse et tombe du toit. Dans sa chute les traits de son visage apparaissent détendus et presque heureux.

Fiche technique

Distribution

Partager cet article
Repost0

Filmographie Brigitte Bardot : Les Amours célèbres

Publié le par Ricard Bruno

Filmographie Brigitte Bardot : Les Amours célèbres
Filmographie Brigitte Bardot : Les Amours célèbres Filmographie Brigitte Bardot : Les Amours célèbres
Filmographie Brigitte Bardot : Les Amours célèbres

Synopsis

Résumé des sketches

  1. Lauzun : le duc de Lauzun est amoureux de la délicieuse Mme de Monaco. Louis XIV a jeté les yeux sur elle. Un soir il charge son fidèle Champagne de lui amener la dame, d'ailleurs consentante, dans son « privé ». Lauzun revient à temps et empêche le roi de satisfaire son désir pour Mme de Monaco.
  2. Jenny de Lacour : vers 1880, une demi-mondaine de grande classe, Jenny, est éprise d'un jeune homme séduisant, René, beaucoup plus jeune qu'elle. Craignant de le perdre, elle combine un odieux stratagème. René est vitriolé par un homme à sa solde. Aveugle, son amant lui restera. L'intervention d'un commissaire de police déjoue le plan de Jenny.
  3. Agnès Bernauer : en Bavière, au xve siècle, le duc Albert de Wittelsbach, héritier du trône, s'est épris de la ravissante Agnès. Il l'épouse secrètement bien que son père s'oppose à ce mariage... Albert prend les armes contre lui, mais Agnès est enlevée. Condamnée à mort pour sorcellerie, la jeune femme est jetée dans le Loch, une pierre au cou. Albert se précipite pour la sauver. Il est emporté avec elle par le courant. Dialogues de Jacques Prévert.
  4. Les Comédiennes : comédienne célèbre et adulée, Mademoiselle Raucourt se voit supplantée par Mademoiselle Duchesnois en 1804. Sa colère est d'autant plus violente que son amant, le baron de Jonchère a succombé aux charmes de sa rivale. Mademoiselle Raucourt crée de toutes pièces une nouvelle tragédienne qui deviendra la célèbre Mademoiselle George. Cette dernière obtient un triomphe.
Fiche technique

Distribution

Lauzun

Jenny de Lacour

Agnès Bernauer

Les comédiennes

Partager cet article
Repost0

Coronavirus: les humains doivent cesser de "mépriser" la nature, avertit Jane Goodall

Publié le par Ricard Bruno

La primatologue britannique Jane Goodall au Forum économique de Davos, le 22 janvier 2020

La primatologue britannique Jane Goodall au Forum économique de Davos, le 22 janvier 2020

C'est le "mépris" de notre environnement qui a causé la crise du Covid-19, estime Jane Goodall, 86 ans, primatologue britannique qui a voué sa vie à la défense des animaux, notamment les chimpanzés, et de l'environnement. Mais il est temps d'apprendre de nos erreurs et tenter d'éviter de futures catastrophes, plaide-t-elle.

QUESTION: Comment percevez-vous cette pandémie?

REPONSE: C'est notre mépris pour la nature et notre manque de respect pour les animaux avec lesquels nous devrions partager la planète qui ont causé cette pandémie, qui avait été prédite de longue date. Car à mesure que nous détruisons, par exemple la forêt, les différentes espèces d'animaux qui l'habitent sont poussées en proximité forcée et des maladies passent d'un animal à un autre, et un de ces animaux, rapproché par force des humains, va probablement les infecter.

Ce sont aussi les animaux sauvages chassés, vendus sur des marchés en Afrique ou en Asie, notamment en Chine, et nos élevages intensifs où nous parquons cruellement des milliards d'animaux, ce sont ces conditions qui donnent l'occasion aux virus de faire le saut entre les espèces vers les humains.

Q: Concernant ces marchés animaliers, que faire?

R: C'est une très bonne chose que la Chine ait fermé les marchés d'animaux vivants. C'est une interdiction temporaire dont nous espérons qu'elle deviendra permanente et que d'autres pays asiatiques vont suivre. Mais en Afrique il sera très difficile de stopper la vente de viande de brousse, car tant de gens en dépendent pour leur subsistance. Il faudra penser très attentivement à comment faire, car on ne peut empêcher quelqu'un de faire quelque chose quand il n'a absolument pas d'argent pour vivre ou faire vivre sa famille. Mais que cette pandémie nous apprenne au moins quoi faire pour en éviter une prochaine.

Q: Et il y a de quoi espérer ?

R: Nous devons comprendre que nous faisons partie du monde naturel, que nous en dépendons, et qu'en le détruisant, en fait, nous volons l'avenir de nos enfants. J'espère qu'en raison de cette riposte sans précédent, ces confinements partout dans le monde, plus de gens vont se réveiller, commencer à penser des façons dont ils pourraient vivre différemment leurs vies.

Tout le monde peut avoir un impact chaque jour, si vous pensez aux conséquences des petits choix que vous faites: ce que vous mangez; d'où ça vient; est-ce que ça a causé de la cruauté envers les animaux; est-ce que ça provient d'une agriculture intensive, ce qui est le cas en général; est-ce que c'est bon marché grâce à du travail forcé d'enfants; est-ce que sa production a nuit à l'environnement; combien de kilomètres a-t-il fallu le faire voyager; avez vous pensé à marcher au lieu de prendre la voiture; comment pourriez vous lutter contre la pauvreté, parce que les gens pauvres ne peuvent pas faire ce genre de choix éthiques, ils doivent faire ce qu'ils peuvent pour survivre, ils ne peuvent pas se poser ces questions sur ce qu'ils achètent, ça doit être le moins cher et ils abattront le dernier arbre parce qu'ils sont au désespoir de trouver de la terre pour faire pousser quelque chose à manger... Ce que nous pouvons faire chacun dans notre vie dépend de qui nous sommes, mais nous pouvons tous faire une différence, tous.

Propos recueillis lors d'une conférence téléphonique à l'occasion de la sortie d'un nouveau documentaire produit par National Geographic, "Jane, un message d'espoir".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Coronavirus : les Français seront autorisés à sortir pour adopter un animal dès jeudi

Publié le par Ricard Bruno

Le gouvernement a répondu à l’appel de la SPA et de nombreuses personnalités qui demandaient depuis plusieurs jours la reprise des adoptions d’animaux.

 

À partir de jeudi 16 avril, les personnes souhaitant adoptés un animal dans un refuge seront autorisées à le faire malgré le confinement. Photo d’illustration

À partir de jeudi 16 avril, les personnes souhaitant adoptés un animal dans un refuge seront autorisées à le faire malgré le confinement. Photo d’illustration

À partir de jeudi 16 avril, « une tolérance sera accordée » dans les déplacements malgré le confinement pour les personnes souhaitant adopter un animal en refuge, comme l'avait demandé la SPA, a annoncé ce samedi le ministère de l'Intérieur.

 

Nos animaux de compagnie ne doivent pas être des « victimes collatérales » du : alerté par la SPA sur les risques de saturation de ses locaux, le Gouvernement accorde à partir de jeudi une tolérance concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge.

View image on Twitter

Lundi dernier, la Société Protectrice des Animaux, qui a fermé ses portes au public à cause de l'épidémie, avait réclamé au gouvernement une dérogation pour que les gens puissent venir adopter les pensionnaires de ses 62 refuges, bientôt saturés. « Afin de remédier à cette situation, sur proposition de la cellule interministérielle de crise, il a été décidé qu'une tolérance sera accordée concernant les déplacements pour l'adoption d'animaux en refuge », annonce dans un communiqué le ministère de l'Intérieur.

L’animal devra être choisi en amont sur le site de la SPA

Des « règles strictes » devront toutefois être respectées, selon Beauvau : l'animal devra être choisi en amont sur le site internet de la SPA, un rendez-vous précis sera fixé et le refuge de la SPA concerné émettra une attestation dématérialisée comportant l'horaire du rendez-vous. En se rendant au rendez-vous, le candidat à l'adoption devra se déplacer seul et être muni, en plus de l'attestation délivrée par la SPA, d'une attestation de déplacement dérogatoire pour « motif familial impérieux ».

« Pleinement engagé pour la cause du bien-être animal, le Gouvernement a entendu l'appel de la SPA et nous avons eu à cœur, immédiatement, de trouver une solution responsable », a déclaré Christophe Castaner. « Elle va permettre le respect des règles sanitaires et de sauver la vie de nombreux animaux », selon le ministre de l'Intérieur.

 

Après trois semaines de confinement, « on compte 5000 animaux dans nos refuges pour une capacité de 6800. Il nous reste 1800 places ce qui correspond à 15 jours d'activité », alertait lundi Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA. « Nous allons avoir des milliers d’animaux qui seront recueillis par la fourrière, que nous ne pourrons pas héberger et qui seront euthanasiés », avait encore averti Jacques-Charles Fombonne.

Mercredi, Manuela Lopez, Brigitte Bardot, Laurence Boccolini, Valérie Damidot, Michel Drucker et bien d’autres personnalités avaient signé une lettre ouverte qui demandait au président de la République la reprise des adoptions d’animaux au plus vite.

Source de l'article : Cliquez ICI

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>