Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Flashback : La rencontre explosive entre Brigitte Bardot et le Général de Gaulle...

Publié le par Ricard Bruno

Flashback : La rencontre explosive entre Brigitte Bardot et le Général de Gaulle...

Ils étaient à l’époque les deux Français les plus connus dans le monde. Un soir à l’Élysée, en 1967, l’actrice et le président se rencontrent enfin. Aucun témoin de cette scène n’a pu l’oublier.

« Mais Charles, vous n’y pensez pas ! » À la veille d’une nouvelle réception des artistes à l’Élysée, Yvonne de Gaulle supplie son mari : la Première dame ne veut pas que la sulfureuse Brigitte Bardot – cette femme « qui se promène toute nue » – mette les pieds dans le palais de la République. Mais le Général n’en fait qu’à sa tête. Cela fait des années qu’il rêve de rencontrer l’actrice de Et Dieu créa la femme. Cette soirée en est donc l’occasion.

Chaque année, le chef de l’État attend avec impatience ce dîner des Arts et des Lettres où il réunit les grands noms de la scène, du cinéma et de la télévision. Pour l’édition 1967, étaient conviés, entre autres, Raymond Devos, Annie Girardot, Jean-Paul Belmondo… et donc Brigitte Bardot.

 

Si le chef de la France Libre est tant fasciné par l’actrice, c’est qu’il l’a adorée dans Babette s’en va-t-en guerre de Christian-Jaque, sorti en 1959. Pour cause, elle y incarne une héroïne de la Résistance, qui se retrouve à Londres. On y cite d’ailleurs à plusieurs reprises le nom du Général. Le président avait donc particulièrement apprécié ce film – dont il était l’un des personnages malgré lui – quand il avait été projeté lors d’une séance privée à l’Élysée.

 

Ce soir-là au palais, Brigitte Bardot n’arrive pas « toute nue », contrairement à ce que craignait Yvonne De Gaulle. Mais en « pyjama à brandebourgs », selon l’expression du ministre André Malraux. BB est en effet vêtue d’un pantalon noir – alors que la robe de cocktail est normalement de rigueur – et d’une longue tunique à galons. Elle fait une entrée fracassante dans le palais. Cette tenue très remarquée lui aurait été conseillée par Georges Pompidou en personne, qu’elle compte alors parmi ses amis. La veille, Bardot dînait chez le Premier ministre, et ce dernier lui aurait suggéré de porter un uniforme, charmant et rebelle clin d’œil au Général.

 

« Ah, c’est vous ! De loin, je vous avais prise pour un militaire », s’amuse alors De Gaulle en l’accueillant. D’autres témoins de la scène rapportent que le Général lui aurait plutôt dit : « Madame, je suis militaire et je suis en civil. Et vous qui êtes civile, vous êtes en militaire ! » Passé cet amusement, le Général lui parle de cinéma, et notamment de Viva Maria de Louis Malle, sorti en 1965, dans laquelle Brigitte Bardot partage l’affiche avec Jeanne Moreau.

 

« À cet instant se trouvent face à face les deux Français vivants les plus connus au monde », écrivent Patrice Duhamel et Jacques Santamaria dans L’Élysée, histoire, secrets, mystères. Mais après cette soirée, leurs routes ne se recroiseront pas. Brigitte Bardot confiera regretter de ne pas avoir plus connu le grand Général.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot sur Radio Canada le 30 07 2020 à 09h07

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot sur Radio Canada le 30 07 2020 à 09h07

« Je n'ai jamais été déçue par les animaux, mais par contre, les êtres humains ont beaucoup de défauts », affirme Brigitte Bardot en parlant de sa vie. Au micro de Stéphan Bureau, elle revient sur son parcours mythique, au cours duquel elle est passée de vedette de cinéma incontournable à défenseuse du droit des animaux.

« J’ai choisi ce métier [le cinéma] ne sachant vraiment pas que j’allais réussir, raconte Brigitte Bardot. Puis, j'ai compris le prix que j'avais à payer pour cette réussite. Maintenant, la réussite mondiale que j'ai obtenue m'aide énormément pour la protection des animaux. »

À partir du moment où j’ai été célèbre, j’ai toujours été comme un animal traqué, un animal en cage. Je ne peux rien faire d’autre qu'être protégée chez moi.

 Brigitte Bardot

Brigitte Bardot parle du poids de la célébrité et des raisons pour lesquelles elle a quitté le cinéma à 38 ans. Elle revient aussi sur son célèbre combat contre la chasse aux phoques au Canada et parle des coulisses de la fameuse photo prise sur une banquise avec un bébé phoque en 1977.

Une BD sur Brigitte Bardot

Durant cette heure spéciale consacrée à Brigitte Bardot, Stéphan Bureau s’entretient également avec Bernard Swysen, scénariste de la bande dessinée Les étoiles de l’Histoire : Brigitte Bardot (Éditions Dupuis), parue en mai dernier.

Il explique que Brigitte Bardot, dont il salue la gentillesse et l’humour, lui a laissé une liberté totale pour raconter une vie plus difficile que celle qu’on s’imagine.

Actrice et chanteuse

Stéphan Bureau retrace enfin la carrière d’actrice de Brigitte Bardot avec Georges Privet et aborde son parcours de chanteuse avec Monique Giroux.

Les trois films de Brigitte Bardot recommandés par Georges Privet :

  • Et Dieu… créa la femme, de Roger Vadim (1956)
  • La vérité, de Henri-Georges Clouzot (1960)
  • Le mépris, de Jean-Luc Godard (1963)
Portrait de l'actrice portant un grand chapeau et se passant les mains dans les cheveux.

Brigitte Bardot sur le tournage du film Don Juan 73, en 1972

À ne pas manquer l'émission de BB En entrevue téléphonique pour la radio canadienne 9h07 ce matin 29 juillet . Elle est interviewée par Stéphane Bureau à l 'émission : Bien entendu ..,disponible sur le site de Radio-canada...

Pour écouter Brigitte Bardot c'est ICI :  https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/bien-entendu

Merci à Rober Michaud

Béarn : une cinquantaine de chiens affamés et malades découverts dans une propriété

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot porte plainte après la découverte, dans une propriété privée, d'une cinquantaine de chiens mal en point. Le propriétaire vit seul dans les environs d'Oloron-Sainte-Marie.

La propriété se trouve dans les environs d'Oloron-Sainte-Marie.

La propriété se trouve dans les environs d'Oloron-Sainte-Marie.

La description fait froid dans le dos. Lundi matin, la Fondation Brigitte Bardot a découvert une cinquantaine de chiens affamés, assoiffés, affaiblis, parfois malades, dans une propriété privée située dans les environs d'Oloron, en Béarn. "Un véritable capharnaüm", décrit Daniel Raposo, le représentant de la fondation dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se souvient de "l'odeur pestilentielle" et de l'état déplorable des animaux. En 31 ans dans la fondation, Daniel Raposo n'a jamais vu ça. Les gendarmes ont accompagné la fondation, lundi, sur la propriété.

Les chiens ont parfois des plaies. D'autres ont des griffes de plus de trois centimètres.

Des témoignages disent que les chiots se faisaient manger par les autres chiens affamés. 

La propriété appartient à un homme d'environ 70 ans. Il vit seul. La fondation a porté plainte pour mauvais traitement envers des animaux et pour actes de cruauté. Elle cherche les places nécessaires dans des structures pour évacuer les chiens. Leur prise en charge médicale pourrait coûter plus de 15.000 euros.

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot, soutenons le #Référendum !

Publié le par Ricard Bruno

Face à l'immobilisme (parfois même le recul) du gouvernement sur la question animale, des parlementaires se mobilisent pour ouvrir le débat et permettre une mobilisation citoyenne. Comme Brigitte Bardot, soutenons le #RéférendumAnimaux

✍️👉 https://referendumpourlesanimaux.fr/

Brigitte Bardot, soutenons le #Référendum !

Les cambrioleurs du refuge de Tomi Tomek condamnés

Publié le par Ricard Bruno

 Fournie par une équipe de télévision, la chienne Vicky est chargée de protéger 97 pensionnaires de SOS Chats. DR

Fournie par une équipe de télévision, la chienne Vicky est chargée de protéger 97 pensionnaires de SOS Chats. DR

Deux malfrats bien informés avaient fauché 80 000 francs au refuge «SOS Chats» de Noiraigue. Ils ont été arrêtés.

Non, la rumeur qui a circulé dans le Val-de-Travers est infondée: Tomi Tomek n’a pas simulé un cambriolage dans son refuge pour susciter des dons: deux individus ont bel et bien cambriolé son refuge le 11 août 2018, en emportant un butin de 60 000 francs en liquide, une montre et des bijoux valant 20 000 francs.

Le refuge détenait alors 107 chats. Non seulement les voleurs avaient emporté le contenu des coffres qui devait servir à payer les salaires et les installateurs d’un nouveau chauffage, mais 52 chats s’étaient enfuis par l’ouverture cisaillée dans deux grillages extérieurs, tandis qu’une fenêtre était fracturée.


Le plus dur, pour Tomi Tomek, a consisté à récupérer jusqu’au sommet des arbres les pensionnaires échappés. Équipées de filets et de cinq cages. elle et ses assistantes avaient mis 36 heures pour récupérer tous les fugitifs.

 

 

Les chats qui s’étaient échappés par les deux grillages cisaillés sont redevenus des fauves le temps d’une escapade. Dommage causé 3600 francs.  DR

Les chats qui s’étaient échappés par les deux grillages cisaillés sont redevenus des fauves le temps d’une escapade. Dommage causé 3600 francs. DR

Quatre coffres vides ont été retrouvés par un chien policier en contrebas du refuge, sur la route menant à la gare de Noiraigue, en bordure de la réserve naturelle du Creux-du-Van. Dans leur précipitation, les voleurs avaient laissé une enveloppe contenant 1500 euros.

Les 60 000 francs dérobés correspondaient à six mois de fonctionnement en salaires, en nourriture et en soins. «SOS Chats», ce sont chaque jour 50 boîtes de 400 grammes de viande, cinq kilos de croquettes, sept sacs de sable à 20 litres, mais surtout, de coûteux médicaments.


Au refuge, chaque arrivée coûte 500 francs: il faut tester, soigner, vacciner et castrer ou stériliser chaque nouvel arrivant. «Le refuge n’était financé qu’avec des dons et des parrainages», souligne Tomi Tomek.

Le cambriolage avait ému jusqu’à Michel Drucker, d’autant que les voleurs avaient aussi pris ses 1000 francs de rente AVS: l’animateur français et sa femme Dany Saval ont envoyé à Tomi Tomek un chèque de 300 euros.

Miss Suisse 2005 devenue actrice, Lauriane Gilliéron s’était impliquée pour remplir une cagnotte. Brigitte Bardot lui a envoyé des photos dédicacées pour leur mise en vente et la peintre et styliste Laura Chaplin – petite-fille de Charlie Chaplin – en a fait de même avec un portrait de sa grand-mère. «On a récupéré mon AVS et les salaires, et de quoi nourrir les chats», confie Tomi Tomek.

Hund-Katze-Maus

L’assurance n’a remboursé que la réparation de la fenêtre fracturée. Mais une équipe munichoise de l’émission «Hund-Katze-Maus» télévision allemande VOX n’a pas seulement réalisé une reconstitution du cambriolage, rediffusé samedi dernier, elle a aussi fourni à SOS Chats le chien Vicky, avec pour mission de défendre le refuge.


Vicky était une chienne retrouvée sur un parking italien, dans un carton, pleine de puces et affamée. Elle est désormais la gardienne du temple de Tomi Tomek: «Personne ne peut approcher sans qu’elle aboie», rapporte la pasionaria des chats.

Ordonnance pénale

Pour Tomi Tomek, le soulagement est venu le 23 juillet dernier, par l’entremise d’une ordonnance pénale qui condamne un carreleur kosovar de 29 ans, détenu à la prison genevoise de Champ-Dollon. C’est lui, Hasan B. qui a cambriolé le refuge en taillant à la hache un chemin pour son complice Shaban K. Salaire obtenu pour ce casse: 780 euros et 3200 francs.

Commentaire de Tomi Tomek: «Les voleurs se sont dirigés sur l’armoire murale contenant les coffres, à trois mètres de la fenêtre. Quelqu’un a vendu la mèche, qui m’a peut-être vue entrer ou sortir de la banque. Ces deux brigands ont reçu des informations de bénévoles kosovars engagés au refuge».

Six mois

Hasan B. a été condamné par le procureur Marc Rémy à une peine de six mois de prison, dont deux mois ferme et quatre mois avec sursis pendant trois ans. Une sanction qui s’ajoute une peine de 30 mois dont douze fermes, infligée par le Tribunal correctionnel du canton de Genève pour vol en bande et par métier, dommages à la propriété, violation de domicile et recel «en raison d’une multitude de vols par effraction» commis dans le canton de Genève.

«L’arrestation des deux cambrioleurs ne me ramènera pas notre argent, mais c’est bon pour le moral: nous sommes rassurées», soupire Tomi Tomek, désormais protégée par Vicky. Depuis le cambriolage, il n’y a plus d’argent au refuge: «On passe par la banque pour faire nos commissions», glisse Tomi Tomek, qui maintient ses contacts et ses engagements au sein de la communauté kosovare.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Rennes: Un homme poursuivi pour avoir tabassé son chien en pleine rue

Publié le par Ricard Bruno

Illustration d'un chien dans un refuge. Ici à Lorient, en 2020.

Illustration d'un chien dans un refuge. Ici à Lorient, en 2020.

La police avait été alertée par un témoin, choqué de voir un chien recevoir des coups de pied de la part de son maître en pleine rue, non loin de la Mabilais, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Sur place, les forces de l’ordre avaient réussi à interpeller l’auteur présumé des coups. Cinq jours après cette agression, l’association Stéphane Lamart « Pour la défense des droits des animaux » a annoncé se porter partie civile dans cette affaire.

Les faits s’étaient déroulés en pleine rue le 22 juillet vers 16 h. Un homme qui promenait son chien s’en prend à l’animal en le rouant de coups de pied. Alertée, la police municipale est rapidement sur les lieux et apelle la police nationale en renfort. L’homme est déjà connu pour des dégradations et pour usage de produits stupéfiants. Son chien lui a été confisqué et confié à Chenil Service.

La chienne placée en fourrière

Agé de 27 ans, l’homme a été placé en garde à vue et sera poursuivi pour « acte de cruauté envers un animal ». La chienne, une croisée berger sable de 4 mois nommée Klarah, a été placée en fourrière et y restera jusqu’à la date de l’audience, précise l’association Stéphane Lamart, qui a porté plainte. L’association réclamera la garde de la chienne. Le mis en cause risque jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot victime d'une « escroquerie de taille » : « Qu'on me foute la paix ! »

Publié le par Ricard Bruno

Il y a quelques semaines de cela je faisais part de cette scandaleuse publicité à qui de droit, on ne peut utiliser impunément le nom de Brigitte Bardot, beaucoup ont essayé de l'utiliser, ils se sont tous cassé les dents, comme la personne à Saint-Tropez qui avait sans aucune autorisation monté un magasin de produits dérivés dédié entièrement à Brigitte Bardot et ce sans aucune autorisation...il a dû fermer boutique !

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot victime d'une « escroquerie de taille » : « Qu'on me foute la paix ! »

Brigitte Bardot est en colère. Ce 28 juillet, l'actrice s'est emparée de Twitter pour dénoncer une arnaque qui utilise son image : selon ses dires, une agence immobilière mettrait en vente une villa dans laquelle elle aurait vécu. Un mensonge, assure-t-elle.

Quand Brigitte Bardot tweete, attention à ceux qui en sont la cible ! La célèbre actrice française a beau vivre recluse à Saint-Tropez et fuir la lumière, elle n'hésite pas à utiliser le réseau social pour pousser des coups de gueule. Quand elle ne s'exprime pas sur les droits des animaux, cette cause qui lui est chère, elle s'adonna à la politique. Mais ce 28 juillet, c'est pour une toute autre raison qu'elle a décidé de poster un message : il s'agit cette fois d'une affaire... d'immobilier.

Comme l'explique l'ancienne actrice, une publicité pour la vente d'une villa dans laquelle elle aurait vécu circule actuellement. Une "escroquerie de taille inventée par l'agence Barnes", dénonce-t-elle. "Je ne connais pas cette propriété, je n'y ai jamais mis les pieds, je n'en suis pas la propriétaire et mon avocat intente un procès en dommages et intérêts à Barnes". Et si les choses n'étaient pas encore claires, elle conclue : "qu'on se le dise et qu'on me foute la paix !" Le message est passé.

Brigitte Bardot, très remontée

Il faut dire que ce n'est pas la première fois qu'une pareille affaire concerne Brigitte Bardot. Comme nous le rapportions en 2013, son tout premier tweet concernait déjà une histoire similaire. A l'époque, la branche immobilière du journal La Figaro publiait un article annonçant la mise en vente de «l’appartement de Brigitte Bardot et Gunter Sachs». BB a bien été l’épouse de l’héritier allemand, cet appartement parisien est bien en vente mais la star n’y a «jamais mis les pieds». Elle déclarait alors qu'elle en avait «marre que l’on usurpe (son) identité pour vendre n’importe quoi». Comme quoi, en immobilier, l'approbation de l'actrice française semble être une qualité recherchée.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Le coup de colère de la fondation Brigitte Bardot: "Pas de secrétariat d’Etat à la condition animale - Le gouvernement égal à lui-même !"

Publié le par Ricard Bruno

Il y a de quoi pousser un coup de gueule, je suis à 100% avec la fondation Brigitte Bardot, de toute façon ce gouvernement a fait allégeance aux "CHIASSEURS"....il n'y a RIEN à attendre d'eux, de leurs "sinistres" et compagnie à commencer par le sommet de l'état et leur "chefaillon"...

Bruno Ricard  

C'est un gros coup de colère que pousse la fondation Brigitte Bardot contre le gouvernement dans un communiqué de presse intitulé "Pas de secrétariat d’Etat à la condition animale - Le gouvernement égal à lui-même !".

On peut lire dans le document signé par Christophe Marie, le porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot : "Même si la Fondation Brigitte Bardot est favorable à la création d’un ministère dédié à la condition animale (tant le sujet est transversal), il aurait été aberrant qu’un tel poste soit créé sous un gouvernement qui n’a initié aucune mesure en faveur des animaux et n’a, de toute évidence, aucune intention de le faire."

close
volume_off
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Et d'ajouter: "L’urgence est à l’action, pas à l’affichage ou aux coups de com pour préparer les prochaines élections. Le gouvernement ne veut pas agir pour les animaux et le montre, encore, avec la nomination de Bérangère Abba comme secrétaire d’état à la biodiversité elle qui, alors députée, n’a jamais caché son intérêt et sa bienveillance pour la chasse et les chasseurs… auto-proclamés 1er écologistes de France."

Avant de poursuivre: "Tant mieux qu’il n’y ait pas de secrétariat d’état à la condition animale car vu l’intérêt du gouvernement sur la question, ce portefeuille aurait pu revenir à Willy Schraen ou Thierry Coste."

Source de l'article : Cliquez ICI

close
volume_off
 
 
 
 
 
 
 
 
Et d'ajouter: "L’urgence est à l’action, pas à l’affichage ou aux coups de com pour préparer les prochaines élections. Le gouvernement ne veut pas agir pour les animaux et le montre, encore, avec la nomination de Bérangère Abba comme secrétaire d’état à la biodiversité elle qui, alors députée, n’a jamais caché son intérêt et sa bienveillance pour la chasse et les chasseurs… auto-proclamés 1er écologistes de France."
 
PUBLICITÉ

 

Avant de poursuivre: "Tant mieux qu’il n’y ait pas de secrétariat d’état à la condition animale car vu l’intérêt du gouvernement sur la question, ce portefeuille aurait pu revenir à Willy Schraen ou Thierry Coste."

 

Partager cet article

Repost0

La SPOV une association à découvrir ! qui existe depuis 40 ans !

Publié le par Ricard Bruno

La SPOV une association à découvrir ! qui existe depuis 40 ans !
La SPOV une association à découvrir ! qui existe depuis 40 ans !
La SPOV une association à découvrir ! qui existe depuis 40 ans !
La SPOV une association à découvrir ! qui existe depuis 40 ans !

Ça y est le bébé pigeon ramier que j’avais récupéré est entre les mains de la SPOV (Association de protection des oiseaux des villes) à Châtillon au 68 Rue Gabriel Péri, 92320, où je l’ai apporté ce matin...il a été pris en charge immédiatement ;, enfin de compte il a une luxation sur une aile immédiatement détecté par la responsable, presque 20 ans que je n’y étais pas retourné, la dernière fois c’était accompagné de mon regretté grand ami Christina Zuber...que de souvenirs...à l’époque nous avions été reçu par Nadia Fontenaille la présidente fondatrice de cette structure unique en France !

La S.P.O.V , Société Protectrice des Oiseaux des Villes est née avec l’initiative de Nadia Fontenaille, artiste peintre châtillonaise qui s’est consacrée au secours des oiseaux en détresse .Crée en 1980, la S.P.O.V, présidée par Robert Revel est composée par une équipe de salariés et de bénévoles aux services des oiseaux.

 

Missions

Avec plus de 5000 oiseaux secourus chaque année, la S.P.O.V est la première association d’ Ile-de-France de protection des oiseaux, qui intervient sur le terrain et conduit des démarches d’information auprès de municipalités et de services publics, de sociétés, syndics et particuliers.

L’une des missions principale est avant tout d’accueillir les oiseaux en détresse pour leur apporter les soins nécessaires. Dans les locaux de Châtillon des salles intérieures dédiées aux soins et à la convalescence permettent d’apporter les premiers secours avec l’aide de vétérinaires bénévoles.

La S.P.O.V intervient quotidiennement sur le terrain pour libérer des oiseaux enfermés ou entravés, prendre en charge des oiseaux blessés ou recueillir des oisillons tombés du nid.

La S.P.O.V entreprend régulièrement des démarches d’information pour aider à connaître les gestes nécessaires pour les premiers secours, à communiquer sur la vie et les comportements des oiseaux, leurs besoins ou leur nourrissage en hiver.

Président : Robert REVEL

Directrice : Renata PACZESNIAK

Secrétaire : Solène DOMPNIER

Trésorier : Dominique VERDON

4 salariés dont 2 contrats aidés, 50 bénévoles et 3 000 adhérents

Financement : affiliée à la CNSPA, aides ponctuelles de la Fondation Brigitte Bardot et de la Fondation 30 Millions d’Amis, aucune subvention

Création en 1988

NOUS CONTACTER

spov@neuf.fr

TEL : 01 42 53 27 22

 68 Rue Gabriel Péri, 92320 Châtillon

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Le gouvernement se fout ROYALEMENT des animaux !

Publié le par Ricard Bruno

Après le refus d'une aide pour les refuges et associations en difficulté, il n'y aura pas de secrétaire d'état chargé de la condition animale. Ce gouvernement n'en a vraiment rien à foutre des animaux. Honte à mon pays loin derrière d'autres qui eux agissent en faveur des animaux, on est vraiment gouverné par une équipe de bras cassés, par des gougnafiers de première..., honte à eux...

Bruno Ricard

Le gouvernement se fout ROYALEMENT des animaux !

Il n'y aura pas de Secrétaire d'Etat à la Condition Animale en France mais une Secrétaire d'Etat à la Biodiversité qui ne cache pas son amour de la chasse... Le gouvernement

a bien compris qu'il ne fallait surtout rien changer à cette politique d'arrière garde.

1 2 3 4 5 > >>