Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Condition animale : sénateurs et députés s’entendent sur un texte qui apporte des avancées majeures !

Publié le par Ricard Bruno

Condition animale : sénateurs et députés s’entendent sur un texte qui apporte des avancées majeures !
L’Assemblée nationale a fait naître l’espoir, le Sénat une immense déception, avec deux visions opposées sur la question animale il semblait difficile de trouver un accord.
Pourtant, réunis ce matin jeudi 21 octobre en commission mixte paritaire (CMP), députés et sénateurs ont réussi à s’entendre sur un texte qui apporte des avancées majeures qui devraient en entraîner d’autres.
 
 
Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot 

« C’est un jour historique dans le combat que nous menons depuis des décennies en faveur des animaux, la France rattrape en partie son retard vis-à-vis des Etats membres de l’UE.

Les élus ont enfin su entendre et répondre à l’attente sociétale toujours plus forte sur la condition animale, une étape importante qui doit conduire à d’autres avancées.

La Fondation Brigitte Bardot va poursuivre ses investissements pour organiser l’accueil des animaux issus de cirque dans des conditions qui répondent à leurs besoins.

Autre victoire pour Brigitte Bardot, après des années de combat, la fin immédiate des élevages d’animaux pour leur fourrure au moment où les grandes maisons s’en détournent de toute façon.

Le bras de fer lors de ces négociations portait sur la captivité des dauphins et orques. Le compromis adopté par cette commission fixe une interdiction de reproduction des cétacés et la fin des spectacles d’ici 5 ans, ce qui devrait donc entraîner la fermeture du Marineland notamment. Nous avons une dette morale immense envers ces animaux privés de liberté, détenus dans des conditions indignes, avec ce texte c’est un peu de cette dette dont nous nous acquittons en brisant la chaîne de l’exploitation animale et en organisant l’accueil des animaux, en leur offrant des conditions de vie qui répondent à leurs besoins. »
 
 
Les avancées :

Vente de chiens et chats interdite en animalerie :
Négociations ardues entre députés favorables à l’interdiction de la vente d’animaux, de toute espèce, en animalerie et sénateurs favorables à leur maintien. La CMP adopte un compromis sur une interdiction de la vente des chiens et chats dès 2024 en animalerie (interdiction immédiate d’exposition des animaux en vitrine), possibilité donnée aux refuges de présenter des animaux à l’adoption.

Renforcement des peines :
Les actes de cruauté seront désormais punis de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende (contre 2 ans et 30 000 € actuellement), si l’acte a entrainé la mort de l’animal la peine est portée à 5 ans et 75 000 € d’amende.

Fin immédiate des élevages de visons :
C’était annoncé et cela se confirme aujourd’hui, les deux chambres ont adopté une interdiction immédiate des élevages de visons et autres espèces non domestiques élevées spécifiquement pour leur fourrure (la ministre de l’Ecologie avait annoncé une interdiction sous 5 ans, l’Assemblée nationale sous 2 ans et le Sénat une interdiction immédiate, c’est donc la position la plus ferme qui a été retenue).

Fin des animaux sauvages dans les cirques :
Après d’âpres négociations sur les animaux sauvages captifs, les députés et sénateurs ont arrêté une interdiction, sous 2 ans, pour la reproduction des animaux sauvages dans les cirques et la fin de leur exploitation sous 7 ans. Mesure qui peut sembler lointaine mais qui, en fait, permet d’organiser l’accueil des animaux dans des conditions qui répondent à leurs besoins.

Fin des spectacles de dauphins :
Cette interdiction a été le point de blocage et nous avons pu, grâce aux députés rapporteurs du texte, obtenir gain de cause pour mettre un terme à l’exploitation des dauphins en France. Le Sénat voulait supprimer l’interdiction adoptée par l’Assemblée nationale, finalement la reproduction sera bien interdite et l’exploitation des cétacés en bassin interdite dans un délai de 5 ans (plus court que le délai de 7 ans initialement adopté par l’AN). Une exception est toutefois prévue pour des programmes de recherche qui pourraient être validés et homologués par le ministère de l’Ecologie, toutefois il n’en existe pas actuellement et nous sommes donc bien sur une interdiction des spectacles avec dauphins en France.

Organiser l’accueil des animaux :
La reconnaissance des refuges et sanctuaires pouvant accueillir des animaux sauvages (issus des cirques notamment mais aussi des bassins pour les sanctuaires marins) doivent répondre à de nouvelles exigences : pas d’interaction avec le public, pas de but lucratif ni de reproduction des animaux recueillis…

Autres avancées :
Elles sont nombreuses mais rappelons l’interdiction des manèges à poneys dans les foires et évènements privés, fin des montreurs d’ours et de loups sous 2 ans, interdiction de vente en ligne d’animaux par des particuliers, encouragement à la stérilisation des chats errants et légalisation de leur nourrissage, condamnation de la zoopornographie…

Le texte doit être voté le 15 novembre par l’Assemblée nationale et le Sénat sans modification.

Source : Fondation Brigitte Bardot

Fondation Brigitte Bardot : SAUVETAGE : 35 lapins dans le Var

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Fondation Brigitte Bardot PARTENARIAT : Les enclos du refuge de l’Arche !

Publié le par Ricard Bruno

🌿 Le refuge de l’Arche est une association spécialisée dans l’accueil d’animaux sauvages dont les enclos sont co-financés par la FBB ! 👉 Découvrez les deux projets de rénovation des bâtiments consacrés aux singes et aux félins avec le soutien de la Fondation Brigitte Bardot ! Les animaux vont pouvoir profiter de cet environnement agréable grâce à des installations modernes et adaptées à leurs besoins ! 👉 TWITTER : https://twitter.com/FBB_Officiel 👉 FACEBOOK : https://www.facebook.com/FondationBardot 👉 INSTAGRAM : https://www.instagram.com/fondationbr...

Pau – 6 mois de prison avec sursis pour avoir jeté un chiot Patou par la fenêtre

Publié le par Ricard Bruno

Pau – 6 mois de prison avec sursis pour avoir jeté un chiot Patou par la fenêtre

Le 1er décembre 2016, un chiot Patou avait été jeté par la fenêtre, par sa propriétaire. Sa mort était la conséquence d’une violente dispute de couple dans un appartement au 3ème étage à Pau.  

« Cet acte est cruel, écœurant… Et aurait pu être évité si les animaux n’étaient pas confiés pour adoption à n’importe qui. Les animaux n’ont pas à être les souffre-douleurs de maîtres irresponsables, explique l’association Animal cross. 

C’est donc hier, mardi 19 octobre 2021, que le procès a enfin eut lieu au tribunal correctionnel de Pau !

La propriétaire du chiot a été condamnée à 6 mois de prison de sursis, 1000€ d’amende, interdiction de détenir un animal de compagnie pendant 5 ans, confiscation de la chienne (sœur du chiot mort, appartenant aussi au couple et présente dans l’appartement au moment des faits) et remise à l’ADAP64 pour adoption, puis, à verser à chaque association 700€ de dommages et intérêts et 400€ pour les frais d’avocat. 

« Nous avons été trois associations à nous porter parties civiles : ANIMAL CROSS, l’ADAP64 et la Fondation Brigitte Bardot.  Nous remercions les avocats qui ont très bien défendu le dossier.  Nous faisons tout notre possible pour que des drames comme celui-ci cessent et votre soutien y participe directement ! » 

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en photos...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot appel à voter pour le parti animaliste !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot appel à voter pour le parti animaliste !

Brigitte Bardot : Photographies colorisées

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Brigitte Bardot : Photographies colorisées
Partager cet article
Repost0

BALLERINES REPETTO DE BRIGITTE BARDOT

Publié le par Ricard Bruno

BALLERINES REPETTO DE BRIGITTE BARDOT

À l'occasion de l'exposition CinéMode, la maison Repetto a fait don à la Cinémathèque française d'une paire de ballerines en cuir d'agneau rouge, un modèle immortalisé par Brigitte Bardot dans Et Dieu... créa la femme, le film au parfum de scandale réalisé par Roger Vadim en 1956.

Dans les années 50, Brigitte Bardot invente une mode jeune et insouciante, loin de la haute couture traditionnellement adoptée par les stars. Juste avant le tournage du film de Vadim, elle commande à Rose Repetto – fondatrice de la marque de chaussures de danse créée en 1947 – un modèle rouge carmin, baptisé « Cendrillon », qui fait définitivement sortir la ballerine d'un usage jusqu'alors réservé au ballet. Et Dieu... créa la femme marque un tournant dans la carrière de Bardot. Pieds nus ou chaussée d'une paire de Repetto qui découvre la naissance des orteils, elle y apparaît plus sensuelle que jamais. Belle et insolente, accusée d'outrages aux bonnes mœurs, elle est jugée responsable de la dépravation de la jeunesse. Le film fait grand bruit jusqu'aux États-Unis et transforme la jeune actrice de 22 ans en véritable sex-symbol.

Ces ballerines deviennent l'accessoire d'une femme moderne et libérée, faisant désormais partie du look de l'actrice, au même titre que ses pantalons corsaires, ses imprimés vichy, ses cheveux négligemment relevés et sa moue boudeuse. Le mythe BB est né.

Brigitte Bardot en Repetto

  • Type d'objet : Costume
  • Support : Ballerines « Cendrillon »
  • Auteur : Repetto - Photographie : Olivier Gonord
  • Année : Modèle 1956
  • Pays : France

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Vente caritative au profit de la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Lot n°54 Estimation : 200 - 300 € ECOLE MODERNE 3 bustes de Brigitte Bardot en Marianne 3 plâtres peints en bleu blanc rouge Non signés Quelques usures Haut : 30 cm  Don de M. Bruno Ricard / brigitte-bardot.over_blog.net

Lot n°54 Estimation : 200 - 300 € ECOLE MODERNE 3 bustes de Brigitte Bardot en Marianne 3 plâtres peints en bleu blanc rouge Non signés Quelques usures Haut : 30 cm Don de M. Bruno Ricard / brigitte-bardot.over_blog.net

Bonjour à tous

 

Cette fois ci c'est la bonne, après plusieurs reports dû à l'actualité, la 2ème  Vente caritative au profit exclusif de la fondation Brigitte Bardot aura lieu le 06 novembre prochain à l'étude Rossini à 14h00.

148 LOTS Seront proposés, bien entendu j'ai offert des lots sur lesquels vous pourrez enchérir.

Nous aurons de prestigieux parrains et marraines et une magnifique surprise interviendra au tel !

J'ai une nouvelle fois été heureux de faire partie de cette très belle équipe pour monter une telle vente !

Bruno Ricard

Lien du catalogue : https://www.interencheres.com/meubles-objets-art/vente-caritative-au-profit-de-la-fondation-brigitte-bardot-298723/?page=2 

Description :

Vente caritative au profit de la fondation Brigitte Bardot Commissaire-priseur Maître Pascale Morelle Marchandet Contact Olivier Nuzzo-Revol olivier.nuzzo@rossini.fr - 01 53 34 55 05 Maude Laugeay maude.laugeay@rossini.fr - 01 53 34 55 18 Expositions et vente - dans le respect du protocole sanitaire Salle des ventes Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris Mercredi 3 novembre de 10h45 à 18h Jeudi 4 novembre de 10h45 à 18h - vernissage UNIQUEMENT sur invitation à 19h Vendredi 5 novembre de 10h45 à 18h Vente samedi 6 novembre à 14h
Pour participer à la vente vous pouvez nous laisser un ordre d'achat, une demande de ligne téléphonique ou enchérir directement sur Interencheres Live. Pour enchérir (joindre une pièce d'identité et des coordonnées bancaires). Accès à la salle, aux expositions et à la vente uniquement sur présentation du pass sanitaire ! Nous invitons les personnes sans pass à enchérir par ordre d'achat, téléphone ou directement en live. Vente sans frais acheteur ROSSINI – MAISON DE VENTES AUX ENCHERES 7, rue Drouot – 75009 Paris Tél : 01 53 34 55 00 contact@rossini.fr www.rossini.fr
 
 
Conditions particulières :
La vente sera faite au comptant et conduite en Euros. Aucun frais acheteur. Enchères en direct et ordre d’achat secret via le service Live du site interencheres.com Enchère en direct. Si vous souhaitez enchérir en ligne (en direct ou par dépôt d’ordre d’achat secret) pendant la vente, veuillez-vous inscrire sur www.interencheres.com et effectuer une empreinte carte bancaire (vos coordonnées bancaires ne nous sont pas communiquées en clair). Vous acceptez de ce fait que www.interencheres.com communique à Rossini tous les renseignements relatifs à votre inscription ainsi que votre empreinte carte bancaire. La maison de ventes Rossini se réserve le droit de demander, le cas échéant, un complément d’information avant votre inscription définitive pour enchérir en ligne. Toute enchère en ligne sera considérée comme un engagement irrévocable d’achat. Ordre d’achat secret. La maison de ventes Rossini n’a pas connaissance du montant maximum de vos ordres secrets déposés via interencheres.com. Vos enchères sont formées automatiquement et progressivement dans la limite que vous avez fixée. L’exécution de l’ordre s’adapte au feu des enchères en fonction des enchères en cours. Le pas d’enchère est défini par les intervalles suivants : jusqu’à 19€ : 5€ ; de 20€ à 199€ : 10€ ; de 200€ à 499€ : 50€ ; de 500€ à 999€ : 100€ ; de 1 000€ à 4 999€ : 200€ ; de 5 000€ à 9 999€ : 500€ ; de 10 000€ à 19 999€ : 1 000€ ; de 20 000€ à 49 999€ : 2 000€ ; de 50 000€ à 99 999€ : 5 000€ ; 100 000€ et plus : 10 000€. Adjudication. Si vous êtes adjudicataire en ligne via une enchère portée en direct ou par le biais d’un ordre d’achat secret, vous autorisez Rossini, si elle le souhaite, à utiliser votre empreinte carte bancaire pour procéder au paiement, partiel ou total, de vos acquisitions y compris des frais habituels à la charge de l’acheteur. Ces frais sont majorés : • Pour les lots volontaires, catégorie meubles et objet d’art et matériel professionnel, majoration de 3% HT du prix d’adjudication (soit +3,60% TTC). • Pour les véhicules volontaires, majoration de 35 EUR HT par véhicule (soit +42 EUR TTC par véhicule). • Pour les ventes judiciaires, pas de majoration des frais habituels. • Pour les ventes caritatives, pas de majoration des frais habituels. Rossini ne peut garantir l’efficience de ces modes d’enchères et ne peut être tenues pour responsables d’un problème de connexion au service, pour quelque raison que ce soit. En cas d’enchère simultanée ou finale d’un montant égal, il est possible que l’enchère portée en ligne ne soit pas prise en compte si l’enchère en salle était antérieure. En toute hypothèse, c’est le commissaire-priseur qui sera le seul juge de l’enchère gagnante et de l’adjudication sur son procès-verbal. ROSSINI est abonné au Service TEMIS permettant la consultation et l’alimentation du Fichier des restrictions d'accès aux ventes aux enchères (« Fichier TEMIS ») mis en œuvre par la société Commissaires-Priseurs Multimédia (CPM), société anonyme à directoire, ayant son siège social sis à (75009) Paris, 37 rue de Châteaudun, immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Paris sous le numéro 437 868 425. Tout bordereau d’adjudication demeuré impayé après de ROSSINI ou ayant fait l’objet d’un retard de paiement est susceptible d’inscription au fichier TEMIS.
Conditions de règlement :
Règlement par virement, carte bancaire à distance et chèque. Espèces et carte bancaire possible dans nos bureaux au 7, rue Drouot 75009 Paris. En cas de paiement par chèque, la société se réserve le droit de différer la délivrance des lots jusqu’à encaissement de ce dernier. DÉFAUT DE PAIEMENT En application de l'article L. 441- 6 du Code du Commerce, en cas de retard de paiement supérieur ou égal à 30 jours après la vente, des pénalités de retard égales à 11,37 % du montant de l'adjudication (charges et taxes comprises) seront demandées à l'acheteur. L'application de cette clause ne fait pas obstacle à l'allocation de dommages et intérêts et aux dépens de la procédure qui serait nécessaire, et ne préjuge pas de l'éventuelle mise en œuvre de la procédure de folle enchère. Ces dommages ne seront en aucun cas inférieurs aux honoraires acheteurs et vendeurs qui auraient été facturés en cas de bonne résolution de la vente.

Frais de vente : 0% TTC en volontaire

<< < 1 2 3 > >>