Le Canada veut sauver la chasse au phoque

Publié le par Ricard Bruno

mac-cartney-sur-la-banquise-et-phoque.jpg
David Boily AFP ¦ Sur les glaces flottant à la surface du golfe du majestueux Saint-Laurent, l'ancien Beatle Paul McCartney et son épouse Heather ont réclamé jeudi la fin de la chasse "brutale" aux phoques, pratiquée au Canada depuis des siècles. 
" Mon commentaire : Comment peut on laisser perpétrer ce génocide animalier " En un mot comme en cent : boycott du Canada ! 
Bruno Ricard


Le Canada veut protéger… la chasse au phoque. De plus en plus de pays interdisent les produits issus de ce mammifère arctique, menaçant les débouchés d’une pratique contestée depuis le célèbre cri poussé sur la banquise en 1977 par Brigitte Bardot. Pour arrêter cette vague de boycott, Ottawa a décidé mardi d’attaquer la Belgique devant l’Organisation mondiale du commerce. En janvier dernier, le «Plat pays» avait pris la décision de cesser les importations de produits à base de phoque, suivi en juillet par les Pays-Bas.
 
«Le gouvernement croit que l'interdiction par la Belgique de l'importation et de la commercialisation de produits dérivés du phoque contrevient aux obligations de la Belgique en matière de commerce international dans le cadre de l'OMC», a déclaré mardi le ministre canadien du commerce international, David Emerson. Le gouvernement veut empêcher de la sorte que d’autres pays, comme la France ou l’Allemagne, se lancent eux aussi dans ce type d’embargo.

Le Canada se voit aussi attaquer par le Congrès américain qui lui a demandé, lundi, de cesser la chasse au phoque. «Cette activité a été vérifiée par des vétérinaires indépendants. Le Canada n’a rien à cacher», a répondu le ministère du Commerce international canadien qui juge cette décision «mal informée».

270.000 phoques chassés

Cette année, les autorités canadiennes ont autorisé la chasse de 270.000 phoques, un chiffre en baisse de 65.000 par rapport à 2006. Elles estiment la population totale à 5,5 millions d’individus et affirment que la chasse ne menace pas la survie de l’espèce. Selon le quotidien canadien «La Presse», il y aurait environ 300 chasseurs actifs au Canada. La chasse aux phoques alimente la production de peau, de fourrure, de viande et d’huile riche en Oméga-3.

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article