Les ballerines Repetto déclinées à l'envie!

Publié le par Ricard Bruno

A motifs gouttes de cristal, prince-de-galles, en Lurex fluo, à bout carré, à plissé damier, à barrettes ou à brides, plates ou à talons, en vernis noir, en velours métallisé et de toutes les couleurs, rose, violet, émeraude ou chocolat, les trente versions de l'automne-hiver 2007 du fameux chausson de danse Repetto répondent au nouvel engouement pour les ballerines. De Cécilia Sarkozy à Kate Moss, les femmes en raffolent. Après s'être hissées sur des escarpins de 10 cm de haut, elles redécouvrent le plaisir de l'extraplat. Avec son galon de gros grain à petit noeud coulissant, dessiné en 1956 pour Brigitte Bardot dans Et Dieu créa la femme, le modèle baptisé Cendrillon reste mythique.
if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}
 
L'affaire fut créée en 1947 par Rose Repetto. La mère du chorégraphe Roland Petit ouvrit alors un atelier à deux pas de l'Opéra de Paris pour réaliser les premières pointes selon la méthode du cousu-retourné. Pour ses 60 ans, Repetto, dont le logo fut dessiné par la peintre Léonor Fini en 1964, a redécoré avec lustre sa boutique de la rue de la Paix, à Paris. La millionième paire de ballerines, réalisée dans l'atelier de Dordogne, signe son succès de Tokyo à Milan.

Source : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-944985@51-933963,0.html

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article