Protection animale

Publié le par Ricard Bruno

Evolution en matière de protection animale !


Le 27 septembre dernier, Brigitte Bardot avait rencontré le Président de la République, afin d’aborder plusieurs points en matière de protection animale, et d’apporter des solutions concrètes. En marge du Grenelle de l’Environnement, dont les groupes étaient déjà constitués, la Fondation Brigitte Bardot a demandé à Nicolas Sarkozy la création d’un Groupe de travail interministériel sur la condition animale, piloté par le Ministère de l’Agriculture, mais élargi à tous les ministères concernés (Ecologie, Justice, Intérieur…). A ce titre, la Fondation Brigitte Bardot présentera lundi 21 janvier son projet au Ministère de l’Agriculture, où seront également présentes d’autres associations de protection animale.

Parce que l’homme doit reconsidérer son rapport à l’animal et à la nature
Aujourd’hui, nous sommes face à une évidence : il est moralement inacceptable de traiter des êtres vivants, sensibles, comme de la marchandise, et d’exploiter les animaux à outrance comme ils le sont actuellement. Le combat mené par la Fondation Brigitte Bardot est vaste et concerne autant les animaux domestiques que les animaux sauvages. Dans un souci d’œcuménisme et d’efficacité, la FBB a donc souhaité que soient associés à cette réflexion l’ensemble des associations françaises de défense animale, ainsi que des parlementaires français.

 

Les projets prioritaires proposés par la Fondation
- Réforme du statut juridique de l’animal (encore considéré comme « meuble » par le code civil), et condamnation de tous les sévices graves sur animaux
- Création d’une taxe sur toutes les activités liées à l’exploitation des animaux (cirques, zoos, courses hippiques, animaleries…) pour financer des programmes de sauvegarde
- « Moralisation » du commerce des animaux de compagnie (interdiction d’ouvrir de nouvelles animaleries, suppression des importations en provenance de pays tiers,…)
- Révision de la réglementation sur le transport des animaux de ferme, respect de l’étourdissement préalable avant abattage sans exception, définition du statut du cheval
- Interdiction progressive des animaux sauvages dans les spectacles itinérants, interdiction des chasses cruelles « traditionnelles » (vénerie…)
- Développement de méthodes scientifiques substitutives à l’expérimentation animale, et reconnaissance d'un droit à l'objection de conscience

A l’initiative de cette démarche, la Fondation Brigitte Bardot se félicite de la tournure que semble prendre ce projet et assure son soutien et son engagement auprès du Ministère de l’Agriculture.

Source : Fondation Brigitte Bardot


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article