ACTUALITES

Publié le par Ricard Bruno

Les Rencontres « Animal et Société » lancées officiellement aujourd’hui à 15h30 : La Fondation Brigitte Bardot, à l’initiative du projet, se félicite de la concrétisation de ses propositions.

Cet après midi au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier a lancé officiellement, lors d’une conférence de presse, les Rencontres « Animal et Société ». Initiées en partenariat avec la Fondation Brigitte Bardot, la création des groupes de travail est le fruit de plusieurs entretiens avec le Président de la République et le Ministre de l’Agriculture. Celui-ci s’est dit « très heureux que Nicolas Sarkozy [lui] ait confié ce travail important qui [lui] tient à cœur ».

Des groupes de travail thématiques,
animés par des experts

Pour préparer la première phase, consacrée au dialogue et à l’élaboration des propositions d’action, trois groupes de travail seront constitués autour de grandes thématiques :

  • « Les statuts de l’animal »
  • « L’animal dans la ville »
  • « Animal, Economie et Territoires »

 

Michel Barnier a notamment cité dans ses priorités, l’application stricte des réglementations déjà en vigueur, l’étude des lois de nos pays voisins en matière de protection animale, l’évolution du statut de l’animal, et la condamnation des trafics d’animaux, qu’il a qualifiés de « moralement inacceptables ».


De gauche à droite :
Claude Milhaud, Vice Préident du groupe 3, Jérome Bignon, Président du Groupe 3, Michel Barnier Ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Jacques Pradel, Président du groupe 2

Parce que l’homme doit reconsidérer son rapport à l’animal
Les Rencontres « Animal et Société » devraient aboutir d’ici fin juin 2008 à un plan d’actions de mesures concrètes. La défense du bien-être animal constitue un enjeu important dans notre société. Elle est surtout, selon Michel Barnier, « devenue essentielle à la mise en œuvre d’une agriculture durable » et ce notamment en matière de préservation des espèces et de la biodiversité, et de choix des pratiques agricoles.
Ainsi, en parallèle de ces groupes de réflexion, a été lancé cette semaine un site web participatif où tout le monde peut déposer sa contribution à ces différents thèmes : www.animal-societe.com.

 

Contactée par téléphone, Brigitte Bardot a déclaré "Cette réflexion est nécessaire, urgente, particulièrement en France où l'animal est toujours considéré par le "code Napoléon" comme un simple meuble... une honte ! Nier le caractère sensible de l'animal amène aux pires sévices, dans les élevages, les abattoirs ou les laboratoires de recherche. J'ai été reçue par des dizaines de ministres qui m'ont tous fait des courbettes sans jamais faire quoi que ce soit pour les animaux. Aujourd'hui, les choses semblent évoluer et je tiens à remercier le Président Nicolas Sarkozy qui a accepté de porter ce projet que nous lui avions présenté en septembre dernier lors de l'entretien qu'il a accordé à ma Fondation. Mes collaborateurs participeront aux groupes de travail et je veillerai à ce qu'ils débouchent non pas sur de simples belles paroles, mais sur des actes concrets en faveur des animaux. A quelques semaines de l'ouverture des Jeux Olympiques, j'ai le sentiment que le temps est venu, pour moi qui porte la flamme de la protection animale depuis plus de 30 ans, de passer le flambeau. Je place mon espoir en ces rencontres et demande au gouvernement de la France, pays des Droits de l'homme, de ne pas oublier qu'avant d'avoir des droits, l'homme a des devoirs, en particulier celui de combattre toutes les formes de cruauté".

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40151

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article