Suisse - Le chat est au menu des Helvètes !

Publié le par Ricard Bruno

Dans quelques cantons suisses, les habitants mangent leurs animaux de compagnie. La Fondation Brigitte Bardot confirme.

Cela aurait pu être un canular. Mais le mois d’avril est loin, et ce n’en est pas un. Certains de nos voisins suisses ont donc des habitudes culinaires qui sortent de l’ordinaire. Pour eux, la viande de chat en vaut bien une autre, et elle a toute sa place dans la gastronomie locale. Il s’agirait même d’une véritable gourmandise, au dire des amateurs.

L’information, révélée fin juillet par Le Matin Online, commence même à faire le tour du monde. Et pour cause : alors que dans l’imaginaire collectif des Occidentaux seuls les Extrêmes-Orientaux s’adonnent à de telles pratiques, Stéphanie, une agricultrice jurassienne, va même jusqu’à donner sur le site sa meilleure recette pour que le matou soit « doux ».

Selon elle, pour régaler petits et grands, il n’y a qu’une seule façon de cuisiner l’animal : en ragoût. Et d’ajouter qu’il s’agit là d’une viande « très fine » qui « ressemble à du lapin en moins filandreux ». L’ultime conseil de l’agricultrice est de bien veiller à ce que le chat ne soit pas trop vieux. Face à ce constat, l’association helvétique SOS Chats fait « des bonds ». Depuis qu’elle a pris connaissance de l’information, sa présidente, Tomi Tomek, est révoltée. Elle dénonce fermement cette pratique et dit faire des cauchemars en s’imaginant le greffier dans la marmite.

Réaction de la Fondation Brigitte Bardot

Christophe Marie, de la célèbre fondation Brigitte Bardot, a confirmé à France-Soir cette pratique. Selon lui, même s’il s’agit de pratiques isolées, à titre familial, dans les campagnes de la Suisse profonde, le pays serait néanmoins un mauvais élève en matière de protection animale. Il déplore en effet le manque de législation concernant la consommation de viande d’animaux de compagnie chez nos voisins helvètes. Si la vente de viande de chien et de chat est bien interdite, sa consommation, elle, ne l’est pas. Christophe Marie explique également que la fondation a dû batailler ferme pour faire cesser le commerce de peaux de chats. Mais selon lui la fin est proche : un texte devrait l’interdire avant la fin de l’année.

Et en France ?

Tous les Français qui seraient tentés de sourire de cette situation doivent savoir que la législation française n’est pas plus précise. En effet, selon le membre de la fondation, tout comme en Suisse, il est interdit dans l’Hexagone de vendre de la viande de chat sur les étals, mais il n’est pas non plus défendu d’en consommer. Mais là aussi, une loi européenne devrait interdire cette pratique d’ici la fin de l’année. Une loi qui visera normalement l’ensemble des pays adhérant à l’Union.

Source : http://www.francesoir.fr/etranger/2008/08/06/suisse-le-chat-est-au-menu-des-helvetes.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article