Emprisonnement abusif ...

Publié le par Ricard Bruno

ACTUALITES
Emprisonnement abusif de défenseurs des animaux en Autriche : Brigitte Bardot appelle Mme Maria Berger à ne pas devenir la ministre de l’Injustice !
1er septembre 2008
 

Dans une lettre ouverte adressée à M. Hubert Heiss, ambassadeur d’Autriche en France, Brigitte Bardot prend la défense de 10 militants autrichiens emprisonnés dans une opacité jugée « digne d’un régime totalitaire ».

Les principales associations européennes ont vivement protesté après avoir été scandalisées par la violence de l’intervention policière et la saisie, dans des appartements privés et des bureaux, de nombreux documents de travail et ordinateurs.

Ces méthodes, indignes d’un pays démocratique, ont également fait réagir Amnesty International qui s’est préoccupée du sort des prisonniers.

Ces arrestations interviennent alors que les défenseurs des animaux sont présentés, depuis quelques mois déjà, comme de dangereux terroristes, voire des criminels… Pour Brigitte Bardot : « cette manipulation de l’opinion publique est vraiment choquante, outrancière et plus que déplacée. La violence n’est pas de notre fait, au contraire, nous la combattons fermement. Elle est dans l’exploitation aveugle, cruelle et quotidienne, de millions de bêtes rabaissées au rang de bien de consommation, d’outil de recherche, niant de fait leur caractère d’être sensible. »

Dans cette missive à l’ambassadeur, Brigitte Bardot lance également un appel à la ministre autrichienne de la Justice, Mme Maria Berger, espérant la voir entreprendre tout ce qui est en son pouvoir pour « rétablir la confiance dans l’impartialité de la justice autrichienne, ainsi que dans son respect de la présomption d’innocence et des droits de la défense. »

Par cette intervention, la Fondation Brigitte Bardot apporte son soutien aux militants autrichiens emprisonnés et, plus généralement, aux activistes pacifistes qui font actuellement l’objet d’attaques permanentes, grossières et scandaleusement disproportionnées.

Une chaîne de solidarité s’est mise en place en faveur de ces militants emprisonnés avec, notamment, l’ouverture d’un site européen disposant d’informations en huit langues :

http://www.austriasolidarity.com/news.php

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40165

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article