ABATTAGE RITUEL...

Publié le par Ricard Bruno

ABATTAGE RITUEL
La Commission européenne donne raison à la Fondation Brigitte Bardot ! La France bientôt sanctionnée ?

« La Commission européenne se doit d’agir et de sanctionner la France qui généralise l’abattage sans étourdissement préalable faisant de « l’exception » la règle générale. » Dans sa lettre du 7 juillet 2008, Brigitte Bardot saisissait la commissaire Androulla Vassiliou (DG SANCO) afin de l’alerter d’une pratique qui tend à se généraliser en France : l’égorgement des animaux sans étourdissement préalable.

 En France, près de 80 % des ovins sont égorgés sans étourdissement préalable* et vendus sans aucune mention particulière, ce qui constitue, pour la Fondation Brigitte Bardot, une tromperie manifeste du consommateur mais aussi un détournement de la réglementation européenne.

Dans sa réponse à la Fondation, reçue le 14 août 2008, la Commission européenne précise : « La généralisation de l’abattage des animaux sans étourdissement est effectivement préoccupante si la viande obtenue de cette façon n’est pas destinée à la consommation pour laquelle la dérogation est prévue. Il est par conséquent nécessaire que les autorités compétentes s’assurent qu’il n’y ait pas d’abus dans ce domaine et que toutes ou parties des carcasses d’animaux abattus selon le rite religieux soient effectivement commercialisées sous cette appellation. »

Pour la Fondation Brigitte Bardot, il n’est pas envisageable de voir se généraliser l’égorgement des animaux en toute conscience et dans la souffrance. C’est pourquoi, outre son intervention auprès de la Commission européenne, la Fondation milite à rendre obligatoire l’étourdissement préalable des animaux sans exception lors d’un abattage rituel.

Le Président Nicolas Sarkozy s’y était engagé auprès de la FBB, engagement qui avait été soutenu par le Dr Dalil Boubakeur lorsqu’il avait reçu, en février 2004, Brigitte Bardot à la Grande Mosquée de Paris, entretien suivi d’une conférence de presse durant laquelle était officialisée la compatibilité de l’étourdissement des animaux avec les préceptes de l’Islam.

La Fondation Brigitte Bardot demande au Président Nicolas Sarkozy de respecter son engagement, d’une part en veillant à ne plus tromper le consommateur lambda qui achète de la viande issue d’animaux saignés en toute conscience et, d’autre part, en rendant obligatoire le recours à l’étourdissement préalable pour tous les animaux sacrifiés.


Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40167
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article