Un abattoir clandestin...

Publié le par Ricard Bruno

SARTROUVILLE.

Un abattoir clandestin dans l’ancien pavillon

Un boucher clandestin et son comparse tuaient des animaux dans une maison abandonnée. La mairie cherche une solution pour se débarrasser des bêtes.


QUINZE MOUTONS, quinze poules, quinze lapins et un veau. Vingt-quatre heures après la découverte d’un abattoir clandestin par la police municipale de Sartrouville dans un pavillon désaffecté, la mairie s’interrogeait toujours hier soir sur ce qu’elle allait faire de ces animaux.

Mardi midi, un riverain intrigué par les cris incessants d’un veau dans un pavillon désaffecté de la route de Cormeilles appelle la police municipale.

Les forces de l’ordre arrivent sur place et découvrent un spectacle à peine croyable. Au fond de la cour de cette maison verte délabrée se trouve un veau. L’animal est enfermé dans une petite pièce avec des bureaux et de vieux ordinateurs. A côté se trouve une quinzaine de moutons stockés dans une autre pièce ainsi que des lapins et des poules. Au fond de la cour, deux autres pièces d’une saleté repoussante servent de salle d’abattage. « Nous avons aussi trouvé de la viande, raconte le maire, Pierre Fond (UMP). Nous l’avons mise dans des conteneurs avant de la faire enlever. »

« Il m’avait dit qu’il avait une ferme »

A l’arrivée de la police, deux hommes prennent la fuite. Ils seront interpellés un peu plus tard alors qu’ils revenaient sur les lieux. Hassan, 49 ans, et Lamevri, 39 ans, ont été placés en garde à vue au commissariat de Sartrouville. La justice les soupçonne de travail dissimulé et de plusieurs infractions liées à l’hygiène et à l’exploitation d’un abattoir sans autorisation.

Selon le voisinage, cet homme occupe illégalement cette maison depuis environ un an. « Il habite là, raconte un riverain. Je savais qu’il avait des animaux. Mais, je ne savais pas qu’il les tuait. Il m’avait dit qu’il avait une ferme. » En fait, notre homme achetait des animaux dans l’Orne avant de les tuer et les vendre dans cette zone isolée de la seconde ville du département.

Hier, plusieurs clients se sont présentés pour demander leur commande. Les policiers municipaux ont été forcés de les éconduire. En cette période de ramadan, les musulmans doublent leur consommation de viande car ils reçoivent beaucoup d’amis et de parents, le soir, lors du repas de rupture du jeûne.

Ce pavillon abandonné appartient à la mairie. « Nous l’avons acheté dans la perspective de vendre les terrains à des entreprises qui s’installeront dans la nouvelle zone d’activités des Tremblaux 2 », explique l’édile.

Depuis la découverte, les bêtes sont sous la garde de la mairie, qui cherche une solution pour s’en débarrasser. « J’ai pris contact avec la Fondation Brigitte-Bardot, assure Pierre Fond. Elle se tient prête à accueillir les bêtes mais nous avons encore un problème pour assurer le transport car nous n’avons pas de bétaillère. » La direction des services vétérinaires devait passer dans la journée d’hier pour évaluer l’état de santé des animaux. Quant aux deux bouchers clandestins, leurs auditions se poursuivaient tard hier soir.

 

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/un-abattoir-clandestin-dans-l-ancien-pavillon-04-09-2008-196070.php
#

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

OLIVIER LE PLOMB 29/08/2009 07:22

UNE FOIS ENCORE................. LES VOISINS OU MEME LES EMPLOYES COMMUNAUX ONT FERMES LES YEUX. SCANDALEUX !!!!!!!!!!AUJOURD'HUI, HELAS, C'EST CHACUN POUR SOI. QUE FAISAIT LA MAIRIE DEPUIS UN AN ???????OLIVIER LE PLOMB

Ricard Bruno 29/08/2009 23:13


Bonsoir
Le autorités doivent réagir et ne pas laisser perdurer de telles situations , nous sommes comme même dans un pays dit de droit?

Bruno Ricard


LE PLOMB OLIVIER 24/08/2009 03:48

Une fois encore, voilà la cruauté des "humains" pour faire du fric sur les animaux.J'espère que la justice sanctionera ces boucher (dans tous les sens du terme), en plus ces gens là occupaient une maison sans autorisation !!!!!!!!!!!!!!Que faisait le voisinage ???????????Il devait avoir surement des odeurs pour etre alerté, non ?Une fois de plus l'entourage a fermer leur "gueule"............HONTEUX............

Ricard Bruno 24/08/2009 07:32


Bonjour

Merci de votre commentaire.
Certains ne veulent rien dire ou ne rien voir, ces derniers doivent avoir de la M---e dans les yeux et les oreilles! Malheureusement ce n'est pas un cas unique.
Cordialement
Bruno Ricard