Chasse aux phoques...BB écoeurée par l'europe...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot « écoeurée » par les propositions de l'Europe!











B.B. n'a eu de cesse de combattre la chasse aux bébés phoques au Canada.

Le célèbre cliché de Brigitte Bardot, allongée sur la banquise canadienne, serrant dans ses bras un blanchon remonte à 1977. Trente et un ans. Depuis, la pensionnaire de la Madrague à Saint-Tropez n'a eu de cesse de lutter contre la chasse au phoque. « Cette pratique inacceptable que je compare à une boucherie à ciel ouvert » martèle-t-elle depuis sa maison des Canoubiers

Alors que ce combat devait connaître un épilogue heureux, BB est déçue.

Pour comprendre cette réaction, il faut remonter à septembre 2007 lorsque le Président Sarkozy rencontre l'actrice et lui promet de l'aider dans son combat.

Un an après, le 21 juillet dernier, il tient parole et lui explique qu'une proposition visant à interdire l'importation des produits dérivés du phoque (graisse et peaux) est inscrite à l'adoption des vingt-sept états membres.

« Il ne faut pas de dérogation »

Cette proposition devrait garantir que « les phoques tués et écorchés dans des souffrances et une détresse inutiles ne soient pas commercialisés sur le marché européen ».

Cette réglementation aurait pu convenir à la protectrice des animaux... sauf qu'elle « autorise le commerce lorsque les méthodes permettent de garantir l'absence de douleur, de détresse et d'autres formes de souffrances inutiles. »

« Formulée ainsi, la proposition ne change rien à la situation », s'indigne Brigittte Bardot. « Comment peut-on imaginer que les bêtes soient tuées sans cruauté lorsqu'elles sont frappées avec un gourdin ou un hakapik, ce pic à glace ? Il ne faut pas de dérogation : tous les produits doivent être interdits dans la communauté européenne ! ».

L'actrice a donc demandé, dans une lettre adressée le 2 septembre au Président, « d'intervenir pour renforcer le règlement. »

La réaction du Canada

Si ce durcissement de la proposition est accepté par le Conseil et le Parlement européens, le Canada pourrait contester l'embargo sur ses produits et s'adresser à l'Organisation mondiale du commerce.

Là encore, Brigitte Bardot revient à l'essentiel de son combat : « Je me fous des intérêts diplomatiques car je pense que les êtres humains ne doivent pas faire de choses si cruelles... Si inhumaines, c'est tout. En plus, les États-Unis et le Mexique ont refusé les importations de produits issus du phoque il y a des années et n'ont eu aucun problème diplomatique avec le Canada. »

En matière de protection animale, B.B. aura toujours le dernier mot même si elle semble quelque peu désabusée : « Cela fait trente ans que je me bats pour sauver les phoques, mais je ne serai pas encore là trente de plus. »


Source : http://www.varmatin.com/ra/var/145681/saint-tropez-brigitte-bardot-ecoeuree-par-les-propositions-de-l-europe#comments
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article