Pas de fourrure aujourd'hui !

Publié le par Ricard Bruno

 

Aujourd'hui commence la première édition de la "Worldwide Fur Free Friday", comprenez "Journée Mondiale sans Fourrure", qui se tiendra également demain samedi.

Coordonnée par l'association International Anti-Fur Coalition, cette action mobilisera plus de 100 actions à travers le monde. Ainsi en France, c'est Fourrure Torture qui relaiera cette journée. Des stands d'information seront montés à Paris, Nice et Chambéry.

A Nice, samedi 29 novembre de 15h à 16h, une manifestation aura lieu devant le magasin Louis Vuitton. A Paris, un stand d'information avec une projection vidéo sera installé place de la Sorbonne, dans le 5ème arrondissement.

Les associations appellent à toutes les initiatives personnelles, qui sont évidemment bienvenues.

50 millions d'animaux sacrifiés pour la mode

Sans compter les lapins, c'est 50 millions d'animaux qui sont tués chaque année pour les besoins de l'industrie de la fourrure. 45 millions d'entre eux sont issus de l'élevage, les 5 autres millions sont des animaux sauvages capturés dans la nature.

Le secteur de la fourrure représente pour la seule Union Européenne un chiffre d'affaires de 4 700 milliards de dollars, en progression depuis la fin des années 1990. En France, les revenus générés par ce commerce s'élèvent à 263 millions d'euros et connaît chaque année une croissance de 10%. Sur notre territoire, quarante élevages produisent près de 280 000 peaux de visons et renards.

Des directives de l'Union Européenne visent à "protéger" la situation des animaux d'élevages -conditions de détention et d'abattage-, mais suite à plusieurs scandales de peaux de chiens et de chats importés de Chine, la France a interdit l'importation et la commercialisation de ces peaux par arrêté du 13 janvier 2006. L'Union Européenne a également légiféré, interdisant même l'importation ou l'exportation de peaux de ce type, depuis le 11 décembre 2007.

 

La campagne de Brigitte Bardot attaquée par l'Association de la fourrure française !

 

Il y a quelques jours, la Fondation Brigitte Bardot a lancé une vaste campagne d'affichage dans les principales villes de France, contre le port de la fourrure. Réplique immédiate de  l'Association de la fourrure française, qui a saisi l'ARPP, l'organisme en charge du respect de la déontologie des campagnes de publicité en France.

Motif : les trois affiches anti-fourrure auraient choqué les plaignants, qui y voient "une violence culpabilisante dont le consommateur est de fait rendu complice".

Nathan Sprung, porte-parole de l'Association et héritier d'une lignée de fourreurs, estime que cette campagne "donne une image trompeuse du métier de fourreur ou pelletier, qui se voit stigmatisé alors que la profession est extrêmement encadrée". Il ajoute que le grand public et notamment les jeunes sont bien plus informés sur les règles d'élevage et d'abattage des animaux.

 

Brigitte Bardot s'est dite "écoeurée, mais pas surprise" par cette réaction : ""Il faut se rendre compte qu'il est impossible de montrer la réalité, l'horreur des élevages intensifs et l'abattage des animaux dans des conditions atroces, alors que les fourreurs ont le culot de laisser entendre que notre campagne est, elle, taxée de violence!"

Elle a ajouté que sa Fondation "poursuivra sa campagne, et l'intensifiera même", pour dénoncer "un luxe totalement inutile et profondément choquant".

 

L'ARPP de son côté confirme avoir été saisie et se réunira le 5 décembre pour "examiner en premier lieu la recevabilité de cette plainte, en s'intéressant au respect ou non des règles de déontologie publicitaire". Dans le cas où cette plainte soit jugée recevable, la Fondation de B.B pourrait être amenée à modifier sa campagne, ou pire : devoir l'annuler.

Source : http://www.tele-animaux.com/actualites/article_Pas-de-fourrure-aujourd-hui-_1175.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

René 30/11/2008 17:12

Le petit poète déambule parmi les manifestations essentielles de chacun (e)… il s’enquiert de toute lumière…et vous convie au partage des émotions…Amicalement.

cédric paquet 29/11/2008 19:21

Merci de suivre le mouvement et de faire face à cette engouement pour la fourrure. Les gens ont été lobotomisé par un matracage et une banalisation de la fourrure et ont décidé de ne plus réfléchir sur leur acte. Rafraichissons leur la mémoire.
Je vous embrasse et je t'envoi cher Bruno mes sincères amitié.
Cédric