ANIMAUX DE BOUCHERIE...

Publié le par Ricard Bruno

Abattage massif des porcs en Egypte : la Fondation Brigitte Bardot interpelle le Président Moubarak.

Grippe A Mexicaine : prévention ou prétexte ?

Suite à l'annonce par l'Egypte de l'abattage programmé de son cheptel de porcs soit selon l'AFP 250 000 têtes, La Fondation Brigitte Bardot est intervenue auprès du Président Moubarak afin qu'il fasse avorter ce projet.

Au départ présentée comme une mesure de précaution face à la grippe porcine nouvellement apparue dans le monde, il se trouve qu'en réalité cette décision s'inscrive dans une démarche tout autre : mettre fin à l'élevage des porcs traditionnel jugé hygiéniquement douteux et mettre en place des élevages industriels (intensifs ?).

Même s'il est vrai que les porcs "sont souvent élevés en Egypte par des trieurs d'ordures vivant dans des quartiers submergés par les détritus" (selon l'AFP), il n'en demeure pas moins que l'élevage industriel n'est pas un meilleur choix.

En effet, en tant que protecteur des animaux, nous ne cessons de dénoncer les conditions effroyables de vie et la souffrance des animaux dans ce qui est considéré comme des élevages modernes. Aujourd'hui nous assistons même à une prise de conscience et à une volonté de retour à des élevages plus humains.

Dans sa lettre, Brigitte Bardot demande à M. Moubarak "de ne pas prendre exemple sur l'Europe car les élevages intensifs sont une horreur, une honte, une erreur pour certains pays qui tentent de faire marche arrière. Dans ces élevages, les animaux sont mutilés dès leur plus jeune âge, puis condamnés à vivre dans des conditions carcérales, indignes". et d'ajouter que l'insalubrité des levages de porcs décrite par l'Egypte "n'est rien en comparaison de l'inhumanité des élevages intensifs, ces camps polluants, où sont entassés des millions d'animaux avant d'être égorgés".

Espérons que l'Egypte aura la clairvoyance de faire cesser l'abattage et de revenir sur sa décision de développer des élevages qui sont la honte de l'occident.

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40192
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article