Phoques : L’Europe se paye la peau des chasseurs...

Publié le par Ricard Bruno

A quelques exceptions près, les peaux et les produits dérivés de phoques ne pourront plus être commercialisés dans l’Union Européenne à partir de 2010. Ainsi en ont décidé hier les eurodéputés en validant un texte qui faisait déjà accord entre les 27.
Les députés européens ont décidé hier d’interdire la commercialisation en Europe de peaux et de produits dérivés de phoque. Cette décision prendra effet à compter de la prochaine campagne de chasse au phoque en 2010. Le texte avait été proposé par le commissaire européen à l’environnement Stavros Dimas qui avait dénoncé les "pratiques répugnantes" et "cruelles" des chasseurs de phoques. 550 députés européens ont voté en faveur de cette mesure, contre 49 qui n’ont pas validé la proposition. Ce texte faisait déjà accord entre les Etats membres, il ne restait plus aux députés qu’à le voter.

Le Canada porte plainte à l’OMC

Le vote a été salué par de nombreuses associations de protection de la nature et des animaux. Pour la Fondation Brigitte Bardot, il s’agit « d’une victoire sur la barbarie" et de « l’aboutissement d’un combat épuisant menée sans relâche depuis 30 ans". Pour le Fonds international pour la protection de la nature (IFAW) « les eurodéputés ont, à l’évidence, pris en considération les dizaines de milliers de courriels, cartes postales et autres messages envoyés par les sympathisants d’IFAW à travers toute l’Europe.” L’association avait lancé une pétition il y a quelques semaines.
Cette décision est survenue la veille du sommet Union Européenne Canada qui débute aujourd’hui à Prague et qui portera sur les efforts à faire face à la crise internationale. Mais il s’agit là d’un hasard de calendrier, la procédure législative ayant été engagée depuis plusieurs mois. Pour autant, certains redoutent que le vote des eurodéputés ne jette un froid sur le sommet. Le Canada a d’ores et déjà annoncé son intention de déposer une plainte auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce, la Norvège se joindra au plaignant.

Des dérogations

L’embargo européen ne concerne que les produits dérivés de phoques à destination commerciale, l’Europe continuant d’autoriser les importations réalisées "à des fins non-lucratives" des produits provenant de la chasse traditionnelle pratiquée par les communautés Inuits notamment. Par ailleurs, la Suède, la Finlande et le Royaume-Uni, ont demandé et obtenu une dérogation pour pouvoir continuer à vendre localement les peaux et les produits des phoques abattus pour réguler les populations dans un souci de gestion des ressources en poissons. Enfin, le transit par le territoire européen de produits exportés par le Canada vers la Russie n’est pas interdit. L’Europe est après le Mexique et les Etats-Unis la troisième puissance politique à prendre cette décision.

Source : http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article4571
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article