La Fondation Brigitte Bardot lance une campagne de sensibilisation contre les abandons.

Publié le par Ricard Bruno


Chaque année, près de
100 000 chats et chiens sont abandonnés sur les routes et dans les refuges.

Même si le phénomène d’abandon a tendance à devenir chronique et s’échelonne désormais sur toute l’année, la période de l’été reste une saison dangereuse voir souvent fatale pour des milliers d’animaux.

C'est pour sensibiliser l'opinion au fait que l'abandon est un crime pour lequel l'animal est le seul condamné (à mort !) que la Fondation Brigitte Bardot lance une campagne d'affichage nationale.

 Une campagne choc pour dénoncer les risques de l’abandon
Du 24 juin au 30 juin 2009, la Fondation Brigitte Bardot lance une campagne d’information nationale, présente sur le mobilier urbain de Paris.

Ensuite, elle sera visible à partir du 8 juillet dans  les villes d’Angers, Bordeaux, Marseille, Lille, Nantes, Strasbourg, Toulon puis le 15 juillet à Toulouse et finira la semaine du 22 juillet à Clermont Ferrand et Lyon.

La campagne, est construite avec l’accroche : « Cet été, pour les vacances, il y a ceux qui vont partir et ceux qui vont y rester », et renvoie à un visuel illustrant parfaitement le risque de mort encouru  par les animaux abandonnés.

Lutter contre un « mal chronique » 
Déménagement, séparation, nouvelle union, problème de comportement du chien, mauvaise éducation, allergie, naissance d'un enfant… : les raisons des abandons sont variées mais posent toutes la question de la responsabilité des propriétaires. Résultats de la crise ou phénomène de mode, le phénomène d’abandon qui n’avait eu de cesse de diminuer depuis les années 70 vit actuellement une recrudescence importante, parfois doublée d’une cruauté délibérée.

Responsabiliser, stériliser et protéger
Les portées issues des particuliers continuent de prospérer, sans contrôle ni régulation, au grand désespoir de ceux qui sont chargés de récupérer les animaux abandonnés, qui à 42% ont subi des maltraitances ; défaut d’alimentation, sévices corporels et dans des cas extrêmes allant jusqu’à l’ablation de la partie de l’oreille de l’animal accueillant le tatouage. A l’heure de la consommation éclair, il est nécessaire de rappeler que l’achat d’un animal est un contrat à vie qui engage l’acquéreur à assumer des devoirs en matière de temps, de soins et de nourriture. Prendre le temps de la réflexion afin d’obtenir une meilleure information sur le gabarit et les besoins de la race de l’animal désiré est un moyen efficace pour éviter le phénomène de lassitude qui suit le passage du chiot ou du chaton à l’animal adulte.


Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40193
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rebelle240149 27/01/2010 09:30


J'adore les animaux et n'ayant pas le sou pour être publié,j'écris pour eux dans le bloc afin de les défendre et faire revenir "l'homme" à la raison!
Bravo à votre fondation ! J'admire !
Amicalement,
Gilbert. 


Kro 21/07/2009 13:13

Bonjour, Je suis journaliste pigiste et j'ai réalisé un reportage décliné sous forme de feuilleton pour le 13H de France2. J'ai été très heureuse de sensibiliser toute l'équipe du 13H et les télespectateurs,  à l'abandon des animaux en suivant la vie au quotidien des chiens chats... abandonnés ainsi que le travail des bénévoles et des salariés du refuge de Genneviliers. Le sujet a été difusé du 15 au 19 Juin . Mais lors de notre tournage, nous avons rencontré Wanda, petite chienne des pyrénées de 14 ans le directeur m'a expliqué qu'il n'y avait que peu de chance pour qu'elle trouve une famille .Elle n'a pas été euthanasiée mais va  passer ses derniers moments derrières les barreaux.....Comment faire pour aider cette petite chienne qui ne voit plus mais est en pleine forme ? elle gentille mais  terrorisée dans son  box? Merci pour elle Marie

Ricard Bruno 14/08/2009 23:50


Bonsoir Marie
Merci de votre commentaire sur le blog BB et merci beaucoup de votre sensibilité à la détresse des animaux et pour Wanda.
Le mieux est de contacter la fondation Brigitte Bardot (01 45 05 14 60 ) qui vous aiguillera au mieux dans votre demande, tenez moi au courant pour cette petite chienne.
Cordialement
BR