Corrida : Brigitte Bardot a honte pour la France

Publié le par Ricard Bruno

Alors qu’une novillada se prépare, ce week-end, à Collioure (Pyrénées-Orientales) avec mise à mort de jeunes taureaux, Brigitte Bardot intervient auprès du maire pour le « supplier de bannir la torture animale » de sa ville.

Six jeunes taureaux devraient être sacrifiés durant la seule journée du 15 août à Collioure.

La présidente de la Fondation Brigitte Bardot (membre de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas) se dit écœurée et profondément indignée par l’organisation de la novillada : « La torture et la mise à mort de jeunes taureaux sont des actes cruels qui renvoient aux pires instincts de l’homme. Cette perversité malsaine à jouir de la souffrance et la mort d’un animal doit être dénoncée » car, toujours selon Brigitte Bardot : « nous n’avons plus le droit moral d’accepter, au 21e siècle, de nous comporter en barbares ».

Il y a 150 ans déjà, Victor Hugo déclarait : « torturer un taureau pour le plaisir, c’est plus que torturer un animal, c’est torturer une conscience ». Comme autrefois certains se réjouissaient des combats de gladiateurs, des supplices de sorcières ou d’exécutions publiques, aujourd’hui, certains se repaissent d’agonie et de mise à mort… un moyen d’exorciser ses peurs et satisfaire ses pulsions intérieures !

Alors qu’en Espagne de plus en plus de villes (dont Barcelone) se sont déclarées villes anti-corrida, en France, ces combats d’animaux s’implantent insidieusement aidés par une réglementation qui reconnaît les courses de taureaux et combats de coqs comme étant des actes de cruauté (passibles de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 € d’amende), sans toutefois les condamner lorsqu’une tradition locale peut être invoquée.

Dans sa lettre au maire de Collioure, Brigitte Bardot révèle : « Moi qui ai tellement lutté contre le massacre des phoques au Canada, pour finalement obtenir une victoire après plus de trente ans de combat, j’ai honte d’être française quand je vois toute l’horreur de ces jeux du cirque toujours perpétrés dans mon pays ».

Une députée courageuse, Muriel Marland-Militello, s’est élevée contre ces jeux du cirque et a présenté une proposition de loi visant à interdire tous les sévices graves envers les animaux sans exception. Il y a eu, bien sûr, quelques élus au sein de l’Assemblée nationale pour sourire de ce texte, mais ils sont à ce jour une cinquantaine de députés de la majorité à s’y être associés.

L’Alliance Anticorrida a lancé une pétition nationale pour soutenir cette proposition de loi, pétition à signer et à faire circuler, particulièrement en ce moment où le sang coule dans les arènes de France…

Source : http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article6497
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ecureuil 11/09/2009 16:55

je n'ai jamais été en voir et la seule chose qui me réjouisse un peu c'est quand le taureau boule le matador et encore , car malheureusement sont sort est scellé en général !comme c'est triste !et dire que les arènes réunissent tj autant de monde, c'est gens n'ont rien d'humain !

Ricard Bruno 11/09/2009 17:24



A croire qu'il ont de M - - - e dans les yeux, en étant polis, aucune sensibilité... le genre humain...



ecureuil 11/09/2009 10:48

a l'époque où l'on est je ne comprend pas que de telles atrocités puisse encore ravir des peuplades !c'est ignoble !

Ricard Bruno 11/09/2009 16:12


Bonjour
On se croirai revenu à l'époque des jeux du cirque, ils sont beaux ces tueurs en puissance, quel scandal!
Bruno Ricard