Abattage rituel...Lettre de Brigitte Bardot demain dans le journal le" Parisien"

Publié le par Ricard Bruno

 

Ecœurée par l’immobilisme des pouvoirs publics face aux dysfonctionnements des abattoirs, Brigitte Bardot publiera mercredi 30 mars une lettre manuscrite, sur une pleine page du quotidien « Le Parisien ». L’occasion pour elle de faire un rappel des faits et de lancer un vibrant appel :

 

Silence on tue !

Il y a bientôt 50 ans, en 1962, alors que j’étais une jeune femme, je menais mon premier combat contre la torture animale, bien avant le massacre des phoques, pour dénoncer l’horreur des abattoirs. Après des années d’action, l’étourdissement des animaux avant leur saignée était rendu obligatoire (Article R. 214-70 du code rural).

Aujourd’hui, nous constatons une effrayante régression et un « je-m’en-foutisme » terrifiant et coupable des autorités face aux dérives observées dans ces lieux de mort. On égorge désormais à vif les animaux, sans se soucier de la réglementation et encore moins de la douleur provoquée qui est insupportable et ignoble.

Les bovins égorgés mettent 14 minutes avant de perdre conscience durant lesquelles l’animal épouvanté se débat, tente de s’échapper. Ce massacre est quotidien dans nos abattoirs. Je ne l’accepte plus !  Je vous supplie de le combattre à mes côtés.

A la suite de ces immondes dérives, nous avons porté une plainte, le 10 février 2011, auprès de la Cour de justice de la République enregistrée 11/06 contre messieurs Hortefeux, ministre de l’Intérieur et Le Maire, ministre de l’Agriculture.

Rien n’a changé.

Je ne suis plus une jeune femme, je ne pourrai pas recommencer encore et toujours le même combat, alors j’exige du gouvernement qu’il fasse appliquer la loi française et européenne dans les abattoirs.

Il est inadmissible et illégal qu’en Ile de France, 100 % des bêtes soient égorgées à vif, sans étourdissement préalable, dans des conditions de violence et d’inhumanité abjectes avec la volonté manifeste de cacher ce scandale aux consommateurs puisqu’aucun étiquetage ne précise le mode d’abattage.

Le ministère de l’Agriculture dispose des moyens financiers suffisants pour contrôler les abattoirs, vérifier l’entretien du matériel (à l’abandon) et surtout veiller à ce que les animaux ne subissent aucun sévice supplémentaire ce qui me parait la moindre des choses que nous leur devons. Pourtant, ce même ministère préfère dépenser des millions d’euros, payés par le contribuable,  dans des publicités mensongères faisant propagande d’élevage intensif *!

Nous sommes tous des assassins mais, par pitié, que leurs morts ne soient pas un supplice !

Aidez moi à ne plus accepter l’inacceptable !

 

* il subventionne aussi des éleveurs « ripoux » qui ne respectent aucune norme.

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40318

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

abdoulkadir abouabdoullah 10/04/2011 09:37



bonjour, j'aimerai savoir si c'est vrai qu'elle a critiqué la pratique du ramadan dans un interwiew ?


dans l'attente de votre réponse.


 



Ricard Bruno 10/04/2011 10:29



Bonjour


 


Mademoiselle Brigitte Bardot, sa fondation et les autres associations de protection animale ainsi que moi même dénonçons
sans relâche l'égorgement des animaux sans étourdissement préalable.


 


Nous sommes actuellement en 2011 et de telles pratiques devaient être bannies depuis bien longtemps. Non, l'animal
égorgé ne meurt pas tout de suite, il souffre, suffoque, et se vide de son sang en se débattant, affolé et pris de panique, jusqu'à ce que la mort vienne l'emporter, de longues minutes
après.


 


Pendant l'égorgement, le cerveau reste conscient, et l'être ressent la douleur qu'on lui inflige. Il sent la vie
s'échapper de son corps, dans ses hurlements comme derniers moments de vie.


 


Comment pouvons-nous, dans un Pays civilisé, faire preuve d'autant de cruauté?


Il s’agit d’un véritable «scandale», car «ces animaux sont égorgés en toute conscience, malgré la réglementation en
vigueur. (…) C’est une interprétation libérale du Coran, qui interdit aux musulmans la consommation d’une ‘’bête trouvée morte’’ (Sourate 5 :3). ».


 


Selon un sondage IFOP réalisé entre le 8 et le 10 décembre, il apparaît que : 72 % des Français désapprouvent la dérogation autorisant
à ne pas étourdir les animaux tués dans le cadre de l’abattage rituel ; 43 % des Français refusent de consommer de la viande issue d’un animal abattu sans étourdissement préalable ;  59% des Français sont opposés aux abattages rituels, jugeant qu’il est inutile d’imposer des souffrances aux animaux.


 


Bruno Ricard


 



colette 31/03/2011 13:58



Mais dans quel monde vivons nous?? Comment peut-on polémiquer sur le port du voile et à côté de ça développer des installations dans les abattoirs pour abattre les animaux à vif!! Comment peut-on
tenir compte de règles religieuses qui datent de plusieurs milliers d'années? Surtout quand ces règles ont été dictées par les hommes et non par Dieu...A une époque où la médecine et les
techniques font des progrès fulgurants comment les esprits peuvent -ils rester aussi rétrogrades dès qu'il s'agit des animaux! Ce serait tellement facile de lancer une étude sur la meilleure
manière de tuer les animaux pour leur éviter stress et souffrances. Mais tous les "bouffeurs de bidoche" s'en contrefoutent et j'ai honte pour eux!



colette 30/03/2011 15:18



Bravo encore bravo pour le courage de Brigitte. Je comprends et partage son immense déception...Quand après s'être battue pendant 10 ans pour améliorer les conditions d'abattage on régresse a
nouveau ainsi c'est inadmissible. Avec la mondialisation les conditions d'élevage et d'abattage des animaux est devenue complètement inhumaine et proche de la barbarie. Il est anormal de ne pas
être touché par ça et de ne pas réagir. Il est anormal de rester indifférent!



Eliane 30/03/2011 06:58



bonjour, heureusement qu'elle est la pour se battre pour les animaux.


belle journée **



Ricard Bruno 30/03/2011 09:25



Bonjour


Nous sommes tous avec Brigitte, car il faut absolument la soutenir dans ses combats.


Bruno Ricard



François B. 30/03/2011 02:26



Brigitte a bien raison de se battre. Elle le fait pour les générations futures qui reconnaîtront le bienfait de ses actions... Mais, en attendant, elle va avoir du mal car en France, on ne
peut plus rien faire, on ne fait maintenant que discuter des Présidentielles... ! Elle a bien du courage... mais je suis de coeur avec elle !


FB



Ricard Bruno 30/03/2011 09:34



François


 


OH! Que OUI! Nous somme dans un pays de "retardé du bulbe".


 


Brigitte se bat déjà depuis tellement de
temps pour les animaux, elle ne fait pas tout cela pour la "gloriole", elle s'en "tamponne le coquillard" mais pour faire prendre conscience qu'un animal est un être qui souffre tout comme l'être
humain!


 


Amitiés


 


Bruno 


 



verhaeghem 29/03/2011 23:07



Bonsoir .je suis  tout a fait d accord avec Madame Brigitte Bardot .il y en a marre  et que les hommes politiques nous ecoutent une fois pour toutes .pour l instant ce sont les animaux
qui souffrent et le sang coule toujours et de plus en plus .