Annie Girardot...témoignages...

Publié le par Ricard Bruno

19 heures. s'est déclarée lundi «bouleversée, extrêmement choquée et triste» après l'annonce de la disparition de son amie Annie Girardot. «Je ressens un chagrin infini. Après la mort de qui m'a déjà rendue si triste, c'est comme si on m'avait enfoncé un nouveau clou dans le coeur», a confié Brigitte Bardot à l'AFP. «J'aimais infiniment Annie Girardot. Elle a eu une fin de vie dramatique. Ma santé m'empêchait de la visiter mais mon secrétaire Franck lui apportait mes petits mots qu'on lui lisait. J'avais pour Annie une infinie tendresse. Elle a eu une vie à la fois extraordinaire et dramatique», a ajouté l'ancienne actrice.

18h35. TF1, France 2, France 3 et TV5 vont bousculer leurs programmes de ce soir pour rendre hommage à la comédienne. Ainsi la première chaîne diffusera-t-elle «Annie Girardot: Ainsi va la vie» à 22h55, le bouleversant documentaire de Nicolas Baulieu, qui raconte mois après mois le combat de Girardot contre la maladie d'Alzeihmer.

18h30. Remarquant que la comédienne «avait servi les plus grands metteurs en scène français et italiens», le président de la République Nicolas Sarkozy a estimé dans un communiqué qu'Annie Girardot «avait mis l'alliage étonnant de force et de sensibilité qui caractérisait son immense talent au service d'oeuvres qui mettaient en valeur l'héroïsme ordinaire des classes populaires».

17h50. La ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) dédiera demain son centre local d'information et de coordination gérontologique (CLIC) à l'actrice, lors de l'inauguration, demain mardi.

17h45. «C'était une actrice populaire au sens le plus sublime, touchante et généreuse avec son public qui transcende les générations», salue Martine Aubry, première secrétaire du PS dans un communiqué. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF remarque que «elle fut d'une incroyable dignité malgré une terrible maladie qui s'attaque à ce qu'il y a de plus terrible pour un comédien: sa mémoire».

17h40.
«Le public l'adorait. Elle a eu une carrière lumineuse, la pauvre petite...», confie à l'AFP, déchiré, le comédien Michel Galabru.

17h30. «Le cinéma français perd une de ses légendes», salue Jacques Chancel sur I>Télé.

17h20. Jack Lang, ancien ministre de la Culture, interrogé par l'AFP : «L'éblouissante carrière cinématographique d'Annie Girardot fait parfois oublier qu'elle fut d'abord une étonnante et rare actrice de théâtre. Sa gouaille irrésistible, sa puissance sur le plateau donnaient à tous ses rôles, un éclat, une force, une lumière incomparable (...) Sa personnalité dominait chaque oeuvre. Elle imprimait une marque inoubliable. Son nom était celui d'une icône jusqu'à perdre son prénom. Girardot restera à jamais comme un symbole de l'exigence artistique la plus élevée».

17h10. Robert Hossein, interrogé sur RTL : «j'ai une immense estime pour une immense comédienne. Je retiendrai d'elle, c'était quelqu'un qui avait un énorme caractère, une autorité terrible et puis une vie assez passionnée, assez tourmentée, quelqu'un d'extraordinairement attachant.... je trouve que c'est une grande perte pour la profession...»

17 heures. En septembre dernier, à l'occasion de la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, la fille d'Annie Girardot, Giulia Salvatori, avait évoqué la maladie de sa mère dans une interview accordée au Parisien-Aujourd'hui en France. Relisez son témoignage bouleversant.

16h55. «Elle a incarné la femme idéale pour au moins deux générations de Françaises», salue le réalisateur Yves Boisset sur BFM TV. «C'est un pan du cinéma français qui disparaît».

16h50. Bertrand Blier, «sous le choc» à l'annonce du décès d'Annie Girardot, s'est souvenu avec émotion d'une personne «tellement drôle et douloureuse à la fois». «Les Français s'en souviennent comme d'une actrice qui avait joué dans beaucoup de comédies, elle avait pris un virage très populaire après 'Rocco et ses frères'. Mais elle était pleine d'émotion et de souffrance. Elle craquait facilement, comme sur la scène des César» en 1996.

16h40. Pour Mireille Darc, qui avait joué avec elle dans «Elle boit pas elle fume pas elle drague pas mais... elle cause», «Annie était une très, très grande. Jouer avec elle était un éblouissement. Elle était étonnante. Elle aimait la vie. Annie était une femme de coeur et était généreuse. Pour moi, c'était plus qu'un modèle sur le plan artistique. Annie pouvait incarner tous les rôles. En Italie, j'ai habité chez elle. C'était quelqu'un d'extraordinaire qui dévorait la vie».

16h30. Pour Line Renaud, «Annie était un monument du cinéma français, une immense actrice, très instinctive et toujours juste. Son départ est bouleversant. Je suis allée l'embrasser une dernière fois dimanche soir. Sa fille Julia et sa petite-fille Lola m'avaient appelée pour me dire que c'était la fin. Cela a été réconfortant de la voir entourée de tellement d'amour. J'ai trouvé Annie très paisible. Depuis tant d'années, nous avions une grande complicité. En 1995, on avait tourné 'Les Filles du Lido'. Depuis, on se surnommait 'Les Gourdasses' en souvenir du tournage».

16h25. Déposez votre hommage à Annie Girardot dans l'article dédié.

16h20. «Je n'ai pas eu la chance de la diriger», regrette le réalisateur Jean-Pierre Mocky. «C'était une comédienne née, elle s'amusait tout le temps». «Mais, a partir de 30-40 ans, elle est devenue différente, moins gaie».

16h10.
Interrogé sur BFM TV, le réalisateur Claude Pinoteau voit en Annie Girardot «une femme extrêmement attachante, parce qu'elle était simple et gaie». «Elle avait une personnalité très à part, peut-être parce qu'elle arrivait d'une famille très modeste», poursuit-il.

16h05. Pour Jean Rochefort, elle était «l'amie idéale» et «la partenaire idéale».

16 heures. «Annie Girardot était peut-être la plus grande actrice du cinéma français d'après-guerre», salue Claude Lelouch sur BFMTV. «Elle restera mon plus beau souvenir de réalisateur et d'homme. C'était une femme extraordinaire aussi bien devant la caméra que derrière», poursuit-il.

16 heures. Annie Girardot avait joué dans près d'une centaine de films. Parmi les plus connus : «Rocco et ses frères» ou «Mourir d'aimer». Retrouvez sa filmographie en vidéos.

15h50. «Elle est partie paisiblement. Maman et moi étions à ses côtés», a déclaré Lola Vogel, petite-fille d'Annie Girardot.

15h40. Annie Girardot est décédée lundi à Paris, annonce sa famille. Elle avait 79 ans.

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article