Aude : l'éleveuse congelait des chiens et chiots morts !

Publié le par Ricard Bruno

C'était la dixième comparution de l'éleveuse devant un tribunal correctionnel selon la Dépêche.

Cette fois-çi, l'éleveuse de chiens de Saint-Michel-de-Lanès (Aude) doit sa comparution devant la justice à sa propre fille.

En effet, cette dernière l'a dénoncée aux gendarmes après avoir constaté des mauvais traitements sur des animaux faisant partie de l'élevage.

Les militaires ont trouvé deux bouledogues enfermés dans le noir dans le garage. Une trentaine d'autres chiens se trouvaient sur un terrain restreint. Ils pataugeaient dans leurs déjections.

Dans un congélateur, les gendarmes ont découvert trois cadavres de chiens ainsi que d'autres choses «difficilement identifiables».

La femme n'avait plus le droit de se livrer à l'élevage et à la vente de chiens à la suite de deux précédentes condamnations. Son conjoint exerçait officiellement une partie de l'activité.

La prévenue ne s'est pas présentée à l'audience mais elle s'est fait représenter par un avocat. En face se trouvait un autre avocat, soit celui de la fondation Brigitte Bardot.

La procureure de la République a requis six mois de prison contre l'éleveuse alors que la fondation Bardot a demandé 2000 euros au titre du préjudice moral.

Source : la Dépêche.

 

Mon commentaire : Mais que fait la justice de ce pays? Elle se fout vraiment de nous, cela fait la dixième fois que cette personne comparait sans que rien ou presque ne soit fait contre elle...il est beau le genre humain! DE LA PRISON FERME c'est tout ce qu’elle mérite! On ne parle même pas des horreurs qu'on subit ces pauvres chiens!

 

Bruno Ricard

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MD 95 18/04/2011 14:43



LIBERTE de se conduire comme une ordure sans peine réelle pour les salopards ; liberté de continuer à souffrir sans aide réelle pour les victimes.


Si le salopard finit par aller en prison, il aura tout le confort, un audit s'il a un coup de blues, on prendra dans la poche des contribuables honnêtes pour remédier à son mal-être. Brièvement :
il va sortir très vite. La victime, elle, n'aura aucune aide. Elle peut éventuellement être harcelée ou autre, sans  aide aucune.


 


EGALITE : dans la catégorie dans laquelle on se trouve. Les salopards sont traités également les uns par rapport aux autres. Les victimes se font foutre d'elles, toutes et séparément.


Pour quelqu'un qui penserait (encore) que c'est "égalité" entre tous les citoyens, prière d'ouvrir les yeux et relire ci-dessus.


 


FRATERNITE : entre les gens qui installent ces iniquités et en tirent bénéfices. Entre la confraternité des salopards qui s'organise pour obtenir des aides que lse honnêtes gens n'ont pas. Entre
tous les floués, si ça peut les consoler.


 


On appelle ça une "société" ?


Le rocher des babouins est bien plus évolué, structuré. Et au moins, quelque soit la rusticité de leurs règles, elles sont connues et respectées.


Minable ! Pire : honteux ! L'Etat sponsorise tous les jours une "société" de nuisibles, confortés dans leurs mauvais actes. A nos frais, qui plus est !



marie 15/04/2011 21:39



Tu as bien raison Bruno de la prison ferme et encore je trouve que ce n'est pas assez comme punition vu ce que ces pauvres chiens ont subit. Bisous bon week-end Bruno



cavasse 15/04/2011 11:15



cela parait incryable que des gens qui se disent normaux fassent de tels actes


et LA JUSTICE LA DEDANS  -6 mois puis elle recommencera , la mettre ELLE dans le congelateur