Balkany, tout en finesse...

Publié le par Ricard Bruno

Quel homme politique français d'origine hongroise peut être assez faraud pour publier un livre dans lequel il se vante d'avoir couché avec Brigitte Bardot, de fréquenter le monde du show business, d'avoir beaucoup trompé sa femme et trahi ses amis sauf un, le plus vieux d'entre eux, Nicolas Sarkozy? Patrick Balkany bien sûr!  Une autre vérité, la mienne est l'histoire trash et divertissante, non moins revendiquée vraie par son auteur, de Patrick Balkany qui montre ainsi à Giscard ce qu'il sait faire en terme de déclarations sexy.

En publiant ce livre la semaine dernière, le maire de Levallois-Perret voulait rétablir la vérité, celle d'un homme qui n'est pas le "beauf" malhonnête que décrit sa caricature. Exercice réthorique du faux repentir, une manière moderne de refaire parler de soi en en rajoutant une couche, en assumant de façon très "bling-bling" sa réputation. Le croustillant du passage consacré à ses conquêtes n'a d'égal que sa complaisance. On est loin d'un ouvrage rétrospectif sur une grande carrière politique vertueuse, et bien plus proche de l'aveu d'un grand enfant, désireux de se rassurer. Patrick Balkany tient même à revenir sur l'épisode le plus scandaleux de ses infidélités, celui qui avait amené sa maîtresse à déposer une plainte qu'elle a retirée par la suite. Il était alors question d'une affaire de fellation sous la menace d'une arme. A l'époque, Balkany avait trouvé son meilleur avocat en la personne de sa femme, Isabelle, qui aurait déclaré : "Vous n'imaginez pas que Patrick puisse avoir besoin d'une arme pour obtenir ce type de services".

Mis à part sa femme, qu'il n'a jamais quitté, et avec qui il a effectué tout son parcours politique, il y a un autre personnage central dans ce livre. Nicolas Sarkozy, qu'il rencontre dans sa jeunesse, lui annonce à 22 ans qu'il sera président. Balkany sera alors de tous les coups avec son ami Nicolas : ensemble ils rejoindront Pasqua, ensemble ils trahiront Pasqua, ensemble ils rejoindront Chirac, ensemble ils trahiront Chirac, ensemble ils soutiendront Balladur, mais ils perdront. Ils auront la même traversée du désert, et Patrick Balkany sera également condamné pour abus de biens sociaux. A propos de cette affaire, il a déclaré à son retour en politique qu'il était "l'homme le plus honnête du monde." Condamné pour avoir payé trois de ses domestiques personnels aux frais du contribuable levalloisien pendant 10 ans, il explique encore aujourd'hui qu'il a commis cette erreur pour pouvoir recevoir les chefs d'entreprises dont il avait besoin pour qu'ils viennent s'installer à Levallois, et que cela n'avait pas été un avantage quelconque pour lui. Arrivera t-on un jour à le plaindre?

Source : http://www.hu-lala.org/?p=4364#comment-411

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

riri 20/01/2010 19:14


Il n'empêche que Balkany a réussi un bon coup médiatique. Sans "l'épisode BB", qui parlerait de son livre ? Ça vaut bien un procès...


Ricard Bruno 20/01/2010 23:41


Bonsoir
Ne vous inquiétez pas ce n'est pas finit, loin de là!
Bruno Ricard


riri 20/01/2010 13:24


Qu'est-ce qu'il ne faut pas écrire pour vendre un livre ! Mais un livre de Balkany, avec ou sans BB, ça n'intéresse personne, pas même ses électeurs. Ses proches, peut-être...