BB, deux initiales qui ont fait le tour du monde, Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

BB, deux initiales qui ont fait le tour du monde, Brigitte Bardot est fêtée du 23 Juin au 31 Octobre dans la ville mythique de St Tropez.

Madame a 75 ans, pourtant dans l'esprit de tout le monde elle reste BB, ingénue et provocante, une des plus belles femmes du monde. Si aujourd'hui elle reste discrète, sauf pour la cause animale, sa vie entière est mise en scène à travers des photos qui font l'objet d'une exposition superbe, à St Tropez, qui lui vaut tout.

 

Pourquoi cette femme est-elle devenue une vraie icône ? Cette actrice a commencé sa carrière au cinéma grâce à son mari Roger Vadim dans « Et dieu créa la femme », un rôle sulfureux où elle enflamme le spectateur, inédit pour l'époque.

On ne peut pas dire qu'elle a crevé l'écran à travers des rôles phares, mais elle a toujours créé l'événement même en chanson en susurrant les paroles provocantes de Gainsbourg. Rebelle, libre, elle a vite trouvé refuge dans la Madrague à St Tropez , un petit port du sud de la France qui est devenue un haut lieu de la jet set grâce à BB.

Pourtant, la vie pour elle là-bas n'est pas simple, des dizaines de bateaux pleins de touristes mitraillent sa maison de la mer, qui fait partie d'un circuit touristique incontournable.

 Recluse, elle continue de profiter de cette maison nichée les pieds dans la méditerranée, mais n'en a que l'usufruit, car elle appartient à sa fondation, St Tropez a décidé donc de lui rendre hommage, avec une exposition de photos prises par des photographes connus, mais qui sont devenus ses amis.

Ses photos la montrent à la Madrague, vivant le plus simplement possible, ou prenant la pose comme elle savait si bien le faire. St Tropez existe grâce à cette star internationale, une façon de dire merci à cette beauté intemporelle.

Source : http://www.come4news.com/bb-fait-toujours-rever-713981
badge bouton 45mm visage BB (3,30 euros)

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article