Catalogne: Brigitte Bardot intervient dans le débat sur la fin des corridas

Publié le par Ricard Bruno

BARCELONE — Brigitte Bardot a écrit jeudi au Parti socialiste (PSC) au pouvoir en Catalogne pour lui demander de ne pas s'opposer à une initiative populaire visant à l'interdiction des corridas dans cette région du nord-est de l'Espagne.

Une "Initiative législative populaire" (ILP), ayant recueilli plus de 180.000 signatures et demandant l'interdiction des combats taurins doit être en principe examinée mi-décembre par le parlement autonome catalan.

Dans un courrier dont une copie a été transmise à l'AFP, l'actrice française juge "étrange et paradoxal que le Parti socialiste (catalan) s'oppose à la démocratie directe", par le biais d'une "motion" s'opposant à cette initiative.

La corrida est "un spectacle d'un sadisme incroyable" et la position du PSC est une "insulte à la formidable mobilisation populaire qui a été observée en Catalogne" contre la tauromachie, écrit Mme Bardot dans son courrier.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du PSC a toutefois précisé jeudi qu'il ne s'opposait pas à l'examen de l'initiative, mais avait laissé la "liberté de vote" à ses parlementaires sur cette question qui divise la classe politique catalane.

Le parti indépendantiste ERC, allié du PSC au gouvernement régional, soutient notamment cette mesure, à laquelle s'opposent les conservateurs du Parti populaire. Les autres partis sont divisés.

L'ILP présentée par la plate-forme anti-taurine "Prou" reflète la force croissante des opposants à la tauromachie en Catalogne, où seules les arènes de Barcelone organisent encore des corridas.

Dans la pratique, elle réclame une révision de la loi catalane de protection des animaux, qui interdit de tuer ou maltraiter des animaux lors de spectacles publics, à l'exception des courses de taureaux.

Le Parlement catalan décidera, dans la semaine du 7 décembre, si oui ou non le débat sur la corrida sera mis à l'ordre du jour de la dernière séance plénière de l'année prévue le 15 décembre.

En cas de succès de l'initiative, la Catalogne deviendrait la première région d'Espagne à interdire la tauromachie.

Source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jz4Fzvo_MYqXk9RmCFa0CznhoeLw
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article