CHASSE en Australie...

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot demande au premier ministre australien de renoncer à l'abattage programmé et scandaleux de 6 000 dromadaires.

Après être intervenue, en début d’année, auprès du 1er ministre Australien au sujet des brumbies (chevaux sauvages) abattus en masse, la Fondation Brigitte Bardot tente à nouveau d’instaurer un dialogue de raison avec les autorités australiennes. Il s’agit aujourd’hui des tirs programmés pour l’éradication de 6000 dromadaires par hélicoptère dans l’état du territoire du Nord.

Ces animaux, introduits sur le continent pour l’activité humaine, ont servi l’homme pendant de nombreuses décennies. Une fois exploités, les dromadaires ont été abandonnés et livrés à eux-mêmes dans la nature où ils ont dû s’adapter et survivre dans des conditions difficiles.

Ils se sont alors reproduits, créant une population importante qui ne subit aucune régulation naturelle et qui ne dispose pas de suffisamment d’eau et de nourriture pour subsister.

L’Australie est responsable de cette prolifération et rien n’a jamais été entrepris pour réguler la population et la méthode choisie aujourd’hui est intolérable, barbare, scandaleuse et indigne d’une nation comme l’Australie. L’argent consacré à cette tuerie devrait l’être à des programmes de délocalisation et de gestion humaine de ces populations animales.

« Vos pratiques sont scandaleuses et je reçois de nombreux courriers indignés de particuliers qui me demandent de réagir et d’alerter l’opinion publique mondiale, comme je l’avais fait pour dénoncer le massacre des phoques au Canada. »

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40218

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article