CITES : L'ours polaire abandonné par l'humanité : l’Union Européenne met en échec la proposition des Etats-Unis en faveur de l’ours polaire !

Publié le par Ricard Bruno

L'ours polaire abandonné des hommes : les protecteurs sont en deuil...
Devenu, bien malgré lui, le symbole du réchauffement climatique, l’ours polaire vient d’être abandonné à son triste sort par la France et l’Union européenne qui se sont opposés à son transfert à l’Annexe I de la CITES, mesure qui aurait pourtant pu contribuer à sa sauvegarde.


Pour la Fondation Brigitte Bardot :

« L’Union européenne n’a pas été à la hauteur de l’enjeu, elle a peut-être voulu calmer le jeu avec le Canada après la fermeture du marché européen aux produits issus de la chasse aux phoques mais ce marchandage politique n’a pas sa place dans des décisions qui touchent à la survie d’une espèce animale en danger, c’est indigne et profondément choquant. Notre appel à la raison, lancé notamment au Président français Nicolas Sarkozy, n’a pas été entendu. Les défenseurs de l’ours polaire et, plus généralement, de la biodiversité sont en deuil aujourd’hui car une espèce phare est désormais assurée de rejoindre, à court terme, la liste déjà trop longue des espèces disparues.»



WWF : une prise de position attendue mais déplorable
La Fondation Brigitte Bardot dénonce également la position défendue par le WWF qui a milité contre la proposition des Etats-Unis. Cette organisation s’inscrit dans une politique de gestion et non de protection des espèces, passant par un soutien à la chasse et au commerce d’espèces menacées. Lors de son intervention ce matin, le Canada a d’ailleurs fait état de la position du WWF pour justifier son opposition à un renforcement de la protection de l’ours polaire.

Une espèce pourtant classée "vulnérable"
Rappelons que les populations d’ours polaires sont estimées à moins de 25 000 individus répartis sur le cercle arctique, dans 5 états :Canada, Danemark (Groenland), Russie, Norvège, Etats-Unis (Alaska). Une espèce classée « vulnérable » par l’IUCN du fait d’une diminution de la population estimée à 30 % sur 3 générations (45 ans).

L'ours polaire : en tapis plutôt qu'en vie !
A la menace environnementale majeure, représentée par la dégradation de son habitat, s’ajoute la chasse « sportive » et commerciale de l’ours blanc. Entre 1992 et 2006, plus de 31 000 spécimens d’ours blancs ont ainsi fait l’objet de transactions internationales à des fins commerciales (tapis en peau d’ours, etc.) et non commerciales (trophées) ce qui représente, environ, 2086 spécimens par an ; les exportations augmentent depuis le début des années 1990. Sur les 216 peaux, en moyenne, exportées annuellement au cours de cette période… 87 % proviennent du Canada !

Le canada fomente l'arrêt de mort de l'ours polaire
C’est pourquoi, le 8 janvier dernier, Brigitte Bardot intervenait auprès de Stephen Harper, 1er ministre canadien, pour dénoncer le refus du Canada de soutenir la proposition des Etats-Unis. Jugeant « criminelle et totalement irresponsable » la position canadienne, Brigitte Bardot enjoignait le 1er ministre à revenir sur sa position « une attitude contraire signerait l’arrêt de mort de cette espèce et ridiculiserait, une fois encore, le Canada pour sa gestion catastrophique et meurtrière de la faune sauvage ».

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40248
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BLANC Michelle 19/03/2010 10:03


Je suis profondémment scandalisée et écoeurée de toutes ces décisions ,on en pleurerait, hier ça aété le Thon rouge qui pour des profits économiques est passé à la trappe ,maintenant l'Ours,
ensuite baleine et requins.Nous arrivons à la destruction complète de l'espèce animale par la faute de l'homme le principal fléau des animaux. Est dire que nous avons un Ministère de l'Ecologie,
que fait t'il ? A part nous imposer des taxes carbonnes et nous faire croire qu'ils pensent tout à notre bien être,alors que des dérogations sont accordés pour que AREVA et EDF puissent recyclés
leurs déchets radioactifs suite aux démantèlement des centrales ,pour leur faire faire des économies et que nous allons retrouver  dans des matériaux que nous utilisons couramment. Qui parle
d'écologie .Je conseille à tous de regarder la cassette de SOLEIL VERT pour avoir un aperçu de ce que deviendra notre planète, rien n'est exagéré, nous y sommes.Ecoeuration totale