Combats d'animaux

Publié le par Ricard Bruno

Suite à l'interdiction des corridas en Catalogne, Brigitte Bardot demande à Jean-François Copé que le Parlement ouvre le débat.

Suite à l'interdiction des corridas en Catalogne, Brigitte Bardot demande demande à Jean-François Copé d’inscrire, à l’ordre du jour, la proposition de loi « Marland-Gaillard » enregistrée le 13 juillet dernier à l’Assemblée nationale, déjà cosigné par 58 députés, et visant à punir les sévices graves envers les animaux sans exception pour les courses de taureaux (corridas) et combats de coqs.



« Monsieur le Député,

Vous n’êtes pas sans savoir que le Parlement de Catalogne vient, dans un souci de démocratie, de répondre à l’attente des Catalans majoritairement hostiles aux corridas.

Si les Français sont, eux-aussi, majoritairement opposés aux combats d’animaux et autres jeux cruels, ils ne bénéficient pourtant pas de la même écoute au sein de leur parlement.

C’est pourquoi je tiens à m’associer à la démarche de Muriel Marland-Militello, courageuse députée de votre groupe, qui vous a publiquement interpelé afin d’inscrire à l’ordre du jour la proposition de loi « Marland-Gaillard », enregistrée le 13 juillet dernier à la Présidence de l’Assemblée nationale.

Ce texte, déjà cosigné par 58 députés, vise à punir les sévices graves envers les animaux sans exception pour les courses de taureaux (corridas) et combats de coqs.

Monsieur le Député, la France ne peut se priver d’un débat parlementaire sur ce sujet et nous sommes très nombreux aujourd’hui à compter sur vous afin que cette proposition de loi soit, enfin, débattue à l’Assemblée.

Etre humain, c’est faire preuve de compassion, manifester de la sensibilité. Or, il n’y a aucune humanité dans ces jeux du cirque où des pervers prennent plaisir à voir souffrir un animal torturé à mort.

La corrida n’est pas une tradition en France, j’invite les incultes qui prétendent que cette boucherie fait partie de notre « culture » à lire ces citations de deux hommes qui, eux, font partie intégrante de la culture française :

« Torturer un taureau pour le plaisir, pour l’amusement, c’est beaucoup plus que torturer un animal, c’est torturer une conscience» - Victor Hugo

« La corrida n’est ni un art, ni une culture, mais la torture d’une victime désignée avec, autour, des badauds qui regardent» - Emile Zola

Monsieur le Député, je compte infiniment sur votre soutien et vous assure de toute ma considération."

Brigitte Bardot
Présidente
Source : Fondation Brigitte Bardot
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article