Communiqué de presse de la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

 

20 février 2012                                     COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Abattage rituel :

 

Après les attaques visant les propos de Marine Le Pen,

La Fondation Brigitte Bardot affirme : Claude Guéant est un menteur !

 

 

L’actuel ministre de l’Intérieur chargé des Cultes a osé déclarer, ce dimanche au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro : « Les services vétérinaires veillent à ce que les abattoirs acheminent leur production halal vers le public qui souhaite consommer halal ». Soit le ministre ne connaît pas ce sujet qui relève pourtant de ses compétences, c’est grave, soit il trompe délibérément les Français, c’est inacceptable !

 

Plus grave encore, Mme Alliot-Marie puis M. Hortefeux sont responsables et coupables de cette situation. Ce sont eux qui ont exercé un lobby acharné pour mettre en échec la proposition d’étiquetage européen sur les viandes issues d’un abattage rituel.

 

En Ile-de-France, tous les moutons, veaux, vaches laitières, bœufs… sont égorgés en toute conscience et dans des douleurs extrêmes. C’est un fait et nous attendons du ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, qu’il apporte la preuve du contraire !

 

Les bovins, égorgés, peuvent mettre jusqu’à 14 minutes avant de perdre conscience¹…

14 minutes d’agonie et de souffrance inhumaine !

 

60 % de la viande issue d’animaux abattus selon le rite musulman (halal) et plus de 70 % de la viande issue du rite juif (casher) se retrouvent dans le circuit classique² à l’insu des consommateurs !

Les syndicats des viandes et professionnels des abattoirs imposent leur dictature en généralisant l’égorgement sans étourdissement, avec la complicité du gouvernement.

 

Si les Juifs et Musulmans ont le choix de consommer casher ou halal en toute connaissance de cause, la discrimination s’exerce à l’encontre de tous les autres consommateurs qui, eux, sont trompés et volontairement laissés dans l’ignorance.

 

C’est ce que la Fondation Brigitte Bardot dénonce depuis des années et c’est ce qui a motivé la plainte de Brigitte Bardot, déposée en février 2011, contre le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire et le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux. Nous ne pouvons donc qu’être favorables à la levée de l’omerta qui entoure la distribution des viandes provenant de l’abattage rituel.

 

Toutes ces infractions et l’état lamentable des abattoirs français ont aussi été dénoncés, en 2010, dans un rapport de la Cour des Comptes.

 

On ne peut pas accepter, dans un pays laïque, que soit imposée à tous les consommateurs une viande provenant d’abattages religieux alors que la loi française, républicaine, impose l’étourdissement des bêtes depuis 40 ans ! …Quelle régression !..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Brigitte a raison:<br /> <br /> <br /> PARIS, 21 fév 2012 (AFP) - La Chambre d'agriculture d'Ile-de-France a confirmé mardi dans un communiqué que 100% de la viande<br /> abattue en Ile-de-France l'était selon les traditions musulmane et juive.<br /> <br /> <br />                    "Aucun choix n'est donné<br /> aux éleveurs franciliens" qui doivent partir en province pour faire abattre leurs animaux, regrette la Chambre d'agriculture, qui rassemble les professionnels du secteur agricole de la<br /> région.<br /> <br /> <br />                    Les animaux doivent<br /> faire des "centaines de kilomètres", les carcasses devant être rapatriées pour le conditionnement et la distribution en Ile-de-France, souligne l'organisme qui dénonce la "perte de temps et<br /> d'argent".<br /> <br /> <br />                    Auparavant, les<br /> abattoirs de la région étaient gérés par les communes mais "le désengagement des municipalités a vu peu à peu l'ensemble de l'abattage francilien confié à des opérateurs privés", explique la<br /> Chambre.<br /> <br /> <br />                    Pour des "raisons de<br /> simplification des process et poussés par la réduction des coûts", ces opérateurs ont privilégié un "procédé unique d'abattage rituel", regrette encore la Chambre d'agriculture qui pointe du<br /> doigt "le consentement coupable des services de l'Etat".<br /> <br /> <br />                    Les abattoirs<br /> franciliens représentent cependant moins de 2% de la consommation francilienne de viande, affirment encore les professionnels.<br /> <br /> <br />                    Ces derniers regrettent<br /> également le manque d'information des consommateurs. "En France on estime que 30% de la viande est abattue selon les rites musulman et juif alors que la demande ne représente que 7%; 23% sont<br /> donc commercialisés comme de la viande +traditionnelle+", toujours selon les professionnels.<br /> <br /> <br />                    Nicolas Sarkozy a estimé<br /> mardi que "la polémique" déclenchée par la présidente du FN sur la viande halal "n'avait pas lieu d'être", lors d'une visite au marché d'intérêt national de Rungis.<br /> <br /> <br />                    La candidate du FN,<br /> Marine Le Pen, avait lancé la polémique en affirmant samedi que toute la viande distribuée en Ile-de-France serait, à l'insu des consommateurs, "exclusivement" de la viande halal.<br /> <br /> <br />                    La présidente du Front<br /> national a réaffirmé mardi matin qu'"on ment aux Français" sur ce sujet.<br /> <br /> <br />                    ave/soe/bg<br /> <br /> <br />                   <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
E
<br /> On nous ment pour cacher cette regression.<br /> <br /> <br /> JUSQU'A QUAND ?<br />
Répondre
C
<br /> Il est absolument navrant qu'aucun de nos politiques futur et a venir ne prenne en compte le bien être et le respect de l'animal. Il y a vraiment de quoi être écoeuré! En plus nous nous posons en<br /> exemple de démocratie!<br />
Répondre