Des associations au service de nos animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Il existe actuellement environ 53 00 associations animales dans le monde. Qui sont-elles ? Que font-elles ? Comment les aider ? La réponse avec trois des plus grands groupes de défense et de protection animale en France.
Des associations au service de nos animaux

Un animal meurt torturé toutes les douze secondes en France, un toutes les trois secondes en Europe et vingt-cinq (au minimum) chaque seconde dans le monde (d’après International Campaigns qui milite, entre autres, pour la libération des animaux de laboratoire). Ces chiffres alarmants conduisent les amoureux des animaux à se battre bec et ongles pour protéger nos amies les bêtes. Pétitions, campagnes de sensibilisation, images chocs… tous les moyens sont bons pour attirer l’attention des citoyens et des autorités afin de punir les crimes et de venir à bout des pratiques abusives qui ne répondent pas au respect de la protection animale. Car, en effet, le Code rural est clair : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Désigné comme responsable de son animal, le propriétaire doit entretenir son compagnon, le faire évoluer dans un environnement sain et veiller à son alimentation ainsi qu'à son hygiène.


Petite-fleche2 SPA

En France, la SPA (Société protectrice des animaux) fait office de leader dans le domaine de la protection animale, plus particulièrement contre l’abandon et la maltraitance. D’abord exclusivement dédiée à la protection des chevaux, l’association s’est très vite étendue aux animaux de compagnie, notamment aux chiens et aux chats. À son actif, elle cumule aujourd'hui une charte de l’animal déposée en 1976, la création d’une revue, Animaux Magazine, en 1983, un groupe parlementaire créé à l’Assemblée nationale en 1987, une cellule anti-trafic, un service européen, un site internet (www.spa.asso.fr), sans oublier ses nombreux refuges et dispensaires. Les cinquante-six refuges de l’Hexagone recueillent chaque année quarante cinq mille chiens et chats, les soignent, les stérilisent et les aident à retrouver une famille. Une dizaine de dispensaires sont entretenus par plus de trois mille bénévoles, mille cent délégués enquêteurs et des centaines de jeunes ambassadeurs qui s’investissent dans la vie de l’association, particulièrement contre le trafic d’animaux, la chasse aux phoques, le commerce de la fourrure et, bien sûr, en faveur du bien-être des bêtes. Soutenir financièrement la SPA, c’est lui donner les moyens de créer des campagnes de sensibilisation fortes visant à modifier des textes de loi ou à en créer de nouveaux, et assurer concrètement les soins quotidiens aux animaux recueillis dans les centres.

Petite-fleche2 30 millions d’amis
30 millions d’amis

La fondation 30 millions d'amis se bat également pour la protection des bêtes et agit en faveur des animaux en danger, qu’ils soient sauvages ou domestiques, par le biais d’une émission de télévision, mais aussi d’une revue (depuis 1978). Cette association vise à informer le plus large public possible que les animaux ont des droits et que les hommes ont des devoirs envers eux. À titre d’exemple, la fondation sauve des animaux (lions, hippopotames…) détenus illégalement dans les cirques ; elle a mis fin au commerce des peaux de chats, créé un Visa cinématographique qui garantit les bonnes conditions de tournage des films animaliers, limité à huit heures la durée de transport des animaux d’abattoirs, mis fin au scandale des chiens martyrs qui servaient d’appât à la pêche aux requins sur l’île de La Réunion et participe activement au développement du programme Valitox®, une méthode alternative à l’expérimentation animale.

Petite-fleche2 Fondation Brigitte Bardot
Fondation Brigitte Bardot

L’ex-icône du cinéma français a créé une fondation qui lutte contre la souffrance animale en France et à l’étranger. Cette structure participe entre autres à la réintroduction d’espèces animales dans leur milieu naturel, crée des centres de réhabilitation pour la faune sauvage et tente de mettre en place de nouvelles lois visant à la protection des animaux. En France, la fondation Brigitte Bardot se bat contre les animaux captifs des cirques, vient en aide aux sans-abri et à leurs animaux de compagnie, recueille et soigne les animaux abandonnés ou en danger, combat l’hippophagie (consommation de viande de cheval), l’élevage des poules en batterie et la vivisection (dissection d’un animal vivant à visée expérimentale).
Thinkstock

D’autres associations (WWF, PETA, LPO…) se consacrent à différentes causes animales spécialisées. Si vous remarquez un comportement anormal envers un animal dans votre entourage ou votre voisinage (hurlements, pleurs, malnutrition, combat…), vous devez le signaler à la gendarmerie qui se rendra sur place, éventuellement accompagnée d’une de ces associations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article