Des eurodéputés pour interdire le commerce...

Publié le par Ricard Bruno

Des eurodéputés pour interdire le commerce de produits dérivés du phoque
Le Parlement européen a fait un pas lundi vers une interdiction de la commercialisation des produits dérivés du phoque dans l'UE, en durcissant nettement un nouveau règlement encore à l'examen.

Les eurodéputés, membres de la commission spécialisée sur le marché intérieur, se sont prononcés majoritairement lundi pour cette interdiction (25 votes pour, 7 contre).

Mais cette toute première étape parlementaire devra encore être confirmée par l'ensemble du Parlement, début avril, ainsi que par les pays européens.

Le texte modifié conserve une dérogation pour les inuits, à condition que les produits vendus soient dérivés de la chasse traditionnelle, et répondent à "des besoins substantiels, traditionnels, rituels et éducatifs".

Les parlementaires ont également tenu à spécifier dans quelles conditions les inuits devront abattre les phoques, a précisé un porte-parole.

Ils n'ont finalement pas soutenu le rapporteur Diana Wallis, une eurodéputée libérale britannique, qui jugeait inappropriée d'interdir le commerce des produits dérivés du phoque.

Le rapporteur proposait un système d'étiquetage pour garantir au consommateur que le produit acheté provenait de phoques tués "sans souffrance inutile".

L'interdiction, si elle était confirmée, couvrirait la mise sur le marché des produits dérivés du phoque, leur importation à destination de l'UE, leur transit par le territoire de l'UE et leur exportation depuis celui-ci.

La mesure vise essentiellement le Canada. Les autres pays où cette chasse est pratiquée sont le Groenland, l'Islande, la Namibie, la Norvège, la Russie, les Etats-Unis, et au sein de l'UE, la Suède, la Finlande et le Royaume-Uni.

La fondation de défense des animaux Brigitte Bardot a immédiatement salué le vote de lundi, notamment le rejet d'étiquetages sur le mode d'abattage.

"Aujourd'hui, est un grand jour pour la protection des phoques car le Parlement européen a pris, très clairement, position contre cette chasse qui scandalise les citoyens européens", a jugé la fondation.


Source : Internet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article