Exploitation des animaux pour la mendicité : le trafic s’organise !

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot qui mène des actions de terrain afin de venir en aide aux animaux exploités pour la mendicité, vient de saisir à nouveau la Préfecture de Police pour la mise en place d’opérations « coup de poing » dans les rues de Paris.

Des dizaines de chiots saisis

Les opérations menées par la FBB sont très lourdes car chaque animal (chien le plus souvent) récupéré doit être isolé pour une quarantaine de 6 mois, avant de pouvoir être proposé à l’adoption. Ces derniers mois, plus de 50 chiens ont été retirés des trottoirs parisiens et pris en charge par notre Fondation, mais il en reste beaucoup d’autres dans la détresse…

En juin 2011, le Préfet de police de Paris avait accepté d’organiser une réunion spécifique sur ce problème grave (de protection animale et de salubrité publique) en conviant, outre la Fondation Brigitte Bardot, l’ensemble des services concernés. De cette réunion de travail, plusieurs pistes avaient été tracées pour combattre l’exploitation des animaux pour la mendicité.

Le 22 mars 2012, la Fondation Brigitte Bardot intervient de nouveau auprès de la Préfecture pour avoir des informations sur la mise en œuvre effective de ces pistes :

Renforcement des contrôles

Après avoir mené 50 opérations, de novembre 2009 à juin 2011, les services vétérinaires nous précisaient que le rythme allait s’accentuer pour atteindre l’objectif d’une opération par semaine. Des opérations "coup de poing" étant prévues, mobilisant l’ensemble des vétérinaires inspecteurs de la DDPP. Ainsi, il était prévu de faire intervenir trois groupes simultanément dans plusieurs secteurs de Paris afin d’anticiper les déplacements de Roms avec les animaux. La FBB demande au Préfet de confirmer la mise en place de ces opérations et leur résultat ?

Formation des personnels

Au cours de l’entretien, nous avions également attiré l’attention du Préfet sur la nécessité de mieux former les policiers sur cette problématique spécifique, pour une meilleure connaissance des textes et un contrôle efficient des passeports européens. Sur ce point, une réponse en deux temps avait été apportée. D’abord avec la mise en œuvre d’une circulaire (du 13 mai 2011) des ministres de l’Intérieur et de l’Agriculture, adressée aux Préfets, "relative à l’exploitation animale à des fins de mendicité" (cette circulaire ayant pour objet "d’actualiser le dispositif juridique qui peut être mis en œuvre pour prévenir l’utilisation des animaux domestiques sur la voie publique à des fins de mendicités").

Ensuite, un "vade-mecum" plus ciblé sur la problématique chiens de « Roms » devait être remis aux forces de l’ordre (avant l’été 2011) afin de les encourager à multiplier les contrôles.

Pour faciliter les interventions, un policier roumain, actuellement rattaché à la préfecture de police de Paris, devait être missionné spécifiquement sur l’exploitation des animaux par les Roms à des fins de mendicité… La FBB demande si ce point a pu être mis en place ?

Plus de chienne allaitante ou gestante sur le trottoir

Lors de la réunion du 11 juin en préfecture, le Préfet nous annonçait vouloir travailler sur un arrêté interdisant la présentation sur la voie publique de chiennes gestantes ou allaitantes (il faudrait d’ailleurs veiller à ce que cette disposition soit élargie aux chats, lapins si ces derniers ne peuvent pas être purement et simplement interdits à la présentation sur la voie publique). Nous mettons beaucoup d’espoir sur cet arrêté très attendu et souhaitons savoir si le projet à pu aboutir.

 

Immersion au coeur du trafic (interview FBB)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> Pourquoi ne pas demander à des bénévoles qui condamnent cette exploitation (surtout faite par des roms sans scrupules) de signaler à la Fondation BB, ou d'autres associations les endroits ou<br /> cette pratique existe et de les accompagner pour la confiscation de ces chiens et chats. J'ai moi méme signalé récemment à la mairie du 15eme (cabinet du maire) ce trafic sous le métro aérien à<br /> la station La Motte Piquet Grenelle ou un campement de roms s'installe chaque soir depuis deux mois,( avec en plus toutes les nuisances de salubrité,pollution sonore la nuit) et bien entendu<br /> aucune mesure n'a été prise et je n'ai aucune réponse de la mairie.<br /> <br /> <br /> Jacques Sarrat <br />
Répondre