Fourrure : Réaction de la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

« Le retour de la fourrure », les contrevérités du reportage d’Envoyé Spécial et la réaction de la Fondation Brigitte Bardot.
 Le jeudi 4 février 2010, France 2 a diffusé, dans le cadre de l’émission « Envoyé Spécial », un reportage donnant la parole aux fourreurs, uniquement aux fourreurs…


L’interview de la Fondation Brigitte Bardot sur ses campagnes a été zappée au montage, la vaste manifestation unitaire du 24 octobre dernier a été passée sous silence, seul un petit rassemblement de courageux militants PETA a été diffusé, laissant penser qu’il n’y avait plus réellement d’opposants à la fourrure. Or lors de cette manifestation nous n'étions pas une dizaine !





Plus grave encore, des « arguments » faussement écologiques ont été mis en avant, il fallait entendre Nathan Sprung déclarer « la fourrure synthétique c’est ce qu’il y a de moins écologiquement correct, si vous abandonnez un manteau en fourrure synthétique dans la nature, elle mettra des siècles à se dégrader alors qu’une fourrure animale, c’est naturel, c’est biodégradable ».

RENDEZ-VOUS SUR NOTRE SITE www.jeneportepasdefourrure.com
je ne porte pas de fourrure le site dédié de la Fondation Brigitte Bardot


Non, la fourrure n’est pas écologique !

Cet « argument », de plus en plus répandu, est une aberration car les élevages intensifs d’animaux à fourrure (comme ceux d’animaux pour la boucherie) représentent un grave danger pour l’environnement (rejets, pollution des nappes phréatiques), les tanneries sont également des industries très polluantes, quant à parler d’abandons de manteaux synthétiques dans la nature, laissons la famille Sprung dans ses élucubrations.

Autre aspect profondément choquant de ce reportage, le regard des éleveurs sur leurs animaux qui ne sont déjà que des fourrures sur pattes, aucune considération pour l’être vivant, l’être sensible, ce n’est qu’une marchandise.


En voir plus sur cet elevage >>

visons-fourrure RENDEZ-VOUS SUR NOTRE SITE www.jeneportepasdefourrure.com
je ne porte pas de fourrure le site dédié de la Fondation Brigitte Bardot


Un hangar, une chambre à gaz…

Lors de ce reportage, nous avons pu voir les conditions de vie, ignobles, de milliers de visons emprisonnés dans des cages en batteries, animaux sauvages qui dans la nature vivent au bord des cours d’eau, nagent, creusent… Dans les élevages, les animaux sont sortis de leurs cages uniquement pour être gazés, électrocutés ou saignés.

Dans le reportage de France 2, un éleveur de visons s’émerveille devant sa boîte reliée à une bouteille de gaz carbonique : « c’est un processus très facile, il n’y a pas de sang et c’est sans douleur », il est vrai que ce processus très facile a largement fait ses preuves, il n’y a pas si longtemps, dans d’autres camps.



Unissons-nous pour faire reculer la fourrure

Les clientes semblent ne pas vouloir s’informer sur l’origine de leur fourrure, elles ne veulent pas savoir combien d’animaux ont été tués, dans quelles conditions… A nous de les en informer. Nous tenons à votre disposition des tracts, des autocollants, alors n’hésitez pas à nous en demander afin d’interpeler, ensuite, toutes les femmes et les hommes qui portent de la fourrure animale et tenter de leur faire comprendre que par leur acte d’achat, ils signent un acte de mort de plusieurs dizaines d’animaux.

RENDEZ-VOUS SUR NOTRE SITE www.jeneportepasdefourrure.com
je ne porte pas de fourrure le site dédié de la Fondation Brigitte Bardot

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40232

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BLANC michelle 23/02/2010 16:47


C'est desespérant, on est revenu à la case départ, tant pis il ne faut pas baisser les bras et continuer à se battre.