Gunter Sachs et Brigitte Bardot: l’amour à Saint-Tropez...

Publié le par Ricard Bruno

Simone Duckstein, propriétaire de l’Hôtel de La Ponche, raconte la première nuit du couple mythique.

 

Échange chambre d’hôtel contre studio à Lausanne. Telle était l’offre que Gunter Sachs, le millionnaire germano-suisse qui s’est donné la mort samedi dernier à Gstaad (BE), avait faite à Simone Duckstein, célèbre propriétaire de l’hôtel quatre étoiles de La Ponche, à Saint-Tropez. Refus tout net. Simone Duckstein, 68 ans, a toute sa vie dans cet hôtel, et bien plus encore. Elle avait à peine 10 ans quand elle a fait la connaissance de Gunter Sachs. «C’était vraiment un très bel homme. Je n’avais pas l’âge pour tomber amoureuse mais en général, j’étais impressionnée par les personnalités que mes parents recevaient dans notre hôtel. Elles vivaient autrement, parlaient autrement, elles nous sortaient de notre petit village de pêcheurs. Cela me fascinait», raconte-t-elle. Simone Duckstein est intarissable sur Gunter Sachs, dont elle évoque la mémoire avec beaucoup de délicatesse.

Dans la chambre n° 1

Dans l’hôtel, la chambre No 18 porte le nom de l’ancien play-boy, héritier d’une grande famille d’industriels allemands. «Gunter aimait beaucoup y venir faire des photos. Elle lui servait de lieu de travail. Il aurait aimé la garder pour lui», continue Simone Duckstein. Chouchou de la jet-set depuis des décennies, l’Hôtel La Ponche cache également un trésor derrière la porte de la chambre No 1, qui porte aujourd’hui le nom de Brigitte Bardot. «C’est ici que Gunter Sachs et BB ont passé leur première nuit, un soir de 1966. Mes parents sont toujours restés discrets là-dessus. J’ai découvert cette histoire plus tard en lisant l’autobiographie allemande de Gunter Sachs», raconte Simone Duckstein. Gunter Sachs, plus play-boy que jamais, avait rencontré Brigitte Bardot dans un restaurant à côté de La Ponche. Ils dînaient chacun de leur côté. Quelques heures plus tard, ils sont revenus frapper à la porte du petit hôtel, des étoiles dans les yeux.

Clé récalcitrante
Simone Duckstein raconte: «Il y a une petite place fermée par un muret en pierre qui donne sur la mer et sur la plage de La Ponche. On le voit dans le film «Et Dieu créa la femme». Ils se sont accoudés là et Brigitte a dit: «C’est l’endroit le plus romantique de Saint-Tropez», avant d’ajouter: «Je n’ai pas envie de rentrer chez moi, il y a trop de monde.» Ils sont alors dirigés vers l’hôtel. Ma mère leur a ouvert la porte. Elle connaissait Brigitte Bardot depuis qu’elle était toute petite, de l’époque où la famille de l’actrice avait une maison pas très loin de l’hôtel. Ma maman leur a demandé: «Que vais-je dire aux journalistes demain matin? Brigitte lui a répondu qu’ils seraient déjà partis.»

Détail insolite de cette première nuit d’amour: le couple a bataillé pendant quinze minutes avec la clé de la chambre. «Dans son livre, Gunter Sachs raconte comment il a regardé BB dormir ce matin-là. C’était quelque chose de très romantique», dit Simone Duckstein, que cette histoire ne cesse d’émouvoir. La suite est connue: Gunter Sachs et Brigitte Bardot se marient en juillet 1966, puis se séparent en 1969, année où le millionnaire épouse le mannequin suédois Mirja Larsson. Le couple achète ensuite une propriété près de Saint-Tropez, mais demeure fidèle à La Ponche.

Pour Simone Duckstein, Gunter Sachs restera toujours un homme distingué, capable d’aimer à la folie un petit hôtel de pêcheurs et de continuer à fréquenter les plus beaux palaces du monde. «Les artistes, de Françoise Sagan à Jack Nicholson, en passant par Romy Schneider, ont toujours bien aimé venir chez nous. Gunter Sachs était un esthète qui aimait la beauté des femmes et la beauté des lieux». En 1966, il a eu l’amour tout court à Saint-Tropez.

 

Source : http://www.lematin.ch/people/gunter-sachs-brigitte-bardot-amour-saint-tropez-407582

Click!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jéjé 11/05/2011 10:09



très chouette, le montage photo. ils formaient vraiment un couple sensationnel. en lisant les mémoires de BB, on comprend qu'ils sont passé un peu "à côté" l'un de l'autre...c'est dommage, car je
suis persuadé que c'était un homme pour elle... j'ai été stupéfait d'apprendre ce suicide! il parait que c'est pour echapper à un Alzeimer débutant...quelle leçon! quel courage! cet homme, bien
que très en vue, est toujours resté relativement discret sur son mariage avec notre BB, et je pense qu'elle lui en savait gré. par ailleurs, il l'aidait régulièrement pour sa fondation. triste
histoire, et BB doit être inconsolable.



Ricard Bruno 11/05/2011 18:50



Bonsoir  oui je vous confirme que Brigitte est totalement anéantie par cette disparition, elle avait beaucoup de tendresse pour lui.


Tout le monde est encre sous le choc de cette disparition...


Cordialement


Bruno Ricard