Juan Carlos au Botswana pour chasser l'éléphant !

Publié le par Ricard Bruno

Coup de colère de Brigitte Bardot...et elle a raison !

933547-copie-1.jpg

Alors que l'espèce est menacée, le Roi d'Espagne prend son fusil...

On le savait féru des corridas, jeux barbares où des pervers prennent plaisir à voir un animal se faire torturer à mort, on découvre aujourd'hui une autre facette du Roi, son goût pour la chasse à l'éléphant d'Afrique...

Les Espagnols sont touchés par la crise monétaire, mais le Roi d'Espagne vient de dilapider plusieurs dizaines de milliers d'Euros lors d'une partie de chasse au Botswana ou le souverain a ses habitudes.

Partout, les éléphants sont victimes du braconnage, l'urgence est de les protéger mais cette volonté de préserver la biodiversité n'est, semble-t-il, pas la préoccupation première de la famille royale d'Espagne.

Brigitte Bardot s'en prend en Roi d'Espagne

Dans une lettre ouverte, publiée le 16 avril 2012, la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot dénonce très fermement l'attitude du Roi Juan Carlos :

"Vous ne valez pas mieux que les braconniers qui pillent et saccagent la nature, vous êtes la honte de l’Espagne !"

Fin avril, la Fondation Brigitte Bardot devrait inaugurer l'orphelinat pour éléphanteaux au Tchad qu’elle a cofinancé, pour sa Présidente, l'attitude du Roi est profondément indigne "je suis d’autant plus en colère de vous voir poser tout sourire près d’un cadavre, fier d’avoir tué cette bête sur le point d’être balayée de cette planète par la faute des trafiquants d’ivoire et de riches oisifs, comme vous, qui s’occupent en tuant des animaux par plaisir."

En Afrique, chaque jour des gardes se battent, parfois au péril de leur vie, contre le braconnage des espèces menacées. Ces hommes courageux font face à des réseaux organisés qui n’hésitent plus à massacrer, à la mitraillette, des groupes entiers d’éléphants en ne laissant que les éléphanteaux dépourvus de défense.

"Ce sont ces éléphanteaux, abandonnés à leur sort et à une mort certaine, qui sont pris en charge par l’orphelinat de l’association « SOS Eléphants ». C’est un combat difficile et inégal, rendez-vous compte que pour couvrir les frais de fonctionnement de l’orphelinat pour une année, il nous faut financer ce que vous avez dépensé pour tuer un éléphant !"

Je ne vous souhaite pas un prompt rétablissement

En conclusion, Brigitte Bardot écrit à Juan Carlos : "Majesté, je ne vous souhaite pas un prompt rétablissement si cela vous amène à poursuivre vos séjours meurtriers en Afrique ou ailleurs, mais j’espère que cette chute vous remettra les idées en place et que vous aurez à cœur désormais de protéger la biodiversité, ailleurs que dans des colloques ou conventions..."

Vous aussi, vous pouvez agir auprès de l'Ambassade d'Espagne...

 

Monsieur l'Ambassadeur

22 Avenue Marceau

75381 Paris Cédex 08

Tél. 01 44 43 18 00

E-mail : emb.paris@maec.es

Commenter cet article

CONAN 16/04/2012


Quelle pauvreté d'esprit faut-il avoir pour massacrer un si bel animal !


Mais nous ne pouvons hélas que protester car cette lie de l'humanité est riche et


bien armée.

Léopold Vincent 17/04/2012


Bonjour, c'est l'éternel problème, les atrocités sont comises par des gens sans scrupules, fortunés ou protégés par les dirigeants de beaucoup de pays, pour le plaisir et pour le profit, peu
importe le résultat à long terme, peu importe la disparition des espèces et les risques que cela engendre.


Léo

Elisabeth 18/04/2012


Avec ce qui se passe en Espagne en ce moment, le roi s'octroie des vacances pour braconner en  Afrique et  tuer des éléphants... on croit rêver !