La Chinoise aux 1500 chiens et aux 200 chats!

Publié le par Ricard Bruno

Imprimez Envoyez Commentez cet article

La Chinoise aux 1500 chiens et aux 200 chats

| 23:59  La petite chronique insolite féminine de la Planète

 





| 06-12-2010 | 23:59

Brigitte Bardot a fait une émule en Chine. Et comme nous sommes dans le pays de la démesure, la disciple se doit d’aller plus loin que l’enseignante. Elle arrive du coup près de la catastrophe. Comment gérer 1500 chiens et 200 chats?

 

Tout commence toujours petit. Ha Wenjin a donc débuté avec quelques bêtes. Elle s’en occupait durant son temps libre. Or, vous le savez, le temps libre n’est pas monnaie courante dans l’ex-Céleste Empire. Mais les petits chiens et les petits chats sont un peu comme les enfants. Quand on commence à en adopter, il n’y a plus de raison de s’arrêter. Pourquoi celui-ci, et pas les autres? La bienfaisance elle-même crée des injustices. Buñuel en a jadis fait un film admirable, qui s’appelait «Viridiana».

 

Mais revenons en Chine, et plus précisément à Nanjing. Ha Wenjin s’est retrouvée à la tête d’une meute, puis d’un troupeau. Il y en avait toujours plus. Imaginez la masse que représentent 1500 chiens, de toutes espèces, les bâtards restant sans doute les plus nombreux. Rappelons à ce propos que le pays, après avoir adopté la politique de «l’enfant unique», a lancé il y a quelques jours celle du «chien unique».

 

Ha a donc dû abandonner son travail. Pour trouver de l’argent, elle a vendu sa maison. Puis sa voiture et ses bijoux. Ce n’était évidemment pas assez. Car ça mange, tout ce petit monde! Il lui a en plus fallu trouver des collaborateurs, bénévoles certes. Mais ces dix personnes pour les chiens et deux pour les chats, ça mange aussi. En dépit des dons, car il y en a, la jeune femme a donc bien de la peine à joindre les deux bouts.

 

Un malheur n’arrive jamais seul, dit-on. Les voisins se sont donc manifestés. Ils ne pouvaient plus supporter le bruit. Il y a les miaulements. Les aboiements. Et sans doute quelques conflits internes. On ne s’entend pas «comme chien et chat» pour rien. Le gouvernement a donc contraint Ha à trouver un nouveau local, éloigné si possible de tout et de tout le monde.

 

Samedi dernier, Ha a donc déménagé. Car elle a trouvé! Oh, évidemment, «le nouveau terrain est moins pratique.» Mais il semble plus tranquille. Après la transhumance, qui devait valoir le coup d’œil, ce sera donc le grand repos. Il n’y a plus guère qu’une chose à espérer. Que Ha s’arrête là. Car il n’y a finalement pas de limites. Quand on s’occupe de 1500 chiens (les connaît-elle tous, au fait?), il peut y en avoir 15 000, puis 150 000.

Source : http://www.lesquotidiennes.com/la-chinoise-aux-1500-chiens-et-aux-200-chats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BLANC Michelle 07/12/2010 12:52



J'avoue que j'ai été sidérée d'apprendre cette nouvelle, surtout venant de la Chine,qui n'a encore à l'heure actuelle aucune protection animale et qui est un pays où la torture chez les animaux
est monaie courante et où on mange encore des chats et des chiens au menu.Peut être est ce là un tout premier pas vers un changement d'attitude de la part des chinois , en tout cas cette
initiative fait plaisir à découvrir et il faudrait encourager cette brave dame dans ses actions car elle va avoir  beaucoup de travail, tant la misère en Chine pour les animaux est à son
maximum, egalement faire changer les mentalités et l'aider financièrement car elle n'y arrivera jamais toute seule. Une bouffée d'oxygène .c'est sur.  Cette dame mérite notre respect et
notre admiration il va lui falloir beaucoup de courage pour mener ses actions dans un pays resté très retardataire envers la condition animale