La grande époque du textile...Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Une vue des ateliers à la belle époque de la manufacture

Une vue des ateliers à la belle époque de la manufacture

 

Fondés à Paris en 1920 les Ets C. Mawet sont transférés rue de la Corderie à Yvetot en 1937. Dans les années cinquante, c'est une centaine de personnes, principalement des femmes, qui fabriquent layettes et sous-vêtements avec de la laine et du coton, les deux matières principales utilisées à l'époque. Le travail est réparti en quatre ateliers abritant essentiellement le bobinage, le tricotage, la coupe et la confection. La qualité des articles proposés dans les magasins donne un rayonnement sur l'ensemble de la métropole.

Merci Brigitte Bardot
Le 11 janvier 1960, un fait divers international va être à l'origine d'un coup de pub extraordinaire pour l'entreprise yvetotaise : c'est la naissance de Nicolas Charrier, le bébé de la célèbre actrice Brigitte Bardot. En effet, le couple Jacques Charrier-Bardot offre une layette aux bébés nés en France le même jour que leur enfant et c'est la marque Ozona, pyjamas et vêtements des petits qui est retenue!

Dès lors, pendant plus de trente ans c'est l'expansion :
- construction d'un grand local en face dans la même rue (aujourd'hui centre de tri de La Poste)
- construction d'un local à Valliquerville (aujourd'hui Eco-Technilin).
- nouveaux sites à Saint-Saëns et Fécamp.
L'effectif dépasse alors 800 personnes et les ventes exceptionnelles des fins de série (vente aux poids) qui ont lieu 2 à 3 fois par an sont très prisées ; on se souvient des acheteurs arrivant la veille et passant la nuit dans leur véhicule !
Malheureusement, la crise du textile va toucher l'entreprise yvetotaise au début des années quatre-vingt-dix :
- un plan social est annoncé en 1993.
- les réductions de personnel sont inévitables dont 140 postes supprimés en 1994.
- le redressement judiciaire de la Manufacture de bonneterie Mawet est prononcé en avril 1995
- réduction d'effectif de 240 personnes en 1996.
Enfin, en 1997, l'enseigne Ozona disparaît.

Source : http://www.paris-normandie.fr/article/autres-actus/la-grande-epoque-du-textile

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article